Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2011

Abécédaire de la Ligue 1

abécédaire de la Ligue 1,ligue 1 2010-2011,lyon,bordeaux,lille,sochaux,monaco,lorient,nancy,kombouaré,puel,moussa sow,marvin martin,adama coulibaly,gourcuff,gignac,valbuena,hazard,jean fernandez,montpellier,spahic,arles-avignon,deschamps,ulrich ramé,lens,wallemme,wendel,marseille,psg,mandanda,gervinho,ideye,marvin martin,girard,correa,rennes,rudy garcia,rami,sakho,gameiro,A défaut de commentaire - faute de temps - sur la 38ème et dernière journée de Ligue 1 (2010-2011), voici l'abécédaire de la saison, par lequel nous avons tenté (non sans mal puisqu'il n'est pas évident de valider certaines lettres de l'alphabet) de refléter l'essentiel de la saison.   J.

 

 

A comme  Attaque lilloise, la meilleure du championnat, avec 68 buts inscrits, 6 unités de plus que Marseille.

B comme Bordeaux, la grosse déception de la saison. Champion en 2009 (+ une coupe de la Ligue), le club ne confirme plus rien depuis. Incapable de défendre son titre l'an passé et même de se qualifier pour la Champions League, il aura multiplié cette saison les performances en dents de scie, marquées par un historique 0-4 encaissé à domicile contre Sochaux lors de la 34ème journée, suscitant la démission de l'entraîneur médiocre qu'est Jean Tigana. Les Girondins terminent finalement à une peu glorieuse 7ème place. En 2009, nous affirmions que l'équipe ne valait pas grand chose sans Gourcuff et Chamakh. Confirmation cette saison...

C comme Cataclysme à Monaco qui descend en Ligue 2 après 34 ans passés dans l'élite. Champion de France à 7 reprises, l'équipe du Rocher multiplie les performances médiocres et la mauvaise gestion de club depuis le départ de Didier Deschamps en 2005. Et pour cause : 6 entraîneurs en 6 ans, 3 présidents depuis 2004, recrutements qui ne riment à rien (Kallon, Koller, Piquionne, Simic, Vieri, Di Viao, Gudjohnsen, Mbokani, M. Diarra, Feindouno...), incapacité la saison passée à garder ses joueurs phares (Nenê, Perez, Modesto).... Et une question qui se pose : pourquoi le directeur général Marc Keller est resté en place depuis 2006 ?

C bis comme Cartons enregistrés par Lille. 4-1 (Lens), 5-2 (Caen), 6-3 (Lorient) et 5-0 (Arles-Avignon). Des scores de futur champion.

C bis comme Adama Coulibaly. Le défenseur d'Auxerre est le seul joueur de champ à avoir disputé l'intégralité de la saison, 38 matchs, soit 3420 minutes.

D comme Défense rennaise, la meilleure de la saison avec 35 buts encaissés, un score pas vraiment terrible puisqu'il avoisine une moyenne d'un but encaissé par match.

E comme Equipe-type de la saison votée lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Elle est la suivante : Mandanda (Marseille) - Reveillère (Lyon), Rami (Lille), Sakho (PSG), Taïwo (Marseille) - M'Vila (Rennes), Hazard (Lille), Nenê (PSG) - Gervinho (Lille), Sow (Lille), Gameiro (Lorient).

F comme Jean Fernandez, entraîneur d'Auxerre, qui a cette saison atteint la barre des 500 matchs passés sur le banc (lors de la 9ème journée).

G comme Garcia, élu meilleur entraîneur de Ligue 1. Le coach lillois réussit un doublé historique ligue1 - Coupe de France. 

G bis comme la paire Gourcuff - Gignac qui représente les 2 gros flops de la saison. Débarqué à Lyon en août, le grand artisan du sacre de Bordeaux en 2009 n'aura jamais réussi à s'imposer (20 titularisations, 3 buts) dans une équipe de Lyon au bord de l'implosion. A Marseille, Gignac avait la lourde tâche de faire oublier Mamadou Niang. Incroyablement maladroit devant le but (hormis quelques éclairs de génie), il n'inscrit que 8 buts en 30 matchs disputés. C'est faible pour un joueur qui en a tout de même marqué 24 avec Toulouse en 2008-2009.

H : comme Eden Hazard, élu meilleur joueur de Ligue 1. Et dire que le milieu lillois n'est pas titulaire en équipe nationale de Belgique...

I comme Invincibilité de Lille et Lyon durant 13 matchs de suite. Les meilleures séries de la saison.

I bis comme Insipide la fin de saison de Rennes. 2èmes après la 26ème journée (et 5 victoires consécutives), les Bretons ont tout perdu depuis. Ils se seront inclinés 7 fois lors des 12 dernières journées, pour 7 points de pris et se font chiper la 5ème place (synonyme d'accession directe à la Ligue Europa) par Sochaux). Du vrai gachis.

J comme Jeu dur exercé tout au long de la saison par Montpellier, équipe qui aura reçu le plus de cartons rouges (9). A contrario, Auxerre et Brest n'en ont reçu aucun.

K comme Antoine Kombouaré, probablement l'entraîneur le plus insupportable de Ligue 1. Critique acerbe de l'arbitrage (on lui donne raison), l'entraîneur du PSG aura passé toute la saison à contester les décisions du corps arbitral et les résultats des rencontres dont le score n'était pas en faveur de son équipe. Régulièrement suspendu de banc de touche, il partage ce fait avec Rémy Girard (Montpellier) et Pablo Correa (Nancy), tout aussi inbuvables...

L comme Lille, champion de Ligue 1, après 57 ans de disette. Meilleure attaque, meilleure équipe à l'extérieur comme à domicile, meilleur buteur (Sow), meilleur joueur de la saison (Hazard), meilleur entraîneur (Garcia). Qui dit mieux ?

M comme Marvin Martin, meilleur passeur de la saison avec 17 passes décisives. Le jeune milieu créatif de Sochaux vient d'être appelé en équipe de France.

N comme Nullissime la saison d'Arles-Avignon, qui termine dernier du classement avec seulement 20 points... Double promu l'été dernier (National - Ligue 1), le club recrute à l'été 2010 pas moins de 20 joueurs dont 12 repartiront lors du mercato d'hiver... Un président démis de ses fonctions en juin 2010, un entraîneur viré (Michel Estevan) puis reconfirmé (par le nouveau présdent) pour ensuite être viré en octobre 2010, c'est peut-être un peu trop pour espérer survivre en Ligue 1.

N bis comme Niang, pas Mamadou, l'ex-star de l'OM mais M'Baye Niang, l'attaquant de Caen. Plus jeune buteur de Ligue 1 (il n'a que 16 ans), il marque lors des 34ème, 35ème et 38ème journées. Caen termine avec 7 matchs consécutifs sans défaite, se maintenant en Ligue 1. Sa jeune perle n'y est pas pour rien.

O comme Olympique Lyonnais qui aura connu une saison fort mouvementée et qui n'accroche le Tour préliminaire de la Champions League que lors de l'ultime journée. Championne de France 7 fois de suite (la dernière fois en 2008), l'équipe du président Aulas, éprouve grand mal depuis à élever son niveau de jeu... Flop au niveau des recrues (Gourcuff, Briand), défense en péril (Cris se fait vieux, Lovren évolue en mode alternatif et Cissokho n'est pas Abidal), blessures en cascade, méforme des cadres (Toulalan), attaque en mal d'inspiration (Lisandro fait figure d'exception), un entraîneur (Puel) décrié par les supporters et qui ne sera pas préservé la saison prochaine... Symptomes du mal lyonnais, une défaite historique à domicile contre Saint-Etienne et un cinglant 4-0 encaissé à Auxerre après une victoire contre Marseille. Bref, il faudra revoir tout ça la saison prochaine pour ne pas finir comme Bordeaux.

P comme Pelouse synthétique inaugurée cette saison par les clubs de Lorient et Nancy, une première au niveau professionnel.

Q comme Quatorze années passées par Ulrich Ramé à Bordeaux qu'il quitte à l'issue de cette saison.

R comme Reléguation de Monaco, Arles-Avignon et Lens. Une catastrophe pour Monaco qui figurait dans l'élite depuis 34 ans...

S comme Moussa Sow, meilleur buteur de Ligue 1 (25 buts) et grand artisan du sacre lillois. Laissé libre par Rennes la saison passée, il marque 3 buts contre son ancienne équipe (3-2) lors de la dernière journée...

S bis comme Spahic, suspendu cette saison pour un total de 14 matchs... Révélation de la saison 2009-2010, le défenseur de Montpellier a perdu son football cette année. Lors de la 17ème journée, à Brest (0-0), il écopait de 4 matchs de suspension pour un coup de coude sur Nolan Roux. Récidive lors de la 28ème journée contre Lens (1-4) et un nouveau coup de coude assené à Jemaa, pour une suspension de 7 matchs... Le bosnien ne jouera pas en Ligue 1 la saison prochaine.

S bis comme Sochaux. L'équipe surprise du championnat, pas loin de la reléguation l'an passé, accroche une 5ème place, synonyme de Ligue Europa. Le jeune Martin a réussi 17 passes décisives et le duo d'attaque Maïga - Ideye, 15 buts chacun. Pas mal du tout.

T comme Trois entraîneurs remerciés cette saison. Michel Estevan (Arles-Avignon), Guy Lacombe (Monaco) et Jean-Guy Wallemme (Lens) coincident avec la descente en Ligue 2 des trois clubs mentionnés.

T bis comme le Trident offensif lillois Gervinho - Sow - Hazard qui totalise 47 buts et 22 passes décisives.

U comme Ultime journée du championnat, lors de laquelle pas moins de 31 buts ont été inscrits, soit plus de 3 par match. Dans un championnat de France marqué par la pauvreté du jeu offensif (2,2 buts de moyenne de buts chaque saison), on aimerait voir plus de matchs prolifiques en buts. Il est grand temps que ces équipes se détachent de leur frilosité et améliorent leur finition devant le but...

V comme Valbuena. Annoncé chaque saison sur le départ, il avait réussi à convaincre Deschamps de le conserver à l'orée de la saison 2009-2010. Bien lui en aura pris, Marseille finissant champion. Cette saison, le lutin de l'OM a confirmé son talent et ses absences sur blessure (il n'aura disputé que 26 matchs en tant que titulaire) se seront fait sentir. Il termine la saison avec 1 but et deux passes décisives et est de nouveau convoqué en équipe de France.

W comme Wendel qui marque pour Bordeaux le but de la victoire contre Nancy (2-1, 13ème journée) de la main et sans que le ballon ait franchi la ligne de but. Incroyable mais vrai... Les nancéiens ont frôlé la descente en Ligue 2...

X comme Xénophobie, peu présente en Ligue 1 cette saison mais remise en évidence avec la polémique engendrée par les propos du sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, au sujet des "quotas".

Y comme Y a-t-il une hiérarchie en Ligue 1 ? L'incapacité des cadors (Marseille, Lyon et les autres) à se défaire d'équipes plus faibles sur le papier ainsi que le classement final de la saison 2010-2011 remettent à l'odre du jour cette question, déja posée les saisons précédentes. Certaines équipes (Toulouse, Auxerre) terminent dans les 10 premiers alors qu'elles ont lutté pour le maintien jusqu'au bout. Par ailleurs, 14 points seulement séparent le 4ème (PSG) du 17ème Nice. 4 équipes seulement (Lille, Marseille, Lyon, Sochaux) ont atteint la barre des 60 buts marqués. Compte tenu des performances médiocres des clubs français en coupe d'Europe, force est de constater un nivellement par le bas du football français. Et cela a une répercussion direct sur l'équipe de France (L'Euro 2008 et la Coupe du monde 2010 en attestent).

Z comme zéro-zéro, un score que l'on aura souvent vu cette saison et qui souligne une nouvelle fois la frilosité des équipes de Ligue 1. On est bien loin des championnats d'Espagne ou d'Angleterre.

 

CLASSEMENT LIGUE 1 - 2010-2011

1.LILLE 76 points (+32) - champion

2.Marseille 68 (+23) - Champions League

3.Lyon 64 (+21) - Tour préliminaire Champions League

4.PSG 60 (+15) - Ligue Europa

5.Sochaux 58 (+17) - Ligue Europa

6.Rennes 56 (+3) - Tour préliminaire Ligue Europa

7.Bordeaux 51 (+1)

8.Toulouse 50 (+2)

9.Auxerre 49 (+4)

10.Saint-Etienne 49 (-1)

11.Lorient 49 (-2)

12.Valenciennes 48 (+4)

13.Nancy 48 (-5)

14.Montpellier 47 (-11)

15.Caen 45 (-5)

16.Brest 46 (-7)

17.Nice 46 (-15)

18.Monaco 44 (-2) - relégué

19.Lens 34 (-23) - relégué

20.Arles-Avignon 20 (-49) - relégué

28/05/2011

Ligue 1 - Ligue 2

45a4e2bb0c86e875fda33a4fa0eeeaf6 (2).jpgAjaccio retrouve la Ligue 1, première pour Evian et Dijon

Après Evian la semaine dernière, Dijon et Ajaccio ont validé ce vendredi leur ticket pour l'élite. Avec respectivement 3 et 2 points d'avance sur le 4ème, Le Mans, Bourgignons et Corses avaient leur destin entre les mains et n'ont pas pris peur. Dijon n'a perdu "que" 1-0 à Angers alors que Le Mans battait Nantes (3-2). Incroyablement défaite la semaine dernière à Vannes (4-3, 3 buts encaissés dans le dernier quart d'heure), l'équipe sarthoise devait espérer une large défaite de Dijon (+ 16 de différence de buts pour +10 aux Manceaux) et faire également un carton contre Nantes. Or l'équipe de Loire-Atlantique menait 2-0 à la pause.

Tant pis pour Le Mans qui aura craqué dans les derniers matchs et bravo à Dijon qui accède à l'élite pour la première fois de son histoire, après être monté en Ligue 2 en 2004. Et dire que le club frôla en 2008 la descente en National. Ajaccio retrouve pour sa part une Ligue 1 qu'il avait quitté il y a cinq ans. Partis avec 2 points d'avance sur Le Mans, les Corses n'ont pas tremblé et se sont imposés (2-1) à Nîmes, déjà relégué en National. Un match nul les aurait condamnés puisque Le Mans possède une meilleure différence de buts. Nous saluerons au passage la combativité de cette équipe de Vannes qui condamna Le Mans lors de lors de la 37ème journée. Promis au National depuis quelques temps déja, les Bretons ont eu le mérite de ne rien lâcher et se sont imposés lors des 4 dernières journées, inscrivant la bagatelle de 12 buts! Avec 44 points au compteur (à 1 point du premier non reléguable), ils constituent un "relegué honorable".

 

bdb74cbb3384ed09f8e6efc28ab4e351 (2).jpgExploit pour Evian

Comme Dijon, Evian Thonon Gaillard (ETG) accède lui aussi à la Ligue 1 pour la première fois de son histoire. Les Savoyards ont fait encore mieux puisqu'ils finissent champions de Ligue 2, mais surtout réalisent l'exploit d'une double montée (National - Ligue 2 - Ligue 1) en deux ans. Lors de la saison 2007-2008, Evian évoluait en CFA... 4 clubs avaient précédemment réussi l'exploit d'une double montée, Guingamp (1994-1995), Toulouse (02-03), Valenciennes (05-06) et Arles-Avignon (09-10). Ce dernier vient de redescendre en Ligue 2 après une première saison en L1 catastrophique (3 victoires en 37 matchs...). Il nous reste à espérer qu'Evian (ou Dijon) ne nous fasse pas la saison prochaine "une Arles-Avignon". Il ne s'agit pas de minimiser la montée d'Evian ou de se montrer péssimiste. Mais lorsqu'on se penche de plus près sur les résultats de Ligue 1 ou de Ligue 2, on ne peut s'empêcher de constater une baisse graduelle du niveau de jeu. En Ligue 1, 5 points seulement séparent l'actuel 18ème (Monaco) du 7ème, Lorient. En Ligue 2, le champion (Evian) n'a pas atteint la barre des 70 points et totalise tout de même 7 défaites alors que Dijon, promu, s'est incliné à 10 reprises. Par ailleurs, 12 points seulement (voir le classement ci-dessous) séparent le 7ème du 17ème. Lorsqu'on regarde les résultats des clubs français en coupe d'Europe, on comprend que ce nivellement s'opère par le bas.

Dans le sens inverse d'Evian, Grenoble est relegué en National après avoir quitté la Ligue 1 l'an passé. (idem pour Arles-Avignon l'année prochaine ?). Notons de même que Strasbourg, relégue en Ligue 2 en 2008, est descendu en National l'an passé mais n'est pas remonté cette saison et que Nantes, club mythique et champion de D1 en 2001), entamera en 2011-2012 sa troisème saison de suite en Ligue 2. Enfin, fait rare, aucun des clubs relégués en Ligue 2 l'an passé (Grenoble, Boulogne-sur-Mer, et Le Mans) n'est remonté en Ligue 1 cette saison. Le football français ne se porte pas bien.

 

Classement Ligue 2 (2010-2011)

1.Evian Thonon 67 (+22)

2.Ajaccio 64 (+8)

3.Dijon 62 (+15)

4.Le Mans 62 (+11)

5.Sedan 59 (+20)

6.Angers 57

7.Clermont 52

8.Boulogne-sur-Mer 52

9.Le Havre 49

10.Reims 49

11.Istres 49

12.Tours 49

13.Nantes 47

14.Châteauroux 47

15.Laval 47

16.Troyes 46

17.Metz 45

18.Vannes 44

19.Nîmes 37

20.Grenoble 33

16/05/2011

Ligue 1 - 36ème journée

ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestMarseille accroché, Lille en route pour le doublé

En concédant le nul à Lorient (2-2), l'Olympique de Marseille a lâché de nouveau des points précieux dans la course au titre et laisse filer le leader lillois qui n'a même pas joué (match reporté en raison de la finale de Coupe de France remportée par les lillois contre le Paris-Saint-Germain). A 2 journées de la fin, Marseille pointe à 3 points de Lille à qui il reste 3 matchs... Autant dire que les Dogues se dirigent droit vers un doublé historiquen venant de remporter leur première Coupe de France depuis 1955 et qu'ils sont à deux doigts d'empocher leur premier championnat depuis... 1954.

Une victoire lilloise mercredi prochain (en match en retard) contre Sochaux laisserait l'OM à 6 longueurs. Il resterait alors 2 matchs à disputer pour chaque équipe et Lille possède en plus une meilleure différence de buts (+30 contre +27). Même en cas de nul ou de défaite lilloise, le titre semble bel et bien promis à l'équipe qui aura pratiqué le meilleur football de Ligue 1 cette saison et surtout, qui aura été la plus régulière.


ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestAprès 9 matchs sans victoire, Rennes a renoué avec la victoire en s'imposant à Saint-Etienne (2-1). Les joueurs d'Antonetti confortent leur 5ème place et ne sont qu'à 3 longueurs de Paris et Lyon (qui néanmoins doivent jouer leur 35ème match respectivement mercredi et mardi).

 

 

ligue1,marseille,lorient,om,lille,nancy,nice,monaco,lens,auxerre,lyon,brestDans le bas de tableau, Arles-Avignon, lanterne rouge reléguée en Ligue 2, a remporté son 2ème match de la saison, contre Toulouse (1-0) qui devra lutter pour le maintien jusqu'au bout. Après son nul à Monaco (1-1), Lens est officiellement en Ligue 2 tandis que son adversaire du jour est désormais 18ème et reléguable en raison de la victoire sans appel de Nancy contre Nice (3-0). Au fond du trou il y a une semaine, les nancéins viennent de marquer 6 buts en 2 matchs pour 4 points de pris. L'autre club vainqueur du bas de tableau est Caen qui s'est imposé face à Montpellier (2-0). Les Normands confirment leur bonne passe en alignant un 5ème match sans défaite. Après son nul ramené de Valenciennes (1-1), Auxerre possède 5 points d'avance sur le premier reléguable et entrevoit le maintien. Autre club en danger, Brest (16e) jouera ce soir contre Lyon.

Dimanche 15 mai

Nancy - Nice 3-0

Monaco - Lens 1-1

Caen - Montpellier 2-0

Saint-Etienne - Rennes 1-2

Valenciennes - Auxerre 1-1

Lorient - Marseille 2-2

 

Lundi 16 mai

Brest - Lyon

 

Mercredi 18 mai

Lille - Sochaux

Bordeaux - PSG

 

Classement (36 match)

1.Lille 69 points (35 match)

2.Marseille 66 

3.Lyon 59 (35 match)

4.PSG 58 (35 match)

5.Rennes 56 

6.Sochaux 52 (35 match)

7.Lorient 49

8.Saint-Etienne 48

9.Montpellier 47

10.Auxerre 46

11.Bordeaux 45 (35 match)

12.Valenciennes 44

13.Toulouse 43

14.Caen 43

15.Nice 42 

16.Brest 41 (35 match)

17.Nancy 40

18.Monaco 39

19.Lens 35

20.Arles-Avignon17

18/04/2011

Ligue 1 - 31ème journée

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierLille accroché, Marseille accrocheur

Le leader lillois a concédé le match nul contre une équipe bordelaise à qui réussissent les grosses équipes en dépit d'une saison plus que moyenne. Défaits la semaine dernière à Monaco (1-0), les Dogues, privés ce samedi de leur dynamiteur Gervinho (suspendu), avaient pourtant ouvert le score par leur buteur maison Moussa Sow (21ème réalisation) mais ont vu une équipe girondine pleine de courage revenir en fin de match grâce au jeune Savic, titulaire d'un soir. Marseille qui jouait une nouvelle fois après Lille (dimanche) avait à sa portée un 2ème joker après celui gâché la semaine dernière (2-2 à domicile contre Toulouse après la défaite lilloise à Monaco). Les Olympiens ont su cette fois-ci s'en servir puisqu'ils se sont imposés à Montpellier (2-1) qui n'est jamais facile à manoeuvrer chez lui. Menés aux scores par un joli but de Giroud (65e), les Olympiens revenaient dans la foulée grâce à Gignac. Superbement lançé par Cheyrou, il devançait la sortie de Jourdren (69e). Taïwo donnait l'avantage aux siens sur penalty (82e) suite à un tirage de maillot sur Rémy dans la surface. La sanction sifflée par l'arbitre engendrait un début de bagarre et l'expulsion du même Rémy et du montpelliérain El Kaoutari.

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierDistancé de 7 points il y a quelques semaines encore, Marseille revient à 1 point seulement de Lille et relance définitivement une fin de saison qui s'annonce palpitante. Les joueurs de Didier Deschamps joueront samedi prochain leur finale de Coupe de la Ligue avant d'enchaîner 2 matchs de suite à domicile. A 7 journées de la fin, le compte à rebours est lançé, Marseille se présente comme l'équipe la plus à même d'inquiéter Lille. C'est un duel qui va se jouer entre la meilleure équipe à domicile (Lille - 10 victoires) et la meilleure équipe à l'extérieur (8 victoires pour l'OM).

 

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierRien ne va plus à Rennes

L'autre bonne opération de cette journée est à mettre au crédit du Paris-Saint-Germain. Enterrée il y a quelques semaines suite à 4 matchs sans victoire, l'équipe d'Antoine Kombouaré s'est imposée contre un adversaire direct - Lyon en l'occurence - pour l'accession à la Champions League. Le score étriqué (1-0) ne reflette pas une rencontre maitrisée par des parisiens un cran au dessus de lyonnais qui ont probablement dit adieu au titre. Pourtant, l'unique but du match ne fut marqué qu'à la 77ème minute. Sur coup-franc de Néné, Hugo Lloris manquait complètement sa sortie, laissant filer le ballon vers Giuly qui remisait pour Camara qui marquait du genou... Ce but gag suffisait aux bonheur d'un PSG qui revient à 1 point de son adversaire du soir et surtout qui passe devant une équipe de Rennes en pleine déconfiture. Défaits la semaine dernière à Brest, les joueurs du bouillant Antonetti enregistrent leur 2ème revers de suite dans un derby breton puisque pour la première fois de son histoire, Rennes s'incline à domicile face à Lorient (1-2). Aux nombreuses blessures, se sont ajoutées 2 nouvelles expulsions (Kana-Biyik, Souprayen). Du gachis lorsqu'on sait que les rennais étaient 2èmes au classement début mars. Depuis cette victoire à Montpellier (1-0, 26ème journée), ils ont enchaîné 5 matchs sans victoire dont 3 défaites.

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierArles-Avignon relégué, Lens presque

Dans le ventre mou du classement (voir plus bas), 5 équipes n'ont plus rien à espérer ou perdre. Sa victoire contre Nancy (doublé de Payet qui reprend du poil de la bête) redonne des couleurs à Saint-Etienne. Mais si les Foréziens sont 6èmes, ils sont à 7 points de Rennes, 5ème. Accrocheur contre Caen (3-2), Sochaux s'impose grâce à Maïga (2 buts) et ne lutte plus pour le maintien en ligue 1. Pour Arles-Avignon, c'est par contre terminé. Défait à domicile contre Valenciennes (1-0), l'équipe qui n'aura remporté qu'un seul match cette saison, est officiellement en Ligue 2. Les équipes classées de la 11ème à la 18ème place sont toutes concernées par la survie en L1. A 6 points du premier non reléguable, Lens (1-1 à domicile contre Brest) a déja un pied en Ligue 2. Il reste donc une place à prendre qui ne concerne pas moins de 8 équipes. A Toulouse, Auxerre a réussi le hold-up parfait en s'imposant à la dernière minute grâce à un coup-franc direct de Dudka (1-0). Les Auxerrois prennent un peu d'air, les Toulousains doutent de plus en plus. Dans cette périlleuse partie du classement, 4 équipes se sont inclinées ce week-end et 3 se sont imposées. Là aussi, la bataille sera âpre jusqu'au bout.

 

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierSamedi 16 avril

Rennes - Lorient 1-2

Saint-Etienne - Nancy 2-1

Sochaux - Caen 3-2

Toulouse - Auxerre 0-1

Lens - Brest 1-1

Nice - Monaco 3-2

Lille - Bordeaux 1-1

 

Dimanche 17 avril

Montpellier - Marseille 1-2

Arles-Avignon - Valenciennes 0-1

PSG - Lyon 1-0

 

lille,marseille,om,psg,lyon,rennes,montpellierClassement

1.Lille 59 (+23)

2.Marseille 58 (+19)

3.Lyon 53 (+23)

4.PSG 52 (+14)

5.Rennes 51 (+8)

6.Saint-Etienne 44

7.Lorient 43

8.Montpellier 43

9.Sochaux 42

10.Bordeaux 41

11.Brest 39

12.Nice 39

13.Valenciennes 38

14.Toulouse 38

15.Auxerre 37

16.Nancy 37

17.Monaco 35

18.Caen 35

19.Lens 29

20.Arles-Avignon 13