Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2008

La visite de la fanfare

3e5d895a976a4e149ce4968c92dfa885.jpgPour avoir confondu "Beit Hatikva" et "Petah Tikva", Tewfiq et son orchestre egyptien invité en Israël, se retrouvent au milieu de nulle part, dans un bled paumé, où chômage, ennui et errance semblent être le lot quotidien unique des habitants. Complètement déboussolés, Tewfiq et sa bande doivent se résoudre à demander un coup de main. Les locaux ne sont pas coopératifs au départ, ne voyant là qu'une bande de martiens. Mais petit à petit, tout le monde, y compris les visiteurs, va mettre de côté les préjugés et tenter de fraterniser. Le premier film de Eran Kolirin est à la fois une ode à la paix et un message politique. Car si depuis les Accords de Camp David (1978), Israël et l'Egypte ont des relations diplomatiques, il n'en demeure pas moins que les sociétés israélienne et égyptienne continuent de se tourner le dos. Ce film humaniste, fin et sorbe, teinté de mélancolie et de joie entremêlées, est la belle surprise de cette fin d'année 2007 et mérite amplement le détour. Mention spéciale à Ronit Elkabetz et Sasson Gabaï, bouleversants de vérité.

La visite de la fanfare (Eran Kolirin, Israël, 2007, 90 mins).    Avec Sasson Gabai, Ronit Elkabetz, Saleh Bakri, Khalifa Natour, Imad Jabarin.

- Prix de la Jeunesse - Festival de Cannes 2007.

- Prix Découverte européenne de l'année (Eran Kolirin) - European Film Awards 2007.

- Meilleur acteur (Sasson Gabaï) - European Film Awards 2007.

- Tokyo Grand Prix  (Eran Kolirin) - Tokyo International Film Festival 2007.

- Audience Award - Sarajevo Film Festival 2007.

..........

Les commentaires sont fermés.