Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2013

The purge

the purge,ethan hawke,lena headey,adelaide kane,max burkholder,edwin hodge,james demonaco,anticipation,dystopieDans une Amérique gangrenée par la violence, le gouvernement autorise une fois par an une période de douze heures (la nuit évidemment) durant laquelle tous les crimes sont autorisés, y compris les meurtres. Pour parachever le tout, la police ne répond à aucun appel et les hopitaux ne sont pas fonctionnels. L'objectif de cette loi "morbide" est de permettre à la société américaine de se "réguler" en assouvissant ses pulsions violentes... Pour James Sandin (Ethan Hawke) et son épouse (Lena Headey, la reine Cersei dans la série culte Game of Thrones), grands fervents de cette loi qui leur a permis de faire fortune (Sandin est spécialiste en systèmes de sécurité), il s'agit d'une nuit comme les autres. Barricadés dans leur demeure cossue et ultraprotégée, ils ne risquent rien, jusqu'au moment ou leur fils laisse entrer à l'intérieur un homme en perdition... Les allégories sur une Amérique violente, on connaît (1) ; les invasions de maisons (Funny Games, 1997) ou d'espaces fortifiés (Safe House, 2012 ; The numbers Station, 2013), on connaît aussi. Ajoutons à cela une mise en scène affreuse (le réalisateur use de tous les artifices hollywoodiens afin de concocter un vrai-faux suspense), et pour terminer, un message brumeux... Bref, passons.   Jihad Naoufal.

The purge (James DeMonaco, USA, 2013, 100 min).   Avec Ethan Hawke, Lena Headeay, Adelaide Kane, Max Burkholder, Edwin Hodge.

 

(1) Dans le genre, Looper (2012) fut plus efficace.

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/11/04/looper.html

Les commentaires sont fermés.