Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2013

Ligue 1 - 2012/2013 : 3ème bilan

ligue 1,ligue 1 2012-2013Deux mois et demi après notre dernier bilan (voir notre note du 24/12/2012), soit 10 journées plus tard, nous procédons au 3ème état des lieux de cette Ligue 1 version 2012-2013. Avec la trêve de 2 semaines (la France joue en éliminatoires de la Coupe du monde), ce bilan tombe à point, d'autant plus qu'aucune équipe du haut du classement ne s'est imposée...


Par Maroun Khair et Jihad Naoufal



ligue 1,ligue 1 2012-2013Trio de tête

A la trêve hivernale, 3 équipes partageaient la tête du classement avec 38 points. Trois mois plus tard, le Paris-Saint-Germain, toujours aussi solide et dominateur, a mis ses poursuivants, Lyon et Marseille, à respectivement 5 et 7 points. Forts de 8 matchs consécutifs sans encaisser de buts (décembre-janvier), les parisiens se sont imposés à 6 reprises. S'ils ont connu dernièrement un coup de moins bien (2 défaites chez des mal classés), ils demeurent pour le moment la meilleure équipe de Ligue 1, d'autant plus que Lyon et Marseille, affichant leurs limites, ne suivent plus. Irréguliers, les Gones sont incapables de s'imposer à domicile (1 victoire, 2 nuls, 1 défaite). Et s'ils grapillent à l'extérieur (3 victoires, 1 nul), ils s'inclinent lourdement aussi (3-1 à Ajaccio, 4-1 à Bastia). Marseille ne va pas mieux et affiche un bilan plus que moyen : 3 victoires, 4 nuls, 3 défaites. Inneficaces en attaque, proposant un style de jeu pauvre, les Olympiens n'ont marqué que 10 buts en 10 matchs et leur dernière victoire de plus d'un but d'écart remonte à début novembre (2-0 à Ajaccio). La suite sera compliquée pour ces deux équipes, d'autant plus que l'écart avec les poursuivants s'est resserré.

ligue 1,ligue 1 2012-2013Les poursuivants

Si le PSG a fort logiquement accentué son avance, la marge d'écart (6 points) de Lyon et Marseille s'est considérablement réduite. Quatre équipes en reconquête (Saint-Etienne, Nice, Lille, Montpellier) se replacent tandis que Lorient, Bordeaux et Rennes perdent des places. Les Girondins, auteurs de prestations indigentes, avaient bien débuté l'année avant de s'incliner quatre fois de suite. 4èmes de Ligue 1 début février, ils sont désormais 9èmes. La meilleure note revient à Saint-Etienne, en pleine ascension. Mal en points en décembre après 5 matchs sans victoire (dont 3 défaites) et sans marquer le moindre but, les Stéphanois ne se sont plus inclinés depuis, soit 10 matchs (meilleure série en cours) dont 6 victoires. Proposant un football chatoyant, ils réalisent un gros match contre le PSG lors de cette 29ème journée, remontant deux buts de retard (2-2). Autre équipe à suivre, Nice s'est également imposé à 6 reprises mais s'est également incliné 3 fois dont un cinglant 4-0 à Saint-Etienne. En difficulté cette saison, Lille revient également en force avec 5 victoires consécutives (dont un 3-1 à Lyon), avant de s'incliner à domicile contre Evian (2-1), qui lutte pour son maintien. Autre club en forme, le champion sortant Montpellier a également remporté 6 victoires, restant toutefois sur 1 point pris sur ses deux derniers matchs. Les Héraultais ont eux aussi subi la loi de Saint-Etienne (4-1).

ligue 1,ligue 1 2012-2013,PSG,marseille,lyon,saint-etienne,lille,nice,montpellier,nancy,evian,troyes,bastia,ajaccio,bordeaux,lorient,brestNivellement par le bas

Mis à part Saint-Etienne, les scores de Nice, Lille et Montpellier stigmatisent une tendance en Ligue 1 d'incapacité des équipes à enchaîner une série de victoires de plus d'un mois. Cette manie conjuguée au fait qu'une seule équipe parmi les dix premiers du classement s'est imposée le week-end dernier (en l'occurence, Lorient, 8ème...) nous rappelle que le nivellement de la Ligue 1 par le bas se poursuit. En tout état de cause, cette "neutralisation" entre les poursuivants profite au PSG dont l'avance est toujours confortable. Vu les moyens considérables du club de la capitale, il nous incline à penser que cela constitue la moindre des choses. Par contre, le trio de tête, inchangé depuis la trêve, pourrait  changer dans les prochaines journées. Pratiquant un jeu plus que suffisant, Lyon et Marseille risquent de se voir dépasser par des équipes pratiquant un football plus incisif et surtout, plus efficace.

ligue 1,ligue 1 2012-2013,PSG,marseille,lyon,saint-etienne,lille,nice,montpellier,nancy,evian,troyes,bastia,ajaccio,bordeaux,lorient,brestLa lutte pour le maintien

Au fond du trou en décembre, Troyes et Nancy, toujours en queue de peleton, se sont quelque peu repris. Les Nancéiens, auteurs d'une seule victoire en 19 rencontres, se sont depuis imposés à quatre reprises. L'espoir demeure toutefois mince pour ces deux équipes qui restent à 5 points du premier non-relégable, d'autant plus que le reste de la meute bataille ferme pour ne pas se retrouver à l'étage inférieur, témoin les victoires de Sochaux (3-2) et Reims (1-0) contre le PSG, celles des équipes corses contre Lyon, celle d'Evian à Lille (2-1), ou encore la victoire brestoise à Bordeaux (2-0). Par rapport à décembre, la donne n'a pas changé, le maintien se jouera entre les équipes classées de la 13ème place à la dernière (voir le classement ci-dessous). A défaut d'être de qualité, la Ligue 1 est toujours aussi serrée et passionnante.

 

Résultats de la 29ème journée (14, 15, 16 mars)

Marseille - Ajaccio 0-0

Bastia - Lyon 4-1

Reims - Rennes 1-0

Montpellier - Troyes 1-1

Lille - Evian TG 1-2

Sochaux - Valenciennes 1-1

Lorient - Brest 4-0

Nancy - Nice 1-0

Toulouse - Bordeaux 0-0

Saint-Etienne - PSG 2-2


Classement

1.PSG 58

2.Lyon 53

3.Marseille 51

4.Saint-Etienne 49

5.Nice 48

6.Lille 46

7.Montpellier 45

8.Lorient 43

9.Bordeaux 42

10.Rennes 42

11.Toulouse 38

12.Valenciennes 36

13.Ajaccio 33

14.Bastia 33

15.Evian 30

16.Reims 30

17.Brest 29

18.Sochaux 28

19.Troyes 24

20.Nancy 24 

 

Buteurs

1.Ibrahimovic (PSG) 25 buts

2.Aubameyang (Saint-Etienne) 16

3.Gomis (Lyon) 12

4.Cvitanitch (Nice) 12

5.Aliadière (Lorient) 11

24/12/2012

Ligue 1 : 2ème bilan (trêve)

ligue 1 2012-2013,ligue 1,zlatan ibrahimovic,marseille,psg,lyon,saint-etienne,bordeaux,nancyAprès notre premier bilan, effectué après 10 matchs (voir la note du 28 octobre 2012), le deuxième intervient à la trêve (19 matchs). Cette première phase de championnat a vu la première partie du classement se bouleverser constamment et émerger un trio de tête - c'est une première - possédant le même nombre de points.

Par Jihad Naoufal et Maroun Khair


 

ligue 1 2012-2013,ligue 1,zlatan ibrahimovic,marseille,psg,lyon,saint-etienne,bordeaux,nancyParis champion d'automne

Grand favori pour le titre de champion de France, l'épouvantail parisien obtient le titre symbolique de champion d'automne grâce à sa large victoire à Brest (3-0). Après une défaite (2-1) à Nice lors de la 15ème journée, les hommes de Carlos Ancelotti ont enchaîné 4 victoires sans encaisser le moindre but et inscrivant la bagatelle de 12 buts. Le buteur maison, Zlatan Ibrahimovic a déja marqué 18 buts en 16 matchs (record en vue ?). Le Paris-Saint-Germain fait peur, d'autant plus que l'entraîneur transalpin a désormais son équipe-type.

ligue 1 2012-2013,ligue 1,zlatan ibrahimovic,marseille,psg,lyon,saint-etienne,bordeaux,nancyTrio de tête

Les Parisiens partagent toutefois la tête du classement (mais sont premiers à la différence de buts) avec Lyon (2ème) et Marseille (3ème). Les 3 premières villes de France possèdent 38 points chacune. Moins fringants que le PSG, Lyon et Marseille demeurent des équipes ultra-solides. Brillants à domicile, les Lyonnais n'ont perdu que 3 fois lors des matchs aller (comme Paris) alors que Marseille, en difficulté chez lui, s'est déja imposé 7 fois à l'extérieur (pour deux défaites). Il faudra compter avec ces deux-là. Dans ce trio, le PSG, fort de son incomparable effectif pléthorique, est le grand favori. Marseille est le moins bien loti en raison d'un effectif moins prestigieux sur le papier que celui de ses deux rivaux et qui devrait en toute vraisemblance perdre Rémy lors du mercato. Reste à savoir si la campagne européenne des deux autres aura un impact sur leur rendement en championnat alors que Marseille n'est plus que sur deux tableaux (Ligue 1, Coupe de France). Enfin, la CAN 2013 ne privera Paris et Lyon que de Sissoko (Mali) et B. Koné (Burkina-Faso), rarement titulaires, alors que Marseille devra faire sans Kaboré (Burkina-Faso) et André Ayew (Ghana).

ligue 1 2012-2013,ligue 1,zlatan ibrahimovic,marseille,psg,lyon,saint-etienne,bordeaux,nancyLes poursuivants

Les 3 gros distancent un groupe de poursuivants difficile à évaluer tant les prestations des uns et des autres furent irrégulières. Mentions spéciales toutefois pour deux équipes en forme et qui reviennent de loin. 4ème à 6 points, Rennes vient de remporter 7 victoires en 10 matchs après un début de saison difficile. Les Bretons terminent l'année en s'imposant 4-2 à Ajaccio. Englué dans le ventre mou du classement à la mi-octobre, Lorient (5ème, 31 points) a ensuite enchaîné 4 victoires sans encaisser le moindre but pour finalement être stoppé à domicile par Reims (2-2).

ligue 1 2012-2013,ligue 1,zlatan ibrahimovic,marseille,psg,lyon,saint-etienne,bordeaux,nancyQuatre équipes suivent à 29 points. Valenciennes (6ème) n'était pas attendu à pareille fête et constitue la surprise (pour le moment) de la saison. Champion en 2011 et 3ème la saison passée, Lille constitue la principale déception même si les Dogues ont des circonstances atténuantes (voir notre bilan du 28 octobre 2012). 8èmes au classement, ils n'ont réussi à battre que 2 équipes de la première partie du classement. Une stat qui en dit long. Ils restent toutefois sur une bonne dynamique récente (6 match sans défaite dont 3 victoires) et terminent en écrasant Montpellier (4-1). Bordeaux est l'équipe qui a le moins perdu (2 fois) mais vient d'enchaîner 4 matchs nuls de suite (dont trois 0-0...) pour  11 au total... Pas loin de la rélégation il y a deux mois, Nice a réalisé ensuite une belle série de 8 matchs sans défaite durant lesquels son attaquant argentin, Dario Cvitanich a inscrit 7 buts dont 4 décisifs. La série s'est terminée par une lourde à Lyon (3-0).

ligue 1 2012-2013,ligue 1,zlatan ibrahimovic,marseille,psg,lyon,saint-etienne,bordeaux,nancyVentre mou et bas de tableau

Non loin des poursuivants, le ventre mou du classement comprend 3 équipes, Saint-Etienne (10ème, 27 pts), Montpellier (11e, 26) et Toulouse (12e, 26). Stéphanois et Toulousains rentrent dans le rang après un début de saison plus que prometteur. Les Verts n'ont pas marqué lors de leurs 5 derniers matchs. Champion en titre et autre déception de la saison, Montpellier a retrouvé des couleurs dernièrement (3 victoires consécutives avant de s'incliner à Lille), ce qui lui a permis de sortir des abords de la zone rouge. Le maintien se jouera entre les équipes classées de la 13ème place (voir le tableau ci-dessous) à la dernière. Si les carottes sont cuites pour Nancy (18 matchs sans victoire après s'être imposé lors de la 1ère journée...), il faudra également un miracle à Troyes pour se maintenir (19ème à 6 points du premier non-reléguable). 6 points séparent les 6 autres équipes.

En tout état de cause, la suite sera dure pour tout le monde, qu'il s'agisse d'accéder aux places européennes ou d'éviter l'ascenseur pour l'échaffaud.

 

19ème journée

Vendredi 21 décembre

Brest - PSG 0-3

Samedi 22 décembre

Lille - Montpellier 4-1

Lyon - Nice 3-0

Bordeaux - Troyes 0-0

Ajaccio - Rennes 2-4

Lorient - Reims 2-2

Bastia - Nancy 4-2

Dimanche 23 décembre

Valenciennes - Evian 2-1

Toulouse - Sochaux 2-0

Marseille - Saint-Etienne 1-0

 

Classement

1.PSG 38 (+24)

2.Lyon 38 (+16)

3.Marseille 38 (+4)

4.Rennes 32 (+5)

5.Lorient 31 (+3)

6.Valenciennes 29 (+7)

7.Bordeaux 29 (+7)

8.Lille 29 (+6)

9.Nice 29 (0)

10.Saint-Etienne 27 (+10)

11.Montpellier 26 (+5)

12.Toulouse 26 (+5)

13.Bastia 22 (-15)

14.Brest 21 (-8)

15.Reims 19 (-4)

16.Ajaccio 19 (-8)

17.Evian TG 19 (-10)

18.Sochaux 16 (-12)

19.Troyes 13 (-17)

20.Nancy 11 (-18)

 

ligue 1 2012-2013,ligue 1,zlatan ibrahimovic,marseille,psg,lyon,saint-etienne,bordeaux,nancyButeurs

1.Ibrahimovic (PSG) 18 buts (16 matchs)

2.Gomis (Lyon) 11 (19)

3.Cvitanich (Nice) 10 (16)

4.Modeste (Bastia) 9 (18)

  .Ben Yedder (Toulouse) 9 (18)

6.Aubameyang (Saint-Etienne) 8 (18)

  .Féret (Rennes) 8 (19)

02/06/2011

Abécédaire de la Ligue 1

abécédaire de la Ligue 1,ligue 1 2010-2011,lyon,bordeaux,lille,sochaux,monaco,lorient,nancy,kombouaré,puel,moussa sow,marvin martin,adama coulibaly,gourcuff,gignac,valbuena,hazard,jean fernandez,montpellier,spahic,arles-avignon,deschamps,ulrich ramé,lens,wallemme,wendel,marseille,psg,mandanda,gervinho,ideye,marvin martin,girard,correa,rennes,rudy garcia,rami,sakho,gameiro,A défaut de commentaire - faute de temps - sur la 38ème et dernière journée de Ligue 1 (2010-2011), voici l'abécédaire de la saison, par lequel nous avons tenté (non sans mal puisqu'il n'est pas évident de valider certaines lettres de l'alphabet) de refléter l'essentiel de la saison.   J.

 

 

A comme  Attaque lilloise, la meilleure du championnat, avec 68 buts inscrits, 6 unités de plus que Marseille.

B comme Bordeaux, la grosse déception de la saison. Champion en 2009 (+ une coupe de la Ligue), le club ne confirme plus rien depuis. Incapable de défendre son titre l'an passé et même de se qualifier pour la Champions League, il aura multiplié cette saison les performances en dents de scie, marquées par un historique 0-4 encaissé à domicile contre Sochaux lors de la 34ème journée, suscitant la démission de l'entraîneur médiocre qu'est Jean Tigana. Les Girondins terminent finalement à une peu glorieuse 7ème place. En 2009, nous affirmions que l'équipe ne valait pas grand chose sans Gourcuff et Chamakh. Confirmation cette saison...

C comme Cataclysme à Monaco qui descend en Ligue 2 après 34 ans passés dans l'élite. Champion de France à 7 reprises, l'équipe du Rocher multiplie les performances médiocres et la mauvaise gestion de club depuis le départ de Didier Deschamps en 2005. Et pour cause : 6 entraîneurs en 6 ans, 3 présidents depuis 2004, recrutements qui ne riment à rien (Kallon, Koller, Piquionne, Simic, Vieri, Di Viao, Gudjohnsen, Mbokani, M. Diarra, Feindouno...), incapacité la saison passée à garder ses joueurs phares (Nenê, Perez, Modesto).... Et une question qui se pose : pourquoi le directeur général Marc Keller est resté en place depuis 2006 ?

C bis comme Cartons enregistrés par Lille. 4-1 (Lens), 5-2 (Caen), 6-3 (Lorient) et 5-0 (Arles-Avignon). Des scores de futur champion.

C bis comme Adama Coulibaly. Le défenseur d'Auxerre est le seul joueur de champ à avoir disputé l'intégralité de la saison, 38 matchs, soit 3420 minutes.

D comme Défense rennaise, la meilleure de la saison avec 35 buts encaissés, un score pas vraiment terrible puisqu'il avoisine une moyenne d'un but encaissé par match.

E comme Equipe-type de la saison votée lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Elle est la suivante : Mandanda (Marseille) - Reveillère (Lyon), Rami (Lille), Sakho (PSG), Taïwo (Marseille) - M'Vila (Rennes), Hazard (Lille), Nenê (PSG) - Gervinho (Lille), Sow (Lille), Gameiro (Lorient).

F comme Jean Fernandez, entraîneur d'Auxerre, qui a cette saison atteint la barre des 500 matchs passés sur le banc (lors de la 9ème journée).

G comme Garcia, élu meilleur entraîneur de Ligue 1. Le coach lillois réussit un doublé historique ligue1 - Coupe de France. 

G bis comme la paire Gourcuff - Gignac qui représente les 2 gros flops de la saison. Débarqué à Lyon en août, le grand artisan du sacre de Bordeaux en 2009 n'aura jamais réussi à s'imposer (20 titularisations, 3 buts) dans une équipe de Lyon au bord de l'implosion. A Marseille, Gignac avait la lourde tâche de faire oublier Mamadou Niang. Incroyablement maladroit devant le but (hormis quelques éclairs de génie), il n'inscrit que 8 buts en 30 matchs disputés. C'est faible pour un joueur qui en a tout de même marqué 24 avec Toulouse en 2008-2009.

H : comme Eden Hazard, élu meilleur joueur de Ligue 1. Et dire que le milieu lillois n'est pas titulaire en équipe nationale de Belgique...

I comme Invincibilité de Lille et Lyon durant 13 matchs de suite. Les meilleures séries de la saison.

I bis comme Insipide la fin de saison de Rennes. 2èmes après la 26ème journée (et 5 victoires consécutives), les Bretons ont tout perdu depuis. Ils se seront inclinés 7 fois lors des 12 dernières journées, pour 7 points de pris et se font chiper la 5ème place (synonyme d'accession directe à la Ligue Europa) par Sochaux). Du vrai gachis.

J comme Jeu dur exercé tout au long de la saison par Montpellier, équipe qui aura reçu le plus de cartons rouges (9). A contrario, Auxerre et Brest n'en ont reçu aucun.

K comme Antoine Kombouaré, probablement l'entraîneur le plus insupportable de Ligue 1. Critique acerbe de l'arbitrage (on lui donne raison), l'entraîneur du PSG aura passé toute la saison à contester les décisions du corps arbitral et les résultats des rencontres dont le score n'était pas en faveur de son équipe. Régulièrement suspendu de banc de touche, il partage ce fait avec Rémy Girard (Montpellier) et Pablo Correa (Nancy), tout aussi inbuvables...

L comme Lille, champion de Ligue 1, après 57 ans de disette. Meilleure attaque, meilleure équipe à l'extérieur comme à domicile, meilleur buteur (Sow), meilleur joueur de la saison (Hazard), meilleur entraîneur (Garcia). Qui dit mieux ?

M comme Marvin Martin, meilleur passeur de la saison avec 17 passes décisives. Le jeune milieu créatif de Sochaux vient d'être appelé en équipe de France.

N comme Nullissime la saison d'Arles-Avignon, qui termine dernier du classement avec seulement 20 points... Double promu l'été dernier (National - Ligue 1), le club recrute à l'été 2010 pas moins de 20 joueurs dont 12 repartiront lors du mercato d'hiver... Un président démis de ses fonctions en juin 2010, un entraîneur viré (Michel Estevan) puis reconfirmé (par le nouveau présdent) pour ensuite être viré en octobre 2010, c'est peut-être un peu trop pour espérer survivre en Ligue 1.

N bis comme Niang, pas Mamadou, l'ex-star de l'OM mais M'Baye Niang, l'attaquant de Caen. Plus jeune buteur de Ligue 1 (il n'a que 16 ans), il marque lors des 34ème, 35ème et 38ème journées. Caen termine avec 7 matchs consécutifs sans défaite, se maintenant en Ligue 1. Sa jeune perle n'y est pas pour rien.

O comme Olympique Lyonnais qui aura connu une saison fort mouvementée et qui n'accroche le Tour préliminaire de la Champions League que lors de l'ultime journée. Championne de France 7 fois de suite (la dernière fois en 2008), l'équipe du président Aulas, éprouve grand mal depuis à élever son niveau de jeu... Flop au niveau des recrues (Gourcuff, Briand), défense en péril (Cris se fait vieux, Lovren évolue en mode alternatif et Cissokho n'est pas Abidal), blessures en cascade, méforme des cadres (Toulalan), attaque en mal d'inspiration (Lisandro fait figure d'exception), un entraîneur (Puel) décrié par les supporters et qui ne sera pas préservé la saison prochaine... Symptomes du mal lyonnais, une défaite historique à domicile contre Saint-Etienne et un cinglant 4-0 encaissé à Auxerre après une victoire contre Marseille. Bref, il faudra revoir tout ça la saison prochaine pour ne pas finir comme Bordeaux.

P comme Pelouse synthétique inaugurée cette saison par les clubs de Lorient et Nancy, une première au niveau professionnel.

Q comme Quatorze années passées par Ulrich Ramé à Bordeaux qu'il quitte à l'issue de cette saison.

R comme Reléguation de Monaco, Arles-Avignon et Lens. Une catastrophe pour Monaco qui figurait dans l'élite depuis 34 ans...

S comme Moussa Sow, meilleur buteur de Ligue 1 (25 buts) et grand artisan du sacre lillois. Laissé libre par Rennes la saison passée, il marque 3 buts contre son ancienne équipe (3-2) lors de la dernière journée...

S bis comme Spahic, suspendu cette saison pour un total de 14 matchs... Révélation de la saison 2009-2010, le défenseur de Montpellier a perdu son football cette année. Lors de la 17ème journée, à Brest (0-0), il écopait de 4 matchs de suspension pour un coup de coude sur Nolan Roux. Récidive lors de la 28ème journée contre Lens (1-4) et un nouveau coup de coude assené à Jemaa, pour une suspension de 7 matchs... Le bosnien ne jouera pas en Ligue 1 la saison prochaine.

S bis comme Sochaux. L'équipe surprise du championnat, pas loin de la reléguation l'an passé, accroche une 5ème place, synonyme de Ligue Europa. Le jeune Martin a réussi 17 passes décisives et le duo d'attaque Maïga - Ideye, 15 buts chacun. Pas mal du tout.

T comme Trois entraîneurs remerciés cette saison. Michel Estevan (Arles-Avignon), Guy Lacombe (Monaco) et Jean-Guy Wallemme (Lens) coincident avec la descente en Ligue 2 des trois clubs mentionnés.

T bis comme le Trident offensif lillois Gervinho - Sow - Hazard qui totalise 47 buts et 22 passes décisives.

U comme Ultime journée du championnat, lors de laquelle pas moins de 31 buts ont été inscrits, soit plus de 3 par match. Dans un championnat de France marqué par la pauvreté du jeu offensif (2,2 buts de moyenne de buts chaque saison), on aimerait voir plus de matchs prolifiques en buts. Il est grand temps que ces équipes se détachent de leur frilosité et améliorent leur finition devant le but...

V comme Valbuena. Annoncé chaque saison sur le départ, il avait réussi à convaincre Deschamps de le conserver à l'orée de la saison 2009-2010. Bien lui en aura pris, Marseille finissant champion. Cette saison, le lutin de l'OM a confirmé son talent et ses absences sur blessure (il n'aura disputé que 26 matchs en tant que titulaire) se seront fait sentir. Il termine la saison avec 1 but et deux passes décisives et est de nouveau convoqué en équipe de France.

W comme Wendel qui marque pour Bordeaux le but de la victoire contre Nancy (2-1, 13ème journée) de la main et sans que le ballon ait franchi la ligne de but. Incroyable mais vrai... Les nancéiens ont frôlé la descente en Ligue 2...

X comme Xénophobie, peu présente en Ligue 1 cette saison mais remise en évidence avec la polémique engendrée par les propos du sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, au sujet des "quotas".

Y comme Y a-t-il une hiérarchie en Ligue 1 ? L'incapacité des cadors (Marseille, Lyon et les autres) à se défaire d'équipes plus faibles sur le papier ainsi que le classement final de la saison 2010-2011 remettent à l'odre du jour cette question, déja posée les saisons précédentes. Certaines équipes (Toulouse, Auxerre) terminent dans les 10 premiers alors qu'elles ont lutté pour le maintien jusqu'au bout. Par ailleurs, 14 points seulement séparent le 4ème (PSG) du 17ème Nice. 4 équipes seulement (Lille, Marseille, Lyon, Sochaux) ont atteint la barre des 60 buts marqués. Compte tenu des performances médiocres des clubs français en coupe d'Europe, force est de constater un nivellement par le bas du football français. Et cela a une répercussion direct sur l'équipe de France (L'Euro 2008 et la Coupe du monde 2010 en attestent).

Z comme zéro-zéro, un score que l'on aura souvent vu cette saison et qui souligne une nouvelle fois la frilosité des équipes de Ligue 1. On est bien loin des championnats d'Espagne ou d'Angleterre.

 

CLASSEMENT LIGUE 1 - 2010-2011

1.LILLE 76 points (+32) - champion

2.Marseille 68 (+23) - Champions League

3.Lyon 64 (+21) - Tour préliminaire Champions League

4.PSG 60 (+15) - Ligue Europa

5.Sochaux 58 (+17) - Ligue Europa

6.Rennes 56 (+3) - Tour préliminaire Ligue Europa

7.Bordeaux 51 (+1)

8.Toulouse 50 (+2)

9.Auxerre 49 (+4)

10.Saint-Etienne 49 (-1)

11.Lorient 49 (-2)

12.Valenciennes 48 (+4)

13.Nancy 48 (-5)

14.Montpellier 47 (-11)

15.Caen 45 (-5)

16.Brest 46 (-7)

17.Nice 46 (-15)

18.Monaco 44 (-2) - relégué

19.Lens 34 (-23) - relégué

20.Arles-Avignon 20 (-49) - relégué

16/05/2011

Ligue 1 - 36ème journée

ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestMarseille accroché, Lille en route pour le doublé

En concédant le nul à Lorient (2-2), l'Olympique de Marseille a lâché de nouveau des points précieux dans la course au titre et laisse filer le leader lillois qui n'a même pas joué (match reporté en raison de la finale de Coupe de France remportée par les lillois contre le Paris-Saint-Germain). A 2 journées de la fin, Marseille pointe à 3 points de Lille à qui il reste 3 matchs... Autant dire que les Dogues se dirigent droit vers un doublé historiquen venant de remporter leur première Coupe de France depuis 1955 et qu'ils sont à deux doigts d'empocher leur premier championnat depuis... 1954.

Une victoire lilloise mercredi prochain (en match en retard) contre Sochaux laisserait l'OM à 6 longueurs. Il resterait alors 2 matchs à disputer pour chaque équipe et Lille possède en plus une meilleure différence de buts (+30 contre +27). Même en cas de nul ou de défaite lilloise, le titre semble bel et bien promis à l'équipe qui aura pratiqué le meilleur football de Ligue 1 cette saison et surtout, qui aura été la plus régulière.


ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestAprès 9 matchs sans victoire, Rennes a renoué avec la victoire en s'imposant à Saint-Etienne (2-1). Les joueurs d'Antonetti confortent leur 5ème place et ne sont qu'à 3 longueurs de Paris et Lyon (qui néanmoins doivent jouer leur 35ème match respectivement mercredi et mardi).

 

 

ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestDans le bas de tableau, Arles-Avignon, lanterne rouge reléguée en Ligue 2, a remporté son 2ème match de la saison, contre Toulouse (1-0) qui devra lutter pour le maintien jusqu'au bout. Après son nul à Monaco (1-1), Lens est officiellement en Ligue 2 tandis que son adversaire du jour est désormais 18ème et reléguable en raison de la victoire sans appel de Nancy contre Nice (3-0). Au fond du trou il y a une semaine, les nancéins viennent de marquer 6 buts en 2 matchs pour 4 points de pris. L'autre club vainqueur du bas de tableau est Caen qui s'est imposé face à Montpellier (2-0). Les Normands confirment leur bonne passe en alignant un 5ème match sans défaite. Après son nul ramené de Valenciennes (1-1), Auxerre possède 5 points d'avance sur le premier reléguable et entrevoit le maintien. Autre club en danger, Brest (16e) jouera ce soir contre Lyon.

Dimanche 15 mai

Nancy - Nice 3-0

Monaco - Lens 1-1

Caen - Montpellier 2-0

Saint-Etienne - Rennes 1-2

Valenciennes - Auxerre 1-1

Lorient - Marseille 2-2

 

Lundi 16 mai

Brest - Lyon

 

Mercredi 18 mai

Lille - Sochaux

Bordeaux - PSG

 

Classement (36 match)

1.Lille 69 points (35 match)

2.Marseille 66 

3.Lyon 59 (35 match)

4.PSG 58 (35 match)

5.Rennes 56 

6.Sochaux 52 (35 match)

7.Lorient 49

8.Saint-Etienne 48

9.Montpellier 47

10.Auxerre 46

11.Bordeaux 45 (35 match)

12.Valenciennes 44

13.Toulouse 43

14.Caen 43

15.Nice 42 

16.Brest 41 (35 match)

17.Nancy 40

18.Monaco 39

19.Lens 35

20.Arles-Avignon17

25/04/2011

Ligue 1 : 32ème journée

lille,losc,psg,marseille,lorient,rennes,lyon,ligue1Lille fait du surplace

Le ledaer lillois n'a pu ramener que le point du match nul de Lorient (1-1) lors de cette 32ème journée de Ligue 1 qui s'est intégralement déroulée le dimanche en raison de la finale de la Coupe de la ligue (Marseille-Montpellier), tenue samedi. Les nordistes avaient ouvert le score contre le cours du jeu par Debuchy (42e). Mais Lorient qui a dominé les débats en 2ème mi-temps est revenu grâce à son attaquant vedette Gameiro (68e) qui marquait son 18ème but de la saison. Le Losc n'a "que" 2 points d'avance sur Marseille qui jouera son match le mercredi contre Nice. En cas de victoire olympienne, l'équipe entraînée par Rudy Garcia perdrait son fauteuil de leader qu'elle occupait depuis le 5 décembre dernier.

lille,losc,psg,marseille,lorient,rennes,lyon,ligue1,bordeaux,lens,monacoLa victoire de Marseille en Coupe de la ligue et la finale de la Coupe de France opposant Lille au Paris-Saint-Germain font que les 5ème et 6ème places seront européennes puisqu'il est plus que probable que ces trois équipes finiront dans les 4 premiers. Pas moins de 5 équipes vont donc tout faire pour arracher cette 6ème place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa, le 5ème Rennes (qui s'est une nouvelle fois incliné) possédant 7 points d'avance sur le 6ème. C'est Bordeaux qui a réussi la bonne opération, en s'imposant contre Saint-Etienne (2-0). Sixièmes à l'issue de cette journée (puisque Montpellier, l'autre finaliste de la coupe de la ligue , n'a pas joué), les Girondins peuvent espérer sauver une saison où, sans avoir être mauvais, ont alterné le chaud et le froid. Mais Saint-Etienne (44 points comme Bordeaux), Sochaux (43 points ; 1-1 à Valenciennes) et Montpellier (43 pts ; 1 match en moins) sont également en embuscade.

lille,losc,psg,marseille,lorient,rennes,lyon,ligue1,bordeaux,lens,monacoAvalanche de matchs nuls

Dans le bas de tableau, Monaco réalise un nouveau pas vers le maintien grâce à sa victoire (1-0) contre une équipe de Rennes en panne séche (4 défaites lors des 6 derniers matchs). Rien n'est joué pourtant pour les Monégasques puisqu'avec 38 points, il n'en possède que deux d'avance sur le 18ème Caen. La lutte pour le maintien s'avère de plus en plus périlleuse. En effet, quatre matchs nuls ont concerné les équipes de bas de tableau où seul Monaco s'est imposé et 4 points seulement séparent 8 équipes. Lens a ramené le nul d'Auxerre (1-1) mais avec 30 points seulement (à 8 points du premier non reléguable), l'équipe du président Martel est quasiment en Ligue 2.

Sur les 8 matchs de cette journée, 6 se sont terminés sur un score nul. Les recontres Lyon-Montpellier et Marseille-Nice se tiendront mercredi 27 avril.

 

Dimanche 24 avril

Auxerre - Lens 1-1

Bordeaux - Saint-Etienne 2-0

Brest - PSG 2-2

Caen - Toulouse 1-1

Monaco - Rennes 1-0

Nancy - Arles-Avignon 0-0

Valenciennes - Sochaux 1-1

Lorient - Lille 1-1

 

Mercredi 27 avril

Lyon - Montpellier

Marseille - Nice

 

Classement (32 matchs)

1.Lille 60 points

2.Marseille 58 (31 matchs)

3.Lyon 53 (31 matchs)

4.PSG 53

5.Rennes 51

6.Bordeaux 44

7.Lorient 44

8.Saint-Etienne 44

9.Sochaux 43

10.Montpellier 43 (31 matchs)

11.Brest 40

12.Valenciennes 39

13.Toulouse 39

14.Nice 39 (31 matchs)

15.Monaco 38

16.Auxerre 38

17.Nancy 38

18.Caen 36

19.Lens 30

20.Arles-Avignon 14