Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2013

Lincoln

abraham lincoln,peter mcrobbie,jared harris,bruce mcgill,james spader,jackie earle healy,hal holbrook,lincoln,steven spielberg,daniel day-lewis,joseph gordon-levitt,michael stuhlbarg,sally field,tommy lee jones,david strathairnDans ce qui est une sorte de suite d'Amistad (1997), le grand réalisateur américain Steven Spielberg adapte le roman de Doris Kearns Goodwin, Team of Rivals : The Political Genius of Abraham Lincoln (2005). L'histoire se situe environ 25 ans après celle de son précédent film qui porte sur le même thème. A l'époque du mandat du président démocrate Martin Van Buren (1837-1841), l'esclavage apparaissait déja comme véritable problème à résoudre. Là, il s'agit des quatre derniers mois de la vie du premier président républicain Abraham Lincoln (élu en 1861 puis réélu en 1864) qui coîncident avec son combat pour, d'une part, faire voter le 13ème amendement (abolissant l'esclavage), et d'autre part, mettre fin à la Guerre de sécession, deux objectifs a priori inconciliables selon son proche conseiller et Secrétaire d'Etat William Seward (David Strathairn). Mais c'est sans compter sur la détermination d'un président opiniatre, humaniste, grand orateur et surtout, fin stratège, qui parvient à rallier à sa cause la majorité du Congrès américain, nécessaire pour la validation de la loi qui allait mettre fin à l'esclavage. On retrouve donc le très rare et non moins brillant (le mot est faible) Daniel Day-Lewis qui habite carrément le personnage de Lincoln. L'acteur irlandais, un des rares à avoir déjà remporté deux oscars du meilleur acteur (avec Jack Nicholson, Tom Hanks et Sean Penn), vient de remporter le Golden Globe pour cette catégorie et est également nominé pour le rôle de meilleur acteur lors des prochains oscars. En cas de victoire, il serait le premier acteur à remporter 3 Oscars pour la dite catégorie. Quant au film, s'il est plus une pièce de théâtre - pas loin d'être shakespearienne - de par sa mise en scène, il demeure surtout, au delà du message humaniste et démocrate, thème de prédilection du réalisateur, une belle immersion, à coup de dialogues ciselés d'une main de maître, dans le monde des négociations politiques. Assurément l'un des meilleurs drames signés Spielberg. Jihad Naoufal

Lincoln (Steven Spielberg, USA, 2012, 150 in).   Avec Daniel Day-Lewis, Sally Field, Tommy Lee Jones, Joseph Gordon-Levitt, Michael Stuhlbarg, James Spader, David Strathairn, Jackie Earle Haley, Jared Harris, Bruce McGill, Hal Holbrook.

- 12 nominations - Oscars 2013

- Meilleur acteur dans un film dramatique (Daniel Day-Lewis) - Golden Globes 2013

- 6 nominations - Golden Globes 2013

- 10 nominations - BAFTA Awards 2013

........

20/01/2013

Hitchcock

sacha gervasi,anthony hopkins,helen mirren,scarlett johansson,danny huston,toni collette,michael stuhlbarg,james d'arcy,jessica biel,alfred hitchcock,hitchcock,psycho,psychoseContrairement à ce que le nom du film aurait pu indiquer, ce n'est pas un biopic sur le "maître du suspense", Alfred Hitchcok (1899-1980), mais une virée dans les coulisses du tournage tumultueux de Psycho (1961), film culte et controversé du réalisateur britannique. L'histoire se focalise autour de la relation de Hitchcock (Anthony Hopkins) avec sa femme Alma (Helen Mirren) qui aura une influence grandissante sur son film (bien qu'elle n'ait jamais participé à aucun tournage), le financement improbable du projet (lâché par la Paramount), les soucis de Hitchcock avec la censure américaine (en raison de scènes de violence et de nudité), et surtout le combat d'un homme voulant prouver à tout le monde qu'il était encore au sommet de l'art. Au final, Psycho deviendra son film le plus célèbre... Outre une mise en scène et des décors soignés, nous retiendrons un film agréable et léger.  Dunia Achcar et Jihad Naoufal

Hitchcock (Sacha Gervasi, USA, 2012, 98 min)    Avec Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson, Danny Huston, Toni Collette, Michael Stuhlbarg, Jessica Biel, James D'Arcy, Michael Wincott.

 

- 1 nomination (Meilleure actrice - Helen Mirren) - Golden Globes 2013.

- 2 nominations - BAFTA Awards 2013 *

 

* Cérémonie le 10 février 2013.

13/01/2013

Seven psychopaths

77BMTgwMzUxMjc0M15BMl5BanBnXkFtZTcwMzQ2MjYyOA@@._V1._SY317_.jpgDeux kidnappeurs de chiens à leurs heures, un ex-serial killer à la retraite, un mystérieux tonton flingueur, un mafieux qui n'a de yeux que pour son Shih Tzu (volé)... Au milieu de tout ça, Marty (excellent Colin Farrell), scénariste hollywoodien, alcoolique invétéré, peinant à écrire son nouveau projet, "7 psychopathes", qui bénéficie pourtant du contexte idéal... Après l'étonnant In Bruges (2008), le réalisateur irlandais Martin McDonagh poursuit dans son deuxième film son exploration du film de gangsters en poussant un peu plus le grotesque, le tout après une séquence d'ouverture anthologique, où deux tueurs, Michael Pitt et Michael Stuhlbarg (clin d'oeil à la série US Boardwalk Empire où les deux acteurs jouaient déja les truands), se font descendre. Si on peut reprocher à ce film au casting impérial un moment de rupture un peu longuet vers la fin, on retiendra au final et positivement que ce dernier ne se prend pas au sérieux, et surtout ne nous prend pas pour des cons.  J. N


7 psychopaths (Martin McDonagh, UK, 2012, 110 min).    Avec Colin Farrell, Sam Rockwell, Woody Harrelson, Christopher Walken, Tom Waits, Abbie Cornish, Olga Kurylenko, Helena Mattsson, Michael Pitt, Michael Stuhlbarg, Harry Dean Stanton, Zeljko Ivanek, Kevin Corrigan, Christine Marzano.

 

- 1 nomination (Meilleur film britannique) - BAFTA Awards 2013.

- 1 nomination (Meilleur film) - Festival de Londres 2012.

- People's Choice Award - Festival de Toronto 2012.

- Meilleur ensemble d'acteurs - Boston Society of Film Critics Awards 2012.