Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2017

Finale Europa League : Ajax Amsterdam - Manchester United 0-2

5828384fd6438209009543997df5c39b.jpgManu sauve sa saison

Si l'Europa League n'a pas le même prestige que sa soeur aînée, la Champions League, la remporter par contre peut rapporter gros. En effet, depuis la saison 2015-2016, son vainqueur est qualifié automatiquement pour la Champions League (soit directement en phase de poule si les deux finalistes de la champions League sont directement qualifiés pour la phase finale de la LC via leur championnat, soit en barrage). Cette même année 2016, le FC Séville en a profité puisqu'il avait fini 5ème de la Ligue espagnole.

A ce jeu-là, Manchester United avait beaucoup plus à perdre que l'Ajax Amsterdam, déjà qualifié pour les barrages de la prochaine Champions League (en terminant 2ème du championnat des Pays-Bas). Finissant 6ème de Premier League cette année, Manu était dans l'obligation de l'emporter, histoire de sauver une saison à demi ratée où il fut distancé par Chelsea, Tottenham, Manchester City, Liverpool, et Arsenal, soit les 5 autres membres du désormais Big 6.

Chose réussie puisque les joueurs de José Mourinho, sans être particulièrement flamboyants, ont maîtrisé leur sujet, de la tête et des épaules. Dans ce genre de match, l'expérience compte souvent et ça a été le cas ce soir. Affichant une moyenne d'âge de 22 ans (record pour une finale de Coupe d'Europe), les Hollandais n'ont jamais été capable de développer leur jeu face à une équipe rugueuse qui ne leur a pas laissé d'espaces. Froide de réalisme, l'équipe mancunienne a d'abord marqué sur une frappe de Pogba déviée et ne laissant aucune chance au gardien (18e). Elle a ensuite fait le break sur corner, juste après la pause (48e). Un but heureux, un autre à un moment crucial et l'Ajax était assomé.

Avant cette finale, Manchester n'avait remporté cette saison que la Coupe de la Ligue anglaise. A l'issue de ce match, le bilan est de deux trophées et une qualification directe pour la phase de poules de la prochaine Champions League. La saison est donc réussie. Au passage, Manu, avec cette première C 3, devient le 5ème club européen à remporter les 4 Coupes (C1, C2, C3 et super coupe d'Europe), après le Bayern Munich, Chelsea, l'Ajax Amsterdam, et la Juventus. Quant à José Mourinho, il devient le premier entraîneur à gagner 2 fois la C1 (2004, 2010) et 2 fois la C3 (2003, 2017). En nombre de coupes européennes, il n'est devancé que par Giovanni Trapattoni (1 C1, 1 C2, 3 C3). J. N.

 

Ajax Amsterdam : Onana - Veltman, Sanchez, De Ligt, Riedewald (F. De Jong, 81e) - Klaassen (cap.), Schöne (Van De Beek, 70e), Ziyech - B. Traoré, Dolberg (David Neres, 62e), Younes.

Manchester United : Romero - Valencia (cap.), Smalling, Blind, Darmian - Fellaini, A. Herrera, Pogba - Mata (Rooney, 90e, cap.), Rashford (Martial, 84e), Mkhitaryan (Lingard, 74e).

Buts : Pogba (18e), Mkhitaryan (48e).

19/04/2013

Les clubs de football les plus chers du monde

forbes,clubs de football les plus chers,manchester united,real madrid,fc barcelone,arsenal,bayern munich,barcelone,ac milan,chelsea,juventus turin,manchester city,liverpool,marseille,lyon,psg,corinthiansReal madrid, club le plus cher au monde


Le magazine Forbes vient d'établir son classement des clubs de football les plus chers, la valeur étant calculée sur la base des revenus générés, des bénéfices avant imposition et de la valeur de l'effectif notamment.

L'Angleterre présente 5 clubs dans le top 10 (Tottenham est également 11ème) où Manchester United, 2ème, perd une place au profit du Real Madrid (Espagne), club le plus riche, avec une valeur estimée à 2,570 milliard d'euros. Vient en second Manchester United (2,490), puis le FC Barcelone de Messi (2), Arsenal et le Bayern Munich. Le classement est évidemment dominé par les cinq grands championnats européens (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France), notamment par l'Angleterre (7 clubs). Suivent l'Allemagne et l'Italie (5 clubs chacun). L'Espagne n'est représentée que par ses deux ogres, le Real Madrid (1er) et Barcelone (3ème) qui domine sans contestation la Liga depuis plusieurs années (Valence est lourdement endetté).

Si pour la France, figurent Lyon (15ème) et Marseille (19ème), on notera l'absence de ce Top 20 du Paris-Saint-Germain (Qatari Investment Sports n'a pris les commandes du club qu'au printemps 2011). Une situation qui devrait bientôt changer avec l'obtention du titre 2013 de champion de France. Le club brésilien de Corinthians figure également dans ce Top 20.

Classement (en milliards d'euros)

1.Real Madrid (Esp) 2,490

2.Manchester United (Ang) 2,490

3.FC Barcelone (Esp) 2

4.Arsenal (Ang) 1,017

5.Bayern Munich (All) 1,004

6.AC Milan (Ita) 725

7.Chelsea (Ang) 691

8.Juventus Turin (Ita) 532

9.Manchester City (Ang) 529

10.Liverpool (Ang) 499

11.Tottenham (Ang) 398

12.Schalke (All) 381

13.Dortmund (All) 349

14.Inter Milan (Ita) 307

15.Lyon (Fra) 281

16.Corinthians (Bré) 274

17.Napoli (Ita) 253

18.Hambourg (All) 230

19.Marseille (Fra) 218

20. Newcastle (Ang) 201

08/10/2011

Les équipes à plus forte valeur commerciale

forbes,arsenal fcLe magazin américain Forbes, connu pour sa fameuse liste des milliardaires, vient de publier une liste des dix clubs sportifs à plus forte valeur commerciale. Vient donc en tête une équipe représentant le pays du sport : 

 

 

1.New-York Yankees (Baseball/USA) : 340 millions d'euros de valeur marchande.

2.Manchester United (UK/football) - 269 millions d'euros.

3.Real Madrid (Espagne/football) - 264 millions.

4.Dallas Cowboys (USA/football américain) - 193 millions.

5.Bayern Munich (Allemagne/football) - 179 millions.

6.Red Sox Boston (USA/baseball) - 173 millions.

7.FC Barcelone (Espagne/football) - 172 millions.

8.Arsenal (UK/football) - 158 millions.

9.AC Milan (Italie/football) - 147 millions.

10.New England Patriots (USA/football américain) - 146 millions.

29/05/2011

Finale champions League

8e71fe66ad6a2f125c8fb5653e0ad088 (2).jpgFC Barcelone - Manchester United 3-1


Au terme d'un match sublime et matrîsé de bout en bout, le FC Barcelone a remporté sa quatrième Ligue des Champions contre Manchester United (3-1). 

 


3bcd2b32c7f6e1ba2469ab50f8ae8b49 (2).jpgDeux ans après leur confrontation en finale de champions league (remportée par Barcelone 2-0), Barcelone et Manchester remettaient ça pour une revanche ou une confirmation. Ce sont finalement les Catalans qui ont confirmé leur suprématie sur le football européen en l'emportant largement. On s'attendait à une rencontre équilibrée (c'est une finale tout de même), pensant que Manchester, dominant le football anglais, aurait appris de sa finale perdue de 2009, match durant lequel il n'avait presque pas existé. Mais il n'en a rien été. Car si Manchester est meilleur qu'il y a deux ans, Barcelone l'est également. Supérieurs dans tous les compartiements de jeu, les Catalans n'ont laissé aucune chance aux Mancuniens et le score aurait pu être encore plus large.

 

2309835192-ce-barca-est-inarretable.jpgManchester n'aura finalement existé que 10 minutes et des poussières, le mexicain Hernandez effectuant un gros pressing sur la défense adverse. En vain. Le Barca tenait le choc et le temps de se mettre en selle, prenait le jeu à son compte, multipliant les passes courses millimitrées et privant son adversaire du ballon. Mis sur orbite par une passe lumineuse de Xavi (déja passeur lors de la finale de 2009), Pedro, oublié par Evra, n'avait plus qu'à tromper Van der Sar d'un tir au ras du poteau (1-0, 27e). La réaction de Manchester était presque immédiate, profitant en cela de la déconcentration des barcelonais. Combinant avec Giggs (en position de hors-jeu), Rooney trompait Valdes d'un plat du pied à mi-hauteur (1-1, 34e).

 

newsmlmmd.c9b5e2eda530079e37ae26c4208dbbbb.1011b (2).jpgMessi remet ça

On pensait le match relancé. Un feu de paille finalement. Barcelone reprenait le contrôle du match (plus de 70% de possession de balle). La pause ne calmait pas les ardeurs espagnoles et comme en 2009, Messi décidait de tuer le match. Aux 25 métres, légèrement excentré à droite, il repiquait au centre et non attaqué par Vidic et Evra (encore lui), effectuait sa "classique", frappe croisée du gauche qui ne laissait aucune chance à Van der Sar (2-1, 54e). Il mystifait ensuite toute la défense mancunienne, permettant à Villa de marquer d'une superbe frappe enroulée dans la lucarne (3-1, 69e). La messe était dite et Barcelone, insolent de facilité, se permettait jusqu'à la fin quelques incursions dans la surface adverse. Le Barca était vraiment trop fort. Chapeau.

 

Buts : Pedro (27e), Messi (54e), Villa (69e) pour Barcelone ; Rooney (34e) pour Manchester. 

Avertissements : Alves (60e), Valdes (80e) pour Barcelone ; Carrick (61e), Valencia (81e) pour Manchester.

 

FC Barcelone : Valdes - Daniel Alves (Puyol, 88e), Mascherano, Piqué, Abidal - Xavi (cap.), Busquets, Iniesta - Pedro (Afellay, 90e), Messi, Villa (S. Keita, 86e).

Manchester United : Van der Sar - Fabio (Nani, 69e), Ferdinand, Vidic (cap.), Evra - Valencia, Carrick (Scholes, 77e), Giggs, Park Ji-Sung - Rooney, Hernandez.

 

ligue des champions,messi,villa,pedro,iniesta,manchester united,rooney,puyol,valdes,fc barcelone-manchester united 3-1,ligue des champions 2011,van der sar,guardiolaQuelques chiffres

- Lionel Messi termine meilleur buteur de la compétition avec 12 buts.

- Barcelone remporte sa 4ème ligue des champions (après celles de 1992, 2006 et 2009).

- Le gardien de Manchester United, Edwin Van der Sar a joué son 100ème et dernier match de Ligue de champions. Il prendra sa retraite sportive à l'issue de cette saison.

- L'entraîneur Pepe Guardiola remporte sa 2ème Ligue des champions pour 2 finales disputées. Il avait également remporté l'épreuve en tant que joueur en 1992.

- Victor Valdes, Carles Puyol et Andres Iniesta ont participé aux 3 finales récentes remportées par Barcelone (2006, 2009, 2011).

 

Le geste

Entré en cours de jeu à la 88ème minute (il était blessé) et héritant du brassard de capitaine porté par Xavi, l'emblématique Carles Puyol a remis ce même brassard à Eric Abidal afin qu'il soit le premier à soulever le trophée. Classe. Pour rappel, Eric Abidal s'était fait opérer il y a quelques mois d'un tumeur au foie et n'est revenu à la compétition il y a quelques semaines seulement.

 

Les victoires en Champions League

1) Real Madrid - 9 trophées

2) AC Milan - 7

3) Liverpool FC - 5

4) FC Barcelone - 4

    Bayern Munich - 4

    Ajax Amsterdam - 4

5) Manchester United - 3

    Inter Milan - 3