Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2015

Côte d'Ivoire / Irlande

Flag_of_Ireland.svg.pngDeux nouveaux drapeaux se ressemblant de près. Les deux sont composés de trois bandes verticales de même dimension et comportant les mêmes couleurs, à la nuance près que dans le cas irlandais (premier drapeau), le mât est placé du côté de la couleur verte. Mis à part cette différence non négligeable, le ton des couleurs semble presque le même. Par contre, les dimensions des drapeaux diffèrent (1:2 pour l'Irlande ; 2:3 pour la Côte d'Ivoire. Le drapeau de l'Irlande est attesté depuis 1830 mais sa première utilisation dans sa disposition actuelle est à mettre au compte du mouvement Jeune Irlande (1848). Le drapeau sera ensuite brandi par les mouvements révolutionnaires irlandais suite aux événements sanglants de 1916 (victoire contre les troupes britanniques puis proclamation de l'indépendance le 24 avril). Lorsque la souveraineté irlandaise est ratifiée (le 27 janvier 1919), il devient officiel (1).

Flag_of_Côte_d'Ivoire.svg.pngInspiré du drapeau de la France, le Irish tricolour comporte le vert naturellement, couleur emblématique de l'Irlande et plus précisément du mouvement catholique de libération (2). Le blanc symbolise la paix entre les deux communautés, catholique et protestante, tandis que l'orange symbolise la victoire protestante le 30 juillet 1690 du roi d'Angleterre Guillaume III sur les partisans catholiques de Jacques II à la Boyne. Cela représente un esprit positif et d'apaisement puisque les protestants sont très minoritaires. Dans le cas de la Côte d'Ivoire (indépendance acquise en 1960), le blanc est également symbole de paix, tandis que l'orange renvoie à la savane du nord du pays. Quant au vert, il représente à la fois l'espoir et les forêts du sud du pays. Le drapeau fut adopté avant l'indépendance, le 3 décembre 1959.

(1) La reconnaissance de cette indépendance par la couronne britannique intervient le 6 décembre 1922.

(2) Pour plus de détails concernant la génèse de la symbolique du vert, Cf.

http://www.crwflags.com/fotw/flags/ie-green.html

17/07/2014

Pays-Bas / Luxembourg

drapeau à trois bandes horizontales égales,pays-bas,hollande,luxembourg,drapeau pays-bas,drapeau luxembourgPour ne pas confondre ces deux drapeaux, il suffit de se dire que les couleurs bleu et rouge de celui des Pays-Bas (premier drapeau) sont légèrement plus foncées que celles du drapeau du Luxembourg (difficile de noter la très légère différence de proportion). Officiellement le bleu néerlandais est bleu outre-mer tandis que le luxembourgeois est bleu ciel. Le drapeau de la Hollande remonte à 1581, date qui marque la création des Provinces-Unies (1581-1795), après la guerre d'indépendance menée par ces territoires contre la domination espagnole. C'est l'instigateur de cette révolte, Guillaume 1er d'Orange-Nassau (1533-1584), qui créa ce drapeau, nouvel emblème des sept provinces du nord (le sud correspond aujourd'hui à la Belgique et au Luxembourg). Lorsque les Provinces-Unies devinrent la République de Batavie (1795-1806), sous influence française, les couleurs du drapeau furent conservées. Elles ne changèrent pas non plus lors du retour au pouvoir de la maison d'Orange (et de la création du Royaume de Hollande) en 1806, et furent officialisées par décret le 19 février 1937. La loi ne donne pas d'explication aux couleurs. Lors de sa révolte, Guillaume d'Orange estimait qu'elles étaient celles des sept provinces.

drapeau à trois bandes horizontales égales,pays-bas,hollande,luxembourg,drapeau pays-bas,drapeau luxembourgLe drapeau du Luxembourg trouve son origine dans la participation de cette province - intégrée au Royaume uni des Pays-Bas en 1815 - à la Révolution belge de 1830 contre ce même royaume. L'adoption des trois couleurs fut confirmée le 12 juin 1845 par une circulaire de Gaspard-Théodore-Ignace de la Fontaine, gouverneur du Grand-Duché de Luxembourg. Contrairement à ce que certaines sources pourraient affirmer, le drapeau n'est pas copié sur celui des Pays-Bas. Les couleurs bleu, blanc et rouge seraient celles des armoiries des comtes et ducs du Luxembourg (voir le drapeau plus bas). Mais rien n'est sûr car une autre hypothèse affirme que le drapeau serait inspiré de celui de la France en raison de la popularité au sein de certains cercles luxembourgeois des idées de la Révolution. Le drapeau fut rendu officiel le 23 juin 1972 puis ses proportions furent légèrement modifiées le 27 juillet 1993. Enfin, en octobre 2006, le député Michel Wolter annonça vouloir proposer un projet de loi remplaçant l'actuel drapeau par le pavillon maritime (voir plus bas). Le 6 juillet 2007, le Conseil du Gouvernement annonça que le drapeau civil (identique au pavillon maritime mais d'une proportion différente) pouvait être utilisé aux côté du drapeau tricolore sur le sol luxembourgeois. J. N

drapeau à trois bandes horizontales égales,pays-bas,hollande,luxembourg,drapeau pays-bas,drapeau luxembourg

24/12/2013

République sahraouie

600px-Flag_of_the_Sahrawi_Arab_Democratic_Republic.svg.pngToujours dans la catégorie des Etats non reconnus, la République arabe sahraouie démocratique - occupant la partie sud du Maroc - s'est autoproclamée Etat indépendant le 27 février 1976 sur l'ensemble de la région du Sahara occidental. Toutefois, le territoire, d'une superficie de 266.000 km², est occupé à 80% par le Maroc qui n'en a jamais reconnu la souveraineté.

La question est complexe puisque la république sahraouie prit son indépendance vis-à-vis de l'Espagne et non du Maroc (les régions administratives du Maroc prirent leur indépendance l'une après l'autre). Dès lors, l'ONU ne reconnaît pas cet Etat mais ne reconnaît pas non plus la revendication marocaine sur celui-ci. Chose étrange, l'Union Africaine reconnaît cet Etat depuis 1982 (ce qui a entraîné le départ du Maroc de cette organisation), alors qu'aucune instance internationale (ONU, OCI, LEA) ne le fait. Avec le Somaliland, la République sahraouie est donc le deuxième Etat africain non reconnu, à la différence près que si comme le Somaliland, elle possède son propre gouvernement (président, premier ministre) et sa monnaie (peseta sahraouie), elle ne contrôle pas la totalité de son territoire "officiel", où se trouve d'ailleurs la capitale Laâyoune, remplacée temporairement par la ville de Bir Lehlou, située en zone sous contrôle sahraoui. A l'heure actuelle, une quarantaine d'Etats (la plupart en Afrique) reconnaissent cet Etat.

Calqué sur les drapeaux de la Jordanie et de l'Autorité palestinienne (voir plus bas), le drapeau reprend les couleurs panarabes : 

- triangle rouge : maison Hachémite du prophète Mahomet

- bande noire : dynastie Abbaside de Bagdad (750-1258)

- bande blanche : dynastie Omeyyade de Damas (661-750)

- bande verte : dynastie Fatimide du Caire (969-1171)

Quant à l'étoile et au croissant de lune (symbole de l'Islam), ils sont également présents sur nombreux drapeaux de pays arabes. J. N

800px-Flag_of_Jordan.svg.png Jordanie

 

 

 

800px-Flag_of_Palestine.svg.pngAutorité Palestinienne

 

 

18/12/2013

Somaliland

etat non reconnu,somaliland,somalie,drapeau du somalilandNous revenons ici à un Etat non reconnu (1). Il s'agit ici du Somaliland, non reconnu par aucun Etat du monde. Cet ancien territoire britannique avait accédé à l'indépendance en 1960 (et fut reconnu par une trentaine de pays) avant de s'unir à la Somalie quelques jours plus tard. En 1991, suite à un conflit avec le gouvernement central somalien, le Somaliland s'en sépare. Situé au nord de la Somalie, "coïncé" entre celle-ci, l'Ethiopie, et Djibouti (et possédant une façade maritime), il est composé de six anciennes régions administratives somaliennes (Awdal, Togdheer, Sanaag, Saaxil, Sool, Woqooyi Galbeed). D'une superficie de 137.600 km², et peuplé d'un peu plus de 4 millions d'habitants, cet Etat de facto possède sa propre monnaie (le shilling du Somaliland), un gouvernement (capitale : Hargeisa)...etc. L'indicatif téléphonique par contre est le même qu'en Somalie (252). Sa non-reconnaissance n'empêche pas toutefois l'Ethiopie d'utiliser son port de Berbera comme débouché maritime (2). Sur le drapeau (adopté le 14 octobre 1996), figurent les couleurs panarabes (vert, noir, rouge, blanc), présentes sur la plupart des drapeaux des pays arabes et issues du drapeau de la Révolté arabe ménée par le shérif de la Mecque, Hussein ben Ali, durant la Première guerre mondiale. Sur la bande verte, figure la chahada, présente également sur le drapeau de l'Arabie Saoudite. L'étoile au centre symbolise les 5 régions historiques des Somalis (Somalie, Somaliland, Kenya du nord-est, Djibouti, Ogaden (sud-est de l'Ethiopie)). De 1991 à 1996, était utilisé un drapeau différent (voir plus bas). J. N

etat non reconnu,somaliland,somalie,drapeau du somaliland

 

 

 

 

(1) Pour les autres Etats non reconnus figurant dans cette catégorie, se reporter au tag "Etat non reconnu".

(2) L'indépendance en 1993 de l'Erythrée, incluse précédemment dans l'Ethiopie, a fait perdre à cette dernière sa façade maritime.

11/12/2013

Ethiopie

ethiopie,drapeau ethiopie,menelik ii,negusse,negus,mengistuParmi les pays d'Afrique, l'Ethiopie (1.110.000 km²) est un des plus anciennement indépendants (1). Il fut d'ailleurs l'un des rares à préserver sa souveraineté lors du découpage de l'Afrique, orchestré par les puissances occidentales au XIXème siècle. Les couleurs du drapeau (qui allaient influencer celles de nombreux pays d'Afrique) remontent à Menelik II (1844-1913), Negusse Negest d'Ethopie à partir de 1899. En 1896, il remportait la décisive bataille d'Adoua contre les troupes d'occupation italiennes. Conçu un mois avant cette bataille (en février), le drapeau fut adopté officiellement en 1897, mais en lieu et place de l'étoile au centre, figurait un lion de Juda (un lion couronné) portant une croix (voir ci-dessous). L’emblème au milieu fut modifié à quatre reprises, au gré des changements de régime, en 1975 (abolition de la monarchie), en 1987 (fin du gouvernement de la junte militaire "Derg"), en 1991 (fin de la République populaire démocratique d'Ethiopie (RPDE) de Mengistu Haile Mariam), puis en 1996 (suite à la proclamation en août 1995 de la République fédérale démocratique d'Ethiopie (RFDE), date à laquelle fut ajoutée l'étoile sur fond bleu qui symbole l'unité et la diversité (les rayons représentant la prospérité). Le drapeau actuel fut adopté le 6 février 1996. Les trois bandes horizontales n'ont jamais changé. Le rouge à la force, le jaune à la paix et l'harmonie, tandis que le vert symbolise la terre et l'espoir. J. N.

(1) Le premier étant le Liberia (1847).

 

ethiopie,drapeau ethiopie,menelik ii,negusse,negus,mengistu1897-1975

 

 

 

 

ethiopie,drapeau ethiopie,menelik ii,negusse,negus,mengistu

1975-1987

 

 

 

 

ethiopie,drapeau ethiopie,menelik ii,negusse,negus,mengistu1987-1991

 

 

 

ethiopie,drapeau ethiopie,menelik ii,negusse,negus,mengistu

1991-1996

14/01/2012

Azerbaïdjan

azerbaïdjan,caucase,drapeau azerbaïdjanOn termine avec la dernière ex-république soviétique turcophone. Le drapeau fut d'abord utilisé entre 1918 et 1920, période de guerre civile dans l'Empire russe, suite à aux deux révolutions russes de février et octobre 1917. Il fut celui de l'éphémère Répblique de Transcaucasie. Le bleu renvoie renvoie aux racines turques du peuple azéri, le vert à ses racines musulmanes et le rouge au progrès et à la modernisation. La signification de ces couleurs fut exprimée par le leader nationaliste Ali Bey Hussein Zade. Le croissant de lune est également un symbole de l'islam et l'étoile à 8 branches renvoie officiellement aux 8 familles ethno-linguistiques de l'islam et ce qui est étonnant est que 7 branches uniquement sont cités ! C'est du moins l'information fournie par les différents sites spécialisés. Il s'agit des groupes suivants : Azéris d'Azerbaïdjan, Ottomans (turcs d'Anatolie), Chagataï (ou turkmènes), Kiptchaks (Kazakhs et Kirghizs), Seldjouks (Azéris d'Iran) et Turkomans (Turkmènes du Turkménistan)... Très étonnant. Il faut préciser qu'aujourd'hui cette classification n'a pas vraiment de valeur. Par ailleurs, opérer une classification des peuples turcs est très compliqué à réaliser, en raison des mélanges de populations (sans oublier l'influence perse sur l'Asie centrale) qui se sont fait tout au long de l'histoire de l'Asie centrale, des migrations est-ouest...etc.

31/12/2011

Karatchaevo-Tcherkessie

drapeau à trois bandes horizontales égales,karatchaevo-tcherkessie,russie,caucase,adyguée,kabardino-balkarie,ingouchie,abkhazie,ossétie du sud,daghestan,arménie,haut-karabakh,azerbaïdjanLa République de Karatchaevo-Tcherkessie (14.100 km² ; 400.000 hab.) fait partie de la Fédération de Russie. A l'image du Caucase, elle est multi-ethnique. Il faut préciser qu'à la base les Tcherkesses se divisent traditionellement en Tcherkesses occidentaux et orienteaux mais le pouvoir soviétique, lors de la formation administrative du Caucase et dans un but de "diviser pour régner", en fait autrement durant les années 30. Les Tcherkesses orientaux ont été divisés en Kabardes - qui partagent la République de Kabardino-Balkarie avec les Balkars - et Tcherkesses. Quant aux Tchekesses occidentaux, ils ont été appelés Adygéens et composent donc la République Adyguée. Dans ces trois républiques où les Tcherkesses sont éparpillés, ces derniers ne sont pas majoritaires. En Karatchaevo-Tcherkessie, ils représentent 12% de la population (Karatchaï 41% ; Russes 31%). Toujours dans un esprit d'éteindre les velléités de séparatisme au Causase, Staline déporta en 1950 les Ingouches  et les Tchétchènes. En tout état de cause, la division administrative soviétique n'a pas suffi et a laissé des traces, témoin les guerres de Tchétchénie, les détachements récents de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud situées en Géorgie, ou encore l'éternel conflit du Haut-Karabagh opposant les Etats azéri et arménien. Le drapeau comporte trois bandes horizontales égales. Le bleu symbolise la paix, les bonnes intentions, et la sérénité. Le vert renvoie à la nature, la fertilité, et la prospérité. Le rouge est symbole de chaleur et d'amitié entre les nations. Au milieu, dans un cercle, on aperçoit un soleil s'élevant au dessus des montagnes, il représente l'espoir des peuples du Caucase dans un avenir radieux. Le drapeau fut adopté en 1994.

 

20/10/2011

Kabardino-Balkarie

caucase,kabardino-balkarie,russie,drapeau kabardino-balkarie,mont elbrouz,drapeau à trois bandes horizontales égales,karatchaïevo-tcherkessie,géorgie,ossétie du sud,ossétie du nord,ingouchie,daghestan,tchétchénieSituée dans le Caucase, la République de Kabardino-Balkarie est un sujet de la Fédération de Russie (Superficie : 12.000 km² ; Population : 900.000 habitants). Bien que Kabardes et Balkars forment les  deux groupes nationaux titulaires, les seconds cités ne sont pas majoritaire. Cela remonte aux années   30 et au découpage ethno-territorial opéré en Union soviétique par Staline. Dans le Caucase, véritable mosaïque ethnique, le découpage administratif a été fait selon la formule du "diviser pour régner", afin d'éteindre toute vélléité de séparatisme (1). Apparentés aux Karatchaïs, les Balkars se sont vus partager un territoire avec les Kabardes, apparentés aux Tcherkesses, Karatchaïs et Tcherkesses formant la République voisine de Karatchaïevo-Tcherkessie... Adopté le 21 juillet 1994, le drapeau comporte trois bandes horizontales égales. Le bleu représente le ciel, le vert les champs. Quant au blanc, il symbolise les montagnes du Caucase, entourées de neige. Au centre, figure la silhouette du mont Elbrouz, le plus haut sommet d'Europe (5642 m).

(1) Ce qui n'a pas empêché les guerres de Tchétchénie (94-96 ; 1999-2000), la rébellion au Daghestan (1999), une violence chronique dans les républiques voisines d'Ossétie du Nord et d'Ingouchie, et le "détachement" de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, de la Géorgie (2008).

09/10/2011

Ouzbékistan

Uzbekistan.pngNous abordons la 5ème et dernière ex-république soviétique d'Asie centrale (les autres ont déja été traitées). Comme les autres, l'Ouzbékistan, fort d'une histoire politique fort complexe, a du, nous explique Olivier Roy, politologue français de renom et spécialiste de l'Asie centrale (1), se réinventer une histoire (2), afin de renforcer sa légitimité qui s'appuie désormais sur l'identité ethno-territoriale. Riche en hydrocarbures, l'Ouzbékistan est égaleemnt un des principaux pays producteurs de coton. D'une superfice de 447.400 km², il demeure sans façade maritime (si ce n'est une mer d'Aral en voie de disparition) et est entouré de 5 pays. Le pays est gouverné d'une main de fer par Islam Karimov, président depuis mars 1990... Adopté depuis le 18 novembre 1991, soir environ trois mois après la déclaration d'indépendance, le drapeau comporte 3 bandes horizontales égales, séparées de deux lisières rouges. Deux versions expliquent la symbolique des 12 étoiles (sur 3 niveaux), la plus pausible renvoie aux 12 districts administratifs de l'Ouzbékistan, la seconde renvoie aux 12 mois de l'ancien calendrier musulman. Si le croissant de lune est un symbole musulman (88% des Ouzbeks le sont), il est officiellement dit qu'il est symbole de la renaissance de la nation. Incertitude également au niveau des couleurs. Si le rouge fait unanimité (la force), le vert (nature / islam / hospitalité), le blanc (paix / justice) et le bleu (ciel / eau / bannière du conquérant Tamerlan (3)) font débat. Du moins, c'est la conclusion de nos recherches dans différents sites.

 

(1) La nouvelle Asie centrale, Paris, Seuil, 1996.

(2) Comme la Turquie, par exemple, dut le faire après la fin de l'Empire ottoman (1919) et la création de la République de Turquie par Mustafa Kemal "Atatürk".

(3) Fondateur d'un vaste empire (XIVème siècle) en Asie centrale qui comprenait entre autres le territoire de l'Ouzbékistan actuel.

04/10/2011

Komis

russie,komis,république des komis,langue finno-ougrienne,drapeau à trois bandes horizontales égalesSujet de la de la Fédération de Russie, la République des Komis totalise 415.900 km² (900.000 habitants). La très faible température (-20° de moyenne en janvier) explique une densité de population extrêmement faible (2.3 hab/km²). Les Komis sont un peuple finno-ougrien (la République des Komis est toute proche de la Finlande) et leur langue, le Komi, appartient au sous-groupe permien des langues finno-ougriennes (auxquelles font partie le finnois, l'estonien et le hongrois). Ils représentent 25% de la populations tandis que les Russes sont de l'ordre de 59% (chiffres de 2002). Convertis au christianisme orthodoxe au XIVème siècle, les Komis sont intégrés à l'Empire russe au XVème. A noter que la taïga représente 70% de ce territoire gelé et les marais 15%. Adopté en 1991, le drapeau comporte trois bandes horizontales classiques. Le bleu symbolise le ciel, le vert symbolise la taïga, et le blanc renvoie à la neige (la République est toute proche de l'Arctique).