compteur eklektik : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2007-05 | Page d'accueil | 2007-07 »

21/06/2007

Bosnie

fe2297194a3f6041b6a0e341eeee492e.pngPour la Bosnie-Herzégovine, j'avais vu ce drapeau dans la chambre d'un ami qui avait visité le pays en février dernier, je lui ai donc demandé s'il connaissait la signification du drapeau. Comme il ne savait pas, nous avons jetté un coup d'oeil sur internet. Le drapeau de ce pays de 51.129 km² (3.840.000 habitants) a été imposé par le haut représentant international (1998), probablement parce qu'il serait difficile de s'entendre sur des symboles communs. En effet, 3 communautés constituent cet Etat et d'entredéchirèrent durant la guerre civile (1992-1995). Le triangle jaune représente ces 3 communautés (Musulmane, Serbe, et Croate) ainsi que la forme du pays. Les étoiles et la couleur bleu nuit soulignent l'appartenance du pays à l'Europe et au Conseil de l'Europe. Le découpage de la 1ère étoile ainsi que la dernière est volontaire. Il s'agit de représenter une infinité d'étoiles et d'éviter la ressemblance avec autre chose, notamment les 10 cantons qui composent une moitié de la Bosnie. Il est à noter que la véritable appelation en français aurait été "Bosnie-et-Herzégovine", traduction de Bosna i Hercegovina. C'est le cas dans la plupart des autres langues (en anglais : "Republic of Bosnia and Herzegovina").

20/06/2007

Est-il permis de critiquer Israël ?

0387beaa565347a734f9f0987779bc07.gif"Je sais qu'il y a des gens qui, sans me connaître, me haïssent. Le pire c'est que certains sont de bonne foi, car ce qu'ils savent de moi, ce sont des propos déformés et non mes positions réelles."

Qu'a donc fait Pascal Boniface, directeur de l'IRIS et spécialiste des relations internationales, pour qu'une campagne médiatique le diabolise, et être traité d'antisémite ? tout simplement expliqué dans son ouvrage que critiquer la politique d'Ariel Sharon ne revenait pas à détester Israël ou être antisémite. Il est d'ailleurs un ami d'Israël. Il affirme qu'il y a désormais un dérapage dangereux qui tend à importer le conflit israélo-palestinien en France, et que de nos jours, il est devenu impossible de critiquer Israël, sous peine d'être taxé d'antisémitisme. Ce qui est vrai. Il faut préciser d'ailleurs qu'être antisioniste ne signifie pas être antisémite. Boniface n'est ni l'un ni l'autre. Les propos de son livre considéré politiquement incorrect, sont courageux et pertinents. Ceux qui sont contre la dictature de la pensée et le terrorisme intellectuel devraient le lire.

Pascal Boniface, Est-il permis de critiquer Israël ? Robert Laffont, 2003.

15/06/2007

Humanity

dedcdd01342053002e4f953f4512085a.png"Does humanity have a chance to survive lastingly and successfully on planet Earth, and if so, how ?"

    Buckminster Fuller (1895-1983)

16:00 Publié dans Citation | Lien permanent | Commentaires (3)

03/06/2007

Fracture

medium_10m.4.jpg

Ted Crawford, ingénieur aéronautique spécialisé en crashs d'avions, découvre que sa femme le trompe et décide donc le la tuer. Mais lorsque l'inspecteur Rob Nunally arrive sur les lieux du crime, la victime n'est pas tout à fait morte, et il n'est autre que son amant. Comme Crawford (Anthony Hopkins) a confessé son crime, l'ambitieux Willy Beachum (Ryan Gosling), un yuppie qui s'apprêtte à intégrer un cabinet d'avocats huppé, est chargé de procurer l'affaire, sa dernière avant qu'il ne quitte le secteur public. Le procès sera "un massacre" affirme-t-il. Mais l'affaire est en fait plus compliquée qu'elle ne le paraît. Entre ambition, opportunisme, orgueil et mensonges, et à travers un meurtre a priori anodin, c'est une réflexion intriguante sur les disfonctionnements du système judiciaire américain que nous propose le réalisateur de Primal fear (1996, avec Richard Gere et Edward Norton). Un thriller correct et bien ficelé. Entre le "mauvais" Ted Crawford (Anthony Hopkins, regard inquiétant), certain d'avoir mis en place le crime parfait, et le "bon" Willy Beachum (Ryan Gosling, sourire arrogant), convaincu de pouvoir élucider l'énigme, même psychologie (égocentrisme exacerbé) et même combat (remporter le duel). A méditer.

Fracture (Gregory Hoblit, USA, 2007, 112 mins).   Avec Anthony Hopkins, Ryan Gosling, David Strathairn, Rosamund Pike, Embeth Davidtz, Billy Burke, Cliff Curtis, Fiona Shaw, Bob Gunton.

01/06/2007

Kiribati

5bb443e46b44aa90a24ed4eebbfe1a4b.pngAnciennement Iles Gilbert, Kiribati est un Etat du pacifique, formé de 3 archipels : les Iles Gilbert, les Iles Phoenix, et les Iles de la Ligne. Ses terres émergées font 811 km², mais la dispersion de ses îles s'étend sur 3.550.000 km². Elles sont découvertes par les Européens  au début du XIXème siècle (et habitées depuis deux mille ans par un peuple micronésien). Elles avaient été baptisées "Iles Gilbert" en 1820 par l'amiral Johann Adam de Krusenstern, du nom du capitaine anglais Thomas Gilbert qui les avait traversées en 1788 sans les explorer. Elles deviennent protectorat britannique en 1892 puis colonie en 1916. Comme nombreuses îles du Pacifique, elles sont occupées par le Japon durant le second conflit mondial (1941). La bataille de Tarawa (1943, débarquement américain) y met fin. Les Kiribati deviennent indépendants le 12 juillet 1979.

Ce pays se trouve à la fois sur l'Equateur, et la ligne de changement de date (Méridien 180°). Résultat : jusqu'en 2000, l'île vivait sur deux dates simultanément, ce qui n'était pas pratique pour les habitants. En 1995, les autorités avaient donc décidé de modifier de fuseau horaire les deux archipels orientaux. Kiribati fut ainsi le premier Etat à passer à l'an 2000, puis au nouveau millénaire l'année suivante. Kiribati était d'ailleur appelé "Kiribati Espace-temps" dans l'ouvrage de Benoît Antheaume, Atlas des îles et Etats du Pacifique Sud (1991, 126 p., Editeur : Publisud).

Adopté en 1979, le drapeau s'inspire des armoiries (1937) des îles Gilbert et des îles Ellices (qui se séparent en 1975 et deviennent "Tuvalu"). Ces symboles avaient été décidés par Sir Arthur Grimble, commissaire britannique des Iles Gilbert à partir de 1926. Le soleil possède 17 rayons (16 atolls dans l'archipel des îles Gilbert + Banaba, une île volcanique). Les 3 vagues identiques repésentent les 3 archipels et rappellent également que l'île est isolée au milieu de l'océan. Le soleil est présent pour rappeler qu'elle est tout près du méridien. C'est un soleil levant et couchant à la fois. La frégate symbolise la force, la liberté et la souveraineté, mais également un messager traditionnel et respecté. C'est l'oiseau emblématique des habitants de Kiribati.