free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2021

EURO 2020 : LES STATS

italie,luke shaw,leonardo bonucci,finlande,macédoine du nord,havertz,pandev,angleterre,cristiano ronaldo,ronaldo,goran pandev,schick,patrick schick,pohjanpaloAprès la victoire de l'Italie (2ème sacre) contre l'Angleterre (première finale) en cette 16ème finale d'un Euro 2020 décalé d'un an, l'heure du bilan est arrivée. Stats, records, premières : l'essentiel à retenir.

 

- Le gardien italien Gianluigi Donnarumma, un des grands artisans de la victoire italienne (décisif notamment lors de deux séances de tirs aux buts) est élu meilleur joueur du tournoi.

- Le jeune milieu de terrain du FC Barcelone, Pedri (19 ans) remporte le trophée du meilleur jeune joueur.

- Auteur de 5 buts, Cristiano Ronaldo termine meilleur buteur. Le Tchèque Patrick Schick a réalisé la même performance mais ils sont été départagés par une passe décisive au crédit de Ronaldo.

- Ce même Ronaldo est désormais le meilleur buteur de la compétition, dépassant Michel Platini (9 buts inscrits à l'Euro 1984), avec 14 buts (2 en 2004, 1 en 2008, 3 en 2012, 3 en 2016 et 5 en 2020).

- Il est également le premier joueur à participer à 5 Euros (2004, 2008, 2012, 2016, 2020) mais également à inscrire au moins 1 but lors de 5 phases finales.

- L'Anglais Luke Shaw a inscrit lors de l'édition 2020 le but le plus rapide en finale, après 2 minutes.

- L'Italien Leonardo Bonucci, en 2020 également, est le plus vieux buteur en finale, à 34 ans et 71 jours, record de 1976 battu (30 ans).

- La finale de l'édition qui vient de se terminer est la seconde (après celle de 1976) à se terminer aux tirs aux buts.

- Face à la Turquie au premier tour, l'Italie a marqué pour la première fois trois buts (3-0) lors d'un match d'Euro.

- Pour sa première participation, la Finlande a remporté son premier match, face au Danemark (1-0, premier tour).

- Joel Pohjanpalo est le premier buteur finlandais dans une grande compétition (1-0 contre le Danemark).

- Pour sa première participation, la Macédoine du Nord a inscrit son premier but lors de son premier match (1-3 contre l'Autriche, premier tour).

- Son attaquant historique Goran Pandev est son premier buteur lors d'un Euro (et d'une grande compétition). A 37 ans et 322 jours, il est également devenu le 2ème plus vieux buteur de l'histoire de l'Euro, après l'autrichien Ivica Vastic (marquant lors de l'Euro 2008 à 38 ans et 257 jours).

- Le Polonais Kacper Kozlowski (Espagne-Pologne 1-1, premier tour) est devenu, à 17 ans et 246 jours, le plus jeune joueur de l'histoire de l'Euro à fouler le terrain. Il bat le record de l'anglais Jude Bellingham (17 ans et 349 jours), enregistré à ce même Euro (Angleterre-Croatie 1-1, premier tour).

- L'attaquant tchèque Patrick Schick a inscrit contre l'Ecosse au premier tour (2-0) le but le plus lointain à un Euro (50 mètres).

- Le Polonais Krychowiak a reçu le premier carton rouge (Pologne-Slovaquie 1-2) de cet Euro.

- En battant la Croatie (1-0) au premier tour, l'Angleterre brise une triste série, celle de ne s'être jamais imposé lors du premier match.

- A 22 ans et 8 jours, Kai Havertz devient le plus jeune joueur allemand à inscrire un but à l'Euro (Portugal-Allemagne 2-4 - premier tour).

- A 20 ans et 279 jours, le Gallois Ethan Ampadu est le plus jeune joueur expulsé à un Euro (Italie-Pays de Galles 1-0, premier tour).

- Le Danemark est la première équipe à passer le premier tour après avoir perdu ses deux premiers matchs.

- C'est également la première à inscrire 4 buts lors de deux rencontres consécutives (4-1 contre la Russie au premier tour ; 4-0 contre le Pays de Galles en 8èmes).

- L'Espagne a fait encore mieux. Elle devient la première équipe 5 buts lors de deux rencontres consécutives (5-0 contre la Slovaquie au premier tour ; 5-3 contre la Croatie en 8èmes).

- Joueur le plus jeune à avoir marqué pour la Croatie à l'Euro, à 22 ans et 273 jours, Luka Modric est devenu également (Croatie-Ecosse 3-1, premier tour), le plus vieux buteur des Vatreni, à 35 ans et 286 jours.

- Contre le Portugal (2-2, premier tour), la France est devenue la première équipe à encaisser 2 penalty dans un même match. Elle avait d'ailleurs failli le faire à l'Euro 2000, en quart contre l'Espagne (2-1). Mais après un penalty transformé par Mendietta, Raul avait manqué le sien à la dernière minute.

- Cet Euro bat le record absolu de buts contre son camp : 11. Du jamais vu également alors que les 15 précédentes éditions totalisaient ensemble 9... : 2 rencontres ont été marquées par deux csc (Portugal-Allemagne 2-4 ; Slovaquie-Espagne 0-5), et 3 gardiens ont marqué contre leur camp (le finlandais Hradecky, le slovaque Dubravka et le polonais Szczesny) alors qu'aucun ne l'avait fait durant les 15 éditions précédentes.

- Croatie - Espagne (3-5 ap) en 8èmes bat le record du nombre de buteurs pour une rencontre : 8 (dont un csc).

- En éliminant la France en 8èmes (3-3 ap - 5-4 tab), la Suisse accède aux quarts de finale d'une grande compétition pour la première fois depuis 1954.

- En battant l'Allemagne en 8èmes (2-0), l'Angleterre s'impose pour la première fois contre cet adversaire à Wembley (tous matchs confondus) depuis 1975.

14/06/2021

EURO 2020 - Groupe C

autriche,macédoine du nord,autriche-macédoine du nord 3-1neuro 2020,euro 2021,pandev,lainer,arnautovic,alaba,gregoritsch,pays-bas,ukraineMatch fou entre les Pays-Bas et l'Ukraine, premières pour l'Autriche et Pandev

 

En match d'ouverture du Groupe C, l'Autriche s'est imposée sans convaincre face à la Macédoine du Nord (3-1). Pour sa première grande compétition, celle-ci a effectué une prestation honorable, inscrivant de même son premier but par l'intermédiaire de son joueur emblématique, Goran Pandev. Dans ce qui fut une rencontre haletante, les Pays-Bas ont arraché sur le fil une victoire méritée contre l'Ukraine (3-2).

 

Autriche - Macédoine du Nord 3-1

autriche,macédoine du nord,autriche-macédoine du nord 3-1neuro 2020,euro 2021,pandev,lainer,arnautovic,alaba,gregoritsch,pays-bas,ukraineNation moyenne  du football (dernière qualification en Coupe du monde remonte à 1998), l'Autriche joue son troisième Euro après 2016 et 2008 (deux fois éliminée au premier tour). L'objectif évident est de passer enfin le premier tour. L'équipe la plus "allemande" du tournoi (21 des 26 évoluent en Bundesliga, plus que l'Allemagne) semble plus solide avec ses cadres évoluant notamment à Monchengladbach, Leipzig, Wolfsburg ou encore le Real Madrid (la star et capitaine David Alaba). En face, la Macédoine du Nord (magnifique pays visité il y a quelques années), ex-Macédoine depuis deux ans et demi, est avec la Finlande le petit poucet de la compétition. Elle a pu obtenir sa première participation à une grande compétition grâce aux barrages (1-0 contre la Géorgie) dont la constitution prend désormais en compte les résultats réalisés en Ligue des Nations.

On se souvient de la retentissante victoire macédonienne en Allemagne le 31 mars dernier (2-1) lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Mais les exploits se définissent justement par leur rareté. C'est une équipe "faible" qui aborde cet Euro, ne comportant dans son effectif aucun joueur connu, hormis le capitaine et vétéran Goran Pandev (37 ans, 119 sélections et 37 buts). Sur le papier, il y a un gouffre entre ces deux équipes. Si l'ossature autrichienne est germanique, celle de la Macédoine du Nord doit composer avec 26 joueurs évoluant dans 14 championnats différents, essentiellement de seconde zone (Albanie, Turquie, Chypre, Belgique, Croatie, Bosnie, Hongrie...etc). Les deux équipes ne se sont jamais affrontées précédemment.

autriche,macédoine du nord,autriche-macédoine du nord 3-1neuro 2020,euro 2021,pandev,lainer,arnautovic,alaba,gregoritsch,pays-bas,ukraineLa partie a donc logiquement était remportée par l'Autriche mais non sans difficulté. Contrairement à une Turquie ridicule et une faible Russie, la Macédoine du Nord a crânement tenté sa chance et s'est montrée accrocheuse. Après l'ouverture du score par Lainer sur un centre de Sabitzer (1-0, 18e), c'est justement Pandev qui parvenait à égaliser (1-1, 28e), profitant d'une sortie hasardeuse du gardien Bachmann. L'inusable attaquant de la Genoa entre ainsi pour la seconde fois dans l'histoire du foot macédonien. Premier (et seul) joueur de son pays à remporter la Champions League (en 2010 avec l'Inter), il devient le premier buteur nord-macédonien dans un Euro. L'écart technique et tactique entre les deux équipes était trop grand. A force de pousser, l'Autriche parvenait à reprendre l'avantage en fin de match. Entré en cours de jeu, Gregoritsch coupait aux six mètres un centre chirurgical d'Alaba (2-1, 78e). C'est ensuite Arnautovic, un autre entrant, qui scellait le score. Combinant avec Laimer, il se faufilait dans une défense apathique, effaçait le gardien et marquait dans le but vide (3-1, 89e).

On aimerait dire que la mission est réussie pour la Macédoine du Nord, c'est-à-dire faire bonne figure et marquer un but. Difficile d'en demander plus. Quant à l'Autriche, elle signe une première puisqu'il s'agit de sa première victoire lors d'un Euro (deux défaites et un nul lors des premiers tours des Euros 2008 et 2016). Pas de quoi pavoiser non plus. Nous avons vu des scènes de célébrations un peu exagérées et manquant d'humilité. L'affaire sera tout autre face aux Pays-Bas et l'Ukraine.

Autriche : Bachmann - Dragovic (Lienhart, 46e), Alaba (cap.), Hinteregger - Lainer, Laimer (Baumgartlinger, 90e), Schlager, Baumgartner (Gregoritsch, 58e), Ulmer - Sabitzer - Kalajdzic (Arnautovic, 59e).

Macédoine du Nord : Dimitrievski - Musliu (M. Ristovski, 86e), Velkovski, S. Ristovski - Nikolov (Bejtulai, 64e), Bardhi (Trickovski, 82e), Ademi, Elmas, Alioski - Pandev (cap.), Trajkovski (Kostadinov, 63e).

 

Pays-Bas - Ukraine 3-1

Annoncés grands favoris de cette rencontre mais également un outsider pour la victoire finale, les Pays-Bas sont toutefois imprévisibles. Et pour cause... Un retour en arrière permet de constater une irrégularité constante. Grands favoris de l'Euro 2008, ils étaient éliminés en quart de finale par la Russie. Cela ne les empêchait pas d'atteindre 2 ans plus tard la finale de la Coupe du monde, perdue sur le fil contre l'Espagne (1-0 a.p). A l'Euro 2012, ils ne passaient pas le premier tour, s'inclinant dans le groupe de la mort contre l'Allemagne, le Danemark et le Portugal. Revenus à un excellent niveau sous la houlette de Louis Van Gaal, ils terminaient 3èmes lors de la Coupe du monde 2014. La suite? Des non-qualifications pour l'Euro 2016 et pour la Coupe du monde 2018, et enfin la finale atteinte lors de la Ligue des nations 2018-2019 (défaite 1-0 contre le Portugal). La question demeure : que sont capables de faire les Pays-Bas? Question d'autant plus pertinente que le sélectionneur Frank De Boer n'est en poste que depuis septembre 2019 et que la génération actuelle est très talentueuse mais également inexpérimentée au niveau international.

autriche,macédoine du nord,autriche-macédoine du nord 3-1neuro 2020,euro 2021,pandev,lainer,arnautovic,alaba,gregoritsch,pays-bas,ukraineVu le niveau généralement moyen d'une équipe ukrainienne qui a pour habitude de jouer très bas et de viser le match nul face à ce type d'adversaire, les Bataves étaient toutefois favoris, évoluant de même devant leur public à Amsterdam. Dominateurs en première mi-temps, ils ont longtemps buté sur un excellent gardien. Dans une partie ouverte et rythmée, l'Ukraine se permettait également quelques incursions (stériles). De retour des vestiaires, les coéquipiers de Memphis Depay continuaient de pousser et marquaient coup sur coup. C'est d'abord le capitaine Wijnaldum qui catapultait le ballon sous la barre suite à un centre de Dumfries mal négocié par Bushchan (1-0, 52e). C'est ensuite Weghorst qui enfonçait le clou, reprenant de près un ballon mal dégagé par la défense et propulsé au fond des cages par la jambe de... Bushchan (2-0, 58e). Alors qu'on pensait les Ukrainiens totalement abattus, le capitaine Iarmolenko sonnait la charge, fusillant le gardien adverse d'une superbe frappe enroulée dans la lucarne, à l'entrée de la surface (2-1, 76e). Revigorés, les hommes d'Andrei Chevchenko parvenaient même à égaliser. Sur un coup-franc de Malinovski, Iaremchuk marquait d'une tête croisée (2-2, 79e).

autriche,macédoine du nord,autriche-macédoine du nord 3-1neuro 2020,euro 2021,pandev,lainer,arnautovic,alaba,gregoritsch,pays-bas,ukraineDeux buts éclairs également mais qui poussaient les Bataves à reprendre leur marche en avant. C'est à nouveau une situation confuse dans la défense adverse qui était à l'origine du but. Servi sur le côté gauche après une balle remise involontairement dans les pieds bataves par Bushchan, Nathan Aké envoyait un long centre enroulé repris de la tête par Dumfries qui prenait le dessus sur Zinchenko (3-2, 84e). Une superbe tête piquée que Bushchan, un peu lent sur ce coup, accompagnait dans ses filets. Impérial en premier mi-temps, le gardien du Dynamo Kiev a vécu une seconde période cauchemardesque. 

pays-bas-ukraine 3-2,dumfries,wijnaldum,iarmolenko,bushchan,autriche,macédoine du nord,autriche-macédoine du nord 3-1neuro 2020,euro 2021,pandev,lainer,arnautovic,alaba,gregoritsch,pays-bas,ukraineIn fine, ce match fou, le plus beau de cet Euro, aura été contrasté de part et d'autre mais c'est une équipe qui repart avec la victoire. Côté hollandais, il symbolise à une échelle réduite le parcours irrégulier abordé ci-dessus. Et Frank De Boer devra certainement revoir son schéma tactique. Coté ukrainien, les défaillances en défense seront à revoir. Mais la prestation affichée à de quoi donner de l'espoir à une équipe que l'on n'imaginait pas capable de faire du jeu face à une grande nation et de remonter un écart de deux buts. Cette défaite pourra servir lorsqu'il s'agira d'affronter l'Autriche et la Macédoine du Nord, beaucoup plus abordables.  J N

Pays-bas : Stekelenburg - Timber (Veltman, 88e), De Vrij, Blind (Aké, 64e) - Dumfries, De Roon, Wijnaldum (cap.), F. De Jong, Van Aanholt (Wijndal, 64e) - Depay (Malen, 90e), Weghorst (L. De Jong, 88e).

Ukraine : Bushchan - Karavaev, Zabarni, Matvyenko, Mykolenko - Malinovski, Sydorchuk, Zinchenko - Iarmolenko (cap.), Iaremchuk, Zubkov (Marlos, 13e, Shaparenko, 65e).

 

CLASSEMENT

1. Autriche 3 pts (+2)

2. Pays-Bas 3 (+1)

3. Ukraine 0 (-1)

4. Macédoine du Nord 0 (-2)