Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2013

Marseille - PSG 1-2

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgParis humilie l'OM

Pour ce qui a été un clasico décevant lors de cette 9ème journée de Ligue 1, le Paris-Saint-Germain s'impose au Vélodrome (2-1), après avoir pourtant été réduit à 10 et mené au score. Les joueurs de Laurent Blanc renvoient les marseillais à leurs études.

Jihad Naoufal et Maroun Khair

Alors que nous nous attendions à un grand match entre un PSG galactique - champion en titre, second au classement et auteur d'une démonstration collective mercredi dernier en Champions League (3-0 contre Benfica) - et une équipe marseillaise en reconquête (recrutement ambitieux et troisième place au classement derrière Monaco et Paris), nous n'avons finalement pas eu grand chose à se mettre sous la dent.

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgLa faute à deux équipes qui ont joué trop bas et qui furent incapables d'élever leur niveau de jeu, entâché de nombreux déchêts techniques. Ajoutons à cela un arbitrage de M. Turpin plus que limite - ce qui a eu pour résultat d'accroître la nervosité des vingt-deux acteurs - ce qui allait parachever un sommet fort décevant.

 

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgIl fallait attendre la demi-heure de jeu pour le premier tournant du match. Fauché dans la surface par Thiago Motta, Valbuena obtenait un penalty justifié. Ce qui l'était moins par contre était l'expulsion de l'italien qui aurait mérité un carton jaune, sans plus. L'ouverture du score d'André Ayew (1-0, 34e) allait en fait endormir les marseillais et regaillardir des parisiens qui au lieu de chercher à limiter la casse (remplacement d'un attaquant, Lavezzi, par un milieu défensif, Rabiot, pour pallier la sortie de Motta) continuaient à attaquer et étaient récompensés juste avant la pause. Sur un centre de Van der Wiel, Mandanda manquait sa sortie et permettait au défenseur Maxwell d'égaliser de la tête (1-1, 45e).

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgA un moment aussi crucial de la rencontre, la psychologie s'était définitivement inversée. En deuxième mi-temps, le PSG continuait à tenir le ballon face à des olympiens apathiques. Suite à une nouvelle sortie manquée de Mandanda, André Ayew effectuait une faute stupide dans la surface sur Marquinhos. Le penalty était transformé par Ibrahimovic. (1-2, 66e). Menant au score, Paris n'avait qu'à continuer à garder le ballon et lorsqu'on court après le score contre une équipe au mental en acier, c'est souvent mission impossible.

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgCe qu'il faut retenir au final, c'est qu'il était demandé à Marseille d'avoir du coeur face à une équipe largement supérieure sur le papier et qui n'a plus perdu en Ligue 1 depuis le 2 mars 2013 (1-0 à Reims), soit 20 matchs d'affilée. Or du coeur et du jeu, les marseillais n'en ont pas montré, les parisiens si. En s'imposant à 10 contre 11 contre Marseille et qui plus est au Vélodrome, ces derniers envoient un signal très fort à la Ligue 1 : ils sont toujours le patron et plus que jamais candidats à leur propre succession.

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgA Marseille, nombreuses choses seront à revoir concernant l'équipe alignée. Pourquoi continuer à aligner en pointe Jordan Ayew, toujours insipide ? Et pourquoi continuer à placer à droite un Dimitri Payet toujours aussi innofensif alors que son poste de prédilection est le flanc droit ? Mais plus important encore, sera de revoir le mental d'une équipe qui n'a été capable cette saison de battre que les équipes de bas tableau (hormis Saint-Etienne, Evian, Lorient, Valenciennes...) et qui a manqué tous ses grands rendez-vous, soit 2 défaites à domicile face aux cadors de la Ligue 1 (Monaco, PSG), et deux défaites en Champions League (Arsenal, Dortmund).

Au niveau des confrontations entre les deux équipes, Paris poursuit sa domination. Depuis la large victoire de l'OM au Vélodrome le 27 novembre 2011 (3-0), le PSG s'est imposé 5 fois toutes compétitions confondues (pour 1 match nul).

Buts : A. Ayew (34e s.p) pour Marseille ; Maxwell (37e), Ibrahimovic (66e s.p) pour Paris.

Avertissements : Fanni (40e), Payet (56e), Romao (80e) pour Marseille ; Verratti (32e), Ibrahimovic (76e), Cavani (82e), Maxwell (90e) pour Paris.

Expulsion : Thiago Motta (31e) pour Paris.

Marseille : Mandanda (cap) - Fanni, N'koulou, Mendes, B. Mendy - Romao, Imbula (Thauvin, 81e)- Valbuena - Payet (Khlifa, 70e), J. Ayew (Gignac, 67e), A. Ayew.

PSG : Sirigu - Van der Wiel, Alex Costa, Marquinhos - Maxwell - Verratti, Thiago Motta, Matuidi - Cavani (Lucas Moura, 82e), Ibrahimovic (cap) (Z. Camara, 76e), Lavezzi (Rabiot, 37e).

Bilan historique entre les deux clubs (toute compétitions confondues)

Marseille : 33 victoires (106 buts marqués)

PSG : 32 victoires (104 buts marqués)

+ 18 matchs nuls

 

9ème journée de Ligue 1

Vendredi 4 septembre

Bastia - Lorient 4-1

Samedi 5 septembre

Monaco - Saint-Etienne 2-1

Lille - Ajaccio 3-0

Nantes - Evian 3-0

Toulouse - Nice 1-0

Guingamp - Rennes 2-0

Valenciennes - Reims 1-1

Dimanche 6 septembre

Montpellier - Lyon 5-1

Bordeaux - Sochaux 4-1

Marseille - PSG 1-2

 

Classement

1.Monaco 21 (+11)

2.PSG 21 (+9)

3.Lille 17

4.Marseille 17

5.Nantes 16

6.Nice 14

7.Saint-Etienne 13

8.Montpellier 12

9.Reims 12

10.Bastia 12

11.Rennes 12

12.Toulouse 12

13.Guingamp 11

14.Lyon 11

15.Bordeaux 10

16.Evian 9

17.Ajaccio 7

18.Lorient 7

19.Sochaux 5

20.Valenciennes 4

Les commentaires sont fermés.