compteur eklektik : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2016-07 | Page d'accueil | 2016-11 »

31/10/2016

Malouines

Flag_of_the_Falkland_Islands.svg.pngLe différend entre l'Argentine et le Royaume-Uni quant à la souveraineté de ces îles situées à 480 km des côtes argentines n'est toujours pas réglé. En 1982, une guerre éclata, remportée par les Britanniques. Avant de procéder à l'explication du drapeau, rappel des tribulations de cet archipel qui continue de soulever les passions.

- Début du XVIe siècle : découverte par le navigateur florentin (au service du Portugal), Amerigo Vespucci.

- 1520 : Visitées par Esteban Gomez (Portugal).

- 1592 : Baptisées "Iles méridionales de Davis" par l'anglais Richard Davis.

- 1592 : Renommées "Hawkins's Maiden-Land" par l'anglais Richard Hawkins.

- 1600 : Renommées "Iles Sebald" par le hollandais Sebald Van Weert.

- 1690 : Nouvelle exploration britannique. John Strong les baptise "Falkland Islands" en hommage à son seigneur, Anthony Cary, cinquième vicomte de Falkland, petite ville du sud-est de l'Ecosse.

- 1764 : Après la Guerre de Sept ans et le traité de Paris (1763) qui font perdre à la France ses possessions coloniales d'Amérique du Nord, celle-ci s'oriente vers le sud de l'Amérique et occupe l'archipel, baptisé "Iles Malouines" par Louis Antoine de Bougainville dont l'expédition partait justement du port de Saint-Malo, en France.

- 1767 : L'archipel, proche de l'empire colonial de l'Espagne, est revendiqué par cette dernière, qui s'en empare sans conflit.

- 1770 : Première crise des Malouines, entre l'Espagne et le Royaume-Uni, reflet de leur lutte d'influence sur les mers. La crise est désamorcée mais le statut des îles n'est pas réglé pour autant.

- 1820 : L'Argentine (indépendante depuis 1816) prend possession des îles.

- 1833 : Rétablissement de la souveraineté britannique sur les Malouines.

- 1914 : Bataille des Falklands. Victoire du Royaume-Uni sur l'Empire allemand.

- 1982 : Guerre des Malouines. L'Argentine tente d'en reprendre possession en envahissant l'archipel mais elle est défaite.

- 1965 : Depuis cette date, l'ONU demande régulièrement à l'Argentine et au Royaume-Uni d'entamer des négociations sur le statut de l'île mais les Britanniques refusent catégoriquement.

- 2012 : L'Argentine annonce qu'elle va porter plainte devant l'ONU pour ce qu'elle considère une militarisation britannique du conflit.

- 2013 : Un référendum tenu en mars, 99.8 % des habitants votent en faveur de la souveraineté britannique.

150px-Coat_of_arms_of_the_Falkland_Islands.svg.pngLe drapeau : A gauche figure logiquement le Blue Ensign. A droite, les armoiries. Elles comportent le Desire, bateau avec lequel Richard Davis débarqua en 1592. Au centre se trouve une brebis (symbole de l'activité bergère) sur de l'herbe (symbole de la flore). Au bas, sur une ceinture de gueules, la devise officielle : Desire the Right (en référence au bateau). Le drapeau fut officiellement adopté le 29 septembre 1948 (et légèrement modifié en 1999).  J. N.

 

30/10/2016

Grizzly man

grizzly man,timothy treadwell,werner herzog,grizzlyDésireux de sensibiliser la société quant à la nécessité de protéger les ours sauvages, Timothy Treadwell a décidé d'aller vivre avec les grizzlys du Parc national de Katmai en Alaska. Durant treize années, il vivra à leurs côtés (avec des trêves hivernales). Lors du treizième séjour, Treadwell et sa compagne Huguenard sont attaqués et dévorés par un grizzly.

Le réalisateur allemand - qu'on ne présente plus - a tenté de dresser la personnalité complexe et controversée de cet écologiste radical, qui comme Christopher McCandless a payé de sa vie son rapprochement extrême de la nature. Composé de scènes extraites des prises de vue tournées par Treadwell (la caméra tournait lorsqu'il décédait mais ces extraits n'ont pas été montrés, à juste titre) et d'interviews de ses proches, ce récit poignant est d'une grande beauté. Film naturaliste sans être animalier, c'est surtout une plongée dans la névrose obsessionnelle de l'être humain. A méditer.  J. N, N. A.

Grizzly man (Werner Herzog, Etats-Unis, 2005, 103 min)