Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2009

Champions League - 8èmes

b041dcdb1923b6c0d427c422e1399424.jpgLe tenant poursuit l'aventure, Lyon se fait laminer

Comme lors des dernières saisons, le Real Madrid est éliminé dès le stade des huitièmes de finale. Déja défaits à l'aller sur leur pelouse (1-0), les Merengue ont encaissé un cinglant 4-0 à Anfield, aidés il faut le reconnaitre par l'arbitre qui accorda un premier but entaché d'une faute, à Fernando Torres (16e) puis un penalty contestable à Gerrard (29e). Autre score fleuve, le Bayern Munich a étrillé (le mot est faible) le Sporting 7-1... les Bavarois avaient remporté le match aller 5-0... Villareal a rectifié son match nul à l'aller à domicile et s'est extirpé du piège grec en l'emportant (2-1) à Athenes contre le Panathinaikos. Toujours mardi, la Juventus, défaite 1-0 à l'aller à Londres, aurait pu renverser la tendance, Iaquinta ouvrant le score après 19 minutes. Mais l'égalisation d'Essien (de retour après une longue blessure) juste avant la mi-temps puis l'expulsion du défenseur Chiellini en seconde mi-temps sonnaient le glas des Turinois. Score final : 2-2.

3ee15cbfd3fd2e3f6a537d7cd1f51785.jpgA Barcelone, Lyon a pu réaliser ce qui le séparait des grands d'Europe. Le septuple champion de France a été laminé (5-2) par un Barcelone magique, emmenné par un trident Henry-Eto'o-Messi redoutable, servi par des milieux (Xavi-Iniesta) aux passes chirurgicales. Les 3 attaquants ont marqué (doublé pour Henry) dont un but magnifique de Messi, auteur d'un slalom dans la défense adverse. Par extrapolation, nous avons vu ce soir ce qui sépare les clubs français du gratin européen...

Le tenant du titre, Manchester United, n'a pas tremblé face à l'Inter Milan de José Mourinho. Auteurs d'un bon nul (0-0) à San Siro, les Mancuniens l'emportent (2-0) grâce à Vidic sur corner après 4 minutes de jeu seulement puis grâce au ballon d'or Cristiano Ronaldo juste après la pause. Match nul et vierge entre Porto et Atletico Madrid. Les Portugais se qualifient grâce à leurs buts marqués à l'aller à Madrid (2-2). Enfin, Rome a battu sur sa pelouse Arsenal (1-0) au terme de la prolongation. Comme Arsenal l'avait emporté sur le même score à l'aller, les deux équipes se sont départagées lors de la séance des tirs aux buts dont est sortie vainqueur l'équipe londonienne, qui complète ainsi le sans-faute des équipes anglaises : 4 qualifiés sur 4, comme la saison dernière.

arse.jpgEn gras les clubs qualifiés, entre parenthèses le score du match aller

Mardi 10 mars :

Bayern Munich (All) - Sporting Portugal (Por) 7-1 (5-0) : Podolski (7e, 34e), Anderson Polga (38e c.s.c), Schweinsteiger (43e), Van Bommel (74e), Klose (83e s.p), Muller (90e) ; Moutinho (42e).

Juventus (Ita) - Chelsea (Ang) 2-2 (0-1) : Iaquinta (19e), Del Piero (74e s.p) ; Essien (45e), Drogba (83e).

Panathinaïkos (Gr) - Villareal (Esp) 1-2 (1-1) : Mantzios (55e) ; Ibagaza (49e), Llorente (70e).

Liverpool FC (Ang) - Real Madrid (Esp) 4-0 (1-0) : Fernando Torres (16e), Gerrard (29e s.p, 47e), Dossena (88e).

Mercredi 11 mars :

Manchester United (Ang) - Inter Milan (Ita) 2-0 (0-0) : Vidic (4e), Cristiano Ronaldo (49e).

FC Porto (Por) - Atletico Madrid (Esp) 0-0 (2-2)

FC Barcelone (Esp) - Lyon (Fr) 5-2 (1-1) : Henry (25e, 27e), Messi (40e), Eto'o (43e), S. Keita (90e+4) ; Makoun (44e), Juninho (48e).

AS Rome (Ita) - Arsenal (Ang) 1-0 a.p - 6-7 t.a.b (0-1) : Juan (10e).

Les commentaires sont fermés.