Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2009

Traitor

19022792.jpgLes films sur le terrorisme international lié à l'islam se multiplient dernièrement. Ancien officier des forces spéciales de l'armée US, Samir Horn (Don Cheadle) est capturé au Yemen lors d'une rafle opérée contre un QG de terroristes. Classé terroriste, il croupit en prison, refuse d'expliquer quoi que ce soit aux agents du FBI dépêchés sur place et s'évade finalement avec quelques codétenus. Grâce à ses liens d'amitié avec Omar, il parvient à se rapprocher du noyau dur d'un réseau terroriste, grâce à sa mise en exécution d'attentats spéctaculaires. Terroriste ? C'est ce que nous découvrirons. Il y a du bon et du moins bon dans ce thriller nerveux, que nous pouvons classer entre The Kingdom (Peter Berg, 07) et Body of lies (Ridley Scott, 08), plus intelligent que le premier, moins analytique que le second. Bon car le côté documentaire (comment infiltrer un groupuscule) est très instructif et car le film parvient à dépasser le thème habituel, la sécurité des Etats-Unis, les attentats touchant des villes européennes (Londres, Paris, Nice). Moins bon car l'idée d'expliquer que les "vrais musulmans pratiquants" sont opposés à la violence et au terrorisme et que "pas tous les musulmans sont des terroristes", si louable soit-elle, est trop stéréotypée (citations du Coran en permanence, dernière séquence qui clôture le film sur Samir Horn en train de prier...). Ce qui nous incline à penser que le film est adressé en premier au citoyen américain de base. Quoi qu'il en soit, dans le genre, le tout reste solide et efficace.

Traitor (Jeffrey Nachmanoff, USA, 2008, 113 mins).    Avec Don Cheadle, Guy Pearce, Saïd Taghmaoui, Neal McDonough, Alvy Khan, Jeff Daniels, Archie Panjabi.

- 3 nominations - Black Reel Awards 2008.

- 1 nomination - Image Awards 2009.

Les commentaires sont fermés.