Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2006

Thank you for smoking

thanks.jpgPas mal du tout cette satire qui raconte comment le très doué Nick Naylor (Aaron Eckart), travaillant pour le lobby du tabac, s'arrange à chaque fois pour contrer les politiques de prévention du tabagisme. Cynique mais séduisant, gros baratineur (un vrai sophiste), Nick a toujours le dernier mot (même lorsqu'il faillit crever, le tabac le sauve) car comme il l'a dit, l'essentiel n'est pas l'essence de ce que l'on dit mais comment on arrive à le rendre crédible (à l'aide d'arguments aussi solides que fallacieux) face à un interlocuteur. Il parvient même à serrer la main d'un cancereux (du tabac) de 15 ans.

Adaptée du roman homonyme de Christopher Buckley, cette comédie drole et efficace met en avant les effets du lobbying sur les processus décisionnels. Difficile de nos jours de défendre la consommation de tabac et pourtant, la proposition du sénateur Finistirre (William H. Macy) d'apposer aux boîtes de cigarettes la photographie d'un crâne de mort (représentant les dangers que fumer cause) sera battue en brêche...   Dans le même style, souvenons-nous de Wag the dog (Barry Levinson, 1997), satire sur la manipulation des médias.

Pas mal de clichés mais beaucoup de dialogues intéressants comme cette discussion entre Nick et des 2 "amis" (Maria Bello, David Koechner) des lobbies de l'alcool et des armes, "les marchands de mort". Chacun se vante de tuer un maximum de gens. Mais c'est Nick qui remporte la palme : 1200 morts/jour à cause du tabac. Les armes à feu : 11.000/an. L'alcool ? ses statistiques sont bien plus faibles..., ou encore les conseils que donne Nick à son fils, comment répondre à une question (il n'y a jamais de vérité absolue) par différentes façons et par différents arguments.

Le beau Aaron Eckart (Erin Brockovich, Any given sunday, Paycheck) est exellent dans son rôle. L'inoxydable William H. Macy (Boogy nights, Magnolia, Fargo, The cooler) est toujours aussi bon. Par contre, Katie Holmes est aussi peu convaincante dans ce rôle de journaliste véreuse, prête à tout pour son scoop, que dans celui de jeune avocate ambitieuse (Batman begins, 2005). Il est vrai que quand on sort avec Tom Cruise, toutes les portes sont ouvertes. On remarquera aussi le très bon J.K Simmons dans le rôle du boss insupportalbe (il joue le légendaire J. Jonas Jameson dans Spider Man).

THANK YOU FOR SMOKING (Jason Reitman, USA, 2005, 92 mins). Avec Aaron Eckart, Maria Bello, Cameron Bright, Adam Brody, Sam Elliott, Katie Holmes, David Koechner, Rob Low, William H. Macy, Robert Duvall, J.K Simmons.

 

Les commentaires sont fermés.