Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2006

Shortbus

medium_18682196.jpgBienvenue à Shortbus, boîte échangiste sympa new-yorkaise. Shortbus c'est le sexe filmé de façon drôle et intelligente. Une sexologue en mal d'orgasme, un couple gay, une maîtresse dominatrice, et bien d'autres. Tous se retrouvent régulièrement au "squat", dirigé par Justin Bond, un travesti. Tous en quête de sexualité débridée mais aussi de sentiments. Car si les "scènes de cul" sont assez osées, il ne s'agit pas seulement de sexe tout court ; le message est plus profond. Critique d'un certain mal être qui sévit au sein de la société américaine. Pimenter son quotidien afin de sortir de ce malaise. Le réalisateur John Cameron Mitchell s'exprime : " J'avais l'idée de tourner une comédie new-yorkaise pleine d'émotion qui serait sexuellement très franche, qui ferait réflechir et, si possible, qui serait drôle. Un film qui ne chercherait pas forcément à être érotique, mais qui essaierait plutôt d'utiliser le langage de la sexualité comme une métaphore des autres aspects des personnages. J'ai toujours considéré la sexualité comme la terminaison nerveuse des gens."

Après Hedwig and the angry inch (2001), John Cameron Mitchell nous propose une refléxion drôle et très intéressante sur le duo sexe-sentiments.

Shortbus (USA, John Cameron Mitchell, 100 mins).   Avec Sook-Yin Lee, Paul Dawson, Lindsay Beamish, P.J. Deboy, Raphael Barker.

 - Présenté au Festival de Cannes - Hors compétition - 2006.

 - Présenté au Festival international de Toronto - 2006.

Commentaires

il passe ici, je vais le voir?

Écrit par : bee | 19/11/2006

oui, à voir absolument, refléxion très intéressante, il passe surement chez toi.

Écrit par : eklektik | 20/11/2006

Les commentaires sont fermés.