Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2013

Marseille - PSG 1-2

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgParis humilie l'OM

Pour ce qui a été un clasico décevant lors de cette 9ème journée de Ligue 1, le Paris-Saint-Germain s'impose au Vélodrome (2-1), après avoir pourtant été réduit à 10 et mené au score. Les joueurs de Laurent Blanc renvoient les marseillais à leurs études.

Jihad Naoufal et Maroun Khair

Alors que nous nous attendions à un grand match entre un PSG galactique - champion en titre, second au classement et auteur d'une démonstration collective mercredi dernier en Champions League (3-0 contre Benfica) - et une équipe marseillaise en reconquête (recrutement ambitieux et troisième place au classement derrière Monaco et Paris), nous n'avons finalement pas eu grand chose à se mettre sous la dent.

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgLa faute à deux équipes qui ont joué trop bas et qui furent incapables d'élever leur niveau de jeu, entâché de nombreux déchêts techniques. Ajoutons à cela un arbitrage de M. Turpin plus que limite - ce qui a eu pour résultat d'accroître la nervosité des vingt-deux acteurs - ce qui allait parachever un sommet fort décevant.

 

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgIl fallait attendre la demi-heure de jeu pour le premier tournant du match. Fauché dans la surface par Thiago Motta, Valbuena obtenait un penalty justifié. Ce qui l'était moins par contre était l'expulsion de l'italien qui aurait mérité un carton jaune, sans plus. L'ouverture du score d'André Ayew (1-0, 34e) allait en fait endormir les marseillais et regaillardir des parisiens qui au lieu de chercher à limiter la casse (remplacement d'un attaquant, Lavezzi, par un milieu défensif, Rabiot, pour pallier la sortie de Motta) continuaient à attaquer et étaient récompensés juste avant la pause. Sur un centre de Van der Wiel, Mandanda manquait sa sortie et permettait au défenseur Maxwell d'égaliser de la tête (1-1, 45e).

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgA un moment aussi crucial de la rencontre, la psychologie s'était définitivement inversée. En deuxième mi-temps, le PSG continuait à tenir le ballon face à des olympiens apathiques. Suite à une nouvelle sortie manquée de Mandanda, André Ayew effectuait une faute stupide dans la surface sur Marquinhos. Le penalty était transformé par Ibrahimovic. (1-2, 66e). Menant au score, Paris n'avait qu'à continuer à garder le ballon et lorsqu'on court après le score contre une équipe au mental en acier, c'est souvent mission impossible.

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgCe qu'il faut retenir au final, c'est qu'il était demandé à Marseille d'avoir du coeur face à une équipe largement supérieure sur le papier et qui n'a plus perdu en Ligue 1 depuis le 2 mars 2013 (1-0 à Reims), soit 20 matchs d'affilée. Or du coeur et du jeu, les marseillais n'en ont pas montré, les parisiens si. En s'imposant à 10 contre 11 contre Marseille et qui plus est au Vélodrome, ces derniers envoient un signal très fort à la Ligue 1 : ils sont toujours le patron et plus que jamais candidats à leur propre succession.

ligue 1,om-psg,marseille,paris-saint-germain,psgA Marseille, nombreuses choses seront à revoir concernant l'équipe alignée. Pourquoi continuer à aligner en pointe Jordan Ayew, toujours insipide ? Et pourquoi continuer à placer à droite un Dimitri Payet toujours aussi innofensif alors que son poste de prédilection est le flanc droit ? Mais plus important encore, sera de revoir le mental d'une équipe qui n'a été capable cette saison de battre que les équipes de bas tableau (hormis Saint-Etienne, Evian, Lorient, Valenciennes...) et qui a manqué tous ses grands rendez-vous, soit 2 défaites à domicile face aux cadors de la Ligue 1 (Monaco, PSG), et deux défaites en Champions League (Arsenal, Dortmund).

Au niveau des confrontations entre les deux équipes, Paris poursuit sa domination. Depuis la large victoire de l'OM au Vélodrome le 27 novembre 2011 (3-0), le PSG s'est imposé 5 fois toutes compétitions confondues (pour 1 match nul).

Buts : A. Ayew (34e s.p) pour Marseille ; Maxwell (37e), Ibrahimovic (66e s.p) pour Paris.

Avertissements : Fanni (40e), Payet (56e), Romao (80e) pour Marseille ; Verratti (32e), Ibrahimovic (76e), Cavani (82e), Maxwell (90e) pour Paris.

Expulsion : Thiago Motta (31e) pour Paris.

Marseille : Mandanda (cap) - Fanni, N'koulou, Mendes, B. Mendy - Romao, Imbula (Thauvin, 81e)- Valbuena - Payet (Khlifa, 70e), J. Ayew (Gignac, 67e), A. Ayew.

PSG : Sirigu - Van der Wiel, Alex Costa, Marquinhos - Maxwell - Verratti, Thiago Motta, Matuidi - Cavani (Lucas Moura, 82e), Ibrahimovic (cap) (Z. Camara, 76e), Lavezzi (Rabiot, 37e).

Bilan historique entre les deux clubs (toute compétitions confondues)

Marseille : 33 victoires (106 buts marqués)

PSG : 32 victoires (104 buts marqués)

+ 18 matchs nuls

 

9ème journée de Ligue 1

Vendredi 4 septembre

Bastia - Lorient 4-1

Samedi 5 septembre

Monaco - Saint-Etienne 2-1

Lille - Ajaccio 3-0

Nantes - Evian 3-0

Toulouse - Nice 1-0

Guingamp - Rennes 2-0

Valenciennes - Reims 1-1

Dimanche 6 septembre

Montpellier - Lyon 5-1

Bordeaux - Sochaux 4-1

Marseille - PSG 1-2

 

Classement

1.Monaco 21 (+11)

2.PSG 21 (+9)

3.Lille 17

4.Marseille 17

5.Nantes 16

6.Nice 14

7.Saint-Etienne 13

8.Montpellier 12

9.Reims 12

10.Bastia 12

11.Rennes 12

12.Toulouse 12

13.Guingamp 11

14.Lyon 11

15.Bordeaux 10

16.Evian 9

17.Ajaccio 7

18.Lorient 7

19.Sochaux 5

20.Valenciennes 4

04/06/2013

Abécédaire de la Ligue 1 - 2012/2013

abécédaire ligue 1 2012-2013Après 2011 et 2012, voici notre troisième abécédaire (qui fut difficile à mettre en place) d'une Ligue 1 marquée par le triomphe éclatant du Paris-Saint-Germain. Thématiques, joueurs, équipes, stats. Tout ce qu'il faut retenir d'une saison passionante.


Par Jihad Naoufal et Maroun Khair


A comme Attaque parisienne, la meilleure du championnat. Avec 69 buts inscrits, le club de la capitale fait légèrement moins bien que la saison passée (75).

comme moyenne de Buts, en hausse par rapport à 2011-2012 (2,52) et 2010-2011 (2,34). Elle atteint cette saison 2,57 buts/match. En progression donc mais toujours plus faible que la Bundesliga (2,93), la Liga (2,85), la Premier League (2,8), et la Série A (2,64).

C comme Carton réalisé par Valenciennes contre Lorient (6-1, 9ème journée). Le club nordiste est la seule formation à avoir inscrit 6 buts lors d'une rencontre cette saison.

D comme Défense parisienne, la meilleure de la saison (23 buts encaissés).

E comme Equipe-type de la saison votée lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Elle est la suivante : Sirigu (PSG) - Jallet (PSG), N’koulou (Marseille), Thiago Silva (PSG), Maxwell (PSG) - Valbuena (Marseille), Verratti (PSG), Matuidi (PSG), Payet (Lille) - Ibrahimovic (PSG), Aubameyang (Saint-Etienne).

F comme manque de Finition du côté de Marseille. L’OM s’est imposé 12 fois 1-0 et n’a marqué 3 buts qu’à deux reprises. Cela ne l’a pas empêché toutefois de finir second.

G comme Gardiens de but. Mandanda (Marseille), Ruffier (Saint-Etienne), Thuram (Troyes), Penneteau (Valenciennes), et Carrasso (Bordeaux) ont joué l'intégralité des 38 matchs de Ligue 1.

H comme Houleuse la 90ème minute des rencontres Bastia-Ajaccio (27e, 1-0), Lorient – Marseille (34e, 0-1) et Evian-PSG (34e, 0-1), synonyme de début de bagarre entre joueurs. Au final : 5 cartons rouges à Bastia, 2 à Lorient, 2 à Paris.

I comme Zlatan Ibrahimovic (PSG), meilleur buteur du championnat et élu meilleur joueur de la saison. L’attaquant suédois est le premier a marqué 30 buts depuis Jean-Pierre Papin (1989-1990).

J comme Jeu dur exercé par Rennes, équipe qui a reçu le plus de cartons rouges (10).

K comme Saber Khlifa dont le but contre Nice (36ème journée, 4-0) a été désigné lors des Trophées UNFP comme le plus beau de la saison. L’attaquant tunisien d’Evian a inscrit 13 buts en 25 matchs.

L comme Mickael Landreau, le gardien de but bastiais, joueur en activité qui totalise le plus grand nombre de matchs de Ligue 1 (587).

M comme Montpellier, grande déception de la saison. Le champion sortant n’a jamais été capable de défendre son titre. Orphelins de Giroud, meilleur buteur la saison passée (et parti à Arsenal) puis de Yanga-Mbiwa (parti au mercato d’hiver), apprenant que leur entraîneur René Girard ne sera pas conservé la saison prochaine, les Pailladins terminent le championnat en roue libre et finissent à une décevante 9ème place.

N comme N’koulou. Le défenseur de l'Olympique de Marseille est le joueur de champ qui a le plus joué cette saison (3403 minutes).

O comme Olympique de Marseille. Malgré un budget réduit à l'intersaison et un effectif limité, le club phocéen revient au sommet. Décevants l'an passé (10èmes au classement), les joueurs d’Elie Baup (intronisé cette saison) terminent 2èmes du classement et se qualifient directement pour la Champions League.

P comme 12 Passes décisives réussies par Mathieu Valbuena (Marseille) et Dimitri Payet (Lille), les deux meilleurs de la saison en la matière.

Q comme Qatar Sports Investments, le fonds d'investissement qui rachetait le PSG en mai 2011et qui après 2 ans réussit son pari. Paris remporte son premier titre de champion depuis 1994.

R comme Relégation de Brest, Troyes, et Nancy. Ils seront remplacés par Monaco (champion de Ligue 2), Nantes, et Guingamp.

S comme Salvatore Sirigu, le gardien italien du PSG. Très bon l’an passé, il a été brillant cette saison. Battant le record d’invincibilité de Bernard Lama (avec 948 minutes sans encaisser de but), il a grandement participé au sacre de son équipe.

T comme Transition permanente en tête de la Ligue 1. Paris est le 5ème champion en 5 ans  depuis les 7 titres de Lyon (2002-2008). Il faut également souligner 11 champions sur les 21 dernières saisons.

U comme Ultras parisiens qui en marge de la fête organisée le 13 mai au Trocadéro (sacre du PSG), ont décidé de tout gâcher. Affrontements avec forces de l’ordre (30 blessés), jets de fumigènes… Certains ne changent pas.

V comme Valenciennes-Lorient (4-4, 10ème journée), seule rencontre où deux équipes ont marqué chacune quatre buts.

W comme Daniel Wass, joueur le plus polyvalent de la Ligue 1. Le défenseur danois d’Evian a évolué à 4 postes différents (arrière gauche, arrière droit, ailier droit, ailier gauche). Il totalise 34 matchs (29 l’an passé).

X comme XXL la saison du PSG champion. Meilleure attaque, meilleure défense, meilleur buteur, meilleure joueur du championnat, meilleure différence de buts, plus grand nombre de victoires, plus petit nombre de défaites... Des stats exceptionnelles et un titre largement mérité.

Y comme Y a-t-il désormais une hiérarchie en Ligue 1 ? (pour reprendre notre question posée en 2011 (1). Un PSG disposant d’énormes moyens financiers et hégémonique cette année semble indiquer qu’il est le seul boss désormais. Les poursuivants (Marseille, Lyon, Saint-Etienne et les autres), irréguliers, n’ont jamais tenu la cadence. Reste à savoir si Marseille et Lyon, qui ont promis un meilleur recrutement la saison prochaine, et Monaco, promu en Ligue 1 et affichant de grosses ambitions (témoin les recrutements des stars Falcao, Moutinho, et James Rodriguez), parviendront à ramener la domination à quatre équipes.

Z comme Zéro buts encaissés par le PSG durant 23 matchs de Ligue 1, soit plus de la moitié de la saison. Record.


Classement Ligue 1 - 2012-2013

1.PSG 83 points - champion

2.Marseille 71 - champions league

3.Lyon 67 - tour préliminaire champions league

4.Nice 64 - europa league

5.Saint-Etienne 63 - europa league

6.Lille 62

7.Bordeaux 55 - europa league

8.Lorient 53

9.Montpellier 52

10.Toulouse 51

11.Valenciennes 48

12.Bastia 47

13.Rennes 46

14.Reims 43

15.Sochaux 41

16.Evian TG 40

17.Ajaccio 40

18.Nancy 38 - relégué

19.Troyes 37 - relégué

20.Brest 29 - relégué

(1) Voir notre abécédaire 2010-2011 dans le lien suivant : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2011/05/14/abecedaire-de-la-ligue-1.html

02/06/2011

Abécédaire de la Ligue 1

abécédaire de la Ligue 1,ligue 1 2010-2011,lyon,bordeaux,lille,sochaux,monaco,lorient,nancy,kombouaré,puel,moussa sow,marvin martin,adama coulibaly,gourcuff,gignac,valbuena,hazard,jean fernandez,montpellier,spahic,arles-avignon,deschamps,ulrich ramé,lens,wallemme,wendel,marseille,psg,mandanda,gervinho,ideye,marvin martin,girard,correa,rennes,rudy garcia,rami,sakho,gameiro,A défaut de commentaire - faute de temps - sur la 38ème et dernière journée de Ligue 1 (2010-2011), voici l'abécédaire de la saison, par lequel nous avons tenté (non sans mal puisqu'il n'est pas évident de valider certaines lettres de l'alphabet) de refléter l'essentiel de la saison.   J.

 

 

A comme  Attaque lilloise, la meilleure du championnat, avec 68 buts inscrits, 6 unités de plus que Marseille.

B comme Bordeaux, la grosse déception de la saison. Champion en 2009 (+ une coupe de la Ligue), le club ne confirme plus rien depuis. Incapable de défendre son titre l'an passé et même de se qualifier pour la Champions League, il aura multiplié cette saison les performances en dents de scie, marquées par un historique 0-4 encaissé à domicile contre Sochaux lors de la 34ème journée, suscitant la démission de l'entraîneur médiocre qu'est Jean Tigana. Les Girondins terminent finalement à une peu glorieuse 7ème place. En 2009, nous affirmions que l'équipe ne valait pas grand chose sans Gourcuff et Chamakh. Confirmation cette saison...

C comme Cataclysme à Monaco qui descend en Ligue 2 après 34 ans passés dans l'élite. Champion de France à 7 reprises, l'équipe du Rocher multiplie les performances médiocres et la mauvaise gestion de club depuis le départ de Didier Deschamps en 2005. Et pour cause : 6 entraîneurs en 6 ans, 3 présidents depuis 2004, recrutements qui ne riment à rien (Kallon, Koller, Piquionne, Simic, Vieri, Di Viao, Gudjohnsen, Mbokani, M. Diarra, Feindouno...), incapacité la saison passée à garder ses joueurs phares (Nenê, Perez, Modesto).... Et une question qui se pose : pourquoi le directeur général Marc Keller est resté en place depuis 2006 ?

C bis comme Cartons enregistrés par Lille. 4-1 (Lens), 5-2 (Caen), 6-3 (Lorient) et 5-0 (Arles-Avignon). Des scores de futur champion.

C bis comme Adama Coulibaly. Le défenseur d'Auxerre est le seul joueur de champ à avoir disputé l'intégralité de la saison, 38 matchs, soit 3420 minutes.

D comme Défense rennaise, la meilleure de la saison avec 35 buts encaissés, un score pas vraiment terrible puisqu'il avoisine une moyenne d'un but encaissé par match.

E comme Equipe-type de la saison votée lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Elle est la suivante : Mandanda (Marseille) - Reveillère (Lyon), Rami (Lille), Sakho (PSG), Taïwo (Marseille) - M'Vila (Rennes), Hazard (Lille), Nenê (PSG) - Gervinho (Lille), Sow (Lille), Gameiro (Lorient).

F comme Jean Fernandez, entraîneur d'Auxerre, qui a cette saison atteint la barre des 500 matchs passés sur le banc (lors de la 9ème journée).

G comme Garcia, élu meilleur entraîneur de Ligue 1. Le coach lillois réussit un doublé historique ligue1 - Coupe de France. 

G bis comme la paire Gourcuff - Gignac qui représente les 2 gros flops de la saison. Débarqué à Lyon en août, le grand artisan du sacre de Bordeaux en 2009 n'aura jamais réussi à s'imposer (20 titularisations, 3 buts) dans une équipe de Lyon au bord de l'implosion. A Marseille, Gignac avait la lourde tâche de faire oublier Mamadou Niang. Incroyablement maladroit devant le but (hormis quelques éclairs de génie), il n'inscrit que 8 buts en 30 matchs disputés. C'est faible pour un joueur qui en a tout de même marqué 24 avec Toulouse en 2008-2009.

H : comme Eden Hazard, élu meilleur joueur de Ligue 1. Et dire que le milieu lillois n'est pas titulaire en équipe nationale de Belgique...

I comme Invincibilité de Lille et Lyon durant 13 matchs de suite. Les meilleures séries de la saison.

I bis comme Insipide la fin de saison de Rennes. 2èmes après la 26ème journée (et 5 victoires consécutives), les Bretons ont tout perdu depuis. Ils se seront inclinés 7 fois lors des 12 dernières journées, pour 7 points de pris et se font chiper la 5ème place (synonyme d'accession directe à la Ligue Europa) par Sochaux). Du vrai gachis.

J comme Jeu dur exercé tout au long de la saison par Montpellier, équipe qui aura reçu le plus de cartons rouges (9). A contrario, Auxerre et Brest n'en ont reçu aucun.

K comme Antoine Kombouaré, probablement l'entraîneur le plus insupportable de Ligue 1. Critique acerbe de l'arbitrage (on lui donne raison), l'entraîneur du PSG aura passé toute la saison à contester les décisions du corps arbitral et les résultats des rencontres dont le score n'était pas en faveur de son équipe. Régulièrement suspendu de banc de touche, il partage ce fait avec Rémy Girard (Montpellier) et Pablo Correa (Nancy), tout aussi inbuvables...

L comme Lille, champion de Ligue 1, après 57 ans de disette. Meilleure attaque, meilleure équipe à l'extérieur comme à domicile, meilleur buteur (Sow), meilleur joueur de la saison (Hazard), meilleur entraîneur (Garcia). Qui dit mieux ?

M comme Marvin Martin, meilleur passeur de la saison avec 17 passes décisives. Le jeune milieu créatif de Sochaux vient d'être appelé en équipe de France.

N comme Nullissime la saison d'Arles-Avignon, qui termine dernier du classement avec seulement 20 points... Double promu l'été dernier (National - Ligue 1), le club recrute à l'été 2010 pas moins de 20 joueurs dont 12 repartiront lors du mercato d'hiver... Un président démis de ses fonctions en juin 2010, un entraîneur viré (Michel Estevan) puis reconfirmé (par le nouveau présdent) pour ensuite être viré en octobre 2010, c'est peut-être un peu trop pour espérer survivre en Ligue 1.

N bis comme Niang, pas Mamadou, l'ex-star de l'OM mais M'Baye Niang, l'attaquant de Caen. Plus jeune buteur de Ligue 1 (il n'a que 16 ans), il marque lors des 34ème, 35ème et 38ème journées. Caen termine avec 7 matchs consécutifs sans défaite, se maintenant en Ligue 1. Sa jeune perle n'y est pas pour rien.

O comme Olympique Lyonnais qui aura connu une saison fort mouvementée et qui n'accroche le Tour préliminaire de la Champions League que lors de l'ultime journée. Championne de France 7 fois de suite (la dernière fois en 2008), l'équipe du président Aulas, éprouve grand mal depuis à élever son niveau de jeu... Flop au niveau des recrues (Gourcuff, Briand), défense en péril (Cris se fait vieux, Lovren évolue en mode alternatif et Cissokho n'est pas Abidal), blessures en cascade, méforme des cadres (Toulalan), attaque en mal d'inspiration (Lisandro fait figure d'exception), un entraîneur (Puel) décrié par les supporters et qui ne sera pas préservé la saison prochaine... Symptomes du mal lyonnais, une défaite historique à domicile contre Saint-Etienne et un cinglant 4-0 encaissé à Auxerre après une victoire contre Marseille. Bref, il faudra revoir tout ça la saison prochaine pour ne pas finir comme Bordeaux.

P comme Pelouse synthétique inaugurée cette saison par les clubs de Lorient et Nancy, une première au niveau professionnel.

Q comme Quatorze années passées par Ulrich Ramé à Bordeaux qu'il quitte à l'issue de cette saison.

R comme Reléguation de Monaco, Arles-Avignon et Lens. Une catastrophe pour Monaco qui figurait dans l'élite depuis 34 ans...

S comme Moussa Sow, meilleur buteur de Ligue 1 (25 buts) et grand artisan du sacre lillois. Laissé libre par Rennes la saison passée, il marque 3 buts contre son ancienne équipe (3-2) lors de la dernière journée...

S bis comme Spahic, suspendu cette saison pour un total de 14 matchs... Révélation de la saison 2009-2010, le défenseur de Montpellier a perdu son football cette année. Lors de la 17ème journée, à Brest (0-0), il écopait de 4 matchs de suspension pour un coup de coude sur Nolan Roux. Récidive lors de la 28ème journée contre Lens (1-4) et un nouveau coup de coude assené à Jemaa, pour une suspension de 7 matchs... Le bosnien ne jouera pas en Ligue 1 la saison prochaine.

S bis comme Sochaux. L'équipe surprise du championnat, pas loin de la reléguation l'an passé, accroche une 5ème place, synonyme de Ligue Europa. Le jeune Martin a réussi 17 passes décisives et le duo d'attaque Maïga - Ideye, 15 buts chacun. Pas mal du tout.

T comme Trois entraîneurs remerciés cette saison. Michel Estevan (Arles-Avignon), Guy Lacombe (Monaco) et Jean-Guy Wallemme (Lens) coincident avec la descente en Ligue 2 des trois clubs mentionnés.

T bis comme le Trident offensif lillois Gervinho - Sow - Hazard qui totalise 47 buts et 22 passes décisives.

U comme Ultime journée du championnat, lors de laquelle pas moins de 31 buts ont été inscrits, soit plus de 3 par match. Dans un championnat de France marqué par la pauvreté du jeu offensif (2,2 buts de moyenne de buts chaque saison), on aimerait voir plus de matchs prolifiques en buts. Il est grand temps que ces équipes se détachent de leur frilosité et améliorent leur finition devant le but...

V comme Valbuena. Annoncé chaque saison sur le départ, il avait réussi à convaincre Deschamps de le conserver à l'orée de la saison 2009-2010. Bien lui en aura pris, Marseille finissant champion. Cette saison, le lutin de l'OM a confirmé son talent et ses absences sur blessure (il n'aura disputé que 26 matchs en tant que titulaire) se seront fait sentir. Il termine la saison avec 1 but et deux passes décisives et est de nouveau convoqué en équipe de France.

W comme Wendel qui marque pour Bordeaux le but de la victoire contre Nancy (2-1, 13ème journée) de la main et sans que le ballon ait franchi la ligne de but. Incroyable mais vrai... Les nancéiens ont frôlé la descente en Ligue 2...

X comme Xénophobie, peu présente en Ligue 1 cette saison mais remise en évidence avec la polémique engendrée par les propos du sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, au sujet des "quotas".

Y comme Y a-t-il une hiérarchie en Ligue 1 ? L'incapacité des cadors (Marseille, Lyon et les autres) à se défaire d'équipes plus faibles sur le papier ainsi que le classement final de la saison 2010-2011 remettent à l'odre du jour cette question, déja posée les saisons précédentes. Certaines équipes (Toulouse, Auxerre) terminent dans les 10 premiers alors qu'elles ont lutté pour le maintien jusqu'au bout. Par ailleurs, 14 points seulement séparent le 4ème (PSG) du 17ème Nice. 4 équipes seulement (Lille, Marseille, Lyon, Sochaux) ont atteint la barre des 60 buts marqués. Compte tenu des performances médiocres des clubs français en coupe d'Europe, force est de constater un nivellement par le bas du football français. Et cela a une répercussion direct sur l'équipe de France (L'Euro 2008 et la Coupe du monde 2010 en attestent).

Z comme zéro-zéro, un score que l'on aura souvent vu cette saison et qui souligne une nouvelle fois la frilosité des équipes de Ligue 1. On est bien loin des championnats d'Espagne ou d'Angleterre.

 

CLASSEMENT LIGUE 1 - 2010-2011

1.LILLE 76 points (+32) - champion

2.Marseille 68 (+23) - Champions League

3.Lyon 64 (+21) - Tour préliminaire Champions League

4.PSG 60 (+15) - Ligue Europa

5.Sochaux 58 (+17) - Ligue Europa

6.Rennes 56 (+3) - Tour préliminaire Ligue Europa

7.Bordeaux 51 (+1)

8.Toulouse 50 (+2)

9.Auxerre 49 (+4)

10.Saint-Etienne 49 (-1)

11.Lorient 49 (-2)

12.Valenciennes 48 (+4)

13.Nancy 48 (-5)

14.Montpellier 47 (-11)

15.Caen 45 (-5)

16.Brest 46 (-7)

17.Nice 46 (-15)

18.Monaco 44 (-2) - relégué

19.Lens 34 (-23) - relégué

20.Arles-Avignon 20 (-49) - relégué

20/12/2010

Ligue 1 - 18ème journée

chantomemmd.7ada1fb7323b40475816e952e9f6a6ce.b210b.jpgChutes de neige et mauvais arbitrage

En raison des chutes de neige exceptionnelles cette semaine en France, 2 match ont été reportés. Lens-Caen (samedi) et Lille-Nancy (dimanche). PSG-Monaco a failli l'être mais la neige a été déblayée juste avant la rencontre et l'arbitre a décidé de maintenir la rencontre. Conséquence : à la 18ème minute, Djmi Traoré, défenseur de Monaco a été victime d'un mauvais appui sur une pelouse lamentable et s'est déchiré les ligaments croisés. Sa saison est donc terminée. Comme contre Lyon il y a quelques semaines (2-2), Paris s'est fait rejoindre dans les derniers instants (87e, but de Niculae) et a raté l'occasion de prendre la tête du classement. Il faut reconnaître au passage qu'il n'a pas été aidé par l'arbitre qui a laissé le jeu se poursuivre alors qu'un parisien (Sessegnon) était au sol. Les monégasques ont égalisé dans la foulée mais ne sont pas à taxer d'anti-fairplay puisqu'attendant un signe de l'arbitre, ils avaient hésité à poursuivre leur action. Paris avait également eu à plusieurs reprises l'occasion de tuer le match à 2-1 mais Ruffier se montrait impérial. On signalera de même les 2 buts magnifiques de Néné (déja 13 buts en Ligue1) qui avait répondu à la superbe ouverture du score de Puygrenier qui lobait Edel d'une superbe tête sur coup-franc.

kanamd.7ada1fb7323b40475816e952e9f6a6ce.b212b.jpgUne énorme erreur d'appréciation de l'arbitre est également à signaler pour le match Rennes-Valenciennes. Alors que l'on jouait les arrêts de jeu, le défenseur Mater déviait en corner une volée, se prenant au passage la balle dans la poitrine. Se plaignant de douleurs, il était contraint par l'arbitre de quitter le terrain, demeurant derrière la ligne, près de son but. Sur le corner tiré par Lemoine, Kana-Biyik, libre de tout marquage, inscrivait de la tête le but de la victoire... On jouait tout de même la 4ème minute du temps additionnel. Rennes s'impose sur le fil et prend la 3ème place du classement. On comprend pourquoi il n'y avait aucun arbitre français à l'Euro 2008.

02e53da5c6b0b36d29e2f3a5e9b62a8a.jpgBordeaux fait du surplace, Marseille aussi

Deux trouble-fêtes de début de saison, Saint-Etienne et Toulouse se sont repris après une longue période de disette. Les stéphanois ont facilement dominé (2-0) des arlésiens une nouvelle fois réduits à 10 (expulsion du capitaine Piocelle pour un coup dangereux sur Battles) et les toulousains ont largement battu (3-0) des lorientais toujours en grande difficulté à l'extérieur (6 défaites en 9 matchs). Bordeaux a enregistré contre Sochaux son 4ème match nul consécutif (1-1) et reste scotché au milieu de tableau. Le champion en titre Marseille n'a également plus gagné depuis 4 rencontres (3 nuls, 1 défaite) et n'avance plus au classement après avoir été leader durant 2 journées. Il faut reconnaître que pour son match au sommet contre Lyon (1-1), l'OM était privé de Cissé et Azpilicueta (blessés) mais également de la charnière M'bia - Diawara (suspendus). A l'ouverture du score de Lisandro Lopez pour Lyon, Valbuena répondait en début de seconde période en déviant une frappe anodine de Cheyrou. Lyon n'est qu'à 1 point du trio de tête, Marseille à 4.

Samedi 18 décembre

Lens - Caen reporté

Montpellier - Auxerre 1-1

Nice - Brest 1-1

Rennes - Valenciennes 1-0

Saint-Etienne - Arles-Avignon 2-0

Toulouse - Lorient 3-0

PSG - Monaco 2-2

 

Dimanche 19 décembre

Lille - Nancy reporté

Sochaux - Bordeaux 1-1

Marseille - Lyon 1-1

 

Classement

1.Lille 31

2.PSG 31

3.Rennes 31

4.Lyon 30

5.Marseille 28

6.Saint-Etienne 28

7.Brest 27

8.Toulouse 27

9.Montpellier 27

10.Bordeaux 26

26/04/2010

Ligue 1 - 34ème journée

cf715ff3b9fc6f9493c6fe55e5438c2c.jpgBelle opération lilloise, Marseille tient bon, Auxerre aussi...

Profitant du match nul de Montpellier à Nancy (0-0) et d'une nouvelle défaite de Bordeaux (1-0 à Lorient, rien ne va plus dans la maison girondine), Lille s'empare de la 3ème place du classement grâce à sa précieuse victoire au Mans (2-1). Le milieu défensif Cabaye a inscrit son 10ème but de la saison. Les Dogues profitent également du match reporté de Lyon qui joue demain sa demi-finale retour de Champions League contre le Bayern Munich.

3327603651-l-om-s-en-rapproche-s.jpgDimanche, Auxerre effectuait une autre excellente opération en s'imposant nettement à Toulouse (3-0), grâce notamment à un doublé de son attaquant vedette Jelen. Les Bourguignons revenaient à 2 points de Marseille qui jouait tard en soirée contre Saint-Etienne. Les Olympiens n'ont pas eu peur et se sont imposés 1-0 grâce à Mathieu Valbuena qui effectue une fin de saison tonitruante. La victoire fut toutefois douloureuse tant les Stéphanois furent prêts d'égaliser. L'essentiel est là, l'OM s'impose sans convaincre, la force des champions, et reste sur une série de 7 victoires consécutives. L'équipe entraînée par Didier Deschamps se déplace vendredi prochain chez son dauphin Auxerre pour ce qui constituera le choc de la saison. Auxerre est toujours à 5 points.

Samedi 24 avril :

Nancy - Montpellier 0-0

Le Mans - Lille 1-2

Lorient - Bordeaux 1-0

Dimanche 25 avril :

Toulouse - Auxerre 0-3

Marseille - Saint-Etienne 1-0

 

Classement :

1.Marseille 71 pts (+30)

2.Auxerre 66 (+13)

3.Lille 61 (+28)

4.Montpellier 60 (+7)

5.Lyon 59 (+19) - 33 matchs.

6.Bordeaux 57 (+18) - 33 matchs.

28/03/2010

Finale Coupe de la Ligue : Marseille-Bordeaux 3-1

1388533615-marseille-enfin.jpgFin du cauchemar pour l'OM

En s'imposant en finale de Coupe de la Ligue contre Bordeaux (3-1), l'Olympique de Marseille a conjuré le sort et mis fin à 17 ans de disette. 17 années sans le moindre titre, durant lesquelles Marseille aura joué 4 finales toutes compétitions confondues pour autant de défaites (1). Clin d'oeil de l'histoire, Didier Deschamps, nouvel entraîneur phocéen cette saison, fut le dernier capitaine marseillais à soulever un trophée, c'était en mai 1993 au Stade olympique de Munich (2).

Vainqueurs de la Coupe de la Ligue en 2007 et 2009, les Bordelais entendaient bien récidiver cette année, témoin l'équipe-type alignée par le coach Laurent Blanc en dépit du Lyon-Bordeaux (demi-finale de Champions League) de mardi prochain. Une première mi-temps cadenassée au niveau du jeu (2 occasions franches pour l'OM) et musclée au niveau de l'engagement (3 cartons pour les Bordelais, 1 pour l'OM) nous rappelait les dernières confontations entre les deux équipes : 1-1 et 0-0 cette saison, 1-0 (victoire olympienne) et 1-1 en 2008-2009, soit aucune victoire bordelaise. Marseille entendait bien signaler qu'il n'avait rien à envier à une équipe bordelaise qui lui avait chipé le titre national l'an passé alors que l'OM avait justement été l'équipe la plus défavorisée au niveau de l'arbitrage. Mais ça, on ne le dira jamais assez...

Alors que les Girondins semblaient maîtriser techniquement (nombreux duels gagnés) le début de 2ème mi-temps, Souleymane Diawara, ancien défenseur de... Bordeaux, venait clore les débats en catapultant une tête magnifique sur un corner de Lucho Gonzalez (1-0, 61e). A peine remis, les Girondins encaissaient un second but. Après un joli numéro, Ben Arfa transmettait à Valbuena qui fusillait du pied gauche Ulrich Ramé (2-0, 67e). Le latéral droit Mathieu Chalmé marquait ensuite contre son camp (3-0, 77e), donnant plus d'ampleur au score, avant que le défenseur central Lamine Sané ne réduise le score pour Bordeaux d'une jolie tête (3-1, 84e).

L'OM va désormais tenter de décrocher le doublé championnat-Coupe de la Ligue. Les Olympiens sont à 3 points de... Bordeaux qui affonteront trois fois en 1 semaine l'Olympique lynnais, un autre prétendant au titre...

Marseille - Bordeaux 3-1

Buts : S. Diawara (61e), Valbuena (67e), Chalmé (77e c.s.c) pour Marseille ; Sané (84e) pour Bordeaux.

Marseille : Mandanda - Bonnart, S. Diwara, Mbia, Taïwo - Kaboré, E. Cissé, L. Gonzalez (Abriel, 74e) - Ben Arfa (Heinze, 86e), Niang (Valbuena, 52e), Brandao.

Bordeaux : Ramé - Chalmé, Ciani, Sané, Trémoulinas - Fernando (Jussié, 66e), A. Diarra - Plasil, Gourcuff (Gouffran, 70e), Wendel - Chamakh (Cavenaghi, 69e).

(1) 2 défaites en finale de Coupe de l'UEFA (1999 et 2004), 2 défaites en finale de Coupe de France (2006, 2007).

(2) Victoire en finale de Champions League contre l'AC Milan (1-0, but de Basile Boli).

25/03/2008

Equipe de France : nombreux blessés, nouveau appelé

772533361.jpgC'est une équipe de France décimée qui va aborder ce soir (France A' - Mali) et demain (France-Angleterre) ses deux derniers matchs amicaux avant la liste définitive des 23 partants pour l'Euro, qui sera annoncée à la fin du mois de mai. Aux nombreux blessés annoncés le week-end dernier, il faut ajouter le forfait de Thierry Henry (Barcelone). Il sera remplacé par le jeune attaquant de Lyon Loïc Rémy (21 ans), prêté pour 6 mois à Lens et auteur de 3 buts en 7 matchs avec les Sang et or. Les autres blessés, Benzema, Sagna et Frey ont respectivement été remplacés par Trézeguet, Réveillère et Lloris. Par contre, d'autres convalescents, Valbuena, Vieira, Lassana Diarra, n'ont pas été remplacés.

24/03/2008

Equipe de France : Trézeguet rappelé

466336081.jpgDavid Trézeguet, absent de la sélection tricolore depuis septembre 2007, a finalement été rappelé par Raymond Domenech.

Trézeguet remplacera l'attaquant lyonnais Karim Benzema, blessé dimanche soir par le défenseur parisien Zoumana Camara lors de Lyon-PSG (4-2). Par ailleurs, d'autres joueurs convoqués jeudi dernier et qui jouaient ce week-end, ont du également déclarer forfait pour cause de blessure. Bakary Sagna (Arsenal) a été remplacé par Anthony Réveillère (Lyon) et le gardien de but Sébastien Frey (Fiorentina) par Hugo Lloris (Nice). D'autres blessés ou incertains (Valbuena, Vieira, Clichy, Lassana Diarra) se rendront quand même ce lundi à Clairefontaine pour faire constater leurs blessures.

21/03/2008

Equipe de France - liste des appelés

308302922.jpgValbuena appelé, 4 autres nouveaux 

C'est une liste élargie à 39 joueurs qu'a concocté le sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, en vue des deux matchs amicaux de l'équipe de France la semaine prochaine, France A' - Mali (mardi 25 mars) et France - Angleterre (mercredi 26 mars). Sans surprise, David Trézéguet, meilleur buteur actuel du championnat d'Italie, n'est toujours pas convaincu (l'adieu à l'euro probablement). Par contre, 5 nouveaux font leur apparition. Mathieu Valbuena, impressionnant ces derniers temps avec l'OM est justemennt récompensé, tout comme le milieu polyvalent de Lyon, Mathieu Bodmer, auteur de très bonnes prestations depuis qu'il rejoue dans l'entre-jeu. Deux défenseurs font également leur apparition, Mathieu Delpierre, champion d'Allemagne l'an passé avec Stuttgart et considéré comme l'un des meilleurs défenseurs centraux de Bundesliga, et Adil Rami, défenseur prometteur du LOSC. La convocation de ce jeune joueur (22 ans) constitue la grosse surprise de cette liste (Rami n'a disputé que 17 matchs de Ligue 1...) En attaque, Florent Sinama-Pongole, auteur d'une deuxième bonne saison avec Huelva (Espagne) a été appelé pour pallier le forfait de Louis Saha (Manchester United), blessé. Transféré au mercato de Villareal à Lille où il effectue de très bonnes prestations, le milieu défensif Rio Mavuba effectue son retour. Par rapport à la liste des 36 de février dernier, ne figurent pas Sagnol (Bayern Munich) et Ménez (Monaco), blessés, ainsi que Diaby qui joue très peu avec Arsenal.

Gardiens : Gregory Coupet (Lyon), Mickaël Landreau (PSG), Sébastien Frey (Fiorentina), Steve Mandanda (Marseille).

Défenseurs : Eric Abidal (Barcelone), Sébastien Squillaci (Lyon), Alain Boumsong (Lyon), François Clerc (Lyon), Patrice Evra (Manchester United), Philippe Mexès (AS Rome), Gaël Clichy (Arsenal), William Gallas (Arsenal), Gaël Givet (Marseille), Bakary Sagna (Arsenal), Julien Escudé (FC Séville), Lilian Thuram (Barcelone), Adil Rami (Lille), Mathieu Delpierre (Stuttgart).

Milieux : Franck Ribery (Bayern Munich), Alou Diarra (Bordeaux), Lassana Diarra (Portsmouth), Jérémy Toulalan (Lyon), Patrick Vieira (Inter Milan), Claude Makelele (Chelsea), Samir Nasri (Marseille), Jérôme Rothen (PSG), Mathieu Bodmer (Lyon), Rio Mavuba (Lille), Mathieu Flamini (Arsenal).

Attaquants : Nicolas Anelka (Chelsea), Djibril Cissé (Marseille), Mathieu Valbuena (Marseille), Thierry Henry (Barcelone), Florent Malouda (Chelsea), Karim Benzema (Lyon), Hatem Ben Arfa (Lyon), Jimmy Briand (Rennes), Sidney Govou (Lyon), Florent Sinama-Pongole (Recreativo Huelva).

07/03/2008

Coupe de l'UEFA - 8èmes

1583369170.jpgVictoire mutilée pour l'OM, le Bayern en Quarts 

Marseille méritait certainement mieux que 3-1 face au Zénith de Saint-Pétersbourg. La démonstration offensive  des olympiens était tellement impressionnante (Valbuena flanboyant, Cissé et Niang très bons) et la défense adverse tellement dépassée (notamment l'arrière gauche coréen Kim) qu'un score de 4 ou 5-0 n'aurait pas été immérité. Mais voilà, une déconcentration coupable en fin de match (et on se demande si Zubar était endormi sur l'accélération de ce diable de Arshavin, buteur il y a 2 ans contre Marseille au Vélodrome) gache une soirée qui était parfaite jusqu'ici. 3-1 n'est pas 3-0. Et quand on sait que Marseille a souffert au tour précédent face au Spartak Moscou (3-0 au Vélodrome, 0-2 et des frayeurs au retour), on s'attend à un match compliqué mercredi prochain en Russie. Les Olympiens sont de même prévenus. Il faudra sortir un très gros match (tactique). Perdre 2-0 sera synonyme d'élimination cette fois-ci. Tout reste à faire et le suspense sera au rendez-vous.

Le bilan des 7 autres rencontres voit le Bayern Munich déja en quarts, après avoir écrasé Anderlecht en Belgique (5-0). Presque tous les joeurs offensifs ont marqué (dont Ribery). L'expulsion du défenseur Wasilewski (2 avertissements) juste avant la pause a facilité la tâche des Bavarois. Il y aura donc au moins 2 clubs allemands en quarts puisqu'un duel fratricide a opposé Leverkusen à Hambourg (1-0). Getafe (2-1 à Benfica) et Eindhoven (1-0 à Tottenham) prennent une "mini-option" pour la qualification. Tout reste à faire entre Bolton et le Sporting Portugal (1-1) même si l'équipe lisboète a l'avantage du but inscrit à l'extérieur. Les Rangers et la Fiorentina ont réussi le score parfait (2-0), respectivement contre le Werder Brême et Everton.

Marseille : Mandanda - Bonnart, Faty (Zubar, 44e), Givet, Taïwo - M'Bami, Nasri (Kaboré, 89e), Cheyrou - Valbuena, Cissé, Niang (Zenden, 62e).

Zénith : Malafeev - Anyukov, Gorshkov, Krizavac, Kim - Ricksen (Denisov, 70e), Tymoshchuk, Zyrianov, Faizulin (Radimov, 80e) - Arshavin, Pogrebnyak.

Jeudi 06 mars 2008 :  

Anderlecht (Bel) - Bayern Munich (All) 0-5 : Ham. Altintop (9e), Toni (45e), Podolski (57e), Klose (67e), Ribery (86e).

Fiorentina (Ita) - Everton (Ang) 2-0 : Kuzmanovic (69e), Montolivo (81e).

Marseille (Fr) - Zénith Saint-Pétersbourg (Rus) : Cissé (38e, 57e), Niang (48e) ; Arshavin (83e).

Glasgow Rangers (Eco) - Werder Brême (All) 2-0 : Cousin (45e), Davis (47e).

Bolton (Ang) - Sporting Lisbonne (Por) 1-1 : McCann (25e) ; Vukcevic (69e).

Bayer Leverkusen (All) - Hambourg (All) 1-0 : Gekas (77e).

Tottenham (Ang) - PSV Eindhoven (P-B) 0-1 : Farfan (34e).

Benfica (Por) - Getafe (Esp) 0-1 : De la Red (25e).