Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2018

Egypte - Irak - Syrie - Yémen

800px-Flag_of_Egypt.svg.pngHormis le fait que ces quatre Etats présentent des drapeaux similaires, ils ont également en commun une histoire toute récente très mouvementée (l'adjectif est faible). Trois de ces pays arabes du Moyen-Orient ont vécu en 2011 le "Printemps arabe". Après une Première révolution (25 janvier-11 février 2011) qui mettait sur la touche le président Hosni Moubarak mais qui se terminait le 3 juillet 2013 avec le renversement de Mohamed Morsi (1), l'Egypte rentrait dans le rang avec le retour d'une présidence exercée par un homme issu de l'armée (Al-Sissi). Modifié à plusieurs reprises durant la deuxième moitié du XXème siècle, le drapeau (voir ci-contre) fut le même que celui de la Syrie entre 1958 et 1961 (les deux pays formaient à ce moment-là l'éphémère République Arabe Unie) puis entre 1972 et 1980 (les deux pays formant avec le Yémen une autre association éphémère, l'Union des Républiques arabes).

800px-Flag_of_Syria.svg.pngLe drapeau actuel date du 4 octobre 1984 (proportions 2:3) et porte au milieu de la bande blanche l'Aigle de Saladin (2) portant un écu et un bandeau portant le nom du pays en arabe. Plongée depuis 2011 dans ce qu'on peut appeler une guerre civile et régionale très complexe, la Syrie a changé de drapeau pas moins de neuf fois depuis 1920. Réadopté le 30 mars 1980, celui-ci (2ème drapeau) est le même que celui de la République Arabe Unie (voir plus haut), avec une couleur rouge légèrement éclaircie. Les deux étoiles représentent ainsi la Syrie et l'Egypte.

225px-Flag_of_Iraq.svg.pngInutile de rappeler ce que vécut l'Irak depuis 2003 : invasion américaine, guerre civile, présence de l'Etat islamique (Daech) sur une portion du territoire... Au centre de la bande du milieu (3ème drapeau, est inscrite (version courte) la shahâda, la profession de foi de l'islam dont elle constitue le premier des cinq piliers. Avec le Somaliland et l'Arabie Saoudite, l'Irak est la troisième entité politique à arborer ce symbole. Après la guerre civile (1967-1990) dont la fin marquait l'unification du Yémen, celui-ci entrait dans une nouvelle guerre locale en 2004 (Guerre du Saada).

225px-Flag_of_Yemen.svg.pngA celle-ci se conjuguait la Révolution yéménite du Printemps arabe (27 janvier 2011-25 février 2012), mouvement de contestation populaire qui s'acheva avec le départ du président de la République Ali Abdallah Saleh. En 2014, une nouvelle guerre civile éclate, opposant la rébellion chiite Houthi aux forces fidèles à l'ex-président Saleh (celui-ci est tué par les Houthis le 7 décembre 2017). En mars 2015, le conflit s'internationalisait avec l'intervention militaire d'une coalition de pays arabes menée par l'Arabie Saoudite. Seul PMA du Moyen-Orient (si l'on considère que l'Afghanistan n'est pas compris dans cette zone géographique), le Yémen vit actuellement une famine touchant 8 millions de personnes (la population totale est de 26 millions). Son parcours politico-économique récent en fait par excellence ce qu'on appelle un Etat failli, ou encore, un Etat effondré. Les couleurs du drapeau adopté le 22 mai 1990 sont, comme pour les trois autres drapeaux, les couleurs panarabes : 

- bande rouge : maison Hachémite du prophète Mohamed

- bande blanche : dynastie Omeyyade de Damas (661-750)

- bande noire : dynastie abbasside de Bagdad (750-1258) (3)

 J. N

Flag_of_the_United_Arab_Republic.svg.png

 

 

République arabe unie (1958-1961)

 

 

Flag_of_Egypt_(1972-1984).svg.png

 

 

Union des Républiques arabes (1972-1977)

 

 

(1) Président du Parti Liberté et Justice (formation politique issue des Frères musulmans), il remporte l'élection présidentielle du 14 juin 2012, devenant le premier président égyptien élu démocratiquement. Le 3 juillet 2013, il est renversé par un coup d'Etat militaire, à la suite d'un vaste mouvement de contestation populaire.

(2) Objet panarabe utilisé en héraldique comme ornement extérieur de l'écu, l'Aigle de Saladin tire son origine du vizir d'Egypte Saladin qui avait unifié le monde arabe au XIIème siècle.

(3) Le vert est également une couleur du panarabisme (représentant la dynastie Fatimide) et se trouve sur d'autres drapeaux de pays arabes comme ceux de l'Autorité palestinienne et de la Jordanie.

18/12/2013

Somaliland

etat non reconnu,somaliland,somalie,drapeau du somalilandNous revenons ici à un Etat non reconnu (1). Il s'agit ici du Somaliland, non reconnu par aucun Etat du monde. Cet ancien territoire britannique avait accédé à l'indépendance en 1960 (et fut reconnu par une trentaine de pays) avant de s'unir à la Somalie quelques jours plus tard. En 1991, suite à un conflit avec le gouvernement central somalien, le Somaliland s'en sépare. Situé au nord de la Somalie, "coïncé" entre celle-ci, l'Ethiopie, et Djibouti (et possédant une façade maritime), il est composé de six anciennes régions administratives somaliennes (Awdal, Togdheer, Sanaag, Saaxil, Sool, Woqooyi Galbeed). D'une superficie de 137.600 km², et peuplé d'un peu plus de 4 millions d'habitants, cet Etat de facto possède sa propre monnaie (le shilling du Somaliland), un gouvernement (capitale : Hargeisa)...etc. L'indicatif téléphonique par contre est le même qu'en Somalie (252). Sa non-reconnaissance n'empêche pas toutefois l'Ethiopie d'utiliser son port de Berbera comme débouché maritime (2). Sur le drapeau (adopté le 14 octobre 1996), figurent les couleurs panarabes (vert, noir, rouge, blanc), présentes sur la plupart des drapeaux des pays arabes et issues du drapeau de la Révolté arabe ménée par le shérif de la Mecque, Hussein ben Ali, durant la Première guerre mondiale. Sur la bande verte, figure la chahada, présente également sur le drapeau de l'Arabie Saoudite. L'étoile au centre symbolise les 5 régions historiques des Somalis (Somalie, Somaliland, Kenya du nord-est, Djibouti, Ogaden (sud-est de l'Ethiopie)). De 1991 à 1996, était utilisé un drapeau différent (voir plus bas). J. N

etat non reconnu,somaliland,somalie,drapeau du somaliland

 

 

 

 

(1) Pour les autres Etats non reconnus figurant dans cette catégorie, se reporter au tag "Etat non reconnu".

(2) L'indépendance en 1993 de l'Erythrée, incluse précédemment dans l'Ethiopie, a fait perdre à cette dernière sa façade maritime.