free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2021

EURO 2020 - Groupe A

euro 2020,euro 2021,italie,pays de galles,turquie,suisse,suisse-turquie,italie-pays de gallesLe Pays de Galles qualifié, la Suisse en stand-by

 

Déjà qualifiée pour les 8èmes de finale après son deuxième match, l'Italie a fait carton plein en dominant le Pays de Galles (1-0). Largement remaniée et toujours imprenable en défense, la Squadra Azurra impressionne. Malgré la défaite, les Gallois sont également qualifiés en raison d'une victoire suisse pas assez large contre la Turquie (3-1). Les Hélvètes, 3èmes, sont bien partis pour rejoindre le tour suivant mais devront attendre.

J N

 

Italie - Pays de Galles 1-0

Objectivement parlant, sans prendre en compte les prestations des deux équipes à cet Euro, on pouvait considérer que l'Italie partait favorite au vu de l'histoire des confrontations entre les deux. En 9 rencontres dont 6 officielles, l'Italie s'était imposée à 7 reprises dont 5 fois en match officiel. Il faut remonter au 6 septembre 2003, soit presque 18 ans, pour le dernier affrontement, une large victoire italienne (4-0) en qualifications de l'Euro 2004. Le temps a passé et l'Italie est désormais un niveau sensiblement au-dessous tandis que le Pays de Galles est récemment passé de la catégorie équipe faible/moyenne à celle de moyenne (qualifications aux Euro 2016 et 2020).

euro 2020,euro 2021,italie,pays de galles,turquie,suisse,suisse-turquie,italie-pays de gallesSauf que cette nouvelle Italie, qui a largement révolutionné son football sous la houlette de Roberto Mancini, est brillante actuellement et fait peur. Assurée de terminer première si elle ne perdait pas contre le Pays de Galles dont on connait les limites, elle a abordée cette rencontre avec moins d'intensité que les précédentes et le coach italien s'est même permis le luxe d'un large turn-over (8 changements). Comme le Pays de Galles ne devait pas perdre pour s'assurer la seconde place, cela a donné lieu où celui-ci s'est contenté de contenir les assauts italiens. C'est sur coup de pied arrêté que les Transalpins ont débloqué la situation, Pessina prolongeant dans le petit filet opposé de Ward un coup-franc de Verratti (39e). Avec l'expulsion d'Ampadu pour un geste dangereux sur Bernardeschi (55e), la victoire était assurée.

euro 2020,euro 2021,italie,pays de galles,turquie,suisse,suisse-turquie,italie-pays de gallesMalgré cette défaite, les Gallois qui sont à leur place dans cet Euro (1 victoire - 1 nul - 1 défaite) restent seconds devant la Suisse (voir ci-dessous). Carton plein pour l'Italie qui remporte tous ses matchs sans avoir encaissé de but. La Squadra Azzura accentue deux séries impressionnantes : 11 victoires de suite sans encaisser de but et 30 matchs d'affilée sans défaite (record de 1935-1939 égalé). Elle affrontera en 8èmes le vainqueur de la rencontre Ukraine-Autriche (Groupe C) qui se jouera demain.

But : Pessina (39e).

Italie : Donnarumma (Sirigu, 89e) - Toloi, Bonucci (cap.) (Acerbi, 46e), Bastoni, Emerson - Pessina (Castrovilli, 87e), Jorginho (Cristante, 75e), Verratti - Bernardeschi (Raspadori, 75e), Belotti, Chiesa.

Pays de Galles : Ward - Rodon, Ampadu, Gunter - Roberts, Morrell (Moore, 60e), Allen (Levitt, 86e), N. Williams (B. Davies, 86e) - Bale (cap.) (Brooks, 86e), Ramsey, D. James (Wilson, 74e).

 

Suisse - Turquie 3-1

euro 2020,euro 2021,italie,pays de galles,turquie,suisse,suisse-turquie,italie-pays de gallesLes confrontations ont souvent tourné à l'avantage des Turcs puisqu'en 15 matchs (dont 9 officiels), ils se sont imposés 8 fois (pour 4 défaites et 3 nuls). Ils dominent sensiblement de même au niveau des confrontations officielles (5 victoires pour 2 défaites). Le hasard fait que la Suisse a participé du renouveau de l'équipe turque qui s'était opéré durant les qualifications pour l'Euro 1996 et plus précisément au printemps 1995 lorsque celle-ci battait, à la surprise générale la Suède (2-1) et la Suisse chez elle (2-1). Cette qualification pour l'Euro 1996, le premier pour la Turquie, était synonyme du début de l'âge d'or du football turc (qualification pour l'Euro 2000 puis la Coupe du monde 2002 où la Turquie termine à la 3ème place) qui se termine avec la participation à la Coupe des confédérations 2003 (après les désistements de l'Italie et de l'Allemagne).

Depuis, la Turquie n'a plus revu la Coupe du monde et pour les barrages européens qualifiant pour la Coupe du monde 2006, elle recroisait la Suisse pour une double confrontation particulière. Tandis que le premier match (se déroulant en Suisse qui s'imposait 2-0) était terni par un accueil hostile adressé aux joueurs turcs par les supporters suisses, le match retour (4-2 pour la Turquie) était marqué par une bagarre dans le couloir menant aux vestiaires entre des joueurs des deux équipes. La Turquie prendra sa revanche 2 ans et demi plus tard en battant la Suisse chez elle lors du premier tour de l'Euro 2008.

euro 2020,euro 2021,italie,pays de galles,turquie,suisse,suisse-turquie,italie-pays de gallesAu vu de ce qu'avaient montré jusqu'ici les deux équipes en termes de niveau de jeu, les Hélvètes partaient favoris et n'ont pas raté l'occasion d'espérer les 8èmes. Plus réalistes que des Turcs à nouveau catastrophiques en défense, ils se sont largement imposé, grâce notamment à un doublé de Shaqiri (3-1). En raison d'une moins bonne différence de buts que le Pays de Galles, la Nati est 3ème avec 4 points. A priori, cela devrait suffire pour les 8èmes. Pour rappel, à l'Euro 2016, parmi les 4 meilleurs 3èmes qualifiés pour ce tour, 2 équipes avaient 3 points et 2 en avaient 4. Avec 3 défaites en 3 matchs (et 8 buts encaissés), la Turquie - qu'on attendait à un meilleur niveau - a complètement raté son Euro.

Buts : Seferovic (6e), Shaqiri (26e, 68e) pour la Suisse ; Kahveci (62e) pour la Turquie.

Suisse : Sommer - Elvedi, Akanji, R. Rodriguez - Widmer (Mbabu, 90e), Freuler, Xhaka (cap.), Shaqiri (Vargas, 75e), Zuber (Benito, 85e) - Seferovic (Gavranovic, 75e), Embolo (Mehmedi, 85e).

Turquie : Çakir - Çelik, Demiral, Söyüncü, Müldür - Tufan (Yazici, 64e), Ayhan (Yokuslu, 64e), Kahveci (Kökçü, 81e)) - Under (Karaman, 81e), Çalhanoğlu (Toköz, 86e) - Yilmaz (cap.).

 

CLASSEMENT FINAL - Groupe A

1. Italie 9 pts (+7)

2. Pays de Galles 4 (+1)

3. Suisse 4 (-1)

4. Turquie 0 (-7)

Écrire un commentaire