Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2017

Comprendre le génocide des arméniens

génocide des arméniens,turquie,hamit bozarslan,révisionnisme,raymond h. kévorkian,vincent duclert,arménie,arméniensA l'heure où le génocide des arméniens ne peut plus être nié mais n'est toujours pas reconnu par la Turquie (où prévaut un révisionnisme d'Etat criseux) mais également par un grand nombre d'Etats (parmi eux les Etats-Unis et... Israël), cet ouvrage jette une lueur crue, un siècle plus tard, sur le premier génocide du XXème siècle.

Première synthèse de grande envergure sur ce massacre qui fit 1.2-1.5 millions de morts, l'ouvrage est divisé en 3 parties thématiques. La première (Raymond H. Kévorkian) retrace le processus complexe des massacres et les contextualise, rappelant qu'ils ne surviennent pas ex-nihilo mais s'inscrivent dans le sillage de la politique du sultan ottoman Abbülhamid II. La communauté arménienne de l'Empire ottoman subissait déjà des repressions de grande ampleur en 1894-1895 puis en 1909. L'arrivée des Jeunes-Turcs au pouvoir (1908) ne change pas la donne. Les révolutionnaires du Comité Union et Progrès (CUP) veulent sauver un empire aux abois et décident de le nettoyer de ses communautés chrétiennes - notamment arménienne - considérées comme "ennemis de l'intérieur" et prises pour boucs émissaires dans la perte de territoires que doit céder l'Empire ottoman aux puissances européennes.

La deuxième partie (Hamit Bozarslan), démontrant au passage la continuité entre l'absolutisme hamidien et la politique des Jeunes-Turcs, analyse les fondements idéologiques du génocide des arméniens. Cette politique d'extermination est marquée par le darwinisme social qui est également au coeur de la politique nazie d'extermination des juifs d'Europe (le parallèle effectué entre les génocides des arméniens et des juifs est édifiant). Enfin, la troisième partie (Vincent Duclert) montre comment les puissances européennes portent une certaine responsabilité dans ce génocide, en le laissant se dissoudre dans les traités de paix des années 1920, et s'interroge aussi sur la responsabilité des chercheurs et des hommes politiques dans la question de la reconnaissance de ce génocide (qui ne se pose réellement qu'à partir de 1965) mais également sur les défis que pose ce génocide aux sciences sociales.

Parmi la longue littérature du génocide des arméniens, cet ouvrage pourvu d'une documentation impressionnante (notamment les archives ottomanes et allemandes de l'époque), précis et intelligent, ne laisse pas la moindre zone d'ombre sur la nature génocidaire du massacre des arméniens de 1915. Poursuivre le déni de ce génocide - qui n'a toujours pas donné lieu à une compensation financière pour les arméniens - équivaut tout simplement à de la myopie intellectuelle.  J. N

Hamit Bozarslan, Vincent Duclert, Raymond H. Kévorkian, Comprendre le génocide des arméniens. 1915 à nos jours, Paris, Tallandier, 2015, 494 p.

02/08/2017

Tcheliabinsk

tcheliabinsk,oblast de tcheliabinsk,russie,chameau de drapeau tcheliabinsk,bactriane,sujet fédéral de russieSi nombreux drapeaux de territoires affichent un animal, celui de l'Oblast de Tcheliabinsk, sujet fédéral russe faisant partie du district fédéral de l'Oural (frontière nord du Kazakhstan), a la particularité d'être le seul à arborer au centre un chameau. Celui-ci est plus précisément le chameau de Bactriane (région historique se trouvant à cheval sur le Tadjikistan, l'Ouzbékistan et l'Afghanistan) dont l'aire de répartition aujourd'hui couvre la région de Tcheliabinsk mais également le Kazakhstan, le Turkménistan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan, la Mongolie, la Chine ainsi que d'autres territoires adjacents (voir ci-dessous). Sur le chameau se trouve un chargement d'or qui symbolise les montagnes de l'Oural. Tandis que la bande orange symbolise le courage, la force, et la santé mais également la métallurgie, la bande jaune renverrait également aux montagnes de l'Oural comme passerelle entre l'ouest et l'est. La couleur blanc du chameau représente pour sa part la noblesse (comme bonté), la pureté, la justice et la générosité. Le drapeau (proportions 2:3) fut officiellement adopté le 27 décembre 2001.  J. N

tcheliabinsk,oblast de tcheliabinsk,russie,chameau de drapeau tcheliabinsk,bactriane,sujet fédéral de russie

29/07/2017

Illusion

illusion,flaubert"Affecter d'en avoir beaucoup ; se plaindre de ce qu'on les a perdues"

       Gustave Flaubert (1821-1880)

00:34 Publié dans Citation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : illusion, flaubert

21/07/2017

American Crime Story

MV5BMTc4Mzg0MzMwMF5BMl5BanBnXkFtZTgwNzQ3NTY3NzE@._V1_UX182_CR0,0,182,268_AL_.jpgAprès American Horror Story (2011-   ), FX (Sons of Anarchy, The Americans, Fargo) s'adonne à une nouvelle anthologie, chaque saison traitant une affaire judiciaire importante. Et la première affaire n'est pas des moindres puisqu'il s'agit du procès O.J. Simpson ("The People of the Sate of California v. Orenthal James Simpson") qui défraya la chronique durant les années 1990 et qui constitue à ce jour la procédure pénale la plus controversée de toute l'histoire des Etats-Unis. La série adapte le livre de Jeffrey Toobin, The Run of his Life: The People v. O.J. Simpson (1997).

200px-Mug_shot_of_O.J._Simpson.jpgAlors que des preuves accablantes condamnaient Simpson, ancienne star de football américain, pour le meurtre de son ex-épouse Nicole Brown Simpson et de son compagnon Ronald Goldman retrouvés morts le 12 juin 1994, il sera finalement reconnu non-coupable des faits après un procès qui dura 11 mois et qui fut retransmis en direct à la télévision, dans son intégralité (une première). Défendu par une armée d'avocats brillants, Simpson profite d'abord du contexte social américain. Dans le sillage des émeutes de Los Angeles (1992), survenues à la suite du passage à tabac par des policiers blancs (tous acquittés) de Rodney King, la défense parvient à présenter le procès comme un énième cas de racisme anti-noir et à prouver que Mark Fuhrman, premier policier arrivé sur les lieux du crime, est raciste. Dans le même temps, la une du magazine Times, affichant une photographie de Simpson où sa peau est noircie (son numéro de prisonnier a également été intégré à l'image) faisait polémique et constituait du pain béni pour la défense. Autres faits marquants (et ils seront nombreux) stigmatisant un procès "irrégulier" : un jury à majorité afro-américaine (majorité qui considéra Simpson non-coupable) et le juge Lance Ito en plein conflit d'intérêt et qui aurait du se désister de l'affaire.

the people v. o.j. simpson,o.j. simpson,fx,american crime story,ségrégation racial,système judiciaire américain,sarah paulson,bruce greenwood,cuba gooding jr.,courtney b. vance,john travolta,kenneth choi,sterling k. brownEtrange Amérique, encore une fois, où l'on peut commettre un double meurtre et s'en sortir mais aussi ne rien commetre du tout et prendre 30 ans de prison ou pire. Dans ce cas, Simpson a vraisemblablement bénéficié (une fois n'est pas coutume) de toutes ces affaires envoyant des Afro-américains innocents en prison ou à la chaise électrique (sans oublier ceux qui sont abattus sans raison valable par des policiers blancs). Là où le bât blesse c'est que tous ces dysfonctionnements de la justice américaine (l'affaire O.J Simpson n'est pas la première du genre et nombreux longs métrages traitent de cas similaires) ne fait toujours pas évoluer le fonctionnement de cette justice.

the people v. o.j. simpson,o.j. simpson,fx,american crime story,ségrégation racial,système judiciaire américain,sarah paulson,bruce greenwood,cuba gooding jr.,courtney b. vance,john travolta,kenneth choi,sterling k. brownPassionnante, cette saison 1 est la première "série-procès". Très bien documentée, elle retrace sur 10 épisodes le déroulement exact du procès, auquel sont adjoints des événements connexes. Hormis le système judiciaire américain, elle effectue une nécessaire plongée dans le thème de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Il faut de même saluer une direction d'acteurs étincellante, où ces derniers habitent littéralement les personnages qu'ils incarnent. La saison 2, prévue pour 2018, traitera du meutre en 1997 du couturier italien Gianni Versace.

the people v. o.j. simpson,o.j. simpson,fx,american crime story,ségrégation racial,système judiciaire américain,sarah paulson,bruce greenwood,cuba gooding jr.,courtney b. vance,john travolta,kenneth choi,sterling k. brownEnfin, "karma is a bitch", dit-on en anglais (l'expression est difficile à traduire en français). En 2008, O.J. Simpson écopera de 33 ans de prison (peine minimale de 9 ans) pour avoir braqué avec un groupe d'hommes un casino. Mais une nouvelle fois, il s'en sort à bon compte. Il vient d'être libéré ce 20 juillet 2017 pour bonne conduite et aura donc effectué moins du tiers de sa peine. J.N, N.A

AMERICAN CRIME STORY

Saison 1 : The People v. O.J. Simpson

(FX - 10 épisodes - 2 février-5 avril 2016)

Créateurs : Scott Alexander, Larry Karaszewski.

Cast : Cuba Gooding Jr., Sarah Paulson, Courtney B. Vance, Sterling K. Brown, John Travolta, Kenneth Choi, Bruce Greenwood.

 

- Meilleure série - Golden Globes 2017

- Meilleure actrice dans une série ou film (Sarah Paulson) - Golden Globes 2017

- Meilleur scénario adapté - Writers Guild of America 2017

- Meilleure série ou téléfilm - Producers Guild of America 2017

................

16/07/2017

Imbécile

Imbéciles,imbécile,hippolyte taine"Quatre sortes de personnes dans le monde : les amoureux, les ambitieux, les observateurs et les imbéciles ; les plus heureux sont les imbéciles".

       Hippolyte Taine (1828-1893)

10/07/2017

Noire finance

Noire finance.jpgA l'heure où la financiarisation de l'économie est une triste réalité incontournable, revenir sur ce documentaire accusateur est une excellente idée. Dans la même lignée que La stratégie du choc (2009) et Inside Job (2010), c'est un réquisitoire contre cette financiarisation de l'économie mondiale et ses effets nocifs, ainsi qu'une critique virulente du néolibéralisme économique. Décliné en deux volets, Noire finance retace d'abord (1.La pompe à finances) depuis la crise financière de 1929 les étapes qui ont mené à la financiarisation mondiale, avant de décrypter et analyser (2.Le bal des vautours) les logiques financières des années 2000 qui menèrent notamment à la crise de 2007-2008. Entre explication d'analystes, images d'archives et scènes d'animation pédagogique, ce récit on ne peut plus clair excelle de par la variété de sa structure, permettant à un large public de comprendre les contours de la finance internationale et ses dérives (là où Inside Job était peut-être un peu trop technique et La stratégie du choc virant un peu trop vers la théorie du complot). A voir absolument pour ceux qui s'intéressent à la question. J. N

NOIRE FINANCE (Jean-Michel Meurice / Fabrizio Calvi, France, 2012, 139 min)

04/07/2017

Intelligence

Immanuel_Kant_(painted_portrait).jpg"On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter".

     Emmanuel Kant (1724-1804)

29/06/2017

Lukh

Lukh [Oblast Ivanovo].pngUne étrangre ressemblance ici avec le drapeau de Chouïa, les deux présentant au centre un objet couleur jaune or, sur fond rouge (les deux villes sont situées également dans la même entité administrative). Il s'agit de Lukh, village situé dans l'Oblast d'Ivanovo (3000 habitants), dans le disctrict fédéral de Russie situé à l'extrême ouest (la Russie comprend huit districts fédéraux, dans lesquels sont intégrés les 84 sujets fédéraux). Si le symbole situé au centre du drapeau remonte aux armoiries adoptées en 1774, il ne nous a pas été possible d'affirmer avec certitude ce qu'il représente. A première vue, il s'agit d'une échelle mais certains avancent qu'officiellement, il s'agirait d'un escalier... J. N, N. A.

26/06/2017

Magnitogorsk

magnitogorsk,sujet fédéral de russieToujours dans la catégorie "villes industrielles russes", si Chouïa est dédiée au savon, la ville de Magnitogorsk (située dans l'Oblast de Tcheliabinsk, au nord du Kazakhstan et à 1200 km de Moscou) est consacréee à la sidérurgie, où est localisé le Combinat méttalurgique de Magnitogorsk, fondé en 1929 puis privatisé en 1992, à la suite de l'effondrement  de l'Union soviétique. En 1937, dans un climat de purges staliniennes, Magnitogorsk fut déclarée ville fermée. Pour cette raison, il n'y a pas d'informations fiables sur l'évolution de ce bassin industriel à partir de cette date et jusqu'en 1991 (date de l'abolition du statut de ville fermée). Concernant ce drapeau assez "dark" (c'est selon) l'habileté de ses créateurs à mettre en avant, de par sa structure simple (2 éléments : un triangle noir sur fond gris), plusieurs symboles. Tandis que les angles du triangle renvoient aux tentes des pionniers qui fondèrent la ville en 1743, celui-ci symbolise avec sa couleur noire la montagne Magnitnaïa (d'où est issu le fer) mais aussi la ville de Magnitogorsk comme centre industriel. Comme "triade équilatérale", le triangle est symbole de détermination, vigueur et quête de l'excellence. Quant aux couleurs, le noir renvoie à l'honnêteté, la sagesse, l'humilité et la vie éternelle, et le gris à la pureté, la noblesse (comme bonté), la justice et la générosité. Adopté officiellement le 28 janvier 2004, le drapeau (proportions 2:3) fut modifié en novembre 2010 puis en avril 2011. J. N, N. A.

22/06/2017

L'Empire romain

l'empire romain,pierre grimalA l'instar de Jacqueline de Romilly pour la civilisation grecque, Pierre Grimal (1912-1996) est un spécialiste éminent de la civilisation romaine. Dans cet ouvrage percutant, il propose une reflexion sur l'idée d'Empire, en analysant en premier lieu les sources du pouvoir (introduction) puis en abordant la transition République-Empire et l'avènement de l'Empire (chapitre 1 et 2). C'est ainsi que la structure du livre est thématique (sept chapitres au total dont le dernier traite logiquement de la Fin de l'Empire) et sa lecture nécessite par conséquent une grande concentration. Lire une grande quantité de pages en une seule traite est à conseiller (dans le cas contraire, perdre le fil des idées est une possibilité). D'une longueur de "seulement" 200 pages, cette réflexion n'en est pas moins incisive et permet d'acquérir une connaissance globale de ce que fut l'Empire romain. Indispensable aux amateurs d'antiquité romaine. J. N

 

Pierre Grimal, L'Empire romain, Paris, Le Livre de Poche, 2010, 221 p.

Paru pour la première fois en 1993.