free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2019

Liste des villes les plus chères

hong kong,séoul,singapour,tokyo,zurich,shanghai,pékin,beijing,new york,shenzhen,corée du sud,japon,chine,suisse,turkménistanEn termes de coût de la vie (ça ne s'arrange nulle part, semble-t-il), les facteurs pris ont compte pour évaluer cette donnée (pour les expatriés) sont, entre autres, la valeur monétaire, la confiance des consommateurs, les taux d'intérêts, les investissements...etc. Plusieurs organismes effectuent ce type d'étude, parmi les plus connus, Mercer (plus grand cabinet de conseil en ressources humaines au monde), Economist Intelligence Unit (think tank rattaché à The Economist) et ECA International (organisation spécialisée dans la mobilité internationale). Est pris en compte ici le classement de Mercer (celui de Economist Intelligence Unit ne prend pas en compte le coût du logement).

 

hong kong,séoul,singapour,tokyo,zurich,shanghai,pékin,beijing,new york,shenzhen,corée du sud,japon,chine,suisse,turkménistanA l'instar de la liste des villes comprenant le plus de milliardaires, celle-ci est constituée également d'une majorité de villes d'Asie du Sud-Est (ce qui est logique somme toute), soit 70% du TOP 10. A cinq villes asiatiques de la liste précédemment citée (exit Mumbaï), viennent s'ajouter Tokyo (régulièrement classée ville la plus chère au monde), Singapour et Achgabat. Avec cette dernière, cela fait 8 villes Asiatiques. La palme revient à Hong Kong, place financière de grande envergure. Symptomatique de cette montée en puissance inexorable de l'Asie du Sud-est, ce classement rappelle de même ce que certains économistes ont appelé le "vol d'oiseaux sauvages": dans ce modèle de développement économique, un pays initie le processus d'industrialisation sur un produit à faible technicité, en devient exportateur puis l'abandonne pour un produit à plus haute valeur ajoutée. Ce abandon permet à un autre pays d'entamer son propre processus d'industrialisation. Chronologiquement, ce processus s'est manifesté de la sorte : 

- Années 1950 : Japon (taux de croissance moyen de 10% entre 1955 et 1973) - représenté ici par Tokyo.

- Années 1960 : Corée du Sud, Singapour, Hong Kong, Taïwan (les "dragons", première génération des "Nouveaux pays industrialisés) - représentés ici par Séoul, Singapour et Hong Kong.

- Années 1970 : Malaisie, Indonésie, Philippines, Thaïlande, Vietnam (les "Tigres", 2ème génération des NPI).

- Années 1980 : Chine (croissance très élevée à partir du début des années 1980) - représentée ici par Pékin, Shanghai et Shenzhen (Hong Kong est à la fois un cas chinois et à part). 

On s'étonnera peut-être de retrouver dans ce TOP 10 Ashgabat, capitale du Turkménistan. Celui-ci, un des pays les plus autoritaires au monde (démocratie et droits de l'homme au niveau 0), autoproclamé isolationniste (les journalistes étrangers sont interdits de séjour), a un taux de chômage avoisinant les 40%. Quant à la population en dessous du seuil de pauvreté, elle atteint 50%. En 2013, Ashgabat a été incluse dans le livre Guiness des records comme la plus grande concentration au monde de bâtiments en marbre blanc.

La présence de Zurich n'étonne pas (même si c'est souvent Oslo qui est qualifiée de ville européenne la plus chère). Capitale économique de la Suisse, elle est le 6ème centre bancaire et financier mondial (après Londres, New York, Hong Kong, Singapour et Tokyo) et héberge 40% des sièges sociaux des entreprises suisses. La ville de Singapour est connue depuis longtemps pour être très chère. Elle est la capitale d'un Etat qui porte le même nom et qui constitue une plaque tournante du commerce international (2ème port mondial après Shanghai). J. N

TOP 10 des villes les plus chères

1. Hong Kong

2. Tokyo

3. Singapour

4. Séoul

5. Zurich

6. Shanghai

7. Ashgabat

8. Beijing

9. New York

10. Shenzhen

Écrire un commentaire