Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2008

Cloverfield

959854054.2.jpgLes amis de Rob ont organisé chez lui une surprise party. Dans quelques heures il s'envole pour le Japon où un nouveau boulot l'attend. Alors que la cinquantaine de personnes présentes festoie, une série d'explosions les entraîne au balcon. Quelque chose se passe apparemment dans le centre-ville. Quelque chose de grave car une masse terrifiante semble tout balayer entre les buildings. Alors que tout le monde descend dans la rue, la tête de la statue de la liberté atterit à leurs pieds (référence à Escape from New-York, le film culte de John Carpenter). L'Etat d'alerte est mis en place et l'armée est chargée d'évacuer tout le monde. Mais Rob, Lilly, Marlena et Hud veulent aller secourir une amie bloquée dans le centre-ville et y vont malgré les nombreux dangers (de sympathiques bestioles qui rappellent celles de Starship Troopers). Efficace, direct et angoissant (ceux qui ne supportent pas les caméras agitées s'abstenir), Cloverfield est exactement un mélange entre Godzilla (un monstre dans la ville) et The blair witch project (utilisation du caméscope). Pas tout à fait film apocalyptique car l'humanité n'est pas encore décimée (I am legend, 07) ou n'est pas encore menacée de l'être (28 weeks later, 07), ni vraiment film de menace extra-terrestre (Body Snatchers), ce film catastrophe par excellence possède cependant deux caractéristiques communes à ces films cités : paranoïa urbaine et réaction humaine face à un péril hors-catégorie.

Cloverfield (Matt Reeves, USA, 2008, 90 mins).    Avec Michael Stahl-David, Jessica Lucas, Mike Vogel, Lizzy Caplan, T.J. Miller.

2 nominations - Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films 2008.

12:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cloverfield, matt reeves

Les commentaires sont fermés.