Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2006

Un bon Diesel

medium_t80566gbxjb.jpg

Un siècle qu'on attendait un bon film avec pour vedette Vin Diesel. L'acteur bodybuildé, aux allures de taulard endurci, sorte de musclor sans foi ni loi était jusqu'ici confiné à des rôles de dur à cuir, lorsqu'on faisait appel à lui (il ne totalise pas plus de 15 longs métrages). Si Pitch black (2001) était pas mal du tout, le reste des films qui le portèrent à l'affiche, étaient franchement très médiocres, voire nuls : The fast and the furious (2001), XXX (2002), A man apart (2003), Chronicles of Riddick (2004) et The paciefer (2005). Dans ce dernier, Vin Diesel joue le rôle d'une baby-sitter pas comme les autres!! Par ailleurs, 2 bons films sont à lui créditer : Saving private Ryan (Steven Spielberg, 1998), où il n'apparait que quelques secondes et Boiler room (2000), qui met en exergue les pratiques illicites qui ont cours dans le monde des courtiers, où il a un rôle second...

C'est désormais chose faite avec Find me guilty (sous le titre français de "Jugez-moi coupable") où l'acteur né à New York en 1967, incarne un parrain local, Jackie Di Norscio, qui dégoûté par les magouilles de la justice, décide d'être son propre avocat lors de son procés, tout en défendant à la fois, les autres parrains inculpés, qu'il considère comme ses plus chers amis. Le film est moyen et Vin Diesel est franchement bon dans ce rôle de mafieux sympathique et attachant (un peu comme de De Niro dans Analyse this). Le film est inspiré d'une vraie histoire, le véritable Jackie Di Norscio a purgé 17 ans de prison. Libéré en 2002, il décède en 2005 durant le tournage du film, auquel il participait.

Réalisateur depuis les années 50, Sidney Lumet (81 ans) renoue après 12 angry men (1957) avec le plaidoyer et les imperfections du système judiciaire.

FIND ME GUILTY (Sidney Lumet, USA, 2006, 124 mins).  Avec Vin Diesel, Peter Dinklage, Linus Roache, Ron Silver, Alex Rocco.

Les commentaires sont fermés.