Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2016

Sainte-Hélène

territoire britannique d'outre-mer,sainte-hélène,drapeau sainte-hélèneLe dernier lieu d'exil de Napoléon 1er (du 16 octobre 1815 jusqu'à sa mort, le 21 mai 1821) fait partie du territoire britannique d'outre-mer, "Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha", composé de 8 îles situés dans l'Océan atlantique (410 km²). La principale d'entre elles, Sainte-Hélène (122 km², siège de la capitale Jamestown), fut un point de passage stratégique pour les navires de la Compagnie des Indes jusqu'à l'ouverture du Canal de Suez en 1869. Elle fut découverte le 21 mai 1502 par le navigateur portugais Joao da Nova qui la nomma ainsi en hommage à Sainte-Hélène, mère de l'empereur romain Constantin 1er (272-337) et dont la fête est également le 21 mai (chez les orthodoxes).

territoire britannique d'outre-mer,sainte-hélène,drapeau sainte-hélèneA la différence des autres territoires britanniques d'outre-mer, ce "mini-archipel" ne possède pas de drapeau spécifique officiel. Il est représenté par l'Union Jack. Toutefois, les îles Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha arborent chacune un drapeau spécifique, synonyme de division administrative. Celui de Sainte-Hélène (adopté le 14 octobre 1984) comprend le Blue Ensign (gauche) et le bouclier de Sainte-Hélène (droite). A l'intérieur de celui-ci, un trois-mâts, une côte rocheuse, et le pluvier de Sainte-Hélène, oiseau emblématique de l'île. J. N

Les commentaires sont fermés.