Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2008

Death Race

MV5BMTkwMDU1ODg5Ml5BMl5BanBnXkFtZTcwNjMzNjY3MQ@@__V1__SX94_SY140_.jpgSpécialiste des adaptations façon série B (Mortal Kombat, Resident Evil, Alien vs Predator), Paul W. S. Anderson (ne pas confondre avec P. T Anderson...) effectue ici le remake d'un classique du cinéma bis, Death Race 2000 (Paul Bartel, 1975 - avec David Carradine et Sylvester Stallone). Dans une Amérique néo-retro et victime de l'obsession sécuritaire, les détenus d'une prison de haute sécurité sont appelés à participer à une course de bolides très spéciale. En effet, s'il suffit de franchier en premier la ligne d'arrivée afin de gagner, les voitures sont par contre armées jusqu'aux dents et tous les coups sont permis. 5 victoires pour un même "gladiateur" est synonyme de libération sans conditions. Notre héros (Jason Statham, le regard mauvais et la rancune tenace) va donc s'y mettre. Sachant que Anderson est un piètre réalisateur et qu'il a tout de même mis 14 ans à mettre en place son projet (...), qu'obtient-on cinématographiquement ? Une mauvaise caméra (multiplication inutile des angles de vue), des décors stéréotypés (le métal partout), des mauvais dialogues (dignes des films de Jean-Claude Van Damme) et un scénario complètement mal fichu. Que reste-il donc ? Des bonnes scènes de castagne et de courses-poursuites. En gros, on prend The fast and the furious, on ajoute des mitraillettes aux bagnoles et on obtient Death Race. C'est le genre de film qu'on regarde l'après-midi avec les copains, histoire de rigoler un bon moment.

Death Race (Paul W. S. Anderson, USA, 2008, 105 mins).    Avec Jason Statham, Joan Allen, Ian McShane, Tyrese Gibson, Natalie Martinez.

Les commentaires sont fermés.