Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2007

Est-il permis de critiquer Israël ?

0387beaa565347a734f9f0987779bc07.gif"Je sais qu'il y a des gens qui, sans me connaître, me haïssent. Le pire c'est que certains sont de bonne foi, car ce qu'ils savent de moi, ce sont des propos déformés et non mes positions réelles."

Qu'a donc fait Pascal Boniface, directeur de l'IRIS et spécialiste des relations internationales, pour qu'une campagne médiatique le diabolise, et être traité d'antisémite ? tout simplement expliqué dans son ouvrage que critiquer la politique d'Ariel Sharon ne revenait pas à détester Israël ou être antisémite. Il est d'ailleurs un ami d'Israël. Il affirme qu'il y a désormais un dérapage dangereux qui tend à importer le conflit israélo-palestinien en France, et que de nos jours, il est devenu impossible de critiquer Israël, sous peine d'être taxé d'antisémitisme. Ce qui est vrai. Il faut préciser d'ailleurs qu'être antisioniste ne signifie pas être antisémite. Boniface n'est ni l'un ni l'autre. Les propos de son livre considéré politiquement incorrect, sont courageux et pertinents. Ceux qui sont contre la dictature de la pensée et le terrorisme intellectuel devraient le lire.

Pascal Boniface, Est-il permis de critiquer Israël ? Robert Laffont, 2003.

Les commentaires sont fermés.