Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2008

Heydrich - Prague. 27 mai 1942

U3G5M.jpgSi nous ne montrons pas la couverture de ce livre, c'est qu'il n'a pas été réédité (il remonte à 1978) et n'est disponible que dans des librairies de livres anciens (ou sur internet). Reinhard Heydrich fut un des dignitaires nazis les plus cruels. Chef du SD puis du RSHA (1), bras droit de Heinrich Himmler, il est nommé Protecteur de Bohême-Moravie en 1941 (en remplacement de Konstantin von Neurath jugé peu efficace). Il fut également le créateur des tristement célèbres Einsatzgruppen, ces groupes d'intervention de la SS, chargés d'exterminer en territoire conquis les élites soviétiques et polonaises mais également Juifs, Tziganes et handicapés. En 1942, il présida la Conférence de Wannsee. "L'archange du mal" était considéré avec Hitler et Himmler comme le plus féroce des nazis. C'est ainsi que la résistance tchèque extérieure (basée à Londres) décide qu'il faut l'éliminer. Fin décembre 1941, deux résistants tchèques, entraînés en Angleterre, Jan Kubis et Josef Gabcik, sont parachutés non loin de Pilsen, en République Tchèque actuelle. Ce livre retrace donc leur mission périlleuse. Prendre leurs repères, gagner la confiance de la résistance tchèque interieure, et surtout parvenir à atteindre celui qui était tout de même le nazi n°1 en Tchécoslovaquie et préssenti selon certains comme le succésseur de Hitler (2).

Après la réussite de l'"Opération Anthropoïde" (touché le 27 mai par le jet d'une grenade, Heydrich décède à l'hopitâl le 4 juin 1942), les nazis lancèrent une vaste opération de représailles. Le 10 juin 1942, le village de Lidice fut effacé de la carte et ses habitants massacrés. Quant aux membres du commando, ils furent encerclés par la Gestapo le 18 juin (suite à une trahison) et se réfugièrent dans la cathédrale Cyrille-et-Méthode. La bataille mena à la mort de certains et au suicide des autres. Les 7 héros périrent.     

"La logique de la terreur , son ressort secret, c'est d'exterminer non des coupables mais des innocents - et de les exterminer collectivement. A court terme, l'hystérie collective a toujours valeur d'exemple."

"Il y a deux sortes de crimes parfaits : ceux qui sont camouflés en accident, en suicide ou encore en mort naturelle et ceux dont on ne réussit pas à retrouver l'auteur ou les auteurs."

 

(1) Le SD (Sicherheitsdienst), créé par Heydrich en 1931, était le service de renseignement du NSDAP, le parit nazi. Quant au RSHA (Reichssicherheitshauptamt), "l'Office central de la sécurité du Reich", il fut créé en 1939 par Himmler et englobait le SD, la Gestapo et la Kriminalpolizei.

(2) Avant son vol mystérieux de mai 1941, qui le rendit prisonnier des Anglais, Rudolf Hess était considéré comme le dauphin de Hitler. En théorie, s'il arrivait quelque chos au Fuhrer, c'est Hermann Göring, n° 2 du régime, qui devait lui succéder. L'auteur affirme p. 121 que certains analystes considéraient que Heydrich était un succésseur potentiel.

François Broche, Heydrich - Prague. 27 mai 1942, Balland, coll. "Les grands crimes politiques", 1978, 216 p.

Les commentaires sont fermés.