Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2006

THE HOST

medium_18684883.jpgA Séoul, Park-Hee Bong tient un snack avec sa famille, au bord de la rivière Han. Un jour, un monstre de nature inconnue (une sorte de réptile hybride) surgit de la rivière, attaque la foule et dévaste tout sur son passage. La petite fille de Park-Hee est enlevée par la bête. Toute la famille part en croisade pour la récupérer. Au-delà de cette histoire de monstre, Bong Joon-ho dénonce l'ingérence américaine en Corée du Sud et met en avant les familiales. Pour son deuxième film, le réalisateur coréen nous gratifie d'une nouvelle merveille dont seul l'ultra-créatif cinéma coréen a le secret. En 2004, son polar "Memories of Murder" (l'enquête policière réinventée) avait obtenu le Grand prix du Festival du film policier de Cognac ainsi que d'autres consécrations aussi bien à cette manifestation qu'à d'autres (Corée, Japon). A l'instar de Kim-Ki Duk et Im Kwon-Taek (déja confirmés), Bong Joon-ho se présente déja comme un grand réalisateur de son pays. Ceux qui veulent voir des films qui changent du mainstream hollywoodien, ne devraient pas hésiter et aller regarder les 2 films cités (s'ils aiment ce genre bien entendu).

THE HOST (Corée du Sud, Bong Joon-ho, 2006, 120 mins).   Avec Song Gang-ho, Byeon Heui-bong, Park Hae-il, Bae Du-na, Ko A-Sung.

19:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.