Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2014

Ballon de plomb 2013

1306694035.jpg

Un vote étrange

Les cahiers du football viennent de décerner pour l'année 2013 le trophée de football le moins prestigieux. Rappelons qu'il concerne le championnat de football de Ligue 1 (France), que le joueur concerné doit avoir évolué au moins 6 mois en Ligue 1, et que les critères retenus sont a) Les qualités intrinsèques ; b) La personnalité du joueur ; et c) Les choix de carrière.

bdp2013-podium-3.jpgA notre grand étonnement, c'est le joueur marseillais Florian Thauvin qui remporte ce trophée si peu convoité. Pour rappel, son transfert de Lille à Marseille en fin de mercato estival avait constitué le feuilleton Ligue 1 de l'intersaison. Transféré de Bastia à Lille en janvier 2013 pour la saison suivante, Thauvin n'avait pas résisté l'été suivant aux sirènes olympiennes et avait refusé de participer avec son faux néo-club à la préparation pré-saisonnale. Le long bras de fer engagé avec les dirigeants lillois avait abouti finalement à son départ pour l'OM contre un montant non négligeable. Entretemps, l'international espoir avait essuyé la critique de plusieurs joueurs ou personnalités du football pour son attitude jugée inadéquate. Faute de préparation physique, ses débuts avec Marseille furent médiocres mais une fois lancé, Thauvin enchaînait des prestations plus que probantes à partir de la mi-octobre, marquant 5 buts entre la 11ème et la 18ème journée, et un but également en Champions League.

Florian_Thauvin.jpgPar conséquent, il est très étonnant de le voir recevoir le Ballon de plomb puisque le critère a) n'est pas respecté. Ce critère signifie qu'un joueur possède des qualités prometteuses mais ne confirme pas les espoirs placés en eux. Or, depuis deux mois maintenant, les qualités de Thauvin sont bel et bien là. Ce qui relance à notre sens la question de l'attribution du Ballon de plomb ou sa simple annulation. D'après Les Cahiers du football, ce débat a souvent été mis en avant.

Encore plus étonnant, le vote des abonnés du magazine est largement en faveur du joueur puisque celui-ci en totalise 2452, bien loin devant le second (Florian Marange) qui n'en reçoit que 640 ! Ajoutons à cela qu'il n'y avait que 6 nommés alors qu'ils étaient 10 en 2012 et 2011. La question qui se pose dès lors est "que vaut ce vote ?" Et est-ce que l'avis d'abonnés d'un magazine de football peut-il réellement être crédible ? Nous n'en sommes pas sûr. Et cela relance avec acuité la question essentielle. Faut-il supprimer le Ballon de Plomb ? J.N

 

Classement des 6 nommés :

1.Florian Thauvin (Lille/Marseille / 2452)

2.Florian Marange (Bordeaux/Crystal Palace / 640)

3.Jordan Ayew (Marseille / 629)

4.Alou Diarra (Rennes/West Ham / 430)

5.Joey Barton (Marseille/QPR /220)

6;David Bellion (Bordeaux / 173)

Non-attribution 129

Palmarès

2013 : Florian Thauvin (Marseille/)

2012 : Jemaa (Auxerre/Brest/Koweït SC)

2011 : Maazou (Bordeaux/Zulte Waregen)

2010 : Demont (Lens).

2009 : Kezman (PSG).

2008 : Piquionne (Lyon).

2007 : Moussilou (Saint-Etienne/Marseille).

2006 : Mendy (PSG).

2005 : Pedretti (Marseille/Lyon).

2004 : Fiorèse (PSG/Marseille).

2003 : Llacer (PSG).

Palmarès par club

1.PSG 3.5

2.Marseille 2.5

3.Lyon 1.5

L'article des Cahiers du Football :

http://www.cahiersdufootball.net/article-thauvin-2013-un-bras-de-fer-pour-un-ballon-de-plomb-5155

07/01/2013

Ballon de plomb 2012

ballon de plomb,ballon de plomb 2012,les cahiers du footballLes cahiers du football viennent de décerner pour l'année 2012 le trophée de football le moins prestigieux. Rappelons qu'il concerne le championnat de football de Ligue 1 (France), que le joueur concerné doit avoir évolué au moins 6 mois en Ligue 1, et que les critères retenus sont a) Les qualités intrinsèques ; b) La personnalité du joueur ; et c) Les choix de carrière.

 

ballon de plomb,ballon de plomb 2012,les cahiers du footballAux 10 candidats 2012 (1), Les Cahiers ont décidé cette année d'ajouter comme option de vote la non-attribution du ballon de plomb. Ce "vote blanc" s'est d'ailleurs classé 2ème (13.6% tout de même) mais il y a quand même eu un lauréat en la personne de Issam Jemaa, qui en quelques années, a écumé pas moins de 4 clubs de Ligue 1... Grand espoir tunisien, il débarque à Lens en 2005. Après 2 saisons délicates (34 matchs disputés, 3 buts), il est prêté à Caen, promu en Ligue 1 (2007-2008), pour s'y aguérir mais ne parvient à s'imposer (21 matchs, 3 buts). De retour de prêt à Lens, désormais en Ligue 2, il améliore ses stats : 5 buts en 26 matchs (2008-2009) puis 7 buts (son record) en 29 matchs l'année de la promotion en Ligue 1. Il inscrit même un doublé en Coupe de France contre Marseille (3-1, janvier 2010). Blessé lors de la saison 2010-2011, il ne dispute que 26 matchs (5 buts). Transféré à Auxerre, il n'entre pas dans les plans de l'entraîneur Laurent Fournier (7 matchs, 2 buts). Au mercato 2011-2012, il rejoint Brest qui vient de perdre son attaquant Nolan Roux (parti à Lille) mais les résultats ne sont pas là non plus (10 matchs, 2 buts). En juillet 2012, il signe pour 2 ans au Koweit SC. Au total, pour 152 matchs disputés en France (Ligue 1, Ligue 2), il n'inscrit que 27 buts et connaît même "2 relégations et demi" (Caen, Lens, Auxerre). Bilan assez déprimant pour un attaquant. A sa décharge, nous pouvons signaler des stats bien plus convaincantes en équipe nationale tunisienne (77 matchs, 36 buts).

Nous noterons au passage que la nomination d'une liste de candidats est délicate, dans le sens où il n'est pas évident de valider les 3 critères à la fois. La liste aurait pu être plus longue ou plus courte. Les joueurs sélectionnés méritaient-ils mieux ou pire ? Annoncé comme une star au PSG, Diego Lugano (capitaine de l'équipe nationale de l'Uruguay à l'époque) fut un flop total. Cris a franchement été mauvais à Lyon pour sa dernière saison mais pouvait-on attendre mieux d'un joueur âgé de 35 ans ? D'autres ont été choisis pour leurs frasques extra-sportives (M'vila) mais demeurent d'excellents joueurs...etc. Quoi qu'il en soit, les abonnés ont fait leur choix.  Jihad Naoufal

 

Classement 2012

1.Issam Jemaa (Auxerre/Brest/Koweït SC) 25 %

2.Non-attribution 13.6 %

3.Yann M'vila 12.6 %

Palmarès

2012 : Jemaa (Auxerre/Brest/Koweït SC)

2011 : Maazou (Bordeaux/Zulte Waregen)

2010 : Demont (Lens).

2009 : Kezman (PSG).

2008 : Piquionne (Lyon).

2007 : Moussilou (Saint-Etienne/Marseille).

2006 : Mendy (PSG).

2005 : Pedretti (Marseille/Lyon).

2004 : Fiorèse (PSG/Marseille).

2003 : Llacer (PSG).

 

Palmarès par club

1.PSG 3.5

2.Marseille 1.5

3.Lyon 1.5

 

(1) Stéphane Mbia (Marseille/Queens Park Rangers), Diego Lugano (PSG), Michaël Ciani (Bordeaux/Lazio Rome), Cris (Lyon/Galatasaray), Alou Diarra (Marseille/West Ham), Morgan Amalfitano (Marseille), Modibo Maïga (Sochaux/West Ham), Kevin Anin (Nice), Yann M'Vila (Rennes), Issam Jemaa (Auxerre/Brest/Koweït).

09/01/2012

Ballon de plomb 2011

bdp2011-liste-maazou.jpgLes cahiers du football viennent de décerner le trophée de football le moins prestigieux - le Ballon de plomb à l'ancien joueur de Bordeaux, Moussa Maazou. Pour la 2ème année consécutive, ce n'est donc pas un joueur du PSG ou de Marseille qui est "consacré". Sur les 7 premiers plombs, les 2 clubs étaient concernés (voir le palmarès ci-dessous). Il faut noter que sur les 10 nominés (1), Bordeaux comptait 4 joueurs et était donc le club qui avait le plus de chances mathématiquement de décrocher la palme. Pour notre part, on s'attendait plutôt à Edel Apoula, pour ses boulettes ou Emir Spahic (ex-Montpellier) pour ses coups de coude qui lui valurent pas moins de 14 matchs de suspension la saison passée, ou encore André-Pierre Gignac, flop monumental à l'OM (c'est toujours le cas). Mais les abonnés ont fait leur choix et Maazou est d'ailleurs largement en tête avec 27.9% des votes (Gignac est second avec 19.7%). Il faut souligner qu'avant sa saison infructueuse à Bordeaux l'an passé (16 apparitions en Ligue 1, 1 but marqué), Maazou - considéré comme un futur grand - avait du mal à faire à se fixer dans un club. Révélé en Belgique à Lokeren (2008-2009), il signe la saison suivante au CSKA Moscou en vue de jouer la champions league mais il n'est pas aligné dans la compétition continentale la plus prestigieuse et décide de quitter le club, déclarant que le coach ne l'a pas respecté. Prêté à Monaco, il effectue une bonne saison (2009-2010) mais son option d'achat n'est pas levée en raison d'un coût trop élevé. Il est donc re-prêté, mais à Bordelais cette fois-ci (2010-2011). Il joue 16 match jusqu'à être exclu en janvier 2011 après avoir proféré des injures envers le club et ses supporters dans le quotidien gratuit 20 minutes. Rebelote, il repart à Monaco où il se blesse et ne dispute qu'un seul match au final (21 minutes). Indésirable au CSKA, il est prêté (encore et toujours) cette saison à Zulte Waregem (Belgique).

L'article des cahiers

http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=4377&titre=moussa-maazou-ecrase-tout-ballon-de-plomb-2011

Classement 2011

1.Moussa Maazou (Bordeaux) 27.9%

2.André-Pierre Gignac (Marseille) 19.7%

3.Modibo Maïga (Sochaux) 14.4%

Palmarès

2011 : Maazou (Bordeaux/Zulte Waregen)

2010 : Demont (Lens).

2009 : Kezman (PSG).

2008 : Piquionne (Lyon).

2007 : Moussilou (Saint-Etienne/Marseille).

2006 : Mendy (PSG).

2005 : Pedretti (Marseille/Lyon).

2004 : Fiorèse (PSG/Marseille).

2003 : Llacer (PSG).

(1) André-Pierre Gignac (Marseille), Alou Diarra (Bordeaux/Marseille), Apoula Edel (PSG/Hapoël Tel Aviv), Emir Spahir (Montpellier/FC Séville), Modibo Maïga (Sochaux), Youssef El Arabi (Caen/Al Hilal Riyad), Pape Diakhaté (Lyon/Grenade), Mathieu Chalmé (Bordeaux), Michaël Ciani (Bordeaux), Moussa Maazou (Bordeaux/Zulte Waregem).

20/01/2011

Ballon de plomb 2010

170px-Yohan_Demont.jpgPour une fois, ce n'est pas un joueur du PSG, de Marseille, ou de Lyon qui remporte le trophée le moins prestigieux du football français. Le magazine satirique français, Les cahiers du football, a décerné tout récemment le Ballon de plomb à Yohan Demont, arrière-droit colérique du RC Lens. Nommé capitaine cette saison, il perdra son brassard après s'être battu avec son coéquipier Nenad Kovacevic lors de la 10ème journée de championnat de Ligue 1 (défaite 3-0 à Sochaux). Transféré d'Ajaccio à Lens en 2005, Demont est régulièrement titulaire dans son couloir droit. Oscillant entre le moyen et le bon, il est plutôt médiocre cette saison, à l'image d'un RC Lens qui stagne à la 19ème place en championnat. Rien de bien particulier si nous combinons les 3 critères pris en compte (personnalité, choix de carrière, qualités intrinsèques). Nous aurions plutôt attribué cette palme d'or de la nullité à Fernando Morientes (sa saison à Marseille fut un flop total) ou Hatem Ben Arfa, qui a quand même terminé 2ème.

Classement 2010 : 1.Yohan Demont (Lens) : 25.19% ; 2.Hatem Ben Arfa (Marseille) : 13.80% ; 3.Sofiane Feghouli (Grenoble) : 11.08%.

Palmarès :

2010 : Demont (Lens).

2009 : Kezman (PSG).

2008 : Piquionne (Lyon).

2007 : Moussilou (Saint-Etienne/Marseille).

2006 : Mendy (PSG).

2005 : Pedretti (Marseille/Lyon).

2004 : Fiorèse (PSG/Marseille).

2003 : Llacer (PSG).

 

16/12/2009

Ballon de plomb 2009

bdp2009_kezman.jpgLes cahiers du football ont livré leur verdict la semaine dernière. Le vainqueur du Trophée de foot le moins prestigieux est Mateja Kezman, ex-attaquant du Paris Saint-Germain, auteur d'une saison complètement ratée l'an passé (2008-2009) à Paris. On se souvient de même qu'il s'était fait remarquer lors d'un match de Coupe de la Ligue pour avoir jetté à terre son maillot après avoir été remplacé par le coach Paul Le Guen. Pas très joli comme attitude, qui n'est pas sans rappeler certains comportements de Hatem Ben Arfa...

L'attaquant serbe, venu relancer sa carrière (et toucher un salaire exhorbitant) après avoir évolué au PSV Eindhoven, Chelsea, Atletico Madrid et Fenerbahçe, n'aura fait que 21 apparitions en championnat pour 3 buts marqués. Maigre bilan.

Notons au passage que sur 7 ballons de plombs décernés, 4 joueurs représentent le PSG... Classement 2009 : 1.Kezman (PSG) : 21.4% ; 2.Keita (Lyon) : 17% ; 3.Dieuze (Le Havre/Grenoble) : 9.7%.

Palmarès :

2008 : Piquionne (Lyon).

2007 : Moussilou (Saint-Etienne/Marseille).

2006 : Mendy (PSG).

2005 : Pedretti (Marseille/Lyon).

2004 : Fiorèse (PSG/Marseille).

2003 : Llacer (PSG).

01/12/2008

Ballon de plomb 2008 : les nominés

imagesdddd.jpgQui succèdera cette année à Matt Moussilou pour le Trophée le moins convoité ? Voici la liste des nominés 2008, parue sur le site des Cahiers du football : Moumouni Dagano (Sochaux), Douglao (Nantes), Stéphane Dalmat (Sochaux), Everton Souza (PSG), Gaël Givet (Marseille), Michael Gravgaard (Nantes), Abdul Kader Keita (Lyon), Frédéric Piquionne (Monaco, Lyon), Patrick Kluivert (Lille), Ronald Zubar (Marseille), Jerko Leko (Monaco).

Notons que sur les 5 premiers trophées, c'est Marseille et le PSG qui ont fourni le ballon de plomb. 2 pour Paris (Mendy, 2007 et Llacer, 2003), 2 pour Marseille (Pedretti, 2005 et Moussilou, 2008) et 1 pour les deux clubs. En effet, pour l'année 2004, Fabrice Fiorèse avait évolué dans les 2 clubs (transféré à l'O.M en toute fin de mercato). Soit l'égalité parfaite. Et 2008 ? allez va pour Piquionne... Réponse fin décembre sur le site des Cahiers du football.

27/12/2007

Ballon de plomb 2007

6ccf3ffb9b4575441f2951c8014e26b0.jpgLe ballon de plomb 2007 (Cahiers du football) a donc été élu. Il s'agit de Matt Moussilou (ex-Marseille) qui remporte 8410 points et 24.9% des suffrages. Il devance sur le podium Bonaventure Kalou (2ème et notre choix) et Stéphane Dalmat (3ème). Après 2006, Dalmat est pour la 2ème fois consécutive 2ème du classement.

Le palmarès :

2007 : 1.Moussilou (Saint-Etienne/Marseille) ; 2.Kalou (PSG/Lens) ; 3.Dalmat (Bordeaux/Sochaux).

2006 : 1.Mendy (PSG) ; 2.Dalmat (Racing Santander/Bordeaux) ; 3.Dehu (Marseille/Levante).

2005 : 1.Pedretti (Marseille/Lyon) ; 2.Delhommeau (Nantes) ; 3.Christanval (Fulham).

2004 : 1.Fiorèse (PSG/Marseille) ; 2.Christanval (Marseille) ; 3.Bakari (Lens).

2003 : 1.Llacer (PSG) ; 2.Rool (Lens) ; 3.El Karkouri (PSG).

On remarquera donc que les 5 ballons de plombs concernent le PSG (où un nombre incroyable de joueurs sont venus désintégrer leur carrière ces dernières années) et Marseille (où bon nombre de joueurs ne survivent pas à une pression forte et une instabilité récurrente).

Rappel rapide du parcours de Moussilou ces dernières années : formé au Losc, il explose lors de la saison 2004-2005, durant laquelle il marque 12 buts en 34 matchs. La saison suivante, il est barré en attaque par Peter Odenwingie et ne dispute que 25 matchs (4 buts). En 2006-2007, il est transféré à Nice où il ne parvient pas à marquer le moindre but en ayant pourtant joué l'intégralité des matchs aller. En janvier 2007, Nice le prête à Saint-Etienne (11 matchs - 3 buts). A l'automne 2007, Marseille, en manque d'attaquants, le recrute. Il ne fait que 4 apparitions sous le maillot olympien. Il quitte donc Marseille en décembre 2007. Il joue actuellement au Qatar, à Al Arabi Doha.

L'article des Cahiers du football sur le Ballon de plomb 2007 : http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2642

20/11/2007

Ballon de plomb 2007

d024d28ea98755753fd54083b496d51b.jpgLes Cahiers du Football ont publié samedi dernier dans leur numéro de novembre leur liste de nominés pour le Ballon de Plomb 2007. Les 11 nominés (ils étaient 15 l'année dernière) sont les suivants :

Fabien Barthez (Nantes/sans club actuellement), Stéphane Dalmat (Bordeaux/Sochaux), Mohamed Kallon (Monaco), Bonaventure Kalou (PSG/Lens/Al Jazira Abu Dhabi), Eric Cubillier (Nantes, Metz), Matt Moussilou (Nice/Saint-Etienne/Marseille), Johan Micoud (Bordeaux), Gerard (Monaco/Recreativo Huelva), Daniel Moreira (Rennes), Sammy Traoré (PSG/Auxerre), Damien Grégorini (Nancy).

Qui succèdera à Bernard Mendy ? Notre choix : 1.Kalou ; 2.Moreira ; 3.Dalmat.

13/12/2006

Ballon de plomb 2006

medium_images.7.jpgLe ballon de plomb a donc été attribué à Bernard Mendy, arrière droit du PSG, qui a récolté 23.14 % des suffrages. Suivent Stéphane Dalmat (Bordeaux, 16.06 %) et Frédéric  Dehu (ex-Marseille, Levante/Esp, 10.51 %). Est-ce que les 3 critères ont été pris en compte ? choix de carrière : non, tout le monde est nul au PSG ; qualités intrinsèques : probablement ; personalité : non, on ne se souvient pas d'un comportement particulièrement déplorable... Bref, on se demande si ce vote est juste. Mais la justice justement (qu'est ce que la justice ?) n'entre pas en compte dans un vote. Où est Vikash Dhorasso dans tout ça ?