Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2017

Lukh

Lukh [Oblast Ivanovo].pngUne étrangre ressemblance ici avec le drapeau de Chouïa, les deux présentant au centre un objet couleur jaune or, sur fond rouge (les deux villes sont situées également dans la même entité administrative). Il s'agit de Lukh, village situé dans l'Oblast d'Ivanovo (3000 habitants), dans le disctrict fédéral de Russie situé à l'extrême ouest (la Russie comprend huit districts fédéraux, dans lesquels sont intégrés les 84 sujets fédéraux). Si le symbole situé au centre du drapeau remonte aux armoiries adoptées en 1774, il ne nous a pas été possible d'affirmer avec certitude ce qu'il représente. A première vue, il s'agit d'une échelle mais certains avancent qu'officiellement, il s'agirait d'un escalier... J. N, N. A.

26/06/2017

Magnitogorsk

magnitogorsk,sujet fédéral de russieToujours dans la catégorie "villes industrielles russes", si Chouïa est dédiée au savon, la ville de Magnitogorsk (située dans l'Oblast de Tcheliabinsk, au nord du Kazakhstan et à 1200 km de Moscou) est consacréee à la sidérurgie, où est localisé le Combinat méttalurgique de Magnitogorsk, fondé en 1929 puis privatisé en 1992, à la suite de l'effondrement  de l'Union soviétique. En 1937, dans un climat de purges staliniennes, Magnitogorsk fut déclarée ville fermée. Pour cette raison, il n'y a pas d'informations fiables sur l'évolution de ce bassin industriel à partir de cette date et jusqu'en 1991 (date de l'abolition du statut de ville fermée). Concernant ce drapeau assez "dark" (c'est selon) l'habileté de ses créateurs à mettre en avant, de par sa structure simple (2 éléments : un triangle noir sur fond gris), plusieurs symboles. Tandis que les angles du triangle renvoient aux tentes des pionniers qui fondèrent la ville en 1743, celui-ci symbolise avec sa couleur noire la montagne Magnitnaïa (d'où est issu le fer) mais aussi la ville de Magnitogorsk comme centre industriel. Comme "triade équilatérale", le triangle est symbole de détermination, vigueur et quête de l'excellence. Quant aux couleurs, le noir renvoie à l'honnêteté, la sagesse, l'humilité et la vie éternelle, et le gris à la pureté, la noblesse (comme bonté), la justice et la générosité. Adopté officiellement le 28 janvier 2004, le drapeau (proportions 2:3) fut modifié en novembre 2010 puis en avril 2011. J. N, N. A.

19/06/2017

Chouïa

Shuya [Russie, Oblast Ivanovo].pngNous retournous ici à ce que nous considérons comme des drapeaux "étranges", ou du moins hors du commun. Il faut reconnaître que les sujets fédéraux de Russie, mais également les villes situées dans ces derniers, regorgent de symboles atypiques. Fondée en 1393 et possédant le statut de ville depuis 1778, la ville de Chouïa est la troisième plus grande ville de l'Oblast d'Ivanovo et se trouve à 262 km au nord-est de Moscou. Alors que nous pensions que cet objet au centre du drapeau représentait un cube de beurre, il s'avére en fait qu'il s'agit d'un pain de savon. En effet, la ville fut un important centre industriel de production de savon. La fabrication de celui-ci est attestée depuis 1629 et inspirera sa présence sur le drapeau, qui remonte à août 1781. Ce drapeau (proportions 2:3) est toutefois officiel depuis le 28 mai 2008 (la couleur rouge renvoie au courage, à la force, et à l'amour). Durant la période soviétique (1922-1991), nombreuses villes russes étaient spécialisées dans une industrie spécifique (avant de tomber en désuétude durant la période post-soviétique) d'où le symbole de leur produit phare, présent sur leur drapeau. Nous reviendrons par conséquent sur certains de ces drapeaux. En attendant, pour une raison qui nous échappe, nous apprécions celui-ci. J. N, N. A

17/06/2017

Caïmans

iles caïmans,las tortugas,christophe colomb,francis drake,paradis fiscal,pavillon de complaisance,blue ensign,territoire britannique d'outre-mer,royaume-uniOn connaît bien entendu les Iles Caïmans pour leur réputation de paradis fiscal et pour être classées comme pavillon de complaisance par la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). Ce groupe de trois îles situées dans les Caraïbes, entre Cuba et la Jamaïque (260 km², 44.000 hab.) est un territoire britannique d'Outre-mer (capitale : George Town) depuis 1962. Les îles furent découvertes la première fois par Christophe Colomb le 10 mai 1503, lors de son quatrième et dernier voyage vers le Nouveau monde. Après que l'explorateur et corsaire anglais Francis Drake leur donna leur nom actuel en 1586, les îles passèrent sous domination espagnole avant d'être cédées à la Couronne anglaise lors du Traité de Madrid (1670) que cette dernière signa avec l'Espagne.

iles caïmans,las tortugas,christophe colomb,francis drake,paradis fiscal,pavillon de complaisance,blue ensign,territoire britannique d'outre-mer,royaume-uniLes Caïmans seront colonisées de manière permanente à partir de 1730 et seront administrées comme partie intégrante de la Jamaïque. Lorsque celle-ci prendra son indépendance en 1962, elles choisiront de demeurer dans le giron britannique et deviennent ainsi un Territoire d'Outre-mer. On s'était demandé pourquoi figurait sur le drapeau une tortue. Il s'agit tout simplement d'une tortue verte, très présente sur les plages. Christophe Colomb avait d'ailleurs appelé ces îles Las Tortugas. La tortue se trouve sur le blason du territoire (voir contre). Celui-ci comporte un lion et des vagues, représentant l'armoirial de la dynastie anglaise des Plantagenêt. Les trois étoiles symbolisent les trois îles (Grand Cayman, Little Cayman, et Little Brack). En dessous est inscrite la devise des îles : "He has founded it upon the seas" (il l'a fondée sur les mers), verset du Psaume 24 (Ancien Testament), rappelant à la fois Christophe Colomb et l'héritage chrétien. Quant au plan d'ananas, situé au-dessus de la tortue, il rappelle le lien avec la Jamaïque). Enfin, et fort logiquement, le Blue Ensign occupe un quart du drapeau (proportions 1:2) qui fut officiellement adopté le 13 janvier 1957. J. N

06/06/2017

Voïvodine - Gagaouzie

voïvodine,serbie,gagaouzie,moldavieDeux drapeaux étrangèrement similaires, où les divers éléments les composant (3 étoiles jaunes, 3 bandes horizontales bleu, blanc, rouge) sont disposés différemment. Province autonome serbe dont nous avons visité la capitale Novi Sad l'an passé (agréable ville et magnifiques galeries d'art), la Voïvodine (21.500 km², 2 millions d'âmes) est la seule entité politique de Serbie à ne pas s'être détachée de Belgrade, à contrario du Monténégro (2006) et du Kosovo (2008). Il n'y a d'ailleurs pas de désir d'accession à l'indépendance. La diversité ethnique de la région (13% de Hongrois ainsi que 25 autres groupes ethno-linguistiques ; six langues officielles...) est probablement un gage du maintien de l'équilibre politique. En 1989, le statut d'autonomie fut réduit afin d'éviter tout risque de sécession (risque mis en exergue par les soubressauts politiques au Kosovo) mais il fut restauré en 2010.

voïvodine,serbie,gagaouzie,moldavieD'une superficie de 1832 km², la Gagaouzie est également un Territoire autonome, situé au sud de la Moldavie. Comme la Transnistrie, autoproclamée indépendante en 1992 mais non reconnue internationalement, la Gagaouzie tenta au début des années 1990 de se détacher de la Moldavie mais sa situation économique (absence d'industrie, contrairement à la Transnistrie) et géopolitique (la région est enclavée et il n'y a pas de continuité territoriale entre les unités administratives qui la composent, voir plus bas) rendait ce projet irréalisable. Elle obtint toutefois le statut d'autonomie en décembre 1994 et celui-ci fut élargi en juillet 2003. Issus de soldats turcs envoyés dans les Balkans au XIIème siècle pour lutter contre les Slaves, les Gagaouzes ont ensuite été christianisés. Entre 1750 et 1846, ils émigrèrent des Balkans vers la Bessarabie (1). Parlant le gagaouze, un dialecte turc, ils sont chrétiens orthodoxes et sont environ 200.000 dont 150.000 en Gagaouzie. Ils sont également présents en Ukraine et Russie.

voïvodine,serbie,gagaouzie,moldavieDans les deux cas, les trois étoiles représentent les trois structures administratives composant le territoire en question, soit les régions de Backa, Banat, et Srem pour la Voïvodine, et celles de Comrat, Ceadîr-Lunga et Vulcânesti pour la Gagaouzie. Le drapeau de Voïvodine (proportions 1:2) fut officiellement adopté le 27 février 2004. Les couleurs bleu, blanc, rouge renvoient au drapeau de la Serbie. Celui de la Gagaouzie (proportions 1:2) fut adopté le 31 octobre 1995 mais il n'est pas officiel et il est autorisé pour les usages privés ou commerciaux.  J. N, N. A

 

(1) Jean-Christophe Tamisier (dir.), Dictionnaire des Peuples. Sociétés d'Afrique, d'Amérique, d'Asie et d'Océanie, Larousse, 2001, p. 101.

16/11/2016

Tokelau

tokelau,drapeau tokelauSitué à mi-chemin entre la Nouvelle-Zélande et Hawaï, l'archipel de Tokelau est composé de trois atolls polynésiens (Fakaofo, Nukunonu, Atafu) qui totalisent 10.2 km². Territoire néo-zélandais, Tokelau bénéficie toutefois d'un statut particulier. Sous protectorat britannique à partir de 1877, les îles passent formellement sous autorité néo-zélandaise en 1948 (Tokelau Act) mais ont évolué constamment vers plus d'autonomie (relation similaire à celle du Groenland et du Danemark. A noter qu'il n'y a ni capitale ni chef-lieu administratif, chaque atoll possédant son propre centre administratif.


tokelau,drapeau tokelauL'idée d'un drapeau propre fut lancée en 2004 mais le processus fut stoppé à la suite des échecs des référendums sur l'autodétermination (2006, 2007). Toutefois, l'idée est relancée par le parlement local en mai 2008 qui choisit un drapeau officiel le 7 septembre 2008. Celui-ci sera officiellement hissé sur les trois atolls le 19 octobre 2008 puis reconnu par Elizabeth II le 22 octobre. Il comporte une pirogue (vaka en polynésien), bateau traditionnel des habitants, entourée de l'océan (bleu). La pirogue symbolise le chemin vers la meilleure structure de gouvernance pour le peuple de Tokelau. La couleur jaune renvoie à une communauté joyeuse et en paix. A gauche, la croix du sud, comme sur les drapeaux de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande (voir plus bas). J. N

 

tokelau,drapeau tokelau

 

Australie

  

tokelau,drapeau tokelau 

Nouvelle-Zélande

31/10/2016

Malouines

Flag_of_the_Falkland_Islands.svg.pngLe différend entre l'Argentine et le Royaume-Uni quant à la souveraineté de ces îles situées à 480 km des côtes argentines n'est toujours pas réglé. En 1982, une guerre éclata, remportée par les Britanniques. Avant de procéder à l'explication du drapeau, rappel des tribulations de cet archipel qui continue de soulever les passions.

- Début du XVIe siècle : découverte par le navigateur florentin (au service du Portugal), Amerigo Vespucci.

- 1520 : Visitées par Esteban Gomez (Portugal).

- 1592 : Baptisées "Iles méridionales de Davis" par l'anglais Richard Davis.

- 1592 : Renommées "Hawkins's Maiden-Land" par l'anglais Richard Hawkins.

- 1600 : Renommées "Iles Sebald" par le hollandais Sebald Van Weert.

- 1690 : Nouvelle exploration britannique. John Strong les baptise "Falkland Islands" en hommage à son seigneur, Anthony Cary, cinquième vicomte de Falkland, petite ville du sud-est de l'Ecosse.

- 1764 : Après la Guerre de Sept ans et le traité de Paris (1763) qui font perdre à la France ses possessions coloniales d'Amérique du Nord, celle-ci s'oriente vers le sud de l'Amérique et occupe l'archipel, baptisé "Iles Malouines" par Louis Antoine de Bougainville dont l'expédition partait justement du port de Saint-Malo, en France.

- 1767 : L'archipel, proche de l'empire colonial de l'Espagne, est revendiqué par cette dernière, qui s'en empare sans conflit.

- 1770 : Première crise des Malouines, entre l'Espagne et le Royaume-Uni, reflet de leur lutte d'influence sur les mers. La crise est désamorcée mais le statut des îles n'est pas réglé pour autant.

- 1820 : L'Argentine (indépendante depuis 1816) prend possession des îles.

- 1833 : Rétablissement de la souveraineté britannique sur les Malouines.

- 1914 : Bataille des Falklands. Victoire du Royaume-Uni sur l'Empire allemand.

- 1982 : Guerre des Malouines. L'Argentine tente d'en reprendre possession en envahissant l'archipel mais elle est défaite.

- 1965 : Depuis cette date, l'ONU demande régulièrement à l'Argentine et au Royaume-Uni d'entamer des négociations sur le statut de l'île mais les Britanniques refusent catégoriquement.

- 2012 : L'Argentine annonce qu'elle va porter plainte devant l'ONU pour ce qu'elle considère une militarisation britannique du conflit.

- 2013 : Un référendum tenu en mars, 99.8 % des habitants votent en faveur de la souveraineté britannique.

150px-Coat_of_arms_of_the_Falkland_Islands.svg.pngLe drapeau : A gauche figure logiquement le Blue Ensign. A droite, les armoiries. Elles comportent le Desire, bateau avec lequel Richard Davis débarqua en 1592. Au centre se trouve une brebis (symbole de l'activité bergère) sur de l'herbe (symbole de la flore). Au bas, sur une ceinture de gueules, la devise officielle : Desire the Right (en référence au bateau). Le drapeau fut officiellement adopté le 29 septembre 1948 (et légèrement modifié en 1999).  J. N.

 

07/05/2016

Sainte-Hélène

territoire britannique d'outre-mer,sainte-hélène,drapeau sainte-hélèneLe dernier lieu d'exil de Napoléon 1er (du 16 octobre 1815 jusqu'à sa mort, le 21 mai 1821) fait partie du territoire britannique d'outre-mer, "Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha", composé de 8 îles situés dans l'Océan atlantique (410 km²). La principale d'entre elles, Sainte-Hélène (122 km², siège de la capitale Jamestown), fut un point de passage stratégique pour les navires de la Compagnie des Indes jusqu'à l'ouverture du Canal de Suez en 1869. Elle fut découverte le 21 mai 1502 par le navigateur portugais Joao da Nova qui la nomma ainsi en hommage à Sainte-Hélène, mère de l'empereur romain Constantin 1er (272-337) et dont la fête est également le 21 mai (chez les orthodoxes).

territoire britannique d'outre-mer,sainte-hélène,drapeau sainte-hélèneA la différence des autres territoires britanniques d'outre-mer, ce "mini-archipel" ne possède pas de drapeau spécifique officiel. Il est représenté par l'Union Jack. Toutefois, les îles Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha arborent chacune un drapeau spécifique, synonyme de division administrative. Celui de Sainte-Hélène (adopté le 14 octobre 1984) comprend le Blue Ensign (gauche) et le bouclier de Sainte-Hélène (droite). A l'intérieur de celui-ci, un trois-mâts, une côte rocheuse, et le pluvier de Sainte-Hélène, oiseau emblématique de l'île. J. N

09/03/2016

Lesotho

lesotho,drapeau lesotho,basutoland,basotho,blue ensignOn s'était toujours demandé ce qu'était cet emblême figurant au centre du drapeau du Lesotho (proportions 2:3). Ce petit Etat (30.355 km²), monarchie constitutionnelle (1), est le seul au monde à être enclavé dans un seul Etat, en l'occurence l'Afrique du Sud. L'emblême est un chapeau conique traditionnel basotho, symbolisant l'unité. Les Basotho sont un peuple bantou d'Afrique australe, établi aujourd'hui en Afrique du Sud et au Lesotho (où il est largement majoritaire).

lesotho,drapeau lesotho,basutoland,basotho,blue ensignDurant l'occupation britannique, le Lesotho s'appelait Basutoland (1884-1966) et son drapeau comprenait fort logiquement le Blue Ensign (voir plus bas). Les Britanniques avaient placé le Lesotho sous la protection de la Couronne britannique après que leurs concurrents dans la région, les Boers de l'Etat libre d'Orange, eurent dévasté le pays au milieu du XIXème siècle. Quant aux Basotho qui vivaient an Afrique du Sud, ils connurent un sort différent. Il leur fut attribué un bantoustan - QwaQwa - démantelé après la chute du régime d'apartheid (2).

lesotho,drapeau lesotho,basutoland,basotho,blue ensignLe premier drapeau (ci-contre), adopté lors de l'indépendance (4 octobre 1966), comportait déjà un chapeau Basotho. Le coup d'Etat du 20 janvier 1987 entraînera l'adoption d'un nouveau (second drapeau), comportant un bouclier brun traditionnel avec une sagaie et une knobkierrie (gourdin). Il sera modifié le 4 octobre 2006 pour fêter les 40 ans d'indépendance. Les 3 couleurs des trois bandes horizontales représentent les trois slogans de la devise nationale : paix (blanc), pluie (bleu), et prospérité (vert). J. N

(1) Comme au Royaume-Uni, les fonction du roi du Lesotho (Letsie III) sont essentiellement cérémoniales et honorifiques.

(2) Cf. Jean-Christophe Tamisier (dir.), Dictionnaire des peuples. Sociétés d'Afrique, d'Amérique, d'Asie et d'Océanie, Larousse, 2001, p. 46.

 

lesotho,drapeau lesotho,basutoland,basotho,blue ensign

 

Batusoland (1884-1966)

 

 

lesotho,drapeau lesotho,basutoland,basotho,blue ensign,drapeau à trois bandes horizontales

 

28/02/2016

Mozambique

Flag_of_Mozambique.svg.pngC'est le seul Etat à arborer sur son drapeau une kalachnikov AK-47. Ancienne colonie portugaise (1498-1974), le Mozambique entama une lutte d'indépendance, initiée par le Front de Libération du Mozambique (FRELIMO) qui mena une guerre de guerilla contre l'occupant portugais. Elle se solde par un cessez-le feu le 8 septembre 1974 puis par la déclaration d'indépendance le 25 septembre 1975. La victoire fut précipitée par le renversement de la dictature portugaise en 1974.

800px-Flag_of_Mozambique_(1975-1983).svg.pngCette lutte pour l'autodétermination fut logiquement soutenue - dans un climat de Guerre froide et de conflits périphériques associés aux blocs de l'est et de l'ouest - par l'URSS, la Chine et Cuba qui fournirent armes et conseillers militaires. D'orientation communiste, le FRELIMO sera le parti unique au pouvoir durant le régime de la République populaire du Mozambique (1975-1990). La fin de la Guerre froide entraînera la fin du régime communiste et un processus de démocratisation politique.

Mz_frelimo1962-1993.pngAdopté le 1er mai 1983, le drapeau actuel (proportions 2:3) reprend celui du FRELIMO (ci-contre) mais avec des symboles ajoutés en 1975 et figurant dans le triangle (second drapeau) : le fusil symbolise les combats du peuple pour l'indépendance ; la houe les paysans ; le livre l'éducation ; et l'étoile la solidarité et la fidélité aux principes socialistes. Les couleurs : noir (Afrique), rouge (sang versé pour l'indépendance), blanc (paix), jaune (richesses minérales), vert (richesses agricoles).

A noter que le Guatemala est l'autre Etat à arborer un fusil sur son drapeau. Mais il s'agit d'une arme d'une autre époque. J. N