Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eastern Promises

Eastern Promises

Avec : Viggo Mortensen, Naomi Watts, Vincent Cassel, Armin Mueller-Stahl, Sinead Cusack, Jerzy Skolimowski

Réalisateur : David Cronenberg

Studio : Serendipity Point Films / BBC Films / Focus Features / Kudos Film and Television / Scion Films Limited

Année : 2007

Décidément, et pour notre plus grand plaisir, David Cronenberg n'a pas changé. Une première scène où un type se fait cisailler la gorge en gros plan et c'est parti. Le réalisateur canadien se penche ici sur le cas des dvori vzakonié, ces familles mafieuses russes. L'histoire se passe à Londres (les millionnaires russes sont de plus en plus nombreux dans cette ville). Qui dit mafia russe dit nécessairement univers violent. Et c'est à nouveau Viggo Mortensen qui s'y colle, comme dans l'avant-dernier opus de Cronenberg, A history of violence. Avec ce film, le réalisateur canadien débutait un nouveau cycle, en rupture avec ses films précédents (Existenz, Spider, The naked lunch...). Eastern Promises (la traduction française, "Les promesses de l'ombre", ne veut absolument rien dire) se situe donc dans la lignée de son prédessesseur. L'exploration de la violence et de sa propagation dans le quotidien de l'individu se poursuit bien que Cronenberg nie tout lien entre les deux films. C'est pur hasard a-t-il martelé. Nous sommes ici au coeur d'un Londres obscur et clandestin. Anna, une infirmière, fait accoucher une jeune fille qui succombe de ses blessures. Le journal intime de celle-ci l'oriente vers le resto d'un parrain russe... Au coeur de l'intrigue, le fonctionnement de la famille, la violence mais aussi le thème de la sexualité (la rixe dans le hammam, la relation entre Nikolai (Viggo Mortensen) et Kiril (Vincent Cassel)), très cher à Cronenberg (Rabid, Shivers, Crash). La mise en scène est brillante et le tout devrait valoir au film au moins quelques nominations au Oscars de l'hiver prochain. Les films de David Cronenberg se terminent mal. Celui-ci finit comme A history of violence, sur une note ambigüe. Du très grand Cronenberg.



- Meilleur acteur (Viggo Mortensen) - British Independent Film Awards 2007.
- Meilleur film étranger - Fotogramas de Plata 2008.
- Meilleur acteur étranger (Viggo Mortensen) - Sant Jordi Awards 2008.
- Meilleur film étranger - Sant Jordi Awards 2008.
- Meilleur acteur (Viggo Mortensen) dans un film dramatique - Satellite Awards 2007.
- Meilleur acteur (Viggo Mortensen) - Toronto Film Critics Association Awards 2007.
- People's Choice Award (David Cronenberg) - Toronto International Film Festival 2007.

.... and a lot of nominations...

Note : 10/10

Eastern Promises

Publié dans Films - 2007 | Lien permanent