free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2018

Coupe du monde 2018 : les 23 français

football,équipe de france,didier deschamps,koscielnyPas de grosse surprise concernant la liste des 23 appelés pour le mondial en Russie, annoncée ce 17 mai par Didier Deschamps. Il est connu de toute façon que le sélectionneur actuel n'est pas un adepte des surprises. Du classique en défense puisque les quatre postes sont doublés soit 8 défenseurs. Blessé il y a quelques temps, Koscielny manquera à la charnière où le duo titulaire devrait être Varane-Umtiti. La sélection de Lucas Hernandez est une demi-surprise car le jeune défenseur joue de plus en plus avec l'Atletico Madrid et a effectué hier en finale de Ligue Europa un match très solide. A droite, le jeune Pavard (titulaire à Stuttgart) est préféré à Debuchy, très bon avec Saint-Etienne et choisi dans la liste des suppléants.

Du classique au milieu de terrain où Dimitri Payet devait figurer. Mais le feu follet marseillais s'est blessé de nouveau à la cuisse, hier en finale de Ligue Europa. N'Zonzi consitute "objectivement" une surprise mais la sentinelle de Séville est titulaire à ce poste depuis plusieurs saisons, position justement pas très pourvue en équipe de France et où il est préféré au parisien Rabiot, pas franchement rassurant à ce poste. Autre demi-surprise à notre sens : Ousmane Dembélé. L'aillier de Barcelone a effectué une saison en dents de scie mais il est capable de faire basculer un match.

Les places coûtent cher et la concurrence est rude (voir également plus bas la liste des sélectionnables potentiels). C'est ainsi que la liste des 11 suppléants (qui seraient appelés en cas de blessure parmi les 23) comporte des talents sûrs dont certains (Lacazette, Martial, Sissoko, Coman, Digne, Ben Yedder) sont peu ou pas toujours titulaires en club. Zouma (Stoke City) et Sakho (Cristal Palace) ont effectué une saison très solide mais ils sont encore loin dans la hiérarchie des défenseurs centraux.

Notons par rapport à la liste de 2016 que l'équipe de France a ostensiblement évolué en l'espace de deux nas. En effet, pas moins de 15 joueurs convoqués pour l'Euro - où la France fut finaliste - font leur sortie. C'est en défense que les places ont largement évolué. Costil (Rennes) est remplacé par Areola (PSG) et 7 défenseurs (sur 8) s'en vont. Koscielny (blessé), Sagna (Benevento), Jallet (Nice), Evra (West Ham) et Mathieu (Sporting Portugal), tous largement trentenaires ne reverront plus l'équipe de France. Mangala et Digne tentent actuellement de redémarrer leur carrière... Au milieu, Cabaye et Lassana Diarra ne sont plus sélectionnables et Sissoko, comme nous l'avons dit, paye son temps de jeu faible à Tottenham. En attaque, Gignac n'est plus sélectionnable, Payet est blessé, et les deux ailiers Martial et Coman payent également leur manque de temps de jeu (ou des blessures) dans leurs clubs respectifs. J. N

Gardiens : Lloris (Tottenham), Mandanda (Marseille), Areola (PSG).

Défenseurs : Varane (Real Madrid), Umtiti (Barcelone), Kimpembe (PSG), Benjamin Mendy (Manchester City), Lucas Hernandez (Atletico Madrid), Sidibé (Monaco), Pavard (Stuttgart), Rami (Marseille).

Milieux : Pogba (Manchester United), Kanté (Chelsea), Matuidi (Juventus), Tolisso (Bayern Munich), Lemar (Monaco), N'Zonzi (Séville).

Attaquants : Giroud (Chelsea), Griezmann (Atletico Madrid), Thauvin (Marseille), Fekir (Lyon), Mbappé (PSG), O. Dembélé (Barcelone).

 

Suppléants : Lacazette (Arsenal), Sakho (Cristal Palace), Debuchy (Saint-Etienne), Rabiot (PSG), Digne (Barcelone), Zouma (Stoke City), M. Sissoko (Tottenham), Coman (Bayern Munich), Ben Yedder (Séville), Martial (Manchester United), Costil (Bordeaux).

Blessés : Koscielny (Arsenal), Payet (Marseille).

Potentiellement sélectionnables : Kurzawa (PSG), Bakayoko (Chelsea), Bouna Sarr (Marseille), Mangala (Everton), Lenglet (Séville), Moussa Dembélé (Celtic Glasgow), N'Dombelé (Lyon), Benzema (Real Madrid), Kondogbia (Valence), Théo Hernandez (Real Madrid), Laporte (Manchester City).

25/05/2017

Finale Europa League : Ajax Amsterdam - Manchester United 0-2

5828384fd6438209009543997df5c39b.jpgManu sauve sa saison

Si l'Europa League n'a pas le même prestige que sa soeur aînée, la Champions League, la remporter par contre peut rapporter gros. En effet, depuis la saison 2015-2016, son vainqueur est qualifié automatiquement pour la Champions League (soit directement en phase de poule si les deux finalistes de la champions League sont directement qualifiés pour la phase finale de la LC via leur championnat, soit en barrage). Cette même année 2016, le FC Séville en a profité puisqu'il avait fini 5ème de la Ligue espagnole.

A ce jeu-là, Manchester United avait beaucoup plus à perdre que l'Ajax Amsterdam, déjà qualifié pour les barrages de la prochaine Champions League (en terminant 2ème du championnat des Pays-Bas). Finissant 6ème de Premier League cette année, Manu était dans l'obligation de l'emporter, histoire de sauver une saison à demi ratée où il fut distancé par Chelsea, Tottenham, Manchester City, Liverpool, et Arsenal, soit les 5 autres membres du désormais Big 6.

Chose réussie puisque les joueurs de José Mourinho, sans être particulièrement flamboyants, ont maîtrisé leur sujet, de la tête et des épaules. Dans ce genre de match, l'expérience compte souvent et ça a été le cas ce soir. Affichant une moyenne d'âge de 22 ans (record pour une finale de Coupe d'Europe), les Hollandais n'ont jamais été capable de développer leur jeu face à une équipe rugueuse qui ne leur a pas laissé d'espaces. Froide de réalisme, l'équipe mancunienne a d'abord marqué sur une frappe de Pogba déviée et ne laissant aucune chance au gardien (18e). Elle a ensuite fait le break sur corner, juste après la pause (48e). Un but heureux, un autre à un moment crucial et l'Ajax était assomé.

Avant cette finale, Manchester n'avait remporté cette saison que la Coupe de la Ligue anglaise. A l'issue de ce match, le bilan est de deux trophées et une qualification directe pour la phase de poules de la prochaine Champions League. La saison est donc réussie. Au passage, Manu, avec cette première C 3, devient le 5ème club européen à remporter les 4 Coupes (C1, C2, C3 et super coupe d'Europe), après le Bayern Munich, Chelsea, l'Ajax Amsterdam, et la Juventus. Quant à José Mourinho, il devient le premier entraîneur à gagner 2 fois la C1 (2004, 2010) et 2 fois la C3 (2003, 2017). En nombre de coupes européennes, il n'est devancé que par Giovanni Trapattoni (1 C1, 1 C2, 3 C3). J. N.

 

Ajax Amsterdam : Onana - Veltman, Sanchez, De Ligt, Riedewald (F. De Jong, 81e) - Klaassen (cap.), Schöne (Van De Beek, 70e), Ziyech - B. Traoré, Dolberg (David Neres, 62e), Younes.

Manchester United : Romero - Valencia (cap.), Smalling, Blind, Darmian - Fellaini, A. Herrera, Pogba - Mata (Rooney, 90e, cap.), Rashford (Martial, 84e), Mkhitaryan (Lingard, 74e).

Buts : Pogba (18e), Mkhitaryan (48e).