Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2008

France - Equateur 2-0

1151515656.jpgGomis au lieu de Cissé ? 

La France a entamé hier sa grosse préparation pour la phase finale de l'Euro 2008 qui débutera le 7 juin prochain. Au menu, 3 sélections sud-américaines dont l'Equateur hier (victoire 2-0), le Paraguay le 31 mai et la Colombie le 3 juin. Dans un match où on aura vu du bon et du moins bon, notamment une seconde mi-temps nettement meilleure que la première, c'est Batefimbi Gomis qui a marqué des points et 2 buts superbes pour sa première sélection. A se demander s'il n'aurait pas du être sélectionné plus tôt en équipe de France. Mais l'interrogation principale est la suivante : pourrait-il, à la surprise générale, être invité à l'Euro ? A la place par exemple d'un Djibril Cissé qui ne fut pas à son avantage ce soir ? Comme fut d'ailleurs ce dernier sélectionné pour la Coupe du monde 2002 sans avoir évolué précedemment en équipe de France ? Domenech a toutefois affirmé après la rencontre qu'"un jugement ne se fait pas sur 45 minutes"... Le suspense demeure. Au milieu, Lassana Diarra a également réalisé une très bonne prestation à la récupération (exit Flamini ?). On a également vu un très bon Samir Nasri à l'organisation du jeu, un Ben Arfa époustouflant par moments (des dribbles, une passe décisive, une superbe frappe) et décevant par d'autres (corners mal tirés, mauvais choix). Au niveau des gardiens, Frey et Mandanda se sont partagés les deux mi-temps et ont été très solides. Casse-tête : exit Landreau ou un des deux va partir ? Au sein de cette "équipe bis" qui a joué ce soir, certains se sont montrés, d'autres un peu moins. Et impossible de dire si cela sera décisif ou pas. Fin du suspense dans quelques heures. Les 30 pré-sélectionnés ne seront plus que 23.

Buts : Gomis (60e, 86e). 

France : Frey (Mandanda, 46e) - Sagnol (Clerc, 74e), Thuram, Escudé (Evra, 46e), Abidal - Nasri, L. Diarra, A. Diarra (Flamini, 46e), Ben Arfa (Malouda, 78e) - Cissé (Gomis, 46e), Anelka.

Equateur : Elizaga - De Jesus, Hurtado (cap.), Castro, Achilier - Valencia, Castillo, Ayovi, Saritama - Quiroz (Borja, 64e), Caicedo.

 

Autres matchs :

Allemagne - Biélorussie 2-2 : Klose (10e), Korytko (20e c.s.c) ; Bulyga (61e, 88e).

République Tchèque - Lituanie 2-0 : Koller (39e, 62e).

Monténégro - Kazakhstan 3-0 : Dalovic (15e, 45e), Drincic (21e).

Albanie - Pologne 0-1 : Zurawski (3e).

Autriche - Nigéria 1-1 : Kienast (12e) ; Uche (19e).

18/05/2008

Equipe de France : liste des 30

1824773360.jpgC'est finalement une liste de 30 joueurs (et non 29) qui a été annonçée ce matin par Raymond Domenech, sélectionneur de l'équipe de France, en attendant celle des 23 définitifs qui sera annonçée le 28 mai prochain, en vue de l'Euro 2008. Connaissant les choix de Domenech, on devait s'attendre au moins à une "surprise". Elle s'appelle Batefimbi Gomis, le jeune attaquant (22 ans) de l'AS Saint-Etienne, auteur de 16 buts en 35 buts de Ligue 1 cette saison et enocre néophyte en équipe de France. La non-convocation de David Trézeguet n'est pas une surprise par contre, tant le buteur prolifique de la Juventus de Turin (20 buts cette saison) ne semblait plus être dans les papiers du sélectionneur depuis belle lurette. Au niveau des gardiens, les 3 habituels sont présents (Coupet, Landreau, Frey) ainsi que Mandanda, auteur d'une saison de toute beauté avec Marseille et élu meilleur gardien de Ligue 1. Mandanda ne devrait pas être retenu pour les 23, à moins que Domench ne chamboule la hiérarchie et élimine Landreau, décevant cette saison avec le PSG.

En défense, tous les postes ont été logiquement doublés. Pour cette raison, l'arrière-gauche d'Arsenal, Gaël Clichy (auteur d'une très bonne saison) n'a pas été retenu en raison de la présence de deux autres excellents arrières, Abidal et Evra. Idem à droite, où Clerc (Lyon) à été préféré à Bakary Sagna (Arsenal) pour doubler l'inamovible Willy Sagnol. 4 défenseurs centraux accompagent Thuram et Gallas et sur ces 4 (Mexès, Boumsong, Squillaci, Escudé), 1 ou 2 devraient disparaître de la liste des 23. Le contingent le plus fourni est logiquement le milieu de terrain (11 joueurs). 7 joueurs sont certains d'être à l'Euro. Sur les 4 restants - les deux Diarra, Flamini, Ben Arfa - 2 voire 3 devraient ne pas être retenus. Avantage à Mathieu Flamini, auteur d'une très bonne saison avec Arsenal et préssenti la saison prochaine à l'AC Milan mais également à Lassana Diarra, capable dévoluer aussi bien dans l'entrejeu qu'au poste d'arrière-droit. Deux autres Mathieu, Bodmer (Lyon) et Valbuena (Marseille) auraient pu faire partie du lot mais ont du être jugés trop tendres encore. Idem pour Jérôme Rothen (Ben Arfa lui a été préféré sur le flanc gauche) qui paie un peu la saison pourrie du PSG. En attaque, ils ne sont que 5 pré-sélectionnés. Soit ils seront tous préservés soit Domenech n'en conservera que 4 et ce serait logiquement Gomis qui ne serait pas du voyage. Notons l'absence de Louis Saha, victime de blessures à répétition cette saison et qui a très peu joué avec Manchester United.

Avant le 28 mai : Reste à signaler que les 3 finales de mercredi et samedi prochains (Coupes de France et d'Italie, Champions League) concerneront 14 de ces 30 joueurs. Des blessures pourraient donc modifier la donne.

Stats : Lyon est le premier réprésentant de cette pré-liste, avec 8 joueurs. Suivent Marseille et Chelsea (3). 12 joueurs étaient présents à la Coupe du monde 2006 et 3 (Thuram, Vieira, Henry) à la Coupe du monde 1998.

Gardiens : Grégory Coupet (Lyon), Mickaël Landreau (PSG), Sébastien Frey (Fiorentina), Steve Mandanda (Marseille).

Défenseurs : Eric Abidal (Barcelone), Philippe Mexès (AS Rome), Lilian Thuram (Barcelone), Patrice Evra (Manchester United), Willy Sagnol (Bayern Munich), William Gallas (Arsenal), François Clerc (Lyon), Julien Escudé (FC Séville), Alain Boumsong (Lyon), Sébastien Squillaci (Lyon).

Milieux : Jérémy Toulalan (Lyon), Claude Makelele (Chelsea), Patrick Vieira (Inter Milan), Florent Malouda (Chelsea), Franck Ribery (Bayern Munich), Lassana Diarra (Portsmouth), Mathieu Flamini (Arsenal), Alou Diarra (Bordeaux), Samir Nasri (Marseille), Hatem Ben Arfa (Lyon), Sidney Govou (Lyon).

Attaquants : Thierry Henry (Barcelone), Karim Benzema (Lyon), Nicolas Anelka (Chelsea), Djibril Cissé (Marseille), Batefimbi Gomis (Saint-Etienne).

07/03/2008

Coupe de l'UEFA - 8èmes

1583369170.jpgVictoire mutilée pour l'OM, le Bayern en Quarts 

Marseille méritait certainement mieux que 3-1 face au Zénith de Saint-Pétersbourg. La démonstration offensive  des olympiens était tellement impressionnante (Valbuena flanboyant, Cissé et Niang très bons) et la défense adverse tellement dépassée (notamment l'arrière gauche coréen Kim) qu'un score de 4 ou 5-0 n'aurait pas été immérité. Mais voilà, une déconcentration coupable en fin de match (et on se demande si Zubar était endormi sur l'accélération de ce diable de Arshavin, buteur il y a 2 ans contre Marseille au Vélodrome) gache une soirée qui était parfaite jusqu'ici. 3-1 n'est pas 3-0. Et quand on sait que Marseille a souffert au tour précédent face au Spartak Moscou (3-0 au Vélodrome, 0-2 et des frayeurs au retour), on s'attend à un match compliqué mercredi prochain en Russie. Les Olympiens sont de même prévenus. Il faudra sortir un très gros match (tactique). Perdre 2-0 sera synonyme d'élimination cette fois-ci. Tout reste à faire et le suspense sera au rendez-vous.

Le bilan des 7 autres rencontres voit le Bayern Munich déja en quarts, après avoir écrasé Anderlecht en Belgique (5-0). Presque tous les joeurs offensifs ont marqué (dont Ribery). L'expulsion du défenseur Wasilewski (2 avertissements) juste avant la pause a facilité la tâche des Bavarois. Il y aura donc au moins 2 clubs allemands en quarts puisqu'un duel fratricide a opposé Leverkusen à Hambourg (1-0). Getafe (2-1 à Benfica) et Eindhoven (1-0 à Tottenham) prennent une "mini-option" pour la qualification. Tout reste à faire entre Bolton et le Sporting Portugal (1-1) même si l'équipe lisboète a l'avantage du but inscrit à l'extérieur. Les Rangers et la Fiorentina ont réussi le score parfait (2-0), respectivement contre le Werder Brême et Everton.

Marseille : Mandanda - Bonnart, Faty (Zubar, 44e), Givet, Taïwo - M'Bami, Nasri (Kaboré, 89e), Cheyrou - Valbuena, Cissé, Niang (Zenden, 62e).

Zénith : Malafeev - Anyukov, Gorshkov, Krizavac, Kim - Ricksen (Denisov, 70e), Tymoshchuk, Zyrianov, Faizulin (Radimov, 80e) - Arshavin, Pogrebnyak.

Jeudi 06 mars 2008 :  

Anderlecht (Bel) - Bayern Munich (All) 0-5 : Ham. Altintop (9e), Toni (45e), Podolski (57e), Klose (67e), Ribery (86e).

Fiorentina (Ita) - Everton (Ang) 2-0 : Kuzmanovic (69e), Montolivo (81e).

Marseille (Fr) - Zénith Saint-Pétersbourg (Rus) : Cissé (38e, 57e), Niang (48e) ; Arshavin (83e).

Glasgow Rangers (Eco) - Werder Brême (All) 2-0 : Cousin (45e), Davis (47e).

Bolton (Ang) - Sporting Lisbonne (Por) 1-1 : McCann (25e) ; Vukcevic (69e).

Bayer Leverkusen (All) - Hambourg (All) 1-0 : Gekas (77e).

Tottenham (Ang) - PSV Eindhoven (P-B) 0-1 : Farfan (34e).

Benfica (Por) - Getafe (Esp) 0-1 : De la Red (25e).

13/05/2007

Finale Coupe de France

medium_754939225.jpg

 70 ans après son dernier et unique sacre en Coupe de France, Sochaux remporte sa 2ème Coupe, en réalisant l'exploit de battre Marseille, plus fort sur le papier, lors d'une rencontre intense en rebondissements. Les Doubistes, vaillants, sont deux fois revenus au score, après deux buts de la tête marqués par Djibril Cissé. Très citiqué, celui-ci a fait taire ses détracteurs mais cela n'a pas suffi à donner la victoire à son équipe. Une revanche pour Alain Perrin, l'entraîneur sochalien, ancien coach de l'OM (2002-2004). Sochaux a également remporté en lever de rideau de ce match, la finale de la Coupe Gambardella (contre Auxerre) sur le même score d'ailleurs (2-2 puis 5-4 aux tirs aux buts). Une seule équipe avait jusqu'ici remporté ces deux coupes la même année, Saint-Etienne en 1970. Comme en 2004, où Sochaux avait battu Nantes aux tirs aux buts en finale de Coupe de la ligue, Teddy Richert a une nouvelle fois été décisif, en stoppant les tirs de Maoulida et Zubar. En face, Carrasso n'a pu "que stopper la tentative de Jeremy Bréchet". Sochaux est donc qualifié pour la coupe de l'UEFA. Marseille va probablement se qualifier pour la Champions league. Au pire, l'OM sera également en UEFA.

Marseille - Sochaux 2-2 (4-5 t.a.b)

Buts : D. Cissé (5e, 98e) ; Dagano (67e), Le Tallec (115e).

Tirs aux buts : Taïwo, Maoulida (manqué), Cana, Cissé, Nasri, Zubar (manqué) ; Ziani, Birsa, Le Tallec, Leroy, Bréchet (manqué), Brunel.

Marseille : Carrasso - Beye (cap.), Zubar, J. Rodriguez, Taïwo - Cana, M'Bami (Maoulida, 74e) - Ribery, Nasri, Niang (Oruma, 74e) - D. Cissé. Entr : Albert Emon.

Sochaux : Richert - Pichot, Afolabi, Bréchet (cap.), Tosic - K. Ziani, Pitau (Brunel, 106e), Ndaw, J. Leroy - Grax (Birsa, 74e), Dagano (Le Tallec, 104e). Entr : Alain Perrin.

Palmares : 2006 : Paris (2-1 contre Marseille) ; 2005 : Auxerre (2-1, Sedan) ; 2004 : Paris (1-0, Chateauroux) ; 2003 : Auxerre (2-1, Paris) ; 2002 : Lorient (1-0, Bastia) ; 2001 : Strasbourg (0-0, t.a.b, Amiens) ; 2000 : Nantes (2-1, Calais).

05/02/2007

Ligue 1 - 23ème journée

medium_3441029066ssss.jpg

Marseille et Paris dos à dos, nouvelle défaite pour Lyon 

Match nul plutôt logique ce soir pour le dernier match de cette 23ème journée. Marseille et Paris se sont quittés sur le score de 1-1. Dommage pour Marseille qui aurait pu prendre la 3ème place à Lille. Auteurs d'un 0-0 contre Nantes à domicile, les Lillois perdent leur 2ème place au profit de leur rival nordiste Lens. Le mano à mano continue. Entre Paris et Marseille, chacun a eu sa mi-temps. La première fut parisienne, le haut pressing exercé, empêchant les Olympiens de sortir de leur moitié de terrain. Les occasions de but furent toutefois absentes et il fallait attendre les arrêts de jeu et un coup-franc de Nasri sur la barre pour essuyer un frisson. Après la pause, Marseille prenait le jeu à son compte. Nasri, le meilleur joueur de la rencontre, frappait d'abord sur Landreau (46e), puis ensuite sur le poteau (48e). Paris tenait bien mais à la 69ème minute, Ribery centrait pour Niang qui coupait la trajectoire du ballon, tout en éliminant Rozenhal. Son tir était légèrement contré par le Tchèque mais Cissé, à l'affût, marquait dans le but vide. Joie marseillaise de courte durée puisqu'à la 75ème minute, un long coup-franc de Rothen était dévié de la tête par Rodriguez (en position de hors-jeu) pour Pauleta qui marquait de près. Score logique. Marseille a eu les occasions les plus nettes. Paris a le mérite de n'avoir jamais baissé les bras et d'avoir marqué sur son seul tir cadré.

Marseille : Carrasso - Beye (cap.), J. Rodriguez, Zubar, Taïwo - Cana, Olembé (Pagis, 56e) - Nasri - Ribery, D. Cissé, Niang (Maoulida, 78e).

PSG : Landreau - E. Cissé, Yepes (Dramé, 46e), Rozenhal, Armand - Chantôme, Rothen - Gallardo - Frau (Diané, 72e), Pauleta, Kalou (C. Rodriguez, 68e).

Avertissments : Cissé (32e), Taïwo (90e) pour Marseille ; Gallardo (45e), Dramé (80e) pour Paris.

medium_070204222606.90cjwfph0a.jpgLes journées se suivent et ne se ressemblent pas en Ligue 1 (ou presque). Lyon, leader incontesté et incontestable jusqu'en décembre, marque sérieusement le pas. Une défaite (1-0) chez le mal classé Troyes. Un but du capitaine Nivet dans les arrêts de jeu, après un coup de billard monstre, a fait coulé la maison lyonnaise, qui s'était déja incliné en coupe mercredi contre Marseille, dans les arrêts de jeu (1-2). La roue serait-elle en train de tourner ? Lyon possède toujours 11 points d'avance sur le 2ème Lens, mais il en possédait 17 en décembre. Ce n'est pas tout à fait alarmant encore mais signalons quand même que les Lyonnais restent sur 5 matchs consécutifs sans victoire en championnat (2 nuls, 3 défaites). Aucun match remporté en 2007. Ca ne va pas fort à Saint-Etienne, pourtant sur le podium il n'y a pas si longtemps, les Verts s'inclinent à domicile pour la 2ème fois consécutive, et ce, contre la lanterne rouge Sedan (2-1). Encore un mal classé à s'être imposé (c'est rare), Nice a battu Bordeaux (2-1). Après avoir battu Lyon à Gerland le 24 janvier dernier, les Girondins ont ensuite essuyé 2 revers consécutifs... Là c'est plutôt une constante. Saison toujours aussi contrastée : 10 victoires - 10 défaites. Par contre, une 7ème place pour Lorient (2-1 contre Le Mans), c'est tout nouveau. Les Merlus restent sur 3 victoires de rang et gagnent 4 places d'un coup. Idem pour Nancy, 8ème ce soir et 4 places gagnées après sa victoire contre Toulouse (2-1). Il faut dire que 6 points seulement séparent le 4ème du 12ème. Autre équipe en difficulté en ce début d'année, Sochaux, toujours entre la 3ème et la 5ème place cette saison, demeure sur 4 matchs sans victoire en championnat dont 3 nuls consécutifs. A Nungesser, le dauphin lensois a eu raison du promu Valenciennes. Une victoire (3-1) qui s'ajoute à la correction infligée à l'aller à Bolleart (3-0). En grande forme, le capitaine Seydou Keyta a inscrit son 4ème but en 3 matchs, après Clermont-foot en coupe mercredi (4-1 pour Lens) et Saint-Etienne en championnat dimanche dernier (3-3, doublé).

Samedi : 

Sochaux - Rennes 0-0

Saint-Etienne - Sedan 1-2 : Gomis (9e) ; Job (48e), Diatta (72e c.s.c).

Nice - Bordeaux 2-1 : Ederson (12e, 26e) ; Micoud (36e).

Nancy - Toulouse 2-1 : Curbelo (12e), Fortuné (75e) ; Bergougnoux (90e+2).

Valenciennes - Lens 1-3 : Savidan (61e s.p) ; Carrière (28e), Se. Keita (45e+1), Jemaa (90e+4).

Monaco - Auxerre 2-1 : Gakpé (36e), Piquionne (63e s.p) ; Akalé (90e).

Lille - Nantes 0-0

Lorient - Le Mans 2-1 : Fischer (53e c.s.c), Marlet (88e) ; Grafite (45e).

Dimanche :

Troyes - Lyon 1-0 : Nivet (90e+4).

Marseille - PSG 1-1 : Cissé (69e) ; Pauleta (75e).

Classement : 1.Lyon 51 ; 2.Lens 40 ; 3.Lille 39 ; 4.Marseille 37 ; 5.Sochaux 35 ; 6.Saint-Etienne 35 /// 15.Valenciennes 25 ; 16.Troyes 24 ; 17.PSG 22 ; 18.Nantes 21 ; 19.Nice 20 ; 20.Sedan 18.

Buteurs : Pauleta (PSG), Savidan (Valenciennes) : 9 buts.