Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2006

Cinéma du Québec

Du 22 au 28 novembre se déroule au Publicis Cinémas à Paris (129, avenue des Champs-Elysées) la 10ème édition de "Cinéma du Québec". L'occasion pour les cinéphiles de découvrir les productions québécoises. Nous sommes donc partis, Yann mon pote québécois, et moi même voir 2 films cette semaine. Il a dû me faire le traducteur car j'avais un peu de mal avec l'accent. Un policier d'abord : "Bon cop, bad cop", puis "Maurice Richard", une biographie et un hommage au plus grand joueur québécois de hockey sur glace. Plus d'infos concernant Cinéma du Québec sur www.quebec.fr.

Un homme est retrouvé mort à la frontière entre l'Ontario et le Québec. Les polices des deux côtés doivent mener l'enquête conjointement. Martin Ward et David Bouchard sont à des années lumière d'être similaires. Le premier, de Toronto, parle anglais, est méticuleux et très à cheval sur le règlement ; le second, québecois, parle français, est bordélique et fait tout pour bafouer les règles. Ce clash de caractères va faire piétiner l'enquête, tout en la faisant évoluer. Un bon policier, teinté également d'humour.

Bon cop, bad cop (Canada, Erik Canuel, 2006, 120 mins).   Avec Patrick Huard, Colm Feore, Patrice Bélanger, Sylvain Marcel, Lucie Laurier, Sarain Boylan.

Lorsqu'il est adolescent, Maurice est déja un futur espoir pour le hockey. La journée il travaille dans une usine pour subvenir aux besoins de la famille, le soir il répète ses gammes. Une fois adulte il est repéré par Dick Irvin, l'entraîneur des Canadians, l'équipe de Montréal. Malgré des blessures à répétition il s'accroche et devient un joueur phare de son équipe. Son élégance (des buts spectaculaires), son ardeur et sa rage de vaincre (un vrai battant) en feront petit à petit "The Rocket", l'idole de tout un peuple. Il battra tous les records et permettra à son équipe de remporter nombreux titres. Posé et placide, il sait néanmoins se défendre lorsqu'on l'agresse (faut pas le chercher, c'est sûr). Lorsqu'en 1955, il est suspendu pour avoir frappé un arbitre, les Québecois descendent dans la rue et les manifestations se transforment très vite en émeutes.  Les films biographiques sont souvent décevants, celui-ci est une grande réussite, agrémenté également de très belles images d'époque. Le décor et le contexte de l'époque sont par ailleurs parfaitement représentés. Roy Dupuis excelle dans le rôle de Maurice Richard. Celui-ci, le vrai, est décédé le 27 mai 2000.   FILM COUP DE COEUR.

Maurice Richard (Charles Binamé, Canada, 2006, 125 mins).  Avec Roy Dupuis, Julie Le Breton, Stephen McHattie, Patrice Robitaille, Pierre-François Legendre, Rémy Gérard.

 

Les commentaires sont fermés.