Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2008

Paprika

paprika.jpgUn groupe de scientifiques vient de créer un appareil, le DC mini, qui permet de rentrer dans les rêves des gens. Ainsi, il serait possible d'atteindre l'inconscient de patients malades et de les guérir. Encore en phase d'essai, l'appareil est volé, ce qui sème la panique au sein des scientifiques car utilisé à mauvais escient, la machine pourrait produire des résultats catastrophiques. Le Dr. Atsuko Chiba, sous l'apparence de "Paprika" décide de s'aventurer dans le monde des rêves afin de démasquer le voler. Satoshi Kon, à qui l'on doit également Perfect Blue (1997), Millenium Actress (2001) et Tokyo Godfathers (2003) nous entraîne dans un trip hallucinatoire, à la frontière entre le réel et le virtuel, où le surréalisme est de mise. Magnifiques visuellement, les images sont aussi fascinantes que fatiguantes. En tout cas, elles valent très largement la peine d'y passer une heure et demi. Avec ce quatrième long-métrage, Satoshi Kon s'impose désormais comme un très grand réalisateur d'animation.       

Paprika (Satoshi Kon, Japon, 2006, 90 mins).

- Présenté - Festival de Venise 2006.

- Présenté - Festival de New York 2006.

- Prix de la critique - Fantasporto 2007.

- Prix du public - Festival de Montréal du nouveau cinéma 2006.

- Présenté - Festival de Rotterdam 2007.

- Présenté - Festival de San Fransisco 2007.

- Meilleurs effets visuels - Chlotrudis Awards 2008.

10:00 Publié dans Anime | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paprika, satoshi kon

28/06/2008

Shigofumi

1314947046.jpgUne série sur le thème de la mort. Fumika, jeune fille ou plutôt ange au look haut en couleurs, délivre des lettres provenant de l'aù-delà. Elle est chargée de remettre à un proche une dernière lettre écrite par le defunt. Voici donc une série qui se démarque des nombreux blockbusters auxquels nous sommes habitués mais aussi de séries moins commerciales mais toutefois dynamiques et très accessibles. Car Shigofumi est une série plus ou moins lente et mélancolique et traite de thèmes sociaux que les séries animées japonaises n'ont pas l'habitude d'aborder : la mort, le suicide, les rapports filiaux... Au fur et à mesure que les 12 épisodes s'écoulent, on en saura plus sur le passé de Fumika et les secrets qu'elle garde bien enfouis. Le seul minuscule bémol qu'on pourrait reprocher à la série est un générique de début à bande-son un peu trop tonitruante pour une série triste et froide. Celle-ci se regarde pourtant avec plaisir et intérêt. C'est une série qui fait refléchir et qu'on recommande vivement.

Shigofumi - Stories of Last Letter

(12 épisodes de 23 minutes)

Année : 2008.

Studio : J.C Staff.

Réalisateur : Tatsuo Sato.

Character Design : Tetsuya Kawakami.

Musique :

31/05/2008

Witch Hunter Robin

1437252609.jpgVoici une excellente série anime sur le thème du paranormal (c'est une tendance d'ailleurs , avec Ghost Hunt et Ghost Hound...). Une puissante organisation nommée Salomon traque les humains aux pouvoirs psychiques surélevés (les "Witch") et les élimine. Robin, jeune fille de 15 ans capable de contrôler le feu, débarque à la section japonaise de Salomon, la STN-J, pour remplacer un membre tué récemment. Elle va travailler en équipe et va vite susciter la méfiance du ténébreux Amon. Pourquoi est-elle envoyée par Salomon ? Qui est-elle réellement ? D'autres questions se poseront au fur et à mesure que les épisodes (26) vont se succéder. Pourquoi la STN-J contrairement à Salomon ne liquide pas les sorcières ? Voici une série intelligente et à l'atmosphère dark. On ne s'ennuie jamais même si le rythme ralentit par moments. Au moment de sa sortie, Witch Hunter Robin s'est démarqué par le fait notamment que la série n'est pas répétitive. Certaines histoires-épisodes sont indépendantes, tout en demeurant dans l'esprit d'une intrigue rondement menée (même si les 3 derniers épisodes sont légèrement accélérés) qui ne néglige pas le suspense et les retournements de situation, comme ce magnifique coup de théâtre opéré vers les épisodes 7 et 8. Série coup de coeur.

Witch Hunter Robin

(26 épisodes de 23 mins)

Année : 2002. 

Studio : Bandai.

Réalisateur : Shukô Murase.

Character Design : Kumino Takahashi.

Musique : Taku Iwasaki.

10/05/2008

Ghost in the shell - Stand Alone Complex

772533361.2.jpgEn matière de cyberpunk intellectuel, difficile de faire mieux que Ghost in the shell. Le manga culte de Masamune Shirow a été adapté en deux long-métrages réalisés par Mamoru Oshii (Ghost in the shell, 1998 ; Innocence : Ghost in the shell 2, 2004) mais également en 2 séries de 26 épisodes chacune, réalisées toutes deux par Kenji Kawajima. Bienvenue donc dans l'univers de la Section 9, branche spéciale de la sécurité publique, sous les ordres du ministère de l'intérieur. Dirigé par l'agent Motoko Kusanagi, ce groupe d'intervention lutte contre le cyber-crime et autres infractions de la loi liées aux nouvelles technologies, ce qui le mènera à traquer inlassablement un "cyber-génie" nommé the laughing man (ou "le rieur"). A la fois lente et dynamique (certains épisodes portent plus que d'autres sur la réflexion), cette première saison, plus mentale que la seconde, permet de suivre une trame principale tout en proposant de petites histoires indépendantes. Le réalisateur a fort intelligemment gardé le meilleur pour la fin, avec 6 derniers épisodes explosifs, notamment les 3 derniers où le premier ministre japonais ordonnera de liquider la section 9. Rien que ça. Une série phare à ne pas manquer.

Ghost in the shell : Stand alone complex

(26 épisodes de 23 minutes)

Année : 2002.

Studio : Production I.G.

Réalisateur : Kinji Kawajima.

Character Design : Makoto Shimomura.

Musique : Yoko Kano.

09/05/2008

Mon voisin Totoro

772533361.jpg20 ans après sa réalisation, l'une des toutes premières réalisations du maître de l'animation japonaise, Hayao Miyazaki, demeure malgré les progrès de l'animation graphique, un petit bijou. Pour se rapprocher de leur maman qui se fait soigner à l'hopital, Mei et Satsuki emménagent dans un petit village voisin. Pendant que papa est au boulot, elles vont rencontrer Totoro, un gentil monstre, qui va leur faire découvrir les merveilleux secrets de la forêt voisine. Valeurs familiales, enfance, écologie, autant de thèmes qui vont façonner l'oeuvre de Miyazaki. Un message optimiste de toute beauté.

Mon voisin Totoro (Hayao Miyazaki, 1988, 90 mins).

01/05/2008

Full Metal Panic!

full metal panic!,gonzoProduite par l'excellent studio Gonzo, voici une série "anime" ("manga" se refère en fait exclusivement aux B.Ds) qui allie très bien action, romance et comédie. Dans un monde futuriste, où la guerre froide et l'URSS existent toujours, Mithrill, une organisation anti-terroriste indépendante joue les justiciers dans un monde au bord de l'implosion. Son meilleur agent, Sagare Sôsuke est chargé de protéger Kaname Chidori, une lycéenne convoitée par des terroristes en raison de son potentiel paranormal. Adaptée de la série de romans de Shoji Gato, cette première saison comprend 24 épisodes de 23 minutes et a été réalisée par Koichi Chigira (Last Exile, Brave Story). Au menu : nanas ravissantes, scènes d'action époustouflantes, méga-robots (ce qu'on appelle les "mecha"), graphismes et couleurs superbes. En un mot : excellente série. Une très bonne production Gonzo.

Full Metal Panic! - Saison 1 (Gonzo Digimation, Koichi Chigira, 2002)

Character Design : Osamu Horiuchi

Musique : Toshihiko Sahashi