Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2013

Top of the Lake

top of the lake,jane campion,elisabeth moss,peter mullan,helen hunt,david wenham,jacqueline joeA Laketop, bled lacustre paumé du sud de la Nouvelle-Zélande, une fille de douze ans, enceinte, disparaît. L'enquetrice Robin Griffin (Elisabeth Moss) est chargée de l'affaire. Au fur et à mesure que son enquête avance (ou piétine, c'est selon), elle va découvrir tous les secrets que recelle une petite ville pas si tranquille qu'on le croît, mais va également devoir composer avec Matt Mitcham (époustouflant Robert Mullan), père de la jeune fille et redoutable caïd local, GJ (non moins brillante Holly Hunter), gourou d'un groupe New Age), et une police locale corrompue jusqu'à la trame...

top of the lake,jane campion,elisabeth moss,peter mullan,helen hunt,david wenham,jacqueline joePremier constat, il faut apprécier l'univers de Jane Campion pour s'accrocher. On retrouve notamment la même atmosphère que dans In the cut (2003). De plus en plus rare au cinéma (3 films tournés depuis 1999), la réalisatrice oscarisée (The Piano, 1993 - meilleur scénario), s'attaque à son tour à la série TV, prisée de plus en plus par les grands réalisateurs (David Fincher, Martin Scorsese). Ensuite, cette histoire ressemble tellement à la série The Killing (AMC) que le déja-vu est confondant : univers glauque, viols, disparition de jeunes filles, corruption, drogue, flic obsessionnel...etc, sans omettre bien entendu un scénario lent, devenu la marque de fabrique de nombreuses séries, après le succès de la chaîne HBO (1) qui répandit cette mode. La question qui se posait dès lors est la suivante : valait-il la peine de regarder intégralement Top of the Lake ? Oui pour quelques raisons. Si l'histoire et la structure n'ont rien d'innovant (difficile de faire du neuf dans l'univers des séries TV), les contextes sont différents. Grande ville (Seattle) dans The Killing où est effectuée une dichotomie monde de la politique/bas fonds, petite ville dans Top of the Lake où le contraste ne concerne pas deux sociétés mais oppose la lie de l'humanité (violeurs, trafiquants de drogue, consanguins, politiciens véreux) à des paysages fascinants (voir ci-dessus la photographie représentant les lieux du tournage). Enfin, si la question de la condition de la femme n'est pas nouvelle (traitée dans The Killing mais également dans The Bridge (FX, 2013)), elle est abordée ici dans un pays que l'on ne connaît franchement pas et où l'on ne s'attend pas nécessairement à un traitement pareil accordé aux femmes. La Nouvelle-Zélande est en effet classée 6ème dans le classement des pays selon la place de la femme (2), mais est également considérée comme un exemple de démocratie, classée 8ème selon la liberté de presse (3), et 1ère dans le classement décroissant des Etats au niveau de la corruption (4). Jihad Naoufal

Top of the Lake

(BBC Two, Sundance Channel, UKTV, 2013, saison 1, 7 épisodes de 45 min)

Créée par Jane Campion et Gerard Lee.

Avec Elizabeth Moss, Peter Mullan, Thomas M. Wright, Helen Hunt, David Wenham, Jacqueline Joe.

 

- Meilleure photographie (épisode 1) - Emmy Awards 2013

- 1 nomination (Meilleure mini-série) - Golden Globes 2014*

- 1 nomination (Meilleure actrice dans une mini-série - Elisabeth Moss) - Golden Globes 2014

 

* Cérémonie le 14 janvier 2014.

(1) Notamment The Sopranos (1999-2007), Six Feet Under (2001-2005), The Wire (2002-2008), Deadwood (2004-2006)...etc (la liste est longue).

(2) http://www3.weforum.org/docs/WEF_GenderGap_Report_2012.pdf

(3) http://fr.rsf.org/spip.php?page=classement&id_rubrique=1054

(4) http://www.transparency.org/cpi2013/results

Les commentaires sont fermés.