free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2020

The Undoing

the undoing,hbo,nicole kidman,hugh grant,edgar ramirez,donald sutherland,meurtreIl est vrai qu'on ne peut attendre de la culte HBO du très lourd chaque année, d'autant plus que ses séries cultes ont grandement écumé les années 2000-2010. Cette mini-série courte (6 épisodes) tourne autour du personnage de Grace Fraser. Psychologe renommée sur le point de publier son premier livre, elle est mariée à un oncologue tout aussi réputé et son fils est scolarisé dans une école privée et prestigieuse dans la ville de New York. Son père est également est riche et puissant. Tout va bien chez les riches mais comme souvent, un grain de sable va enrayer la machine. Et pas des moindres puisqu'il s'agit d'un meurtre, celui de la maîtresse du mari. Et tout semble indiquer que ce dernier est le coupable.

the undoing,hbo,nicole kidman,hugh grant,edgar ramirez,donald sutherland,meurtreRien de particulier à signaler au niveau scénario : un meutre chez les riches puissants, une histoire de cul/romance qui ne peut que tourner au désastre, l'amante jeune, latina, aux formes appétissantes et qui fait oublier l'épouse trop parfaite, un adolescent face à des réalités venues trop tôt, un père qui n'a jamais aimé son beau-fils, celui-ci qui ne parle pas à sa mère depuis belle lurette...etc. On demeure dans les clichés du polar psychologique de très bon niveau (ce qui est déjà pas mal). Les regards de plus en plus inquiétants des uns et des autres et les vérités malsaines qui resortent font monter inexorablement la tension jusqu'au bouquet final. Mais ça aussi c'est du déjà vu. Plus intéressante est l'approche psychologique de la principale protagoniste qui, toute psychologue éminente qu'elle soit, voit toute sa psychologie se prendre un camion dans la gueule et est contrainte de se redéfinir. Elle se retrouve dans une situation de démantèlement (d'où le nom de la série) à une vitesse éclair de sa vie et de création d'une nouvelle pour son fils et elle-même. Ce sont d'ailleurs les interprétations de Nicole Kidman (reconversion dans les séries réussie après Top of the Lake et Big little lies) et de Hugh Jackman qui font tenir la série. Deux grands acteurs qui ont su garder un souffle constant malgré les années qui passent.

J N

 

The Undoing

(6 épisodes d'une heure diffusés du 26 octobre au 29 novembre 2020)

Production : HBO

Création : David E. Kelley

Réalisation : Susanne Bier

Cast : Nicole Kidman, Hugh Jackman, Donald Sutherland, Edgar Ramirez, Noah Jupe, Noma Dumezweni, Matilda De Angelis.

21/11/2020

Raised by Wolves

raised by wolvesIl faut reconnaître qu'on ne s'attendait pas à grand chose d'une série de science-fiction liée à Ridley Scott (producteur exécutif et réalisateur des épisodes 1 et 2 tandis que son fils Luke a réalisé les épisodes 3, 4 et 10), vu que le réalisateur des cultes Alien et Blade Runner est sur le déclin depuis un bon moment déjà (vu ses 82 ans, c'est compréhensible) et que ses derniers opus SF n'étaient pas spécialement incisifs (Prometheus (2012), Alien: Covenant (2017). Mais au final, nous avons été agréablement surpris par cette série diffusée par le nouveau service de vidéo à la demande, affilié à HBO, HBO Max (il va bien falloir tenir la concurrence face à Netflix, Amazon, Apple+ et les autres).

XXIIème siècle. Tandis que la Terre a été détruite par la Grande guerre, deux androïdes - Mother and Father - élèvent des enfants sur la planète Kepler-22-b. Mais la colonie humaine débarque et son fanatisme religieux mortifère n'annonce rien de reluisant... Dans cette atmosphère minimaliste et aseptisée (des classiques de la SF), arride et hostile, l'angle d'attaque est osé mais plutôt réussi : soit la confrontation entre la dystopie humaine et l'utopie cybernétique. On retrouve ici la patte de Ridley "Blade Runner" Scott, où ces deux machines sont finalement plus attachantes que les envahisseurs humanoïdes, incapables de s'extirper de cet "opium des peuples" (ce qui explique peut-être que la psychologie des personnages est peu travaillée). La vision de l'avenir est sombre, fascinante et brutale, et nous y adhérons pleinement.

Petit bémol : après avoir couvert beaucoup de terrain durant les premiers épisodes, le scénario s'essoufle vers la fin. C'est dommage. Mais cela n'empêche pas ce récit complexe et cérébral d'apporter un vent de fraîcheur à l'univers de la science-fiction. Malgré ses imperfections, la série vaut largement le détour et nous attendons la suite avec curiosité. J N

 

Raised by Wolves

(10 épisodes diffusiés du 3 septembre au 1er octobre 2020)

Production : HBO Max

Création : Aaron Guzilowski

Cast : Travis Fimmel, Amanda Collin, Abubakar Salim, Winta McGrath, Niamh Algar, Jordan Loughran.

19/11/2020

The Queen's Gambit

netflix,échecs,chess,the queen's gambitL'histoire, fictive (inspirée du roman éponyme de Walter Tevis, publié en 1983), suit le parcours de Beth Harmon (de 8 à 22 ans, années 1950-1960), une surdouée des échec en quête de devenir la meilleure joueuse au monde. Ce n'est ni la structure narrative (un biopic classique) ni le scénario (un génie dans ce qu'il fait mais qui en même temps a des problèmes d'addiction à l'alcool et aux tranquilisants, couplés à des troubles émotionnels, schéma ô combien de fois déja vu) qui sont les plus intéressants mais le côté fable féministe couplée  à un jeu d'échecs à la fois exclusivement masculin (tous les vainqueurs du championnat du monde d'échecs sont des hommes...) et difficile à porter à l'écran en raison de son côté peu glamour. A cela, il faut ajouter un réalisme situationnel et psychologique impeccable (sans fioritures, sans fan service...), une reconstitution des sixties tout aussi parfaite, une réflexion édifiante sur l'égo de ces pratiquants d'un sport qui les consume, et la performance captivante de la principale protagoniste. Suffisant pour faire du "jeu de la dame" une des meilleures séries produite par le premier générateur de binge-watching. J N

The Queen's Gambit

(7 épisodes de 45-60 min diffusés le 23 octobre 2020)

Production : Netflix

Créateurs : Scott Frank, Allan Scott

Cast : Anya Taylor-Joy, Bill Camp, Moses Ingram, Thomas Brodie-Sangster, Harry Melling, Isla Johnston

15/11/2020

World's Most Wanted

MV5BMzA3MDQ0MWUtNDBkOC00YWRkLWI0NDItODA5MzI5NzU2YjQxXkEyXkFqcGdeQXVyNjEwNTM2Mzc@._V1_UY268_CR4,0,182,268_AL_.jpgCovid oblige, Netflix a balancé l'été passé quelques séries documentaires courtes, nécessitant essentiellement un travail technique (et une narration bien évidemment) autour d'images d'archives. La série explore le cas de cinq hors-la-loi notoires, ayant pour dénominateur commun le fait d'être passés entre les mailles du filet et d'être toujours en cavale (à l'exception de Félicien Kabuga, arrêté après la diffusion de cette docu-série). Les cinq truands : 

450px-Mayo_Zambada.jpg- Ep. 1 : Ismael "El Mayo" Zambada Garcia. Après avoir échappé à un raid de la police mexicaine, le chef du cartel de Sinaloa se cache quelque part. L'étau s'est reserré autour de sa famille et son fils a coopéré (ce qui a mené à l'arrestation de Joaquin "El Chapo" Guzman). L'horreur engendrée par un des cartels les plus puissants du Mexique est bien connue, évoquée par la docu-série Dirty Money (l'épisode 4 de la saison 1 révèle le blanchiment de l'argent du cartel par la banque HSBC), abordée dans Narcos Mexico (2018 - ) et détaillée dans El Chapo (2017 - ).

world's most wanted,félicien kabuga,netflix,interpol,samantha lewthwaite,semion mogilevich,massimo denaro messina,cosa nostra,attentats de Londres- Ep. 2 : Félicien Kabuga. Ancien homme d'affaires rwandais, il est accusé de participation au génocide des Tutsis au Rwanda en raison du financement qu'il a fourni à Radio télévision libre des Lille Collines (radio extrêmiste anti-tutsi qu'il présidait au moment du génocide), au magazine extrémiste Kangura et aux milices hutus (leur fournissant 5000 machettes). Après des années de cavale, il est arrêté en France en mai 2020 puis transféré le 30 septembre dernier au Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux (MTPI), instance créée par l'ONU en 2010 et prenant la suite des Tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda.

world's most wanted,félicien kabuga,netflix,interpol,samantha lewthwaite,semion mogilevich,massimo denaro messina,cosa nostra,attentats de Londres- Ep. 3 : Samantha Lewthwaite. Surnommée la "veuve blanche", cette britannique d'origine nord-irlandaise est l'un des suspects de terrorisme islamiste les plus recherchés du monde occidental. Veuve de Germaine Lindsay, l'un des terroristes des attentats de Londres du 7 juillet 2005. Supposément membre du groupe terroriste islamiste somalien "Al Shabab", elle est accusée d'avoir causé la mort de plus de 400 personnes. On suppose de même qu'elle se cache en Somalie et est actuellement sous un mandat d'arrêt d'Interpol.

world's most wanted,félicien kabuga,netflix,interpol,samantha lewthwaite,semion mogilevich,massimo denaro messina,cosa nostra,attentats de Londres- Ep. 4 : Semion Mogilevich. Egalement en cavale, le "Don intellectuel" , considéré par les agences de renseignement européennes et américaines comme le "parrain des parrains", fait partie des crimes organisés ukrainien et russe. Parmi ses nombreuses activités "légales" : des restaurants japonais à Prague, les pompes funèbres et le basket à Moscou, le textile en Israël, import/export à Los Angeles... Celui qui détient officiellement plusieurs nationalités aurait également des connexions politiques solides lui permettant d'échapper à la justice.

world's most wanted,félicien kabuga,netflix,interpol,samantha lewthwaite,semion mogilevich,massimo denaro messina,cosa nostra,attentats de Londres- Ep. 5 : Massimo Denaro Messina. En fuite depuis 1993, le plus haut gradé de la Cosa Nostra a fait fortune dans le trafic d'héroïne et de cocaïne (et a également été impliqué dans le trafic d'armes, le racket, des attentats à la bombe et des assassinats). Le 19 octobre 2020, il est condamné par la justice italienne à la réclusion à perpétuité (par contumace) pour l'assassinat durant les années 1990 des juges Falcone et Borselino. Il tient son surnom "Diabolik" de la bande-dessinée éponyme qu'il affectionne et du fait de sa brutalité notoire.

En ce qui nous concerne, nous aurions aimé savoir pour quelle raison ces cinq hommes ont été considérés comme "les hommes les plus recherchés", vu qu'il est impossible d'établir une hiérarchie dans ce type de sujet. Vu les différentes juridictions nationales (ou internationale) auxquels ils sont liés mais également la nature différente des crimes commis, ils ne peuvent être placés sur une même liste (comme la liste des dix fugitifs les plus recherchés du FBI ou la liste d'Interpol). Par conséquent, la question demeure. Pourquoi ceux-là et pas d'autres? On regrette également que les cinq cas abordés, hormis le terrorisme islamiste et le génocide, trois concernent le crime organisé (mexicain, italien et russo-ukrainien). Davantage de diversité (et d'épisodes) aurait été souhaité. J N

World's Most Wanted

(5 épisodes de 45-48 min diffusés le 5 août 2020)

Production : Netflix

14/11/2020

Baccano!

baccano!,boucan,brain's brase,takahiro omori,fantasy,mafia italienne,new york,new york des années 1930En voilà une que nous recommandons particulièrement. Baccano! ("Boucan"), ses personnages occidentaux, plus déjantés les uns que les autres, ses différentes temporalités, sa violence "scorseseienne" (qui ne se souvient pas de The Good fellas?), sa musique jazz (The Cotton Club, 1984), et son atmosphère Once upon a time in America (Sergio Leone, 1984). En effet, l'histoire se passe dans le milieu mafieux new-yorkais des années 1930, avec un réalisme qui n'est pas sans rappeler les productions cinématographiques les plus emblématiques.

baccano!,boucan,brain's brase,takahiro omori,fantasy,mafia italienne,new york,new york des années 1930Mais le scénario est beaucoup plus dense puisqu'il inclut des histoires se déroulant en 1711, 1930, 1931 et 1931 (sans ordre chronologique). Cela ne change pas le fait que les principaux protagonistes sont liés entre eux, d'une manière ou d'un autre, avec pour dénominateur commun : l'immortalité. Celle-ci fut acquise lorsqu'en 1711, un groupe d'alchimistes, embarquant pour l'Amérique sur le navire Advena Avis, invoqua un démon qui leur procura un elixir les rendant invulnérables et immortels. Tout ce beau monde se retrouve deux siècles plus tard pour régler des comptes, avec notamment un véritable feu d'artifice (le climax de la série) à bord du train "Flying Pussyfoot" (...).

baccano!,boucan,brain's brase,takahiro omori,fantasy,mafia italienne,new york,new york des années 1930Nous avons beaucoup aimé ce foisonnement de personnages et le développement de leur psychologie malgré leur nombre élevé. Entre le chef de gang sans aucun crédit, le mafieux intrépide et élégant (mention spéciale à Firo), les psychopates nigauds (mention spéciale aux deux imbéciles heureux que sont Miria et Isaac) ou sanguinaires (notamment Ladd Russo) et bien d'autres, on ne s'ennnuie guère. Cette panoplie de personnages "cliniques" (pour reprendre la formule de N.) tend probablement à accentuer cette atmosphère criseuse qui part dans tous les sens. Enfin, le croisement entre fantasy et mafia italienne de New York (auxquels s'ajoute une teinte d'humour) semble réussie, appréciée du moins. J N

 

Baccano!

(13 épisodes de 23 min)

Diffusion : 26 juillet - 1er novembre 2007

Studio : Brain's Brase

Réalisateur : Takahiro Omori

12/11/2020

Lovecraft Country

lovecraft country,hbo,h.p. lovecraft,matt ruff,racisme blanc,etats-unisUne des dernières sorties de la culte HBO est l'adaptation du roman éponyme de l'écrivain américain Matt Ruff (2016), dans lequel celui-ci confronte les oeuvres de H.P. Lovecraft (comprendre les monstres) au thème du racisme blanc aux Etats-Unis. Le récit tourne autour d'Atticus et son amie Letitia et son oncle George qui embarquent dans un roadtrip à la recherche de son père disparu, à travers les Etats-Unis des années 1950. Sur ce chemin semé d'embûches, il faudra survivre face aux horreurs rencontrées, monstrueuses et humaines...

HBO a l'habitude de faire du lourd et comme les mini-séries sorties récemment (Watchmen, fin 2019 ; The Outsider, hiver 2020), Lovercraft Country n'est pas accessible à tout le monde (mais c'est ce que nous aimons chez la première chaîne à avoir produit des épisodes de série totalisant une heure, et créatrice de la série cultissime The Wire). "L'univers de Lovecraft" réussit l'exercice pas si simple de réaliser un savant dosage entre les contraires, entre simplicité et excès, narration endiablée (notamment des courses-poursuites hallucinantes) et moments de rupture intelligents, exubérance et sobriété, sexualité torride et attendrissante à la fois.

Dense et âpre, émotionnelle et introspective à souhait, quitte à semer la confusion par moments (les différentes temporalités n'aident pas), Lovecraft Country prend le téléspectateur à la gorge en déversant sa vision paroxysmique du surréalisme (une comparaison avec Legion (2017-2019) ne serait pas inintéressante) et en creusant la psyché jusqu'à en extirper sa plus grande noirceur. Au-delà du thème central de base et du chemin fantasmagorique dans lequel elle nous embarque, elle est également un hommage à la Blaxploitation, thème qui a récemment réinvesti, avec conviction, l'univers télévisuel (Luke Cage (2016-2018) ;  Watchmen, 2019). J N

 

LOVECRAFT COUNTRY

(saison 1 - 10 épisodes diffusés du 17 août au 18 octobre 2020)

Production : HBO

Créateur : Misha Green

Cast : Jonathan Majors, Jurnee Smollett, Michael Kenneth Williams, Jamie Chung, Aunjanue Ellis, Abbey Lee, Wunmi Mosaku.

08/11/2020

Barbaren

empire romain,netflix,varus,germains,barbares,germanie,bataille de teutobourg,romainsDiffusée sur Netflix le 23 octobre dernier, Barbaren ("Barbares") recouvre en une première saison de 6 épisodes la Bataille de la forêt de Teutobourg (ou Bataille de Teutobourg) en l'an 9 de notre ère (1). Mettant aux prises six légions romaines et leurs auxilliaires) et une alliance de tribus germaniques, cet affrontement déboucha sur la victoire innatendue des Germains.

L'histoire tourne autour d'Arminius. Chérusque d'origine, il fut donné tout jeune à Rome comme otage, afin de préserver la paix entre Rome et sa tribu. Mais alors que les taxes imposées par l'Empire aux "barbares" sont de plus en plus astronomiques, la rebellion gronde et Arminius, officier de rang élevé dans l'armée romaine, est envoyé sur place afin de régler le conflit, par la force s'il le faut. Il n'a pas oublié ni ses origines ni ses proches et surtout, son dégoût des exactions romaines à l'encontre des peuples germains lui fait prendre conscience qu'il n'est peut-être pas dans le bon camp.

empire romain,netflix,varus,germains,barbares,germanie,bataille de teutobourg,romainsApprécier ou pas cette série dépend en fait du fait qu'on ait vu d'autres séries du genre. Si ce n'est pas le cas, elle sera appréciée, en raison de quelques critères simples : un scénario plutôt complexe et bien rythmé, une direction d'acteurs solide, et une reconstitution historique pertinente. A cela, il faut ajouter des sous-thèmes qui rendent le récit réaliste : personnages ambivalents à moralité floue, trahison, culpabilité, lacheté, bravoure, complexité des relations humaines, et un peu d'amour évidemment... Par contre, les dévoreurs de films/séries (nous en faisons partie) n'y verront peut-être qu'une énième production péplum, qu'il s'agisse des relations entre l'Empire romain et les populations périphériques (Centurion, 2010 ; The Eagle, 2011, la série Britannia (2016 -  )...etc) ou d'autres chocs civilisationnels (Game of Thrones, Vikings). La série souffre d'ailleurs d'une comparaison entre ces deux dernières séries citées et à ce niveau-là, difficile en effet d'affirmer qu'elle fait le poids en matière de comparaison. Si la noirceur du récit et la dimension démonstrative des scènes de violence n'ont pas grand chose à envier, la densité narrative des moments de rupture (la saison 1 ne comporte que 6 épisodes) et le charisme des personnages constituent un gros bémol. Et par conséquent, la série peut être perçue comme à la fois un condensé et une pâle copie des deux autres.

empire romain,netflix,varus,germains,barbares,germanie,bataille de teutobourg,romainsConscient qu'il ne peut égaler le niveau des chaînes phares produisant des séries (HBO, AMC et consorts) et visant l'hégémonie en terme de productions de série (du moins au niveau des sites de streaming), Netflix poursuit son exercice attitré du binge-watching, en proposant des récits combinant des éléments réalistes et les recettes typiques des séries streaming, qui attireront le grand public. En gros, c'est divertissant, instructif ici (l'histoire s'est rééllement passée) et ça se regarde vite. En ce qui nous concerne strictement (notre formation d'historien et notre métier d'enseignant en Histoire conjugués à notre grande appréciation des productions audiovisuelles pèsent dans la balance), nous relevons trois éléments qui rendent la série intéressante : 

- Le fait que les dialogues soient en Latin (les Romains) et en Allemand (les peuples germaniques), soit une dimension authentique et éviter au passage la langue anglaise (ou américaine) dont le coté grandiloquent (nécessaire dans les péplums..) aurait été immonde ici.

- Souligner la complexité entre l'Empire et les Barbares, pas souvent mise en avant même si elle était déjà en 98 après J. C par l'historien romain Tacite (De Origine et Situ Germanorum).

- Aborder une bataille méconnue du grand public mais considérée comme "la plus grande défaite de Rome" (2) et surtout comme "un point tournant dans l'histoire mondiale" (3). En effet, la victoire germanique à Teutobourg mettra un coup d'arrêt durable à l'expansion romaine en Germanie et déterminera la trajectoire historique, politique et économique de l'espace germain qui demeurera en dehors de la tutelle romaine.

J N

 

BARBAREN

(saison 1, 6 épisodes diffusés le 23 octobre 2020)

Production : Netflix

Créateurs : Andreas Heckmann, Arne Nolting, Jan Martin Scharf

 

(1) Elle s'est déroulée dans le comté d'Osnabrück (Basse-Saxe) dans l'Allemagne actuelle.

(2) Adrian Murdoch, Rome's Greatest Defeat: Massacre in the Teutobourg Forest (2012).

(3) Peter S. Wells, The Battle that stopped Rome: Emperor Augustus, Arminius, and the Slaughter of the legions in the Teutobourg Forest (2004).

Ghost in the Shell SAC 2045

GiS.jpgIl fallait s'attendre à ce que Netlix, spécialiste de la récup' (entre autres) adapte la série animée japonaise culte Ghost in the Shell - Stand Alone Complex, adaptation elle-même du manga éponyme de Mamoru Oshii.

La première saison de Ghost in the Shell - SAC (2002-2003) se déroulait en 2030 dans la ville de Niihama-shi, nouvelle capitale d'un Japon post-Quatrième Guerre mondiale. Dans ce monde post-futuriste où quasiment toute personne porte des implants électro-mécaniques, la Section 9 - unité spéciale de la sécurité publique -, dirigée par l'éternelle Motoko Kusanagi, enquête sur toutes sortes de cybercrimes et traque Le Rieur (The Laughing Man), le maître du hacking.

Tandis que la structure de la saison 1 est constituée d'une intrigue générale tournant autour du Rieur (les épisodes appelés Complex) et de nombreux épisodes indépendants (appelés Stand Alone), la saison 2 ("2nd GIG", 2004-2005), plus sombre, traite d'un Etat japonais policier et plus précisément du problème de l'intrégation des réfugiés à Dejima (et de leur confrontation avec les autochtones) et de la récupération politique de cette question sociale.

motoko kusanagi,ghost in the shell,ghost in the shel sac 2045,mamoru oshii,section 9,ghost in the shell stand alone complex,le rieur,the laughing man,post-humainsEntre ces deux saisons, sortira en 2004 le long-métrage Ghost in the shell 2:Innocence, suite du premier opus adaptant le manga (Ghost in the Shell, 1995). Les deux films furent réalisés par Mamoru Oshii. En 2006, un film animé d'environ 2 heures (Ghost in the Shell: SAC Solid State Society) faisait suite à la série, en 2030. Tandis que Motoko avait quitté la Section 9 depuis deux ans, cette dernière - dirigée désormais par Togusa - enquête sur un étrange suicide collectif d'une secte (une scène marquante du début, qui devient culte) et découvre l'implication d'un autre maître du hacking, le Marionnetiste (The Puppet Master). Puis suivra en 2013-2014, Ghost in the Shell: Arise, une série de 5 OAV, reprenant l'histoire en 2027.

En 2017, le manga est adapté pour la première fois par les Américains, en l'occurence Dreamworks, avec Scarlett Johansson interprétant Motoko. Comme cela était prévisible, la forme l'a largement emporté sur la forme.

motoko kusanagi,ghost in the shell,ghost in the shel sac 2045,mamoru oshii,section 9,ghost in the shell stand alone complex,le rieur,the laughing man,post-humainsCa faisait déjà beaucoup mais comme déjà dit, le site de streaming le plus célèbre s'est emparé du projet en 2017 et a diffusé au printemps dernier la première saison de la série commentée ici. Nous sommes donc en 2045 dans un monde où, à la suite d'une catastrophe économique, toute forme de monnaie papier ou électronique a été détruite. Le "Big 4" (les 4 principales puissances) est engagé dans une guerre durable afin de préserver une certaine stabilité économique. Les membres de la section 9 travaillent désormais comme mercenaires sous le Groupe "GHOST", chargés d'éliminer des menaces terroristes. Mais la découverte par leur ancien chef, Aramaki, d'un complot politique et l'émergence de ce qu'on appelle les "Post-humains" entraîne la Section 9 à se reformer.

motoko kusanagi,ghost in the shell,ghost in the shel sac 2045,mamoru oshii,section 9,ghost in the shell stand alone complex,le rieur,the laughing man,post-humainsPremier constat désolant : le graphisme, différent et en 3D, est d'une laideur visuelle aberrante et on se croirait dans un jeu vidéo. On ne comprend pas d'ailleurs pourquoi Motoko ressemble à une sexdole. Mais le plus grave est la simplication du scénario (faut attirer un public large et américain...) : moins de réflexion et beaucoup d'action spectaculaire (scènes de combat réussies par ailleurs), des personnages peu travaillés et sans profondeur aucune, et des dialogues franchement pauvres. Etonnant, vu que Kenji Kamiyama, scénariste de la saison 2 de Ghost in the Shell - SAC, était également aux commandes ici. Mais la pression des producteurs US a du jouer... Le dernier tiers de cette première saison prend un peu d'épaisseur et pose quelques questionnements sociopolitiques. Mais cela ne change pas grand chose au constat général. Après avoir détruit le manga (et série animée) culte qu'est Death Note, Netflix a dénaturé une oeuvre cyberpunk majeure. Et dire qu'une saison 2 va suivre... 

J. N

GHOST IN THE SHELL - SAC 2045

(12 épisodes diffusés le 23 avril 2020)

Production : Netflix

Scénario : Kenji Kamiyama

Réalisation : Shinji Aramaki, Kenji Kamiyama