Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2017

Finale Europa League : Ajax Amsterdam - Manchester United 0-2

5828384fd6438209009543997df5c39b.jpgManu sauve sa saison

Si l'Europa League n'a pas le même prestige que sa soeur aînée, la Champions League, la remporter par contre peut rapporter gros. En effet, depuis la saison 2015-2016, son vainqueur est qualifié automatiquement pour la Champions League (soit directement en phase de poule si les deux finalistes de la champions League sont directement qualifiés pour la phase finale de la LC via leur championnat, soit en barrage). Cette même année 2016, le FC Séville en a profité puisqu'il avait fini 5ème de la Ligue espagnole.

A ce jeu-là, Manchester United avait beaucoup plus à perdre que l'Ajax Amsterdam, déjà qualifié pour les barrages de la prochaine Champions League (en terminant 2ème du championnat des Pays-Bas). Finissant 6ème de Premier League cette année, Manu était dans l'obligation de l'emporter, histoire de sauver une saison à demi ratée où il fut distancé par Chelsea, Tottenham, Manchester City, Liverpool, et Arsenal, soit les 5 autres membres du désormais Big 6.

Chose réussie puisque les joueurs de José Mourinho, sans être particulièrement flamboyants, ont maîtrisé leur sujet, de la tête et des épaules. Dans ce genre de match, l'expérience compte souvent et ça a été le cas ce soir. Affichant une moyenne d'âge de 22 ans (record pour une finale de Coupe d'Europe), les Hollandais n'ont jamais été capable de développer leur jeu face à une équipe rugueuse qui ne leur a pas laissé d'espaces. Froide de réalisme, l'équipe mancunienne a d'abord marqué sur une frappe de Pogba déviée et ne laissant aucune chance au gardien (18e). Elle a ensuite fait le break sur corner, juste après la pause (48e). Un but heureux, un autre à un moment crucial et l'Ajax était assomé.

Avant cette finale, Manchester n'avait remporté cette saison que la Coupe de la Ligue anglaise. A l'issue de ce match, le bilan est de deux trophées et une qualification directe pour la phase de poules de la prochaine Champions League. La saison est donc réussie. Au passage, Manu, avec cette première C 3, devient le 5ème club européen à remporter les 4 Coupes (C1, C2, C3 et super coupe d'Europe), après le Bayern Munich, Chelsea, l'Ajax Amsterdam, et la Juventus. Quant à José Mourinho, il devient le premier entraîneur à gagner 2 fois la C1 (2004, 2010) et 2 fois la C3 (2003, 2017). En nombre de coupes européennes, il n'est devancé que par Giovanni Trapattoni (1 C1, 1 C2, 3 C3). J. N.

 

Ajax Amsterdam : Onana - Veltman, Sanchez, De Ligt, Riedewald (F. De Jong, 81e) - Klaassen (cap.), Schöne (Van De Beek, 70e), Ziyech - B. Traoré, Dolberg (David Neres, 62e), Younes.

Manchester United : Romero - Valencia (cap.), Smalling, Blind, Darmian - Fellaini, A. Herrera, Pogba - Mata (Rooney, 90e, cap.), Rashford (Martial, 84e), Mkhitaryan (Lingard, 74e).

Buts : Pogba (18e), Mkhitaryan (48e).

23/05/2017

Abécédaire Ligue 1 - 2016/2017

Ligue_1_Logo.svg.pngAbsent depuis plusieurs années, notre abécédaire de la Ligue 1 version 2016-2017 revient - J. N.

 

 

 

A comme affluence parisienne, la meilleure de la saison (45.160 spectateurs de moyenne). 

B comme 991 buts inscrits lors de cet exercice (soit une moyenne de 2.61 buts/match), meilleur total depuis la saison 1982-1983.

C comme Edison Cavani (PSG), élu meilleur joueur de la saison. L'Uruguayen termine meilleur buteur (35).

D comme défense parisienne, la plus imperméable (27 buts encaissés).

E comme équipe-type de la saison. Votée lors des trophées UNFP, elle est la suivante : Subasic (Monaco) - Sidibé (Monaco), Thiago Silva (PSG), Glick (Monaco), B. Mendy (Monaco) - Seri (Nice), Verratti (PSG), B. Silva (Monaco) - Lacazette (Lyon), Cavani (PSG), MBappé (Monaco).

F comme flops parisiens en les personnes de Jesé, Ben Harfa, et Krychowiak. Le mercato estival parisien est vraisemblablement raté et participe de la perte du titre.

comme les gardiens Yohann Pelé (Marseille) et Benoît Costil (Rennes), les deux seuls joueurs à avoir disputé l'intégralité des 38 matchs de championnat, soit 3420 minutes.

H comme Vitorino Hilton. L'infatigable défenseur de Montpellier est le plus vieux buteur de la saison, à 39 ans et 4 mois (1-2 contre Monaco le 17 février 2017).

I comme invincibilité parisienne. L'équipe de la capitale est la seule invaincue à domicile.

J comme Leonardo Jardim, élu meilleur entraîneur de la saison.

K comme Billy Ketkeophomphone, l'attaquant angevin qui possède tout simplement le nom le plus long de la Ligue 1.

comme Alexandre Lacazette qui a marqué lors de son dernier match avec Lyon (3-3 contre Nice, doublé) son 100ème but en Ligue 1.

M comme Kylian Mbappé, élu meilleur espoir de la saison. La pépite monégasque (18 ans), désormais courtisée par les plus grands clubs d'Europe, a littéralement explosé à partir de février, inscrivant au total 15 buts en 29 matchs.

N comme Nice qui réalise sa meilleure saison depuis 1976 (second). Leader jusqu'à la trêve, le Gym termine 3ème, seulement derrière les deux cadors (Monaco, PSG) et enregistre son plus grand nombre de points (78) depuis son dernier titre (56 points équivalant à 80 en victoire à 3 points), conquis en 1959.

comme omniprésence du niçois Jean-Michael Seri qui a touché 184 ballons lors de Nice-Angers (14 mai), record pour un joueur de Ligue 1 sur les 10 dernières saisons. Annoncé sur les tablettes des grands d'Europe, Seri a également distillé 10 passes décisives.

P comme plus beau but de la saison (trophée UNFP) marqué par le Lyonnais Memphis Maupay lors de la 29ème journée (4-0 contre Toulouse).

comme quatre cartons rouges récoltés par le Bastiais Yannick Cahuzac. Triste statistique qui égale le record de David Jemmali (Bordeaux), établi lors de l'exercice 2002-2003.

R comme relégation en Ligue 2 de Bastia et Nancy. Lorient (18ème) est barragiste.

S comme Morgan Sanson (Montpellier/Marseille), meilleur passeur (12).

T comme 10 triplés réalisés cette saison, auxquels il faut ajouter le quadruplé de Cavani contre Caen (6-0 le 16 septembre).

U comme ultime match de l'exemplaire Maxwell (PSG). Le défenseur brésilien a raccroché les crampons et est pressenti pour intégrer le staff parisien.

V comme Valentin Vada (Bordeaux) qui a marqué contre Toulouse (21 janvier) le but le plus rapide de la saison (14 secondes).

W comme western à Bastia le 16 avril 2017 lors de la réception de Lyon. Envahissement du terrain par les supporters bastiais, agression de joueurs lyonnais par des supporters, un stadier, et même le chef de la sécurité du club... Des événements qui ne sont pas une première pour le club corse et qui sont symptomatiques d'une saison catastrophique. Bastia a écopé de 14 cartons rouges (record) et finit dernier du classement, synonyme de rélégation.

X comme XXL la saison de Monaco, champion pour la première fois depuis 2000. Détrônant le PSG, l'équipe de la Principauté a également battu des records sur une saison : plus grand nombre de victoires (30, à égalité avec Paris), record de points à domicile (52), record de victoires consécutives (12), record de matchs consécutifs en marquant au moins 1 but (32). Les coéquipiers de Falcao ont également battu le record de buts marqués du PSG version 2015-2016 en inscrivant 107 buts, soit le 3ème meilleur total après le RC Paris (118) et Reims (109), records établis lors de la saison 1959-1960.

Y comme Y a-t-il passation de pouvoir? Si Monaco a mis un coup d'arrêt à 4 années d'hégémonie parisienne, le PSG va certainement mettre de gros moyens lors du mercato estival afin de récupérer son bien. La question reste donc ouverte.

Z comme zéro buts encaissés par le PSG lors de 21 matchs, une stat qui ne bat pas un record détenu par... le PSG (23 en 2012-2013).

12:36 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0)

10/05/2017

Billions

billions,showtime,damian lewisSorte de croisement entre Boss, Suits, The Good Wife, et House of Cards, Billions (bienvenue dans l'arène juridico-financière) est un chassé-croisé entre le procureur fédéral de New York, Chuck Rhoades (Paul Giamatti) et le puissant magnant des finances, dirigeant d'un hedge fund, Robert "Bobby" Axelrod (Damian Lewis), le premier jurant de faire tomber le second.

Alors que la première saison s'est essentiellement focalisée sur le face-à-face entre deux personnages déterminés à gagner quelles que soient les méthodes utilisées, sans explorer les fonctionnements très contestables aussi bien de la justice américaine que du monde des finances, la saison 2 (achevée le 7 mai) a rectifié le tir en décortiquant davantage les stratégies des fonds d'investissement et en mettant en exergue les collusions entre justice et politique. C'est ainsi que la série dépeint un inextricable écheveau "politico-juridico-financier".

Aussi cynique que House of Cards mais moins brutal que Boss, le scénario parvient à lier intelligemment pouvoir, justice et argent. Ce n'est pas nouveau mais ce qui l'est par contre est la banalisation du conflit d'intérêt, marque de fabrique des Etats-Unis. En effet, dès le départ, l'épouse du procureur travaille comme psychologue à Axe Capital...

A cela, on retiendra essentiellement l'absence totale de manichéisme (qui n'a pas regardé la cultissime The Wire ?), des pistes de reflexion sur la bulle financière de 2008, et (encore une fois) une plongée dans une Amérique impitoyable et complètement déboussolée. Diverstissant et instructif. J. N

BILLIONS (Showtime, 2016 -  )

(2 saisons - 24 épisodes)

Création : Brian Koppelman, David Levien, Andrew Ross Sorkin.

Cast : Paul Giamatti, Damian Lewis, Maggie Siff, Malin Akerman, David Costabile, Toby Leonard Moore.

07/12/2016

Prix

oscar wilde,prix,valeur"Aujourd'hui les hommes savent le prix de tout et ne connaissent la valeur de rien".

      Oscar Wilde (1854-1900)

13:17 Publié dans Citation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oscar wilde, prix, valeur

06/12/2016

Classement des systèmes éducatifs

classement des systèmes éducatifs,pisa,singapour,japon,estonie,taïwan,finlande,macaoLe classement par pays des meilleurs systèmes éducatifs, effectué par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et intitulé Programme PISA (Program for International Student Assessment), vient d'être publié ce mardi 6 décembre. Les deux objectifs principaux de l'ensemble des études menées sont de comparer les différents systèmes éducatifs (en évaluant les compétences acquises en fin d'école), et d'identifier les facteurs de succès. Pour ce dernier classement, c'est Singapour qui se classe premier, en détrônant la Chine. J. N

Le classement 2016 porte sur les études menées en 2015 (comme celui de 2013 portait sur 2012).

Classement des 20 meilleurs systèmes éducatifs (1)

1.Singapour

2.Japon

3.Estonie

4.Taïwan

5.Finlande

6.Macao (Chine)

7.Canada

8.Vietnam

9.Hong Kong (Chine)

10.Chine

11.Corée du Sud

12.Nouvelle-Zélande

12-ex.Slovénie

14.Australie

15.Royaume-Uni

16.Allemagne

17.Pays-Bas

18.Suisse

19.Irlande

20.Belgique

 

(1) Classement des 70 meilleurs sur le lien suivant : 

http://www.linternaute.com/actualite/education/1310839-pisa-le-classement-2016-devoile-la-france-retrogradee/  

 

20/11/2016

Sociabilité

1994289039.2.jpgLes coquins sont toujours sociables, et le principal signe auquel on reconnaît un homme ayant quelque noblesse de caractère est le menu plaisir qu'il prend dans la compagnie d'autrui.

      Arthur Schopenhauer (1788-1860)

18/11/2016

La vie des Huns

la vie des huns,huns,attila,histoire,steppesOn s'était toujours intéressé, en tant qu'historien de formation, aux Huns, ces fameuses tribus originaires d'Asie centrale et qui déferlèrent sur l'Europe, jouant au passage un rôle dans l'effondrement de l'Empire romain d'Occident en 476. Dans ce voyage intense qui nous fit visiter quatre pays, nous emmenant de Budapest à Athènes, on s'est vite rendu compte qu'on n'avait pas assez de livres sur nous pour remplir les temps que prendraient les trajets séparant les villes que nous avions visitées. Il fallait donc nous en procurer de nouveaux. C'est ce que nous avons fait en nous rendant à l'Institut français de Budapest, situé sur la rive ouest (Buda).

L'idée était de lire quelque chose sur la région. Entre Histoire de la Hongrie et La vie des Huns, préférence au second, pour la raison évoquée plus haut et également du fait qu'on a pas beaucoup aimé l'atmosphère historique révisionniste. Entre lire un gros pavé sur la Hongrie et un sur les Huns, le choix était clair. Le livre date (1931) mais vu l'ancienneté des événements, il ne perd rien de sa pertinence. Si le quatrième de couverture indique "Plus que l'histoire d'une peuple, la biographie d'un peuple vu comme un personnage", il s'agit en fait plus de l'histoire d'un peuple qui guerroya longtemps contre les dynasties chinoises avant d'envahir l'Europe.

La linéarité du récit est un atout car elle permet de comprendre un tant soit peu, et sans perdre le fil des événements , la généalogie complexe de certains peuples nomades (aucun véritable consensus sur l'origine des Huns) partis d'Asie centrale vers l'Ouest. Au passage, il y a démystification du personnage d'Attila qui loin d'être le père de la Hongrie actuelle (comme certains le pensent), ne réussit à fédérer les tribus hunniques que l'espace d'une année (l'historiographie hongroise ne le revendique d'ailleurs pas comme un des pères fondateurs de la Hongrie moderne). Le récit est passionnant et nous a permis de remplir en partie les douze heures passées dans le train allant de Belgrade à Sofia. J. N.

Marcel Brion, La vie des Huns, Paris, Perrin, Tempus, 2013 (1931), 312 p.

16/11/2016

Tokelau

tokelau,drapeau tokelauSitué à mi-chemin entre la Nouvelle-Zélande et Hawaï, l'archipel de Tokelau est composé de trois atolls polynésiens (Fakaofo, Nukunonu, Atafu) qui totalisent 10.2 km². Territoire néo-zélandais, Tokelau bénéficie toutefois d'un statut particulier. Sous protectorat britannique à partir de 1877, les îles passent formellement sous autorité néo-zélandaise en 1948 (Tokelau Act) mais ont évolué constamment vers plus d'autonomie (relation similaire à celle du Groenland et du Danemark. A noter qu'il n'y a ni capitale ni chef-lieu administratif, chaque atoll possédant son propre centre administratif.


tokelau,drapeau tokelauL'idée d'un drapeau propre fut lancée en 2004 mais le processus fut stoppé à la suite des échecs des référendums sur l'autodétermination (2006, 2007). Toutefois, l'idée est relancée par le parlement local en mai 2008 qui choisit un drapeau officiel le 7 septembre 2008. Celui-ci sera officiellement hissé sur les trois atolls le 19 octobre 2008 puis reconnu par Elizabeth II le 22 octobre. Il comporte une pirogue (vaka en polynésien), bateau traditionnel des habitants, entourée de l'océan (bleu). La pirogue symbolise le chemin vers la meilleure structure de gouvernance pour le peuple de Tokelau. La couleur jaune renvoie à une communauté joyeuse et en paix. A gauche, la croix du sud, comme sur les drapeaux de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande (voir plus bas).

 

tokelau,drapeau tokelau

 

Australie

  

tokelau,drapeau tokelau 

Nouvelle-Zélande

14/11/2016

Doctor Strange

mads mikkelsen,chiwetel ejiofor,marvel,doctor strange,dormammu,benedict cumberbatch,tilda swinton,rachel mcadamsAprès les loosers Ant-Man (2015) et Deadpool (2016), Marvel renoue ici avec un super-héros millionnaire. Car c'est ce qu'était Stephen Strange, neurochirurgien brillant, avant de ne plus pouvoir exercer son métier suite à un grave accident de voiture. Afin de retrouver l'usage de ses mains, il entreprend un voyage au Tibet où il rencontre l'Ancien. Celui-ci (ou celle-ci, méconnaissable Tilda Swinton) l'initie aux pouvoirs mystiques et lui apprend que le danger Dormammu guette. On est tenté de dire que le scénario habituel (nos super-héros contre une entité désirant détruire le monde) est devenu franchement redondant. Mais comment le faire lorsqu'on sait que le bien contre le mal est la pierre angulaire de tout l'univers B.D de Marvel ? A la différence du dernier opus en date, soit X-Men contre les ambitions dévastatrices d'Apocalypse, la direction d'acteurs est excellente, notamment le principal intéressé - Benedict Cumberbatch - dans une version plus nerveuse que Sherlock Holmes. On retiendra essentiellement un bon dosage entre humour et gravité et un spectacle visuel époustouflant qui n'est pas sans rappeler Inception de Christopher Nolan. Ca n'en fait pas un Marvel novateur mais tout de même un Marvel au dessus de la moyenne, solide et divertissant. J. N, N. A

Doctor Strange (Scott Derrickson, USA, 2016, 115 min)

Cast : Benedict Cumberbatch, Rachel McAdams, Tilda Swinton, Chiwetel Ejiofor, Mads Mikkelsen, Benedict Wong, Michael Stuhlbarg.

Luke Cage

marvel,luke cage,daredevil,netflixAprès Daredevil (déjà deux saisons au compteur) et Jessica Jones (2015), Netflix montre qu'il sait y faire en matière de super-héros made in Marvel. Alors que Darevedil se déroulait dans le quartier chaud de Hell's Kitchen, Luke Cage a lieu dans un autre espace de haute criminalité, Harlem. Carl Lukas y a grandi et a passé son enfance à multiplier les larcins. Piégé par le criminel Stryker, il se retrouve en prison pour un acte qu'il n'a pas commis. Là-bas, il se porte volontaire pour tester un sérum expérimental en échange d'une réduction de peine. Mais l'expérience ne tourne pas comme prévu, pourvoyant tout de même Carl d'une force surhumaine.

Evadé et changeant d'identité notre anti-héros vit incognito et galère pour boucler ses fins de mois. Anti-héros jusqu'au jour où le meurtre d'un ami proche le pousse à entrer en guerre contre Cotton mouth, le caïd local. Violente, sans concession et sombre à l'instar de Daredevil, la série brille de même par sa réflexion sur la situation sociale de la communauté noire aux Etats-Unis. Impérial, le casting regroupe Mike Colter (aka Luke Cage), le trafiquand d'héroïne dans The Good Wife, Mahershala Ali (House of Cards), Theo Rossi (Sons of Anarchy) et Rosario Dawson. Rien que ça. Last but not least, les séries Marvel de Netflix constituent bien plus qu'une alternative aux longs-métrages formatés de Hollywood. Iron Fist est prévu pour le 17 mars 2071. J. N

LUKE CAGE

(saison 1 - 13 épisodes - 30 septembre 2016)

Site : Netflix

Création : Cheo Hodari Coker