compteur eklektik : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-03 | Page d'accueil | 2009-05 »

30/04/2009

Champions League - Demi-finales

arsenal.jpgManchester en pole position

Contrairement à ses matchs précédents (5-2 contre Lyon et 4-0 contre le Bayern Munich), Barcelone n'a pas été capable de dérouler face à Chelsea (0-0). Le rouleau compresseur a été enrayé grâce à une très bonne tactique défensive mise ne place par Guus Hiddink. L'entraîneur "intérimaire" de Chelsea a prouvé qu'il avait du métier. Sa grande expérience de coach s'est avérée essentielle face au jeune Pep Guardiola. Tout reste à faire au match à Stamford Bridge.

A Old Trafford, Manchester United a copieusement dominé face à son rival londonien Arsenal, pour une courte victoire (1-0, but inscrit par l'improbable O'Shea), qui pourrait s'avérer suffisante avant le match retour à l'Emirates Stadium. A ce stade de la compétition, l'équipe d'Alex Ferguson, tenante du titre, est largement capable de tenir ce score au match retour (voire de marquer un but). Rappelons qu'aux tours précédents, Manchester n'a pas encaissé de but à l'extérieur (1-0 à Porto en quarts, 0-0 à Milan face à l'Inter en 8èmes).

Mardi 28 avril :

FC Barcelone (Esp) - Chelsea (Ang) 0-0

Mercredi 29 avril :

Manchester United (Ang) - Arsenal (Ang) 1-0 : O'Shea (17e).

22/04/2009

Ponyo

19063334.jpgAlors qu'il joue près de la plage, le petit Sosuke découvre dans l'eau une petite fille poisson rouge piégée dans un pot. Elle s'appelle Ponyo. Sosuke lui promet de s'occuper d'elle. L'amour naît entre ces deux gamins et Ponyo est bien décidée à devenir humaine. Mais Fujimoto - un sorcier qui a fui le monde humain et qui vit au fond de la mer - ne l'entend pas de cette oreille et compte bien ramener Ponyo à la vie aquatique... Une petite maison sur une falaise, l'océan comme prédominance, l'innocence de deux petits bouts de chou, la tendresse d'une maman. On retrouve des thèmes chers à Hayao Miyazaki. "Ponyo" est une très belle ode à l'écologie et à l'enfance mais aussi un message d'optimisme et de tolérance. Il faudra un jour enseigner les films de Miyazaki dans les écoles de cinéma.

Gake no ue no Ponyo (Hayao Miyazaki, Japon, 2007, 100 mins)

Studio : Ghibli.

- Mention spéciale (Hayao Miyazaki) - Mostra de Venise 2008.

- Meilleur film d'animation - Awards of the Japanese Academy 2009.

- Meilleur bande son - Awards of the Japanese Academy 2009.

- Meilleur compositeur (Joe Hisaishi) - Asian Film Awards 2009.

21:00 Publié dans Anime | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hayao miyazaki, ponyo, ghibli

17/04/2009

UEFA - Quarts de finale

ben aérfa.jpgLes clubs français éliminés, finale ukraino-allemande

Malgré un nombre incalculable d'occasions (31 tirs!), Marseille a été incapable de marquer plus d'un but au Chakhtior Donetsk. L'équipe ukrainienne, très bien regroupée, s'est même permis de s'imposer au Vélodrome grâce à un but inscrit dans les arrêts de jeu (2-1). Défait en Ukraine 2-0 la semaine dernière, Marseille savait que sa mission était déja presque impossible. Quant au PSG, il a tout simplement sombré à Kiev (0-3) où face aux percées des attaquants Milevskyi et Bangoura, la défense parisienne n'a pas tenu le choc. Les Ukrainiens ont marqué 2 buts après 15 minutes dont une énorme bourde de Landreau qui marquait contre son camp.

Manchester City s'est imposé (2-1) face à Hambourg mais les Allemands l'avaient emporté 3-1 chez eux à l'aller. Ils sont donc qualifiés pour les demi-finales et affronteront une autre équipe allemande, le Werder Brême, qui a tenu le choc face à l'Udinese. Menés (3-1) à la mi-temps, les coéquipiers de Diego (un doublé) ont remonté le score (3-3). A l'aller, ils l'avaient emporté 3-1...

L'équation est donc très simple. Les deux demi-finales opposeront le Dynamo Kiev au Shakhtior Donetsk et Hambourg au Werder Brême. La finale opposera donc un club allemand à un club ukrainien.

En gras les clubs qualifiés, entre parenthèses le score du match aller

landreau.jpgJeudi 16 avril :

Marseille (Fr) - Chakhtior Donetsk (Ukr) 1-2 (0-2) : Ben Arfa (43e) ; Fernandinho (30e), Luiz Adriano (90e+3).

Dynamo Kiev (Ukr) - PSG (Fr) 3-0 (0-0) : Bangoura (4e), Labndreau (15e c.s.c), Vukojevic (61e).

Manchester City (Ang) - Hambourg SV (All) 2-1 (1-3) : Elano (16e s.p), Caicedo (50e) ; Gerrero (12e).

Udinese (Ita) - Werder Breme (All) 3-3 (1-3) : Inler (15e), Quagliarella (30e, 39e) ; Diego (28e, 60e), Pizarro (73e).

16/04/2009

Champions League - Quarts de finale

e5b111946b47268f4d61d2b0e005f666.jpgInoubliable...

... ce quart de finale retour entre Chelsea et Liverpool à Stamford Bridge (4-4). Défaits à domicile (1-3) la semaine dernière par un de leurs grands ennemis en champions League (les 2 équipes se sont rencontrées au delà de la phase des poules en 2005, 2007 et 2008), les Reds de Liverpool ont accusé le coup et inscrit pas moins de 4 buts à Chelsea. Il n'y a vraiment que Liverpool qui soit capable de telles performances (on se souvient de la finale de 2005 lorsque Liverpool, mené 0-3, est remonté en seconde mi-temps à 3-3 contre l'AC Milan). Le problème est que dans ce match fou, Chelsea a également marqué 4 buts, non sans avoir tremblé car Liverpool a souvent mené au score... Après un coup-franc placé de Fabio Aurelio (18e) et un penalty de Xavi Alonso (28e, tirage de maillot stupide du défenseur Ivanovic), les Blues n'en menaient pas large, surtout que Kuyt fut à 2 doigts de donner à son équipe un avantage conséquent mais sa tête lobée était sauvée in-extremis par Petr Cech (45e). La mi-temps permettait donc à Guus Hiddink de sermonner ses joueurs et de remettre les choses au clair. Entré en jeu à la 36ème minute à la place de Kalou (changement tactique), Anelka apportait plus de profondeur et centrait pour Drogba qui obligeait Reina à marquer contre son camp (51e). C'est ensuite le défenseur brésilien Alex qui placait une mine sur coup-franc des 20 mètres (56e). A 2-2, on pensait Liverpool abattu, d'autant que Lampard corsait la note (76e, 3-2). Mais non, les Reds continuaient à attaquer. Lucas Leiva marquait d'une frappe de 20 mètres déviée par Essien (81e) puis Kuyt marquait de la tête (83e). A 4-3, il suffisait à Liverpool de marquer encore une fois pour se qualifier (grâce aux buts marqués à l'extérieur) mais le mot de la fin était pour Chelsea. Suite à un centre à ras de terre d'Anelka, Lampard marquait des 18 mètres, sa frappe heurtant les 2 poteaux de Reina. 8 buts inscrits lors d'un quart de finale de Champions League, du jamais vu. On peut donc remercier les deux équipes pour le spectacle...

Toujours mardi, le Bayern Munich, étrillé la semaine dernière au Nou Camp (0-4), n'a pu faire que match nul (1-1) chez lui contre le FC Barcelone de Messi. La première demi-finale - qui s'annonce bouillante - opposera donc Chelsea à Barcelone. Les Blues auront intérêt à revoir leur défense s'ils veulent éviter de se faire balayer par la déferlante catalane.

a25ab15a43d80b1205e536a058bf36d5.jpgA l'Emirates Stadium, fort de son match nul (1-1) obtenu en Espagne au match aller, Arsenal a largement battu (3-0) une équipe de Villareal privée de ses milieux défensifs Senna et Cazorla (blessés). Plus difficile fut la qualification du tenant de l'épreuve. Manchester United est la première équipe anglaise à s'imposer à Porto (1-0). Une victoire bienvenue puisque Manchester avait été tenu en échec chez lui à l'aller (2-2). L'unique but de la rencontre a été inscrit par Cristiano Ronaldo dès la 6ème minute. But décisif et superbe (frappe de 35 mètres en pleine lucarne. La sortie sur blessure de son capitaine Lucho Gonzalez (31e) aura été fatale à Porto, qui aura tenté en vain de revenir au score.

Comme la saison dernière, il y aura 3 équipes anglaises parmi les demi-finalistes (Arsenal remplace Liverpool cette année). Il y aura surtout deux belles affiches : Chelsea-Barcelone et un inédit Manchester United-Arsenal.

En gras les clubs qualifiés, entre parenthèses le score du match aller

Mardi 14 avril :

Bayern Munich (All) - FC Barcelone (Esp) 1-1 (0-4) : Ribéry (47e) ; Keita (72e).

Chelsea (Ang) - Liverpool (Ang) 4-4 (3-1) : Drogba (50e), Alex Costa (56e), Lampard (76e, 88e) ; Fabio Aurelio (18e), Xavi Alonso (28e s.p), Lucas Leiva (81e), Kuyt (83e).

Mercredi 15 avril :

Arsenal (Ang) - Villareal (Esp) 3-0 (1-1) : Walcott (10e), Adebayor (60e), Van Persie (69e s.p).

FC Porto (Por) - Manchester United (Ang) 0-1 (2-2) : Cristiano Ronaldo (6e).

14/04/2009

Tadjikistan

800px-Flag_of_Tajikistan_svg.pngLe Tadjikistan (143.100 km² ; 7 millions d'habitants) est l'unique ancienne république soviétique d'Asie centrale à être persanophone et non turcophone. Cet Etat est devenu indépendant le 9 septembre 1991. En 1992, une  guerre civile éclate entre pro-russes et islamistes. Un accord de cessez-le feu entre en vigueur en 1997. Le drapeau (adopté en 1992) : la couleur blanche au milieu symbolise le coton (production agricole principale du pays) mais également la neige (93% du territoire tadjik est constitué de montagnes et en hiver la température est très basse, allant jusqu'à -20° C dans le Pamir).  Le rouge représenterait l'unité et la fraternité tandis que le vert ferait référence à la générosité de la nature et à la dimension spirituelle de l'islam. En ce qui concerne le demi-cercle de 7 étoiles, le doute subsiste. Certaines sources affirment que cela renvoie aux 7 districts administratifs qui composent le pays tandis que d'autres prétendent que dans la culture traditionnelle Tadjik, le chiffre 7 serait symbole de perfection, bonheur et virtue. De même, selon certains, les couleurs du drapeau s'inspireraient de celles du drapeau iranien. Quant à la couronne au centre, elle symbolise la souveraineté politique du Tadjikistan.