Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2014

Coupe du monde : bilan Groupe C

coupe du monde,coupe du monde 2014,côte d'ivoire,colombie,japon,grèce(Colombie, Japon, Grèce, Côte d'Ivoire)

Alors que la Colombie était déjà qualifiée après avoir remporté ses deux premiers matchs, la 2ème place concernait les trois autres équipes . Parmi celles-ci, seule la Côte d'Ivoire avait son destin entre les mains. Mais alors que le Japon fut corrigé par la Colombie (1-4), elle s'inclinait contre la Grèce dans les dernières secondes (1-2).

 

coupe du monde,coupe du monde 2014,côte d'ivoire,colombie,japon,grèceLe retour de la Colombie

Comme le groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud), celui-ci était très équilibré sur le papier. Sur le terrain par contre, la Colombie a vite montré qu'elle était au dessus du lot, s'imposant sans contestation contre les trois autres équipes. Athlétiques et rugueux, disciplinés tactiquement et jouant de l'avant, les Cafeteros n'ont fait qu'un bouchée de la Grèce (3-0) et du Japon, et se sont imposés logiquement face à la Côte d'Ivoire (2-1). Son équipe déjà qualifiée, José Pekerman s'est même permis le luxe de laisser au repos plusieurs titulaires lors du dernier match. Ca n'a pas empêché son équipe de dérouler face un faible Japon. Titulaire lors des deux premiers matchs, le buteur du FC Porto, Jackson Martinez, s'est même offert un doublé. Quant au brillant meneur de jeu James Rodriguez, buteur lors des deux premiers matchs et laissé sur le banc, il dynamisa le jeu de son équipe lors de son entrée (46e), offrant deux passes décisives et inscrivant un but, son 3ème en autant de rencontres.

coupe du monde,coupe du monde 2014,côte d'ivoire,colombie,japon,grèceAvant de se frotter à un adversaire plus "lourd" (l'Uruguay), cette "nouvelle" Colombie a montré un très beau football, alliant rigueur et panache à la perfection. A l'instar du Costa Rica et du Mexique (voire du Chili), elle a montré qu'il faudra compter avec elle pour jouer les troubles-fêtes latinos. Ses performances montrent que l'absence de sa star Falcao (blessé de longue date) n'a pas été un handicap. Une belle récompense pour cette équipe qu'on n'avait plus vu à pareille fête depuis belle lurette. Eliminée au premier tour en 1994 et 1998, elle ne s'était plus qualifiée depuis.

coupe du monde,coupe du monde 2014,côte d'ivoire,colombie,japon,grècePremière pour la Grèce, pas pour la Côte d'Ivoire

Affichant un jeu très pauvre lors de ses deux premiers matchs (aucun but marqué, trois encaissés), l'équipe entraînée par le portugais Fernando Santos pouvait encore se qualifier en cas de victoire contre la Côte d'Ivoire. Combative et acharnée, plus portée vers l'avant (2 tirs sur la barre, 1 sur le poteau), elle a également profité des erreurs défensives de son adversaire. Une erreur de la défense permettait à Samaris (lancé par Samaras) de tromper le gardien de près (42e). Dans les dernières secondes, Sio crochetait Samaras qui se faisait justice lui-même et envoyait son équipe au paradis (90e+3). Revenus au score grâce à Bony (74e) et virtuellement qualifiés, les Elephants y ont cru pendant un peu plus d'un quart d'heure. Héroïques, les Grecs y crurent jusqu'au bout et leur qualification est entièrement méritée.

coupe du monde,coupe du monde 2014,côte d'ivoire,colombie,japon,grèceChampionne d'Europe surprise en 2004 après dix ans d'absence des débats (première coupe du monde en 1994 avec 3 défaites au premier tour et 10 buts encaissés), la Grèce fut présente lors de toutes les grandes compétitions depuis 2008, atteignant les quarts de finale de l'Euro 2012. Pour sa troisième coupe du monde (après 1994, 2010), elle atteint les huitièmes de finale. Le football grec poursuit sa lente progression. La Côte d'Ivoire ne réalisera pas cette première performance. Tombée dans des groupes difficiles en 2006 (Argentine, Pays-Bas, Serbie) et 2010 (Brésil, Portugal, Corée du Nord), elle avait été éliminée sans devoir en rougir. Elle avait cette fois-ci l'occasion de s'extirper d'un groupe largement abordable. Mais timorée et fébrile en défense, elle rate son dernier match, et à nouveau la dernière marche. Très déçu, le sélectionneur français Sabri Lamouchi a d'ores et déjà annoncé sa démission.   J. N

 

Les matchs :

Colombie - Grèce 3-0 : Armero (5e), Gutierrez (58e), J. Rodriguez (90e+3).

Côte d'Ivoire - Japon 2-1 : Bony (64e), Gervinho (66e) ; Honda (16e).

Colombie - Côte d'Ivoire 2-1 : J. Rodriguez (64e), Quintero (70e) ; Gervinho (74e).

Japon - Grèce 0-0

Japon - Colombie 1-4 : Okazaki (45e+1) ; Cuadrado (17e s.p), J. Martinez (55e, 82e), J. Rodriguez (90e). 

Grèce - Côte d'Ivoire : 2-1 : Samaris (42e s.p), Samaras (90e+3) ; Bony (74e).

Classement

1.Colombie 9 points (+7)

2.Grèce 4 (-2)

3.Côte d'Ivoire 3 (-1)

4.Japon 1 (-4)

 

Chiffres

- La Grèce atteint les huitièmes de finale pour la première fois de son histoire (3ème participation).

- La Côte d'Ivoire est éliminée au premier tour pour la troisième fois consécutive (3ème participation).

- La Colombie atteint les huitièmes de finale pour la première fois depuis 1990. Avec déjà 9 buts marqués, elle bat également dans cette catégorie son record de... 1962 (5).

- Le Japon est éliminé au premier tour pour la 3ème fois en 5 coupes du monde disputées (et consécutives). 

Les commentaires sont fermés.