Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2008

Battle for Haditha

c7ff02efd376e27a6b5dcf678612849f.jpg19 novembre 2005. Un convoi de Marines est touché par une bombe télécommandée, à Haditha (240 km au nord-ouest de Bagdad). Bilan : 1 mort, 2 blessés. En représailles, les soldats US abattent 24 personnes dans le village voisin. Tournée en HD, cette fiction du documentariste Nick Broomfield revient sur cet acte sanglant, que le Pentagone avait tenté de camoufler au moment des faits. 05h45 : réveil ; 07h00 : rapport ; 08h00 : entraînement.. (etc..), soit une journée ordinaire des conscrits, hélas souvent jalonnée de dérapages incontrôlés. Sans tomber dans le mélo, le film décrit sans complaisance le comportement outrancier dont peut être capable une armée US perçue comme un envahisseur par la société irakienne. La réflexion s'articule autour de trois pôles intimement liés sans pour autant sans apercevoir : résistance irakienne - armée américaine - population locale. Les actes de sabotage contre "l'occupant" (vision des locaux) mènent à une repression de la part de ces derniers envers les civils, accusés d'aider les "insurgés" (vision US). Par conséquent, la population se radicalise, manipulée par les islamistes. C'est sans fioritures que cet engrenage est démontré. Engrenage fatal d'une guerre qui perdure depuis 2003 et qui n'en finit pas. Un film précieux.

Battle for Haditha (Nick Broomfield, UK, 2007, 93 mins).    Avec Elliot Ruiz, Yasmine Hanani, Matthew Knoll, Andrew McLaren, Thomas Hennessy, Vernon Gaines, Danny Martinez.

- Présenté - Festival de Londres 2007.

- Présenté - Festival de San Sebastian 2007.

- Présenté - Festival de Toronto 2007.

Les commentaires sont fermés.