Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2006

Histoire d'un flop

medium_18653461.jpgEst-il possible de réaliser une "bonne" adaptation du cèlèbre roman de Patrick Süskind ? si complexe, déroutant, captivant... Ceux qui ont lu le livre (et ils sont certainement très nombreux), traduit en 45 langues et vendu à plus de 15 millions d'exemplaires, se sont surement posés la question avant d'aller voir le film, sorti en France le 4 octobre. Süskind avait toujours refusé jusque là de céder les droits de son livre (Le parfum) pour une adaptation au grand écran. Et pour cause. Même un réalisateur aussi talentueux que Tom Tykwer (Run Lola run, 1998, Princess & the warrior, 2000) s'est carrément planté. Si le début du film est intéressant - bonne reconstitution du Paris grouillant de la fin du XVIIIème siècle, visages ravagés, mentalités belliqueuses, justice impitoyable... -, la suite est bien trop linéaire, voire ennuyeuse, et ne suscite aucune reflexion, aucun émoi non plus. Un film divertissant, sans plus. Pas étonnant que les très exigeants Cahiers du cinéma affirment : "Pressé de noyer son spectateur de mille senteurs, il [le film] finit comme Grenouille par n'en avoir aucune." (Cf. Cahiers du cinéma, n° 616, octobre 2006).

Un travail technique énorme : 520 techniciens, une centaine de décors, 5200 figurants, film tourné en France, Espagne et Allemagne... Bref on l'a compris, beaucoup de moyens, comme Titanic de James Cameron, pour un résultat substanciel très faible. Aucun travail sur les personnages, notamment sur le principal : Jean-Baptiste Grenouille. Le pire est que le personnage du film (Ben Whishaw) est plutôt beau gosse alors que dans le roman de Suskind, c'est un être hideux et difforme, presque comparable au personnage principal d'Hygiène de l'assassin, le roman très connu d'Amélie Nothomb. Par ailleurs, dommage que les acteurs Alan Rickman et Dustin Hoffman (dans le rôle du parfumier Giuseppe Baldini), excellents d'habitude, soient aussi pathétiques que ponponnés.

Ceux qui n'ont pas lu le roman seront à coup sûr moins déçus que les autres. Ils verront un polar comparable à From hell (2001), qui traite du mystère Jack l'éventreur, le tueur qui écuma les rues de Londres vers la fin du XIXème siècle.  

LE PARFUM - Histoire d'un meurtrier (Tom Tykwer, Allemagne, 2006, 135 mins).   Avec Ben Whishaw, Dustin Hoffman, Alan Rickman, Rachel Hurd-Wood, Corinna Harfouch.

Commentaires

hey ça va?
pas été au ciné depuis un moment mais bientot y a un festival de cinéma.

Écrit par : bee | 10/10/2006

Les commentaires sont fermés.