free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2020

Les Echelles du Levant

51NEZEQusFL._SX307_BO1,204,203,200_.jpgNous ne présentons plus l'auteur évidemment, comme nous ne nous aventurerons pas dans un long commentaire, au risque de subir la vindicte de R., grande spécialiste et fan invétérée de l'auteur. Une note en forme d'hommage à celui qui fut un ami de notre père, et à celle qui nous a fait découvrir sa lecture. Faute de temps et de priorité de lecture, nous ne l'avions pas fait avant.

Le titre est une référence aux échelles du Levant, ces ports de l'Empire ottoman, situé au Proche-Orient et en Afrique du nord et qui bénéficiaient d'avantages fiscaux en faveur des négociants français, suite aux fameuses "capitulations" signées entre la France et l'Empire ottoman (les premières en 1536 entre François 1er et Soliman le Magnifique).

Le récit raconte l'odyssée d'Ossyane, de son enfance princière au sein de l'Empire ottoman jusqu'à sa rencontre avec Clara, une Juive, qu'il épouse, en passant par son séjour en France puis son entrée dans la Résistance durant l'Occupation. L'après-Seconde Guerre mondiale sera difficile, avec la création de l'Etat d'Israël et le conflit israélo-palestinien qui s'annonce. On retrouve cette marque de fabrique de Maalouf, consistant à fusionner l'histoire avec un grand H et le récit tragique d'humains fragiles. Surtout, ce récit est, justement, très proche des humains - c'est ce que nous avons apprécié le plus - et n'est pas sans rappeler Clarissa de Stefan Zweig. Une histoire d'amour poignante, à la mesure de la fin d'un monde. J N

Amine Maalouf, Les Echelles du Levant, Le Livre de Poche, 2018 (1996), 254 p.

Écrire un commentaire