Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2006

The Forever War

medium_ff0060510862.01._SCTZZZZZZZ_.jpg1997, un astronef terrien est abattu par un vaisseau Tauran dans la constellation du Taureau. C'est le prélude d'une guerre totale. La Terre envoie un contingent d'élite pour combattre l'ennemi. Mais avant cela, les "surdoués" devront subir un entraînement  inhumain, auquel nombreux ne survivront pas. William Mandella fait partie des plus résistants, il va être de toutes les campagnes militaires, et survit à cette guerre qui n'en finit pas. Mais il n'est pas au bout de ses peines. Sans le savoir, il va franchir des portes de distortion spatio-temporelles, des centaines d'années s'écoulent...

Ce livre très bien écrit et passionnant (et un joli happy-end) est considéré comme l'une des oeuvres de science-fiction les plus réussies. Il obtint d'ailleurs le prix Hugo, en 1976 (Hugo Award ou Science Fiction Achievment Award), récompensant chaque année les meilleurs récits de science-fiction ou de fantasy publiés l'année précédente. Le nom de la récompense rend hommage à Hugo Gernsback, fondateur d'un des premiers magazines de science-fiction américain, Amazing Stories. Autre consécration : le prix Nebula (1975), décerné chaque année par la Science Fiction and Fantasy Writers of America à l'oeuvre de science-fiction jugée la plus novatrice.

L'auteur

A travers son roman, Joe Haldeman, un vétéran de la guerre, met en avant ses convictions : absurdité de la guerre, déshumanisation des soldats, manipulations psycho-mentales, comportement va-t-en guerre des politiques...

Né à Oklahoma City en 1943, il grandit dans plusieurs endroits (Nouvelle-Orléans, Washington D.C, Alaska...). Après des études d'astronomie, il part pour le Vietnam en 1967. A son retour il étudie les mathématiques et l'informatique de 1969 à 1970. Puis se coonsacre à l'écriture. Sa première nouvelle s'intitule War Year (1972). Puis on retrouve son expérience de guerre dans son roman, La guerre éternelle (1975), pour lequel il obtient un master en écriture de l'université  de l'Iowa. En 1977, il publie une anthologie, "La troisième guerre mondiale n'aura pas lieu" (Study war no more). En 1997, il donne une suite à "La guerre éternelle", La paix éternelle (Prix Hugo et Nebula), suivi de La liberté éternelle (1999). Cette trilogie sera adaptée en une bande dessinée de 3 volumes par Marvano (colorisée par Bruno Marchand sous le titre Libre à jamais, dans la collection FictionS, aux éditions Darguaud). En qui concerne La guerre éternelle, une série télévisée (USA) est en cours de production : The Forever War series. Le long-métrage Starship Troopers (Paul Verhoven, 1998) ressemble étrangement à l'histoire du roman de Haldeman, que l'on ne s'y trompe, c'est une adaptation du roman éponyme de Robert A. Heinlein, paru en 1959.

Joe Haldeman est également conseiller pour la National Space Society, membre du Space Studies Institue, et a été président de la Science Fiction and Fantasy Writers of America (1992-1994). Parmi ses autres romans connus : Pontesprit (Mindbridge, 1976), En mémoire de mes pêchés (All my sins remembered, 1977), Le vieil homme et son double (The Hewingway hoax, 1990), Camouflage (2004), War stories (2005)...

La guerre éternelle

Joe Haldeman, La guerre éternelle, J'ai Lu, SF, numéro 1769, 2001. (Le livre est paru pour la première fois en 1975). Titre original (en anglais) : THE FOREVER WAR.

Site officiel : http://www.home.earthlink.net/~haldeman/

Biblio en français : http://www.bdfi.net/auteurs/h/haldeman_joe.htm

Les commentaires sont fermés.