Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2008

EURO 2008 : Groupe D

grece.jpgL'Espagne qualifiée pour les quarts, le tenant grec éliminé...

La défaite ce soir de la Grèce face à la Russie (1-0), conjuguée à la victoire de l'Espagne contre la Suède (2-1) a scellé le sort des joueurs de Otto Rehhagel. Le champion en titre grec est éliminé de la compétition après avoir essuyé 2 défaites et sans avoir marqué le moindre but. Ce qui confirme que la victoire complètement innatendue il y a 4 ans lors de l'Euro 2004, s'il elle ne fut pas usurpée, fut bien un "accident". L'incapacité d'une équipe grecque limitée et en fin de cycle (à l'image de Nikopolidis qui rate complètement sa sortie sur le but russe) à passer le premier tour rappelle également la difficulté des champions en titre à défendre leur trophée 4 ans plus tard. Ce fut le cas du Danemark et de l'Allemagne, respectivement champions en 1992 et 1996 puis éliminés 4 ans plus tard lors du premier tour, mais aussi de la France, championne en 2000 puis éliminée en 2004 en quarts de finale (par la Grèce 1-0) après un premier tour laborieux.

espagne.jpgL'attaquant de Valence David Villa a offert la victoire à l'Espagne face à la Suède dans les arrêts de jeu (2-1). Ca marche fort pour Villa, auteur également d'un triplé face à la Russie lors du premier match (4-1). Mais ce qu'il faut retenir c'est que l'Espagne est qualfiée pour les quarts mais également assurée d'être première de son groupe, ce qui lui permet d'éviter de croiser les Pays-Bas (1ers du groupe C) en quarts de finale. Ces derniers affronteront soit la Suède soit la Russie qui vont en découdre jeudi prochain pour l'obtention de la seconde place. En cas de match nul, la Suède serait qualifiée puisqu'elle possède une meilleure différence de buts. La Russie est donc obligée de l'emporter pour accrocher les quarts.

 

espqgne 2.jpgSAMEDI 14 JUIN : 

Suède - Espagne 2-1 : Ibrahimovic (34e) ; Fernando Torres (15e), Villa (90e+2).

Suède : Isaksson - Stoor - Mellberg, Hansson, Nilsson - Elmander (S. Larsson, 79e), Anderson, Svensson, Ljungberg (cap.) - H. Larsson (Kallstrom, 86e), Ibrahimovic (Rosenberg, 46e).

Espagne : Casillas (cap.) - Sergio Ramos, Puyol (Albiol, 24e), Marchena, Capdevila - Iniesta (Cazorla, 59e), Xavi (Fabregas, 58e), Senna, Silva - Fernando Torres, Villa. 

 

semak.jpgGrèce - Russie 0-1 : Zyryanov (33e).

Grèce : Nikopolidis - Seitaridis (Karagounis, 40e), Dellas, Kyrgiakos, Torosidis - Katsouranis, Basinas (cap.), Patsatzoglou - Charisteas, Liberopoulos (Gekas, 60e), Amanatidis (Giannakopoulos, 79e).

Russie : Akinfeev - Anyukov, Kolodin, Ignashevitch, Zhirkov (Berezoutski, 87e) - Zyryanov, Semak (cap.), Semshov - Torbinskiy, Pavlyuchenko, Bilyaletdinov (Saenko, 70e).  

 

Classement : 1.Espagne 6 (+4) ; 2.Suède 3 (+1) ; 3.Russie 3 (-2) ; 4.Grèce 0 (-3).

Les commentaires sont fermés.