Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2013

Ligue 1 - opinion

nasser-al-khelaifi---zlatan-ibrahimovic---leonardo-18-07-2012-conference-de-presse-pour-les-recrues-ibrahimovic---verratti--ligue-1-20120718192545-2379.jpgLe PSG galactique : une contribution à la Ligue 1 en trompe-l’œil

L’arrivée d’une énième star au Paris-Saint-Germain version Qatar, en la personne de David Beckham – a suscité nombreuses réactions contrastées dans le monde du football français. Parmi celles-ci, d’aucuns affirment que la présence de joueurs de haut niveau ne peut être que bénéfique pour la Ligue 1. Mais est-ce vraiment le cas ?  L’armada redoutable du PSG ne masque-t-elle pas plutôt un championnat français qui continue à baisser de niveau ? Explications.


1044322-david-beckham-paris-le-31-janvier-2013-620x0-1.jpgParis et les autres

Ce n’est point un euphémisme. A regarder de près l’effectif parisien, il y a bien plus qu’un gouffre entre l’équipe de Carlos Ancelotti et le reste des poursuivants, y compris Lyon et Marseille, qui à la trêve étaient les plus à même de tenir la cadence infernale affichée par un PSG qui n’a plus encaissé de buts depuis 8 matchs et ce, même quand ses piliers défensifs sont absents (les deux Thiago et Alex). Lyon et Marseille affichant le même nombre de points que l’épouvantail (38 points à la trêve) n’était qu’une question de temps. Le week-end dernier, une nouvelle victoire parisienne (4-0 au Stadium contre un Toulouse nullissime) conjuguée aux défaites lyonnaise et marseillaise, place l’équipe de la capitale respectivement à 3 points de Lyon et 6 de l’OM. Que ces deux équipes ne suivent pas est dans la logique des choses mais qu’elles s’inclinent respectivement contre Ajaccio et Nancy, des équipes qui luttent pour le maintien (qui plus est, Marseille sans aucun fond de jeu s’incline à domicile), stigmatise la poursuite du nivellement de la Ligue 1 par le bas.

Signe de la folie des grandeurs des propriétaires du club (une folie qui fonctionne pour le moment), le PSG a doublé voire triplé tous les postes. Si des joueurs à la réputation solide (Néné, Sissoko) ou pas (Bodmer, Lugano) sont partis, le reste de l’effectif ferait rêver n’importe quelle écurie de Ligue 1 : 9 défenseurs solides dont 5 sont encore internationaux (Thiago Silva, Sakho, Jallet, Van der Wiel, Tiéné), 4 milieux défensifs dont 3 internationaux (Matuidi, Thiago Motta, Verratti, et Chantôme), 3 stars offensives (Pastore, Beckham, et Lucas, auteur de 3 passes décisives pour ses 3 premiers matchs), 4 attaquants de niveau international (Ibrahimovic incontournable, Ménez, Lavezzi, Gameiro).

Dans le même temps, Lyon et Marseille se séparent de leurs valeurs sûres, parties respectivement en Allemagne (Bastos) et en Angleterre, où Rémy rejoint deux autres ex-marseillais, lâchés l’été dernier (M’bia et Alou Diarra, ce dernier de retour à Rennes). Quant au désormais ex-international M’Vila (Rennes), il prend la direction du championnat de Russie (Rubin Kazan), nouvel eldorado des footballeurs souhaitant devenir archi-millionnaires.

newcastle-arsenal.jpgBraconage outre-manche

Si la Premier League a toujours constitué en raison de ses salaires affolants la destination favorite des footballeurs français (et autres désormais), force nous est de constater que cette tendance s’est muée en quasi-routine, témoin le nombre de joueurs partis cet hiver pour Newcastle malgré le mauvais classement de cette équipe (Moussa Sissoko, Gouffran, Debuchy, Yanga-Mbiwa), auxquels il convient d’ajouter le pillage toute nationalités confondues effectué ces dernières années. Pour ne citer que ceux-là : Sagna, Nasri, Diaby, Song, Koscielny, Giroud, Gervinho (Arsenal), Ben Arfa, Marveaux, Cabaye (Newcastle), Rémy (Queens Park Rangers), Piquionne (West Ham), Obertan (Manchester United), Malouda, Hazard (Chelsea). Les autres ne sont pas en reste. Valence (Espagne) récupère Rami, Mathieu et Cissokho, Malaga l’ancien lyonnais Toulalan. Le Real Madrid et l’AC Milan chipent même des joueurs à peine sortis de l’adolescence, respectivement Varane (Lens, 19 ans) et Niang (Caen, 16 ans)… Par ailleurs, des joueurs vieillissants ou/et en manque de jeu préféreront de même aller voir ailleurs (Hoarau en Chine, Néné au Qatar, Mohamed Sissoko à la Fiorentina)…

L’impossibilité de la Ligue 1 à s’aligner sur les salaires des quatre autres grands championnats (Angleterre, Italie, Espagne, Allemagne) fait que ce processus va inéluctablement se poursuivre. Si ces 4 pays présentent chacun au moins 2 clubs possédant de grosses capacités financières (1), en France il n’y a désormais que le PSG. Et comme les caisses qataries ressemblent à un puits sans fond, le club continuera à recruter des stars pendant que les autres auront du mal à préserver leurs meilleurs éléments (2). Bien pour le PSG comme on dit. Mais au vu du niveau technique affiché dans un nombre (trop) élevé de rencontres de Ligue 1 (pour Bastia-Evian de la 23ème journée, le journal L’équipe a indiqué que "le niveau technique était effarant"), dire que la présence de stars au PSG est bénéfique pour la Ligue 1 constitue un pas que nous ne franchirons pas.

Maroun Khair et Jihad Naoufal


(1) Barcelone et le Real Madrid en Espagne, le Bayern Munich, Schalke, et le Borussia Dortmund en Allemagne, et au moins 5 clubs en Angleterre et Italie.

(2) A noter que les footballeurs qui migrent le plus en Europe sont les français et les Brésiliens.

31/05/2010

A propos des 23

donbbbbb.jpgLes 23 de Raymond Domenech d'abord (ou à propos de la liste des joueurs appelés à la Coupe du monde 2010). Comme à chaque fois, la liste des joueurs sélectionnés suscite nombreux commentaires et polémiques. A notre tour de la commenter. Contrairement aux années précédentes, la liste des joueurs choisis est très cohérente et plutôt tout ce qu'il y a de plus normal, même si certains commentateurs ou anciens footballeurs ont critiqué certains choix. Rappelons donc certains faits du passé.

- Coupe du monde 98 : Dugarry n'avait pas sa place dans le groupe mais Zidane avait fait du lobbying auprès d'Aimé Jacquet.

- Coupe du monde 2002 : Boghossian et Djorkaeff n'avaient pas leur place mais avaient des passe-droits en raion de leur statut de champions du monde.

- Euro 2008 : Blessé, Vieira avait été sélectionné en raison de son statut de capitaine et champion du monde.

vieira.jpgCette fois-ci, Domenech n'a pas pris Vieira. D'anciens joueurs ont critiqué ce choix mais ils oublient que ce dernier a régulièrement été blessé cette saison et a très peu joué. Mauvaise foi ? On oublie souvent que les critères expliquant le groupe de joueurs allant à la Coupe du monde allient forme du moment, polyvalence (Diaby en est l'archetype), complémentarité entre les joueurs (Cheyrou ralentisseur de jeu ?), esprit collectif (exit Ben Arfa), mentalité, expérience... Vieira n'a donc pas sa place, pas plus que les jeunes Nasri ou Benzema, pas toujours ou pas vraiment titulaires dans leurs clubs cette saison (respectivement à Arsenal et au Real Madrid). En défense, le latéral droit Rod Fanny (Rennes) paye les frais de sa saison moyenne et laisse sa place à Anthony Réveillere, auteur d'un rendement très constant avec Lyon depuis plusieurs années. Gignac ne fut pas très fringuant avec Toulouse cette année (il avait terminé meilleur buteur de l'exercice 2008-2009) mais sa capacité de percussion et son adaptaton rapide chez les Bleus ont fait pencher la balance. Selon nous, le lillois Adel Rami et le sévillan Julien Escudé (présents dans la liste des 30) méritaient leur sélection mais il n'y a de la place que pour 4 défenseurs centraux et Domenech doit avoir ses raisons pour préférer dans le lot des inexpérimentés le bordelais Marc Planus.

Maradona et les autres

esteban-cambiasso.jpgLe cas du pibe de oro est différent. Le controversé sélectionneur argentin semble fonctionner à l'affect. Pas de Cambiasso ni de Zanetti, même pas présents dans la liste des 30. Ces deux là, titulaires à l'Inter viennent de remporter un fabuleux triplé Championnat-Chanpions League-Coupe d'Italie mais des rapports compliqués avec le premier et le statut de cadre très respecté du second ont du contrarier le génie. Bizarre... On pourra toujours dire que le très polyvalent Javier Zanetti est âgé de 36 ans, il demeure toutefois dans une forme éblouissante et est titulaire à Milan depuis plus de 15 ans. Mentionnons d'ailleurs que l'attaquant Martin Palermo a été sélectionné malgré ses 36 ans et son caractère fantasque, et alors que l'attaque argentine possède déja 5 grands noms : Messi, Tevez, Higuain, Milito et Aguero (quand même)... On notera par ailleurs la convocation du défenseur Ariel Garcé (Colon), 31 ans et novice sur le plan international alors que le défenseur de Barcelone, Gabriel Milito (le frère de l'autre) revient en grande forme après une grave blessure et une absence des terrains de plus d'un an (un peu juste ?). On ne comprend pas très bien non plus les présences au milieu de Jonas Guttierez qui évoluait tout de même cette saison en D2 anglaise (à Newcastle) et de Maxi Rodriguez (Liverpool), auteur ces dernières saisons de prestations en dents de scie. Enfin, on saura dans quelques semaines si Maradona s'est planté ou pas.

ronaldinh.jpgLe sélectionneur brésilien Dunga a également écarté des grandes gueules. Mais comme Adriano et Ronaldinho sont aussi connus pour leurs virées nocturnes et leur inconstance, on ne lui en tiendra pas rigueur. L'humilité a prévalu dans ce cas, témoin les sélections de Nilmar, Grafite et Luis Fabiano. Un joueur méritait sa place au moins autant que les deux premiers cités. Il s'agit du milanais Pato mais en raison de ses blessures récurrentes, Dunga n'a probablement pas voulu prendre de risque. En cas d'échec de la seleçao dans la conquête d'une 6ème coupe du monde, ses choix lui seraient certainement rappelés.

En Espagne, Vicente del Bosque a écarté Marcos Senna, un des grands artisans de la victoire espagnole à l'Euro 2008. Ce dernier paye les frais d'une saison décevante (Villareal ne termine que 8ème) et voit le jeune milieu Sergio Busquets (qui monte en puissance à Barcelone) lui chiper sa place. Un autre champion d'Europe ne sera pas du voyage non plus. L'attaquant de Fenerbahce Guiza est victime de l'éclosion de l'attaquant du Barca Pedro (photo ci-dessous), qui a tout de même rélégué cette saison Thiery Henry sur le banc. Et puis le championnat turc n'est pas celui d'Espagne. Donc surprise mais pas vraiment en fait...

pedro.jpgSurprise au Portugal où le milieu défensif Ze Castro (Deportivo La Corogne) a été préféré au capitaine du Sporting Portugal Joao Moutinho. Là aussi, la polyvalence a primé, Ze Castro pouvant évoluer au poste de défenseur central (dans le cas où Pepe, blessé, déclarerait forfait). L'absence de Ricardo Quaresma n'est pas une surprise. Mais comment ne pas évoquer celui qui fut considéré il n'y a pas si longtemps que cela comme le grans espoir du foot portugais ? Après 4 saisons pleines à Porto (2004-2008), il est transféré à l'Inter de Milan en vue de remplacer Luis Figo mais il ne parvient à s'imposer. Au mercato d'hiver (janvier 2009), il est prêté à Chelsea où il ne dispute que 5 rencontres de championnat. Retour ensuite à l'Inter où Mourinho ne lui accorde toujours pas sa confiance. Il n'aura disputé cette saison que 4 matchs de série A. Un grand gâchis et un retour imminent au Portugal ?

Pour terminer, voici quelques grands noms qui seront absents de la Coupe du monde : Ruud Van Nistelrooy (Pays-Bas/veillissant ?), Fransesco Totti et Mario Balotelli (Italie/perturbateurs ?), Amauri (Italie/naturalisé récemment et inexpérimenté ?)...

28/05/2008

France - Equateur 2-0

1151515656.jpgGomis au lieu de Cissé ? 

La France a entamé hier sa grosse préparation pour la phase finale de l'Euro 2008 qui débutera le 7 juin prochain. Au menu, 3 sélections sud-américaines dont l'Equateur hier (victoire 2-0), le Paraguay le 31 mai et la Colombie le 3 juin. Dans un match où on aura vu du bon et du moins bon, notamment une seconde mi-temps nettement meilleure que la première, c'est Batefimbi Gomis qui a marqué des points et 2 buts superbes pour sa première sélection. A se demander s'il n'aurait pas du être sélectionné plus tôt en équipe de France. Mais l'interrogation principale est la suivante : pourrait-il, à la surprise générale, être invité à l'Euro ? A la place par exemple d'un Djibril Cissé qui ne fut pas à son avantage ce soir ? Comme fut d'ailleurs ce dernier sélectionné pour la Coupe du monde 2002 sans avoir évolué précedemment en équipe de France ? Domenech a toutefois affirmé après la rencontre qu'"un jugement ne se fait pas sur 45 minutes"... Le suspense demeure. Au milieu, Lassana Diarra a également réalisé une très bonne prestation à la récupération (exit Flamini ?). On a également vu un très bon Samir Nasri à l'organisation du jeu, un Ben Arfa époustouflant par moments (des dribbles, une passe décisive, une superbe frappe) et décevant par d'autres (corners mal tirés, mauvais choix). Au niveau des gardiens, Frey et Mandanda se sont partagés les deux mi-temps et ont été très solides. Casse-tête : exit Landreau ou un des deux va partir ? Au sein de cette "équipe bis" qui a joué ce soir, certains se sont montrés, d'autres un peu moins. Et impossible de dire si cela sera décisif ou pas. Fin du suspense dans quelques heures. Les 30 pré-sélectionnés ne seront plus que 23.

Buts : Gomis (60e, 86e). 

France : Frey (Mandanda, 46e) - Sagnol (Clerc, 74e), Thuram, Escudé (Evra, 46e), Abidal - Nasri, L. Diarra, A. Diarra (Flamini, 46e), Ben Arfa (Malouda, 78e) - Cissé (Gomis, 46e), Anelka.

Equateur : Elizaga - De Jesus, Hurtado (cap.), Castro, Achilier - Valencia, Castillo, Ayovi, Saritama - Quiroz (Borja, 64e), Caicedo.

 

Autres matchs :

Allemagne - Biélorussie 2-2 : Klose (10e), Korytko (20e c.s.c) ; Bulyga (61e, 88e).

République Tchèque - Lituanie 2-0 : Koller (39e, 62e).

Monténégro - Kazakhstan 3-0 : Dalovic (15e, 45e), Drincic (21e).

Albanie - Pologne 0-1 : Zurawski (3e).

Autriche - Nigéria 1-1 : Kienast (12e) ; Uche (19e).

26/03/2008

France A' - Mali 3-2

2119662822.jpgL'équipe de France A' a alterné le très bon et le moins bon ce mardi en match amical face au Mali (au Stade Charlety), marquant 3 buts en première mi-temps et en encaissant 2 en seconde. Alors que les 23 places pour l'Euro 2008 coûteront très cher, quelques joueurs se sont fait remarquer et ont marqué des points. Il s'agit d'abord de Nasri et Rothen, en difficulté avec leurs clubs respectifs de Marseille et Paris (mais dans des contextes différents). Le premier a inscrit un but et offert une passe décisive. Le second a marqué un penalty et bien percuté sur son aile gauche. Autre joueur en vue, le milieu de terrain lyonnais Mathieu Bodmer, nouveau venu et auteur d'un très bon match. Il pourrait être le 23ème homme de l'Euro. Appelé en renfort pour pallier le forfait de Louis Saha, Florent Sinama-Pongolle a également effectué un bon match et marqué un but. Mais la concurrence en attaque (Henry, Benzema, Anelka) l'empêchera certainement d'être convoqué pour l'Euro. Comme contre la RDC en février dernier, le trident Briand-Nasri-Rothen a évolué derrière l'attaquant de pointe. En février c'était Cissé (qui évoluera demain avec les A contre l'Angleterre). Ce soir, ce fut Sinama-Pongolle. En défense, Squillaci n'a pas été aligné alors que son coéquipier de Lyon, Boumsong, était capitaine et évoluait en charnière centrale avec le jeune lillois Rami (auteur d'un bon match). L'Euro s'éloigne pour Squillaci et pour un autre lyonnais, Ben Arfa, dont l'entrée en jeu à la mi-temps n'a rien apporté au niveau de la construction du jeu. Place ce mercredi aux A qui affronteront l'Angleterre de Fabio Capello dans un match qui s'annonce engagé.

Buts : Nasri (2e), Rothen (32e s.p), Sinama-Pongolle (45e+2) pour la France ; M. Diarra (62e), Maïga (72e) pour le Mali.

Avertissements : Boumsong (36e) pour la France ; Diakité (34e), Maïga (72e) pour le Mali.

France : Mandanda (Lloris, 46e) - Delpierre, Rami (Givet, 72e), Boumsong (cap.), Clichy (Réveillère, 46e) - Mavuba, Bodmer - Briand, Nasri (Rémy, 52e), Rothen (Ben Arfa, 46e) - Sinama-Pongole.

Non utilisé : Squillaci.

Mali : M. Sidibé - F. Diawara, S. Traoré (Diamoutène, 46e), Kanté (B. Koné, 46e), Tamboura - T. N'Diaye (Diakité, 51e), J. Kébé (A. Sidibé, 40e), M. Diarra (cap.), D. Sidibé - M. Diallo (Maïga, 66e), D. Traoré (S. Coulibaly, 51e).

21/05/2007

Ligue 1 - 37ème journée

medium_marseille_-_ste.2.jpg

Marseille accroche la Champions league 

Principale info de la soirée, Marseille sera en Champions league la saison prochaine. L'OM est parvenu donc à ce qu'il n'avait pas été capable de réaliser les 2 dernières saisons. Après la déception de la finale de Coupe de France perdue la semaine dernière contre Sochaux, une interrogation persistait, concernant l'état de motivation des troupes. Ribery, Nasri et les autres ont donc relévé la tête, en s'imposant à Saint-Etienne (2-1), où ils n'avaient plus gagné depuis la saison 92-93 (2-0, buts de Völler et Desailly). Efficace ces derniers temps, Cissé avait ouvert le score d'une frappe splendide des 18 mètres dans la lucarne opposée. En face, Feindouno répondait presque de la même manière. Frappe des 18 m., mais dans l'autre lucarne. L'OM la veut cette Champions league - sa magnifique fin de saison en atteste - et Pagis offrait au remplaçant Valbuena son premier but en Ligue 1. Cette victoire, conjuguée aux matchs nuls de Bordeaux (au Mans) et Lens (contre Nice) est donc synonyme de qualification directe (4 points séparent Marseille des poursuivants). Samedi prochain, contre Sedan, les Olympiens se contenteront de faire plaisir à leur public.

Un autre finaliste de la Coupe de France (vainqueur celui-ci), Sochaux, était quant à lui bel et bien démobilisé. Les Doubistes ont pris 5 buts à Nancy (5-2) qui remonte au classement depuis plusieurs journées et peut espérer accrocher l'Intertoto. Rennes finit fort également et grâce à sa nette victoire contre Lorient (4-1), n'est plus qu'à 1 point de Lens et Bordeaux (56 points). La lutte pour le tour préliminaire de la Champions league sera très chaude lors de la dernière journée. Avec ces 3 équipes citées, Toulouse peut également postuler à cette place. Si les 3 points sur tapis vert nantais sont lui étaient attribués (la décision sera prise jeudi), les joueursd'Elie Baup auraient 55 points. A Nantes justement, le match était sans enjeu pour les locaux, déja relégués. On pouvait voir dans les tribunes des banderoles affichant "Dassault [actionnaire principal du club] dégage". Alors que les score était 0-0 et qu'il restait 5 minutes à jouer, les supporters ont envahi la pelouse. La victoire devrait être donc attribuée dans les prochains jours à Toulouse (sur tapis vert, 0-3). Côté nantais, la saison aura été une totale désilusion jusqu'au bout.  La défaite de Troyes à Paris (1-2), conjuguée aux matchs nuls de Valenciennes et Nice, envoie officiellement les Aubois en Ligue 2. Grâce à un nouveau but décisif du jeune polonais Jelen (10 buts cette saison, il devrait exploser l'an prochain), Auxerre a eu raison de Lille (2-1) et remonte à la 8ème place. L'emblématique Fabien Cool a fait ses adieux au public de l'Abbé-Deschamps. Il raccrochera les crampons au terme de cette saison. Lyon, sacré depuis longtemps, s'est incliné à Monaco (1-0).

Dimanche, lors de la soirée de la remise des Oscars du football, le lyonnais Florent Malouda a été élu meilleur joueur de la saison. il succède à son coéquipier Juninho. La perle marseillaise Samir Nasri remporte la palme de meilleur espoir. Gérard Houllier a été élu meilleur entraîneur. Par ailleurs, l'équipe-type de la saison est la suivante : Teddy Richert (Sochaux, meilleur gardien) - Bakary Sagna (Auxerre), Hilton (Lens), Cris (Lyon), Abidal (Lyon) - K. Keita (Lille), Nasri (Marseille), Sey. Keita (Lens), Malouda (Lyon) - Savidan (Valenciennes), Elmander (Toulouse).

Samedi 19 mai :

Monaco - Lyon 1-0 : Menez (58e).

Nancy - Sochaux 5-2 : Fortuné (20e, 80e), Puygrenier (32e), B. Gavanon (68e), Sauget (90e+1) ; Birsa (45e), Dagano (89e).

Nantes - Toulouse 0-0 : le match a été arrêté à la 85ème minute (envahissement de la pelouse) et devrait être donné gagné à Toulouse sur tapis vert.

Saint-Etienne - Marseille 1-2 : Feindouno (69e) ; D. Cissé (55e), Valbuena (86e).

Sedan - Valenciennes 1-1 : Hassli (49e) ; Job (63e).

PSG - Troyes 2-1 : Pauleta (70e s.p, 77e) ; Nivet (23e).

Lens - Nice 0-0

Le Mans - Bordeaux 1-1 : Grafite (59e) ; Perea (68e).

Auxerre - Lille 2-1 : Kahlenberg (15e), Jelen (79e) ; K. Keita (29e).

Rennes - Lorient 4-1 : Melchiot (2e), Br. Cheyrou (51e), Utaka (78e), Jeunechamp (88e) ; Ewolo (23e).

Classement : 1.Lyon 78 ; 2.Marseille 61 ; 3.Lens 57 (+9) ; 4.Bordeaux 57 (+6) ; 5.Rennes 56 ; 6.Sochaux 54 ; 7.Toulouse 52* ; 8.Auxerre 51 ; 9.Saint-Etienne 49 (+3) ; 10.Lille 49 (+2) ; 11.Nancy 49 (-5) ; 12.Lorient 49 (-6) ; 13.Monaco 48 (+5) ; 14.Le Mans 48 (-1) ; 15.PSG 45 ; 16.Valenciennes 43 ; 17.Nice 42 ; 18.Troyes 36 ; 19.Sedan 35 ; 20.Nantes 34*.

Buteurs : Pauleta (PSG) 14 buts ; Savidan (Valenciennes) 13 ; Niang (Marseille), Grafite (Le Mans) 12.