Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2013

Ligue 1 - 2013/2014 : 1er bilan

nantes.jpgLa mini-trêve de deux semaines amorcée à la suite de la 13ème journée de Ligue 1, en raison du barrage de Coupe du monde Ukraine-France (15 et 19 novembre) coïncide avec le premier tiers du champion, le temps d'effectuer notre premier bilan. Le PSG est toujours aussi impressionnant, Lille et Nantes sont les équipes en forme, et en bas de tableau, trois entraîneurs ont déjà fait les frais des mauvais résultats de leur équipe.

Maroun Khair, Jihad Naoufal


2013-11-11T081426Z_2_APAE9A90WHW00_RTROPTP_3_OFRTP-FOOTBALL-L1-PSG-20131110.JPGParis :  (toujours) taille patron

Comme la saison passée, le PSG galactique avait débuté doucement. Après 2 matchs nuls lors des deux premières journées, la machine s'est rapidement mise en marche avec 3 victoires consécutives. La suite sera tout aussi convaincante, avec 6 victoires et 2 matchs nuls, et surtout aucune défaite au compteur, ce qui porte le nombre de matchs sans défaite à 24 (sur deux saisons) et qui rapproche le PSG de son record de 93-94 (27 matchs sans défaite), et du record historique de Nantes (32 matchs sur une seule saison) de la saison 94-95. Avec 31 points pris sur 39 possibles, les parisiens impriment un rythme insoutenable que les poursuivants ont grande peine à suivre. Le nouveau 4-3-3 qu'a mis en place l'entraîneur Laurent Blanc (3 milieux à tempérament défensif, Verratti, Motta, et Matuidi) est d'une efficacité redoutable, surtout lorsqu'il seconde aux avants postes les serial buteurs, Ibrahimovic et Cavani. Alignés ensemble ou pas, les deux stars ont respectivement inscrit 8 et 9 buts, dont un triplé du premier cité contre Nice ce week-end (3-1).

falcao.jpgMonaco : coup d'arrêt

Annoncé d'entrée comme concurrent essentiel au Paris-Saint-Germain en raison d'un recrutement 5 étoiles, l'équipe de la principauté - promue en Ligue 1 après deux années passées à l'étage inférieur - a assumé son statut, prenant la tête du classement en début de championnat et réalisant une série de 11 matchs sans défaite (7 victoires, 4 nuls). Les joueurs de Claudio Ranieri se sont également imposé à Marseille (2-1, 4e journée) et ont ramené le nul de Paris (1-1, 6e journée). Mais tenir la cadence du PSG n'est pas aisé. Si l'effectif monégasque comprend des stars comme Moutinho, Toulalan, Rodriguez, Carvalho, Abidal, et surtout le buteur maison Falcao (déjà 9 buts au compteur), il comprend également nombreux joueurs certes talentueux (Kurzawa, Fabinho, Carasco, Ocampos) mais encore inexpérimentés. Et lorsque les cadres de l'équipe ont une baisse de rendement ou sont blessés, la machine s'enraye. Coup d'arrêt à Lille (0-2, 12e journée), suivi d'un nul face à Evian (1-1, 13e journée). Monaco perd la seconde place au profit de Lille et a désormais 5 points de retard sur le PSG. Mais en l'absence de compétition européenne, l'équipe de Rocher devrait logiquement continuer à jouer le haut du classement.

63324.jpgLille : défense béton

En raison du pillage de son effectif chaque saison, Lille n'était pas attendue à pareille fête. L'équipe du néo-entraîneur René Girard s'inclinait même à domicile face à Lille lors de la 5ème journée (0-2). Mais celui qui remportait la Ligue 1 en 2012 avec Montpellier allait vite faire taire les critiques, en mettant en place un schéma tactique en 4-3-3 ultra-efficace à 3 milieux récupérateurs (Mavuba - Balmont, Gueye), allié à la force de percussion de Kalou et à l'efficacité retrouvée de Nolan Roux (5 buts au compteur). Résultat : Lille a enchaîné 8 matchs sans encaisser de buts (série en cours), pour un total de 11 matchs sur 13 (record en vue ?). Le LOSC, qui fait désormais peur, est second, à 4 longueurs du PSG.

nantes joie.jpgNantes : la belle surprise

En ligue 2 depuis quatre ans, et interdit de recrutement, Nantes ne s'attendait pas non plus à se retrouver en haut du classement. Trois défaites lors des six premiers matchs annonçaient une saison difficile. Mais les victoires face à Nice (2-0, 7e journée) et à Rennes (3-1, 8e journée) constituaient un déclic. Si les Canaris subissaient à domicile la loi de Lille (0-1, 11e journée), ils viennent toutefois de prendre quatre points en deux matchs disputés à l'extérieur, d'abord à Montpellier (1-1), puis ce week-end en donnant une leçon de réalisme (3-0) à une équipe de Bordeaux toujours aussi inconstante. Annoncé sur le départ à l'intersaison, l'attaquant serbe Filip Djordjevic est finalement resté, bien lui a pris puisqu'il a déjà inscrit 8 buts. Les autres joueurs ne sont pas en reste puisque 9 ont déjà marqué. Un collectif bien rôdé et une équipe qui joue avec beaucoup de coeur est la clé de la réussite actuelle. Visant le maintien, Nantes affiche déjà 23 points et pourrait donc assurer son objectif premier dès la trêve hivernale.

marseille.jpgMarseille : bilan mitigé

Les années se suivent et se ressemblent pour l'Olympique de Marseille. Fort d'un recrutement solide (Imbula, Thauvin, Mendy, Khlifa), Marseille débutait avec trois victoires consécutives mais affichait rapidement ses limites en s'inclinant à domicile contre Monaco (1-2, 4e journée) et contre le PSG (1-2, 9e journée), les principaux concurrents. La défaite humiliante contre le champion en titre était suivie par deux autres, contre Nice (0-1, 10e journée) et contre Reims à domicile (2-3, 11e journée). Au manque de combativité et d'efficacité devant le but est venue s'ajouter une fébrilité défensive (18 buts encaissés en 13 matchs). Et faute de préparation estivale, les nouvelles recrues (Thauvin, Khlifa) ont mis du temps à prendre leurs marques. Si l'OM vient de stopper l'hémorragie en ramenant un point de Rennes (1-1, 12e journée) et en s'imposant ce dimanche face à Sochaux (2-1) - remontant ainsi à la 5ème place) - la crise couve toujours (témoin, les tensions entre Baup et Gignac et l'altercation à l'entraînement entre Valbuena et Jordan Ayew) et le coach Elie Baup n'est toujours pas assuré de garder son poste. L'élimination en champions League pourrait toutefois constituer un mal pour un bien et permettre aux Olympiens de poursuivre une saison qui serait moins éprouvante.

ligue 1,psg,marseille,om,lyon,saint-etienne,monaco,nantes,lille,valenciennes,sochaux,ajaccio,guingampBas de tableau : trois entraîneurs limogés

Pour Valenciennes (18e), Ajaccio (19e), et Sochaux (20e), habitués à jouer le maintien, la suite du championnat sera très compliquée. Les deux derniers cités n'ont enregistré qu'une seule victoire, Sochaux possédant la plus mauvaise défense du championnat (24 buts encaissés). Après avoir explosé Toulouse lors de la première journée (3-0), Valenciennes a essuyé 7 revers d'affilée (parcours qui ressemble à celui de Nancy la saison passée), avant de très légèrement redresser la barre. Ces trois dernières places au classement coïncident avec l'éviction des trois entraîneurs en question. Daniel Sanchez, Fabricio Ravanelli, et Eric Hely ont été respectivement remplacés par Ariel Jacobs, Christian Bracconi, et Hervé Renard.

e44223372f667c39e814e092227509e187aa5672.jpgLe danger plane également sur Lorient, 17ème à 2 points de la relégation. Les Merlus n'ont gagné qu'une seule de leurs neuf dernières rencontres et comme Sochaux et Valenciennes, enregistrent déjà 8 défaites. Entré en polémique il y a quelques temps avec son président (au sujet du transfert tardif de Lemina à Marseille), l'entraîneur Christian Gourcuff est sur le fil du rasoir. Montpellier (16e)  dégringole dangereusement vers la relégation. Le néo-coach Jean Fernandez n'a toujours pas trouvé la formule. Les Pailladins ont déjà concédé 8 matchs nuls pour 2 victoires seulement, et sont l'équipe la plus sanctionnée du moment, avec 32 cartons jaunes et... 7 rouges. Toulouse (15e) est capable du meilleur comme du pire, en s'imposant à Saint-Etienne (2-1, 6e journée) et à Reims (1-0, 10e journée), puis en essuyant un revers cinglant à domicile face à Rennes (0-5, 11e journée). Au bord du gouffre il y a trois semaines, Evian (14e) reprend des couleurs, en s'imposant à Valenciennes (1-0, 11e journée) et face à Toulouse (2-1, 12e journée), et en ramenant le nul de Monaco (1-1, 13e journée).

Bilan toujours aussi contrasté pour Bastia (10e), victorieux cinq fois à domicile et défait autant de fois à l'extérieur. Guingamp est le promu-surprise. L'équipe entraînée par Jocelyn Gourvennec pointe à une étonnante 8ème place et a même battu son record de buts inscrits lors d'une rencontre de Ligue 1 en étrillant Sochaux (5-1) lors la 7ème journée.

lyon.jpgSTE - Lyon : la tradition se perpétue

En difficulté ces dernières saisons, l'Olympique lyonnais traverse encore une période délicate. Au dossier Gomis (finalement resté) qui perturbait la préparation d'avant-saison, sont venus s'ajouter l'élimination au tour préliminaire de Champions League et une infirmerie bondée en permanence. Après deux victoires lors des deux premières journées, la suite fut moins heureuse, avec 5 défaites à la clé dont un historique 5-1 encaissé à Montpellier (9ème journée). Heureusement pour les Gones, le derby contre Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard est tombé à pic hier soir. Ils se sont à nouveau imposés chez l'ennemi juré (2-1) grâce à un but inscrit par Jimmy Briand dans les arrêts de jeu. Cette victoire combinée à celle enregistrée contre Guingamp (2-0, 12e journée) permet aux lyonnais de passer de la 15ème place à la 7ème place, et de voir la suite avec plus d'optimisme. Pas chanceux depuis le début de saison (la victoire aurait été méritée contre Bastia (2-2, 8e journée) et contre le PSG (2-2, 11ème journée), Saint-Etienne, 9ème au classement, cultive toujours le complexe lyonnais, ne s'étant plus imposé contre son adversaire du jour depuis la saison 93-94.

13ème journée

Vendredi 8 novembre :

Monaco - Evian TG 1-1

Samedi 9 novembre : 

PSG - Nice 3-1

Guingamp - Lille 0-0

Valenciennes - Montpellier 1-1

Lorient - Reims 0-0

Toulouse - Ajaccio 1-1

Bastia - Rennes 1-0

Dimanche 10 novembre 

Bordeaux - Nantes 0-3

Marseille - Sochaux 2-1

Saint-Etienne - Lyon 1-2

 

Classement

1.PSG 31 (+19)

2.Lille 27 (+11)

3.Monaco 26 (+10)

4.Nantes 23 (+9)

5.Marseille 21 (+5)

6.Reims 19 (+3)

7.Lyon 18 (+3)

8.Guingamp 18 (+2)

9.Saint-Etienne 18 (+1)

10.Bastia 18 (-4)

11.Rennes 17 (+3)

12.Bordeaux 17 (-1)

13.Nice 17 (-2)

14.Evian TG 16 (-6)

15.Toulouse 16 (-8)

16.Montpellier 14 (-1)

17.Lorient 11 (-12)

18.Valenciennes 9 (-9)

19.Ajaccio 8 (-10)

20.Sochaux 7 (-13)

 

Buteurs

1.Radamel Falcao (Monaco) 9 buts

 .Edison Cavani (PSG) 9

3.Zlatan Ibrahimovic (PSG) 8

 .Filip Djordjevic (Nantes) 8

Les commentaires sont fermés.