Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2013

Ballon de plomb 2012

ballon de plomb,ballon de plomb 2012,les cahiers du footballLes cahiers du football viennent de décerner pour l'année 2012 le trophée de football le moins prestigieux. Rappelons qu'il concerne le championnat de football de Ligue 1 (France), que le joueur concerné doit avoir évolué au moins 6 mois en Ligue 1, et que les critères retenus sont a) Les qualités intrinsèques ; b) La personnalité du joueur ; et c) Les choix de carrière.

 

ballon de plomb,ballon de plomb 2012,les cahiers du footballAux 10 candidats 2012 (1), Les Cahiers ont décidé cette année d'ajouter comme option de vote la non-attribution du ballon de plomb. Ce "vote blanc" s'est d'ailleurs classé 2ème (13.6% tout de même) mais il y a quand même eu un lauréat en la personne de Issam Jemaa, qui en quelques années, a écumé pas moins de 4 clubs de Ligue 1... Grand espoir tunisien, il débarque à Lens en 2005. Après 2 saisons délicates (34 matchs disputés, 3 buts), il est prêté à Caen, promu en Ligue 1 (2007-2008), pour s'y aguérir mais ne parvient à s'imposer (21 matchs, 3 buts). De retour de prêt à Lens, désormais en Ligue 2, il améliore ses stats : 5 buts en 26 matchs (2008-2009) puis 7 buts (son record) en 29 matchs l'année de la promotion en Ligue 1. Il inscrit même un doublé en Coupe de France contre Marseille (3-1, janvier 2010). Blessé lors de la saison 2010-2011, il ne dispute que 26 matchs (5 buts). Transféré à Auxerre, il n'entre pas dans les plans de l'entraîneur Laurent Fournier (7 matchs, 2 buts). Au mercato 2011-2012, il rejoint Brest qui vient de perdre son attaquant Nolan Roux (parti à Lille) mais les résultats ne sont pas là non plus (10 matchs, 2 buts). En juillet 2012, il signe pour 2 ans au Koweit SC. Au total, pour 152 matchs disputés en France (Ligue 1, Ligue 2), il n'inscrit que 27 buts et connaît même "2 relégations et demi" (Caen, Lens, Auxerre). Bilan assez déprimant pour un attaquant. A sa décharge, nous pouvons signaler des stats bien plus convaincantes en équipe nationale tunisienne (77 matchs, 36 buts).

Nous noterons au passage que la nomination d'une liste de candidats est délicate, dans le sens où il n'est pas évident de valider les 3 critères à la fois. La liste aurait pu être plus longue ou plus courte. Les joueurs sélectionnés méritaient-ils mieux ou pire ? Annoncé comme une star au PSG, Diego Lugano (capitaine de l'équipe nationale de l'Uruguay à l'époque) fut un flop total. Cris a franchement été mauvais à Lyon pour sa dernière saison mais pouvait-on attendre mieux d'un joueur âgé de 35 ans ? D'autres ont été choisis pour leurs frasques extra-sportives (M'vila) mais demeurent d'excellents joueurs...etc. Quoi qu'il en soit, les abonnés ont fait leur choix.  Jihad Naoufal

 

Classement 2012

1.Issam Jemaa (Auxerre/Brest/Koweït SC) 25 %

2.Non-attribution 13.6 %

3.Yann M'vila 12.6 %

Palmarès

2012 : Jemaa (Auxerre/Brest/Koweït SC)

2011 : Maazou (Bordeaux/Zulte Waregen)

2010 : Demont (Lens).

2009 : Kezman (PSG).

2008 : Piquionne (Lyon).

2007 : Moussilou (Saint-Etienne/Marseille).

2006 : Mendy (PSG).

2005 : Pedretti (Marseille/Lyon).

2004 : Fiorèse (PSG/Marseille).

2003 : Llacer (PSG).

 

Palmarès par club

1.PSG 3.5

2.Marseille 1.5

3.Lyon 1.5

 

(1) Stéphane Mbia (Marseille/Queens Park Rangers), Diego Lugano (PSG), Michaël Ciani (Bordeaux/Lazio Rome), Cris (Lyon/Galatasaray), Alou Diarra (Marseille/West Ham), Morgan Amalfitano (Marseille), Modibo Maïga (Sochaux/West Ham), Kevin Anin (Nice), Yann M'Vila (Rennes), Issam Jemaa (Auxerre/Brest/Koweït).

02/06/2011

Abécédaire de la Ligue 1

abécédaire de la Ligue 1,ligue 1 2010-2011,lyon,bordeaux,lille,sochaux,monaco,lorient,nancy,kombouaré,puel,moussa sow,marvin martin,adama coulibaly,gourcuff,gignac,valbuena,hazard,jean fernandez,montpellier,spahic,arles-avignon,deschamps,ulrich ramé,lens,wallemme,wendel,marseille,psg,mandanda,gervinho,ideye,marvin martin,girard,correa,rennes,rudy garcia,rami,sakho,gameiro,A défaut de commentaire - faute de temps - sur la 38ème et dernière journée de Ligue 1 (2010-2011), voici l'abécédaire de la saison, par lequel nous avons tenté (non sans mal puisqu'il n'est pas évident de valider certaines lettres de l'alphabet) de refléter l'essentiel de la saison.   J.

 

 

A comme  Attaque lilloise, la meilleure du championnat, avec 68 buts inscrits, 6 unités de plus que Marseille.

B comme Bordeaux, la grosse déception de la saison. Champion en 2009 (+ une coupe de la Ligue), le club ne confirme plus rien depuis. Incapable de défendre son titre l'an passé et même de se qualifier pour la Champions League, il aura multiplié cette saison les performances en dents de scie, marquées par un historique 0-4 encaissé à domicile contre Sochaux lors de la 34ème journée, suscitant la démission de l'entraîneur médiocre qu'est Jean Tigana. Les Girondins terminent finalement à une peu glorieuse 7ème place. En 2009, nous affirmions que l'équipe ne valait pas grand chose sans Gourcuff et Chamakh. Confirmation cette saison...

C comme Cataclysme à Monaco qui descend en Ligue 2 après 34 ans passés dans l'élite. Champion de France à 7 reprises, l'équipe du Rocher multiplie les performances médiocres et la mauvaise gestion de club depuis le départ de Didier Deschamps en 2005. Et pour cause : 6 entraîneurs en 6 ans, 3 présidents depuis 2004, recrutements qui ne riment à rien (Kallon, Koller, Piquionne, Simic, Vieri, Di Viao, Gudjohnsen, Mbokani, M. Diarra, Feindouno...), incapacité la saison passée à garder ses joueurs phares (Nenê, Perez, Modesto).... Et une question qui se pose : pourquoi le directeur général Marc Keller est resté en place depuis 2006 ?

C bis comme Cartons enregistrés par Lille. 4-1 (Lens), 5-2 (Caen), 6-3 (Lorient) et 5-0 (Arles-Avignon). Des scores de futur champion.

C bis comme Adama Coulibaly. Le défenseur d'Auxerre est le seul joueur de champ à avoir disputé l'intégralité de la saison, 38 matchs, soit 3420 minutes.

D comme Défense rennaise, la meilleure de la saison avec 35 buts encaissés, un score pas vraiment terrible puisqu'il avoisine une moyenne d'un but encaissé par match.

E comme Equipe-type de la saison votée lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Elle est la suivante : Mandanda (Marseille) - Reveillère (Lyon), Rami (Lille), Sakho (PSG), Taïwo (Marseille) - M'Vila (Rennes), Hazard (Lille), Nenê (PSG) - Gervinho (Lille), Sow (Lille), Gameiro (Lorient).

F comme Jean Fernandez, entraîneur d'Auxerre, qui a cette saison atteint la barre des 500 matchs passés sur le banc (lors de la 9ème journée).

G comme Garcia, élu meilleur entraîneur de Ligue 1. Le coach lillois réussit un doublé historique ligue1 - Coupe de France. 

G bis comme la paire Gourcuff - Gignac qui représente les 2 gros flops de la saison. Débarqué à Lyon en août, le grand artisan du sacre de Bordeaux en 2009 n'aura jamais réussi à s'imposer (20 titularisations, 3 buts) dans une équipe de Lyon au bord de l'implosion. A Marseille, Gignac avait la lourde tâche de faire oublier Mamadou Niang. Incroyablement maladroit devant le but (hormis quelques éclairs de génie), il n'inscrit que 8 buts en 30 matchs disputés. C'est faible pour un joueur qui en a tout de même marqué 24 avec Toulouse en 2008-2009.

H : comme Eden Hazard, élu meilleur joueur de Ligue 1. Et dire que le milieu lillois n'est pas titulaire en équipe nationale de Belgique...

I comme Invincibilité de Lille et Lyon durant 13 matchs de suite. Les meilleures séries de la saison.

I bis comme Insipide la fin de saison de Rennes. 2èmes après la 26ème journée (et 5 victoires consécutives), les Bretons ont tout perdu depuis. Ils se seront inclinés 7 fois lors des 12 dernières journées, pour 7 points de pris et se font chiper la 5ème place (synonyme d'accession directe à la Ligue Europa) par Sochaux). Du vrai gachis.

J comme Jeu dur exercé tout au long de la saison par Montpellier, équipe qui aura reçu le plus de cartons rouges (9). A contrario, Auxerre et Brest n'en ont reçu aucun.

K comme Antoine Kombouaré, probablement l'entraîneur le plus insupportable de Ligue 1. Critique acerbe de l'arbitrage (on lui donne raison), l'entraîneur du PSG aura passé toute la saison à contester les décisions du corps arbitral et les résultats des rencontres dont le score n'était pas en faveur de son équipe. Régulièrement suspendu de banc de touche, il partage ce fait avec Rémy Girard (Montpellier) et Pablo Correa (Nancy), tout aussi inbuvables...

L comme Lille, champion de Ligue 1, après 57 ans de disette. Meilleure attaque, meilleure équipe à l'extérieur comme à domicile, meilleur buteur (Sow), meilleur joueur de la saison (Hazard), meilleur entraîneur (Garcia). Qui dit mieux ?

M comme Marvin Martin, meilleur passeur de la saison avec 17 passes décisives. Le jeune milieu créatif de Sochaux vient d'être appelé en équipe de France.

N comme Nullissime la saison d'Arles-Avignon, qui termine dernier du classement avec seulement 20 points... Double promu l'été dernier (National - Ligue 1), le club recrute à l'été 2010 pas moins de 20 joueurs dont 12 repartiront lors du mercato d'hiver... Un président démis de ses fonctions en juin 2010, un entraîneur viré (Michel Estevan) puis reconfirmé (par le nouveau présdent) pour ensuite être viré en octobre 2010, c'est peut-être un peu trop pour espérer survivre en Ligue 1.

N bis comme Niang, pas Mamadou, l'ex-star de l'OM mais M'Baye Niang, l'attaquant de Caen. Plus jeune buteur de Ligue 1 (il n'a que 16 ans), il marque lors des 34ème, 35ème et 38ème journées. Caen termine avec 7 matchs consécutifs sans défaite, se maintenant en Ligue 1. Sa jeune perle n'y est pas pour rien.

O comme Olympique Lyonnais qui aura connu une saison fort mouvementée et qui n'accroche le Tour préliminaire de la Champions League que lors de l'ultime journée. Championne de France 7 fois de suite (la dernière fois en 2008), l'équipe du président Aulas, éprouve grand mal depuis à élever son niveau de jeu... Flop au niveau des recrues (Gourcuff, Briand), défense en péril (Cris se fait vieux, Lovren évolue en mode alternatif et Cissokho n'est pas Abidal), blessures en cascade, méforme des cadres (Toulalan), attaque en mal d'inspiration (Lisandro fait figure d'exception), un entraîneur (Puel) décrié par les supporters et qui ne sera pas préservé la saison prochaine... Symptomes du mal lyonnais, une défaite historique à domicile contre Saint-Etienne et un cinglant 4-0 encaissé à Auxerre après une victoire contre Marseille. Bref, il faudra revoir tout ça la saison prochaine pour ne pas finir comme Bordeaux.

P comme Pelouse synthétique inaugurée cette saison par les clubs de Lorient et Nancy, une première au niveau professionnel.

Q comme Quatorze années passées par Ulrich Ramé à Bordeaux qu'il quitte à l'issue de cette saison.

R comme Reléguation de Monaco, Arles-Avignon et Lens. Une catastrophe pour Monaco qui figurait dans l'élite depuis 34 ans...

S comme Moussa Sow, meilleur buteur de Ligue 1 (25 buts) et grand artisan du sacre lillois. Laissé libre par Rennes la saison passée, il marque 3 buts contre son ancienne équipe (3-2) lors de la dernière journée...

S bis comme Spahic, suspendu cette saison pour un total de 14 matchs... Révélation de la saison 2009-2010, le défenseur de Montpellier a perdu son football cette année. Lors de la 17ème journée, à Brest (0-0), il écopait de 4 matchs de suspension pour un coup de coude sur Nolan Roux. Récidive lors de la 28ème journée contre Lens (1-4) et un nouveau coup de coude assené à Jemaa, pour une suspension de 7 matchs... Le bosnien ne jouera pas en Ligue 1 la saison prochaine.

S bis comme Sochaux. L'équipe surprise du championnat, pas loin de la reléguation l'an passé, accroche une 5ème place, synonyme de Ligue Europa. Le jeune Martin a réussi 17 passes décisives et le duo d'attaque Maïga - Ideye, 15 buts chacun. Pas mal du tout.

T comme Trois entraîneurs remerciés cette saison. Michel Estevan (Arles-Avignon), Guy Lacombe (Monaco) et Jean-Guy Wallemme (Lens) coincident avec la descente en Ligue 2 des trois clubs mentionnés.

T bis comme le Trident offensif lillois Gervinho - Sow - Hazard qui totalise 47 buts et 22 passes décisives.

U comme Ultime journée du championnat, lors de laquelle pas moins de 31 buts ont été inscrits, soit plus de 3 par match. Dans un championnat de France marqué par la pauvreté du jeu offensif (2,2 buts de moyenne de buts chaque saison), on aimerait voir plus de matchs prolifiques en buts. Il est grand temps que ces équipes se détachent de leur frilosité et améliorent leur finition devant le but...

V comme Valbuena. Annoncé chaque saison sur le départ, il avait réussi à convaincre Deschamps de le conserver à l'orée de la saison 2009-2010. Bien lui en aura pris, Marseille finissant champion. Cette saison, le lutin de l'OM a confirmé son talent et ses absences sur blessure (il n'aura disputé que 26 matchs en tant que titulaire) se seront fait sentir. Il termine la saison avec 1 but et deux passes décisives et est de nouveau convoqué en équipe de France.

W comme Wendel qui marque pour Bordeaux le but de la victoire contre Nancy (2-1, 13ème journée) de la main et sans que le ballon ait franchi la ligne de but. Incroyable mais vrai... Les nancéiens ont frôlé la descente en Ligue 2...

X comme Xénophobie, peu présente en Ligue 1 cette saison mais remise en évidence avec la polémique engendrée par les propos du sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, au sujet des "quotas".

Y comme Y a-t-il une hiérarchie en Ligue 1 ? L'incapacité des cadors (Marseille, Lyon et les autres) à se défaire d'équipes plus faibles sur le papier ainsi que le classement final de la saison 2010-2011 remettent à l'odre du jour cette question, déja posée les saisons précédentes. Certaines équipes (Toulouse, Auxerre) terminent dans les 10 premiers alors qu'elles ont lutté pour le maintien jusqu'au bout. Par ailleurs, 14 points seulement séparent le 4ème (PSG) du 17ème Nice. 4 équipes seulement (Lille, Marseille, Lyon, Sochaux) ont atteint la barre des 60 buts marqués. Compte tenu des performances médiocres des clubs français en coupe d'Europe, force est de constater un nivellement par le bas du football français. Et cela a une répercussion direct sur l'équipe de France (L'Euro 2008 et la Coupe du monde 2010 en attestent).

Z comme zéro-zéro, un score que l'on aura souvent vu cette saison et qui souligne une nouvelle fois la frilosité des équipes de Ligue 1. On est bien loin des championnats d'Espagne ou d'Angleterre.

 

CLASSEMENT LIGUE 1 - 2010-2011

1.LILLE 76 points (+32) - champion

2.Marseille 68 (+23) - Champions League

3.Lyon 64 (+21) - Tour préliminaire Champions League

4.PSG 60 (+15) - Ligue Europa

5.Sochaux 58 (+17) - Ligue Europa

6.Rennes 56 (+3) - Tour préliminaire Ligue Europa

7.Bordeaux 51 (+1)

8.Toulouse 50 (+2)

9.Auxerre 49 (+4)

10.Saint-Etienne 49 (-1)

11.Lorient 49 (-2)

12.Valenciennes 48 (+4)

13.Nancy 48 (-5)

14.Montpellier 47 (-11)

15.Caen 45 (-5)

16.Brest 46 (-7)

17.Nice 46 (-15)

18.Monaco 44 (-2) - relégué

19.Lens 34 (-23) - relégué

20.Arles-Avignon 20 (-49) - relégué

16/05/2011

Ligue 1 - 36ème journée

ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestMarseille accroché, Lille en route pour le doublé

En concédant le nul à Lorient (2-2), l'Olympique de Marseille a lâché de nouveau des points précieux dans la course au titre et laisse filer le leader lillois qui n'a même pas joué (match reporté en raison de la finale de Coupe de France remportée par les lillois contre le Paris-Saint-Germain). A 2 journées de la fin, Marseille pointe à 3 points de Lille à qui il reste 3 matchs... Autant dire que les Dogues se dirigent droit vers un doublé historiquen venant de remporter leur première Coupe de France depuis 1955 et qu'ils sont à deux doigts d'empocher leur premier championnat depuis... 1954.

Une victoire lilloise mercredi prochain (en match en retard) contre Sochaux laisserait l'OM à 6 longueurs. Il resterait alors 2 matchs à disputer pour chaque équipe et Lille possède en plus une meilleure différence de buts (+30 contre +27). Même en cas de nul ou de défaite lilloise, le titre semble bel et bien promis à l'équipe qui aura pratiqué le meilleur football de Ligue 1 cette saison et surtout, qui aura été la plus régulière.


ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestAprès 9 matchs sans victoire, Rennes a renoué avec la victoire en s'imposant à Saint-Etienne (2-1). Les joueurs d'Antonetti confortent leur 5ème place et ne sont qu'à 3 longueurs de Paris et Lyon (qui néanmoins doivent jouer leur 35ème match respectivement mercredi et mardi).

 

 

ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestDans le bas de tableau, Arles-Avignon, lanterne rouge reléguée en Ligue 2, a remporté son 2ème match de la saison, contre Toulouse (1-0) qui devra lutter pour le maintien jusqu'au bout. Après son nul à Monaco (1-1), Lens est officiellement en Ligue 2 tandis que son adversaire du jour est désormais 18ème et reléguable en raison de la victoire sans appel de Nancy contre Nice (3-0). Au fond du trou il y a une semaine, les nancéins viennent de marquer 6 buts en 2 matchs pour 4 points de pris. L'autre club vainqueur du bas de tableau est Caen qui s'est imposé face à Montpellier (2-0). Les Normands confirment leur bonne passe en alignant un 5ème match sans défaite. Après son nul ramené de Valenciennes (1-1), Auxerre possède 5 points d'avance sur le premier reléguable et entrevoit le maintien. Autre club en danger, Brest (16e) jouera ce soir contre Lyon.

Dimanche 15 mai

Nancy - Nice 3-0

Monaco - Lens 1-1

Caen - Montpellier 2-0

Saint-Etienne - Rennes 1-2

Valenciennes - Auxerre 1-1

Lorient - Marseille 2-2

 

Lundi 16 mai

Brest - Lyon

 

Mercredi 18 mai

Lille - Sochaux

Bordeaux - PSG

 

Classement (36 match)

1.Lille 69 points (35 match)

2.Marseille 66 

3.Lyon 59 (35 match)

4.PSG 58 (35 match)

5.Rennes 56 

6.Sochaux 52 (35 match)

7.Lorient 49

8.Saint-Etienne 48

9.Montpellier 47

10.Auxerre 46

11.Bordeaux 45 (35 match)

12.Valenciennes 44

13.Toulouse 43

14.Caen 43

15.Nice 42 

16.Brest 41 (35 match)

17.Nancy 40

18.Monaco 39

19.Lens 35

20.Arles-Avignon17

12/05/2011

Ligue 1 - 35ème journée

lilleee.jpgLille conforte son avance, Marseille garde espoir                                                                                                                                                                                        En match avancé mardi, Lille effectuait un grand pas vers le titre en s'imposant à Saint-Etienne (2-1) et en reléguant Marseille (défait dimanche à Lyon) à 7 points. Les Oympiens sont revenus ce mercredi à 4 points, en disposant de Brest (3-0). Lyon a été étrillé à Auxerre (4-0) qui se rapproche un peu plus du maintien.

 

marseile.jpgEn s'imposant difficilement à Saint-Etienne (2-1 après avoir été mené au score), Lille a réussi ce que font généralement les futurs champions en fin de saison : remporter deux succès de suite à l'extérieur (1-0 à Nancy samedi dernier). Marseille défait dimanche à Lyon, les Lillois pointaient mardi soir avec 7 points d'avance, soit plus de 2 victoires d'avance et une excellente manière d'aborder leur finale de Coupe de France samedi prochain (contre le PSG) sans pression. Marseille n'avait donc plus le choix. Et la réponse contre Brest fut sans appel, 3-0 avec à la clé un excellent Cheyrou (2 passes décisives), de non moins excellents frères Ayew (Jordan a marqué) et un Loïc Rémy à nouveau buteur.

 

3410df8d60efb1dd65f0c1fd51d85e32.jpgOn dit souvent que l'espoir fait vivre et Marseille a prouvé qu'il n'abdiquait pas si facilement. Si les Olympiens s'imposent le week-end prochain à Lorient (ce qui ne sera pas une mince affaire), ils reviendraient provisoirement à 1 point du LOSC dont le match sera reporté (Coupe de France oblige). Suffisant pour espérer lui ravir un titre qu'il remporterait pour la première fois depuis 1957 ? 

Au petit jeu des pronostics et vu les prestations récentes des deux équipes et surtout l'avance comptable des lillois, ces derniers sont largement favoris. Coup d'oeil aux prochaines échéances des deux clubs : 

36ème journée : Lorient - Marseille ; Lille - Sochaux

37ème journée : PSG - Lille ; Marseille - Valenciennes

38ème journée : Caen - Marseille ; Lille - Rennes

Inutile de faire de comptes si les deux équipes remportaient leurs 3 derniers matchs. Lille finirait avec 4 points d'avance. A supposer que les Lillois effectuent un faux-pas (une défaite à Paris où ils ne réussissent guère), difficile de même de les voir s'incliner plus d'une fois, eux qui n'ont perdu que 4 fois cette saison (6 défaites pour l'OM). Si sur le papier, les adversaires de Marseille semblent plus abordables que Sochaux (6ème), Paris (4ème) et Rennes (5ème), rappelons que Valenciennes et Caen jouent leur survie en Ligue 1 et que Lorient n'est jamais facilement manoeuvrable à domicile. L'équation est simple pour les Marseillais : ils doivent remporter tous leurs matchs et Lille doit lâcher 4 points. Soit une véritable mission impossible.

 

260469864-ligue-1-lyon-rechute-lens-garde-espoir-s.jpgAuxerre atomise Lyon

Toujours mardi, le PSG a raté l'occasion de passer devant Lyon, 3ème. Les parisiens ont concédé le nul (2-2) contre une équipe de Nancy - aux portes de la Ligue 2 - qui a chèrement vendu sa peau. Curieux lyonnais qui réussissent dimanche dernier le match de leur vie contre Marseille (3-2 et un but magnifique de Delgado) et qui se font étriller contre Auxerre (4-0). Les coéquipiers d'Hugo Lloris, à 6 points de Marseille, ne luttent plus que pour l'accéssion au tour préliminaire de la Champions League. Paris est à 1 point. Quant aux Icaunais, ils ont presque acquis le maintien et passent même dans la première partie du classement. Sochaux n'en finit plus de cartonner. Après un 4-0 infligé la semaine dernière à Bordeaux (et à Chaban-Delmas s'il vous plaît), les hommes de Francis Gillot ont disposé de Monaco (3-0). Accrochés à leur 6ème place (4 points d'avance sur le 7ème), synonyme de Ligue Europa, ils s'offrent même le luxe de titiller Rennes au classement (5ème avec 1 point d'avance).

socccc.jpgNice prend un peu d'air au classement en battant Arles-Avignon (3-2) mais le Nancy-Nice de samedi prochain s'annonce tragique (Nancy est premier reléguable à 1 point de Monaco, 2 de Caen et 4 de Nice). Pour l'honneur, Lens, futur relégué, s'est imposé contre Bordeaux (1-0). Grâce à son sauveur Niang (16 ans), Caen a ramené le nul (1-1) de Rennes dont le jeu est toujours aussi indigeste (9 matchs sans victoire). La course pour le maintien concerne toujours (mathématiquement) 9 clubs - dont Bordeaux désormais - séparés par 6 points.

Mardi 10 mai

P.S.G - Nancy 2-2

Saint-Etienne - Lille 1-2

 

Mercredi 11 mai

Auxerre - Lyon 4-0

Rennes - Caen 1-1

Montpellier - Lorient 3-1

Sochaux - Monaco 3-0

Nice - Arles-Avignon 3-2

Toulouse - Valenciennes 0-0

Lens - Bordeaux 1-0

Marseille - Brest 3-0

 

Classement (35 matchs)

1.Lille 69 points

2.Marseille 65 

3.Lyon 59

4.PSG 58 

5.Rennes 53 

6.Sochaux 52

7.Lorient 48

8.Saint-Etienne 48

9.Montpellier 47

10.Auxerre 45

11.Bordeaux 45

12.Toulouse 44

13.Valenciennes 43

14.Nice 43

15.Brest 42

16.Caen 41

17.Monaco 40

18.Nancy 39

19.Lens 34

20.Arles-Avignon14

25/04/2011

Ligue 1 : 32ème journée

lille,losc,psg,marseille,lorient,rennes,lyon,ligue1Lille fait du surplace

Le ledaer lillois n'a pu ramener que le point du match nul de Lorient (1-1) lors de cette 32ème journée de Ligue 1 qui s'est intégralement déroulée le dimanche en raison de la finale de la Coupe de la ligue (Marseille-Montpellier), tenue samedi. Les nordistes avaient ouvert le score contre le cours du jeu par Debuchy (42e). Mais Lorient qui a dominé les débats en 2ème mi-temps est revenu grâce à son attaquant vedette Gameiro (68e) qui marquait son 18ème but de la saison. Le Losc n'a "que" 2 points d'avance sur Marseille qui jouera son match le mercredi contre Nice. En cas de victoire olympienne, l'équipe entraînée par Rudy Garcia perdrait son fauteuil de leader qu'elle occupait depuis le 5 décembre dernier.

lille,losc,psg,marseille,lorient,rennes,lyon,ligue1,bordeaux,lens,monacoLa victoire de Marseille en Coupe de la ligue et la finale de la Coupe de France opposant Lille au Paris-Saint-Germain font que les 5ème et 6ème places seront européennes puisqu'il est plus que probable que ces trois équipes finiront dans les 4 premiers. Pas moins de 5 équipes vont donc tout faire pour arracher cette 6ème place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa, le 5ème Rennes (qui s'est une nouvelle fois incliné) possédant 7 points d'avance sur le 6ème. C'est Bordeaux qui a réussi la bonne opération, en s'imposant contre Saint-Etienne (2-0). Sixièmes à l'issue de cette journée (puisque Montpellier, l'autre finaliste de la coupe de la ligue , n'a pas joué), les Girondins peuvent espérer sauver une saison où, sans avoir être mauvais, ont alterné le chaud et le froid. Mais Saint-Etienne (44 points comme Bordeaux), Sochaux (43 points ; 1-1 à Valenciennes) et Montpellier (43 pts ; 1 match en moins) sont également en embuscade.

lille,losc,psg,marseille,lorient,rennes,lyon,ligue1,bordeaux,lens,monacoAvalanche de matchs nuls

Dans le bas de tableau, Monaco réalise un nouveau pas vers le maintien grâce à sa victoire (1-0) contre une équipe de Rennes en panne séche (4 défaites lors des 6 derniers matchs). Rien n'est joué pourtant pour les Monégasques puisqu'avec 38 points, il n'en possède que deux d'avance sur le 18ème Caen. La lutte pour le maintien s'avère de plus en plus périlleuse. En effet, quatre matchs nuls ont concerné les équipes de bas de tableau où seul Monaco s'est imposé et 4 points seulement séparent 8 équipes. Lens a ramené le nul d'Auxerre (1-1) mais avec 30 points seulement (à 8 points du premier non reléguable), l'équipe du président Martel est quasiment en Ligue 2.

Sur les 8 matchs de cette journée, 6 se sont terminés sur un score nul. Les recontres Lyon-Montpellier et Marseille-Nice se tiendront mercredi 27 avril.

 

Dimanche 24 avril

Auxerre - Lens 1-1

Bordeaux - Saint-Etienne 2-0

Brest - PSG 2-2

Caen - Toulouse 1-1

Monaco - Rennes 1-0

Nancy - Arles-Avignon 0-0

Valenciennes - Sochaux 1-1

Lorient - Lille 1-1

 

Mercredi 27 avril

Lyon - Montpellier

Marseille - Nice

 

Classement (32 matchs)

1.Lille 60 points

2.Marseille 58 (31 matchs)

3.Lyon 53 (31 matchs)

4.PSG 53

5.Rennes 51

6.Bordeaux 44

7.Lorient 44

8.Saint-Etienne 44

9.Sochaux 43

10.Montpellier 43 (31 matchs)

11.Brest 40

12.Valenciennes 39

13.Toulouse 39

14.Nice 39 (31 matchs)

15.Monaco 38

16.Auxerre 38

17.Nancy 38

18.Caen 36

19.Lens 30

20.Arles-Avignon 14

18/04/2011

Ligue 1 - 31ème journée

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierLille accroché, Marseille accrocheur

Le leader lillois a concédé le match nul contre une équipe bordelaise à qui réussissent les grosses équipes en dépit d'une saison plus que moyenne. Défaits la semaine dernière à Monaco (1-0), les Dogues, privés ce samedi de leur dynamiteur Gervinho (suspendu), avaient pourtant ouvert le score par leur buteur maison Moussa Sow (21ème réalisation) mais ont vu une équipe girondine pleine de courage revenir en fin de match grâce au jeune Savic, titulaire d'un soir. Marseille qui jouait une nouvelle fois après Lille (dimanche) avait à sa portée un 2ème joker après celui gâché la semaine dernière (2-2 à domicile contre Toulouse après la défaite lilloise à Monaco). Les Olympiens ont su cette fois-ci s'en servir puisqu'ils se sont imposés à Montpellier (2-1) qui n'est jamais facile à manoeuvrer chez lui. Menés aux scores par un joli but de Giroud (65e), les Olympiens revenaient dans la foulée grâce à Gignac. Superbement lançé par Cheyrou, il devançait la sortie de Jourdren (69e). Taïwo donnait l'avantage aux siens sur penalty (82e) suite à un tirage de maillot sur Rémy dans la surface. La sanction sifflée par l'arbitre engendrait un début de bagarre et l'expulsion du même Rémy et du montpelliérain El Kaoutari.

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierDistancé de 7 points il y a quelques semaines encore, Marseille revient à 1 point seulement de Lille et relance définitivement une fin de saison qui s'annonce palpitante. Les joueurs de Didier Deschamps joueront samedi prochain leur finale de Coupe de la Ligue avant d'enchaîner 2 matchs de suite à domicile. A 7 journées de la fin, le compte à rebours est lançé, Marseille se présente comme l'équipe la plus à même d'inquiéter Lille. C'est un duel qui va se jouer entre la meilleure équipe à domicile (Lille - 10 victoires) et la meilleure équipe à l'extérieur (8 victoires pour l'OM).

 

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierRien ne va plus à Rennes

L'autre bonne opération de cette journée est à mettre au crédit du Paris-Saint-Germain. Enterrée il y a quelques semaines suite à 4 matchs sans victoire, l'équipe d'Antoine Kombouaré s'est imposée contre un adversaire direct - Lyon en l'occurence - pour l'accession à la Champions League. Le score étriqué (1-0) ne reflette pas une rencontre maitrisée par des parisiens un cran au dessus de lyonnais qui ont probablement dit adieu au titre. Pourtant, l'unique but du match ne fut marqué qu'à la 77ème minute. Sur coup-franc de Néné, Hugo Lloris manquait complètement sa sortie, laissant filer le ballon vers Giuly qui remisait pour Camara qui marquait du genou... Ce but gag suffisait aux bonheur d'un PSG qui revient à 1 point de son adversaire du soir et surtout qui passe devant une équipe de Rennes en pleine déconfiture. Défaits la semaine dernière à Brest, les joueurs du bouillant Antonetti enregistrent leur 2ème revers de suite dans un derby breton puisque pour la première fois de son histoire, Rennes s'incline à domicile face à Lorient (1-2). Aux nombreuses blessures, se sont ajoutées 2 nouvelles expulsions (Kana-Biyik, Souprayen). Du gachis lorsqu'on sait que les rennais étaient 2èmes au classement début mars. Depuis cette victoire à Montpellier (1-0, 26ème journée), ils ont enchaîné 5 matchs sans victoire dont 3 défaites.

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierArles-Avignon relégué, Lens presque

Dans le ventre mou du classement (voir plus bas), 5 équipes n'ont plus rien à espérer ou perdre. Sa victoire contre Nancy (doublé de Payet qui reprend du poil de la bête) redonne des couleurs à Saint-Etienne. Mais si les Foréziens sont 6èmes, ils sont à 7 points de Rennes, 5ème. Accrocheur contre Caen (3-2), Sochaux s'impose grâce à Maïga (2 buts) et ne lutte plus pour le maintien en ligue 1. Pour Arles-Avignon, c'est par contre terminé. Défait à domicile contre Valenciennes (1-0), l'équipe qui n'aura remporté qu'un seul match cette saison, est officiellement en Ligue 2. Les équipes classées de la 11ème à la 18ème place sont toutes concernées par la survie en L1. A 6 points du premier non reléguable, Lens (1-1 à domicile contre Brest) a déja un pied en Ligue 2. Il reste donc une place à prendre qui ne concerne pas moins de 8 équipes. A Toulouse, Auxerre a réussi le hold-up parfait en s'imposant à la dernière minute grâce à un coup-franc direct de Dudka (1-0). Les Auxerrois prennent un peu d'air, les Toulousains doutent de plus en plus. Dans cette périlleuse partie du classement, 4 équipes se sont inclinées ce week-end et 3 se sont imposées. Là aussi, la bataille sera âpre jusqu'au bout.

 

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierSamedi 16 avril

Rennes - Lorient 1-2

Saint-Etienne - Nancy 2-1

Sochaux - Caen 3-2

Toulouse - Auxerre 0-1

Lens - Brest 1-1

Nice - Monaco 3-2

Lille - Bordeaux 1-1

 

Dimanche 17 avril

Montpellier - Marseille 1-2

Arles-Avignon - Valenciennes 0-1

PSG - Lyon 1-0

 

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierClassement

1.Lille 59 (+23)

2.Marseille 58 (+19)

3.Lyon 53 (+23)

4.PSG 52 (+14)

5.Rennes 51 (+8)

6.Saint-Etienne 44

7.Lorient 43

8.Montpellier 43

9.Sochaux 42

10.Bordeaux 41

11.Brest 39

12.Nice 39

13.Valenciennes 38

14.Toulouse 38

15.Auxerre 37

16.Nancy 37

17.Monaco 35

18.Caen 35

19.Lens 29

20.Arles-Avignon 13

04/04/2011

Ligue 1 - 29ème journée

ligue1,lille,marseille,moussa sow,psg,lens,lyon,benoît cheyrou,rennes,olympique de marseilleLille déroule, Marseille s'accroche

Après deux semaines d'hibernation, retour aux affaires pour la ligue 1. Samedi soir, le leader lillois a de nouveau étalé tout son talent offensif. Contre une équipe de Caen valeureuse, le trio offensif Gervinho-Sow-Hazard est passé comme dans du beurre à travers la défense adverse. Le jeune gardien Thomas Bosmer a repoussé nombreuses tentatives adverses (et un penalty de Cabaye stoppé), permettant à son équipe de ne pas repartir avec une valise (3-1). Le meilleur buteur actuel du championnat, Moussa Sow, a marqué son 20ème but sur une nouvelle passe décisive de Gervinho. Les hommes de Rudy Garcia prouvent une nouvelle fois qu'il va être dur de les rattraper, eux qui n'ont perdu que 3 fois cette saison en Ligue 1 et qui restent sur 4 victoires consécutives.

ligue1,lille,marseille,moussa sow,psg,lens,lyon,benoît cheyrou,rennes,olympique de marseilleCa se complique derrière pour la meute des poursuivants. Rennes (3e) et le Paris-Saint-Germain (5e) ont été incapables de marquer à domicile où elles évoluaient pourtant face à des équipes très frileuses à l'extérieur (respectivement Auxerre et Lorient). Auteurs d'un match insipide, les joueurs de la capitale n'y sont plus. Sans victoire depuis 4 matchs, ils sont désormais à 5 points de la 3ème place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. L'habituelle crise de l'automne au camp des loges a eu lieu cette année au printemps... Menant 2-0 à Nice jusqu'à la... 90ème minute, les Gones ont d'abord vu des niçois survoltés réduire le score sur penalty (Mouloungui, 90e+1) après que Lloris en eut arrêté un de Ljuboja, puis égaliser sur un corner dévié dans les buts par la main du défenseur Civelli (90e+5). Cette énorme erreur d'arbitrage - qui rappelle à quel  point l'arbitrage en ligue 1 est à la masse - fait perdre 2 points à Lyon. Deux points qui compteront lorsqu'on fera les comptes à la fin de la saison.

ligue1,lille,marseille,moussa sow,psg,lens,lyon,benoît cheyrou,rennes,olympique de marseilleSous pression dimanche soir après la victoire de Lille qui le reléguait à 7 points, l'Olympique de Marseille n'en avait pas moins un gros coup à jouer, vu les résultats de ses adversaires directs. Sans avoir été particulièrement renversants, les joueurs de Didier Deschamps ont réalisé l'essentiel, c'est-à-dire ramener les 3 points (1-0) d'un stade Félix-Bolleart où ils n'avaient plus gagné depuis 6 saisons (3 nuls, 3 défaites). Le coup de génie est venu de Benoît Cheyrou - très en forme dernièrement - qui crochetait 3 défenseurs aux 16 mètres avant d'envoyer dans les cages de Runje une frappe enroulée du pied... droit (69e). Cette victoire étriquée (la 7ème en 8 matchs) permet donc à Marseille de rester dans le sillage de Lille (à 4 points), et surtout de laisser à quai Rennes (à 3 points), Lyon (à 4) et Paris (à 8).

ligue1,lille,marseille,moussa sow,psg,lens,lyon,benoît cheyrou,rennes,olympique de marseilleCa se complique par contre pour Lens, qui se dirige droit vers la ligue 2. L'équipe du nord n'a gagné qu'une seule fois lors de ses 9 dernières rencontres et reste engluée à 19ème place, à 5 points du premier non reléguable. Fringuant en début de saison, Brest affiche également un blian récent très inquiétant. Les Bretons se sont inclinés lors de leurs 4 derniers matchs et se retrouvent désormais à 3 points de Monaco, premier reléguable. Il faudra cravacher dur pour le maintien.

Samedi 03 avril

Lille - Caen 3-1

Rennes - Auxerre 0-0

P.S.G - Lorient 0-0

Sochaux - Brest 2-1

Nancy - Bordeaux 0-0

Toulouse - Montpellier 0-1

Arles-Avignon - Monaco 0-2

 

Dimanche 04 avril

Nice - Lyon 2-2

Saint-Etienne - Valenciennes 1-1

Lens - Marseille 0-1

 

Classement

1.Lille 58 points

2.Marseille 54

3.Rennes 51

4.Lyon 50

5.Paris 46

6.Montpellier 42

7.Saint-Etienne 40

8.Bordeaux 39

9.Lorient 39

10.Sochaux 38

11.Toulouse 37

12.Nancy 36

13.Brest 35

14.Nancy 35

15.Nice 35

16.Valenciennes 34

17.Auxerre 33

18.Monaco 32

19.Lens 28

20.Arles-Avignon 12

21/05/2007

Ligue 1 - 37ème journée

medium_marseille_-_ste.2.jpg

Marseille accroche la Champions league 

Principale info de la soirée, Marseille sera en Champions league la saison prochaine. L'OM est parvenu donc à ce qu'il n'avait pas été capable de réaliser les 2 dernières saisons. Après la déception de la finale de Coupe de France perdue la semaine dernière contre Sochaux, une interrogation persistait, concernant l'état de motivation des troupes. Ribery, Nasri et les autres ont donc relévé la tête, en s'imposant à Saint-Etienne (2-1), où ils n'avaient plus gagné depuis la saison 92-93 (2-0, buts de Völler et Desailly). Efficace ces derniers temps, Cissé avait ouvert le score d'une frappe splendide des 18 mètres dans la lucarne opposée. En face, Feindouno répondait presque de la même manière. Frappe des 18 m., mais dans l'autre lucarne. L'OM la veut cette Champions league - sa magnifique fin de saison en atteste - et Pagis offrait au remplaçant Valbuena son premier but en Ligue 1. Cette victoire, conjuguée aux matchs nuls de Bordeaux (au Mans) et Lens (contre Nice) est donc synonyme de qualification directe (4 points séparent Marseille des poursuivants). Samedi prochain, contre Sedan, les Olympiens se contenteront de faire plaisir à leur public.

Un autre finaliste de la Coupe de France (vainqueur celui-ci), Sochaux, était quant à lui bel et bien démobilisé. Les Doubistes ont pris 5 buts à Nancy (5-2) qui remonte au classement depuis plusieurs journées et peut espérer accrocher l'Intertoto. Rennes finit fort également et grâce à sa nette victoire contre Lorient (4-1), n'est plus qu'à 1 point de Lens et Bordeaux (56 points). La lutte pour le tour préliminaire de la Champions league sera très chaude lors de la dernière journée. Avec ces 3 équipes citées, Toulouse peut également postuler à cette place. Si les 3 points sur tapis vert nantais sont lui étaient attribués (la décision sera prise jeudi), les joueursd'Elie Baup auraient 55 points. A Nantes justement, le match était sans enjeu pour les locaux, déja relégués. On pouvait voir dans les tribunes des banderoles affichant "Dassault [actionnaire principal du club] dégage". Alors que les score était 0-0 et qu'il restait 5 minutes à jouer, les supporters ont envahi la pelouse. La victoire devrait être donc attribuée dans les prochains jours à Toulouse (sur tapis vert, 0-3). Côté nantais, la saison aura été une totale désilusion jusqu'au bout.  La défaite de Troyes à Paris (1-2), conjuguée aux matchs nuls de Valenciennes et Nice, envoie officiellement les Aubois en Ligue 2. Grâce à un nouveau but décisif du jeune polonais Jelen (10 buts cette saison, il devrait exploser l'an prochain), Auxerre a eu raison de Lille (2-1) et remonte à la 8ème place. L'emblématique Fabien Cool a fait ses adieux au public de l'Abbé-Deschamps. Il raccrochera les crampons au terme de cette saison. Lyon, sacré depuis longtemps, s'est incliné à Monaco (1-0).

Dimanche, lors de la soirée de la remise des Oscars du football, le lyonnais Florent Malouda a été élu meilleur joueur de la saison. il succède à son coéquipier Juninho. La perle marseillaise Samir Nasri remporte la palme de meilleur espoir. Gérard Houllier a été élu meilleur entraîneur. Par ailleurs, l'équipe-type de la saison est la suivante : Teddy Richert (Sochaux, meilleur gardien) - Bakary Sagna (Auxerre), Hilton (Lens), Cris (Lyon), Abidal (Lyon) - K. Keita (Lille), Nasri (Marseille), Sey. Keita (Lens), Malouda (Lyon) - Savidan (Valenciennes), Elmander (Toulouse).

Samedi 19 mai :

Monaco - Lyon 1-0 : Menez (58e).

Nancy - Sochaux 5-2 : Fortuné (20e, 80e), Puygrenier (32e), B. Gavanon (68e), Sauget (90e+1) ; Birsa (45e), Dagano (89e).

Nantes - Toulouse 0-0 : le match a été arrêté à la 85ème minute (envahissement de la pelouse) et devrait être donné gagné à Toulouse sur tapis vert.

Saint-Etienne - Marseille 1-2 : Feindouno (69e) ; D. Cissé (55e), Valbuena (86e).

Sedan - Valenciennes 1-1 : Hassli (49e) ; Job (63e).

PSG - Troyes 2-1 : Pauleta (70e s.p, 77e) ; Nivet (23e).

Lens - Nice 0-0

Le Mans - Bordeaux 1-1 : Grafite (59e) ; Perea (68e).

Auxerre - Lille 2-1 : Kahlenberg (15e), Jelen (79e) ; K. Keita (29e).

Rennes - Lorient 4-1 : Melchiot (2e), Br. Cheyrou (51e), Utaka (78e), Jeunechamp (88e) ; Ewolo (23e).

Classement : 1.Lyon 78 ; 2.Marseille 61 ; 3.Lens 57 (+9) ; 4.Bordeaux 57 (+6) ; 5.Rennes 56 ; 6.Sochaux 54 ; 7.Toulouse 52* ; 8.Auxerre 51 ; 9.Saint-Etienne 49 (+3) ; 10.Lille 49 (+2) ; 11.Nancy 49 (-5) ; 12.Lorient 49 (-6) ; 13.Monaco 48 (+5) ; 14.Le Mans 48 (-1) ; 15.PSG 45 ; 16.Valenciennes 43 ; 17.Nice 42 ; 18.Troyes 36 ; 19.Sedan 35 ; 20.Nantes 34*.

Buteurs : Pauleta (PSG) 14 buts ; Savidan (Valenciennes) 13 ; Niang (Marseille), Grafite (Le Mans) 12.