free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2021

EURO 2020 : LES STATS

italie,luke shaw,leonardo bonucci,finlande,macédoine du nord,havertz,pandev,angleterre,cristiano ronaldo,ronaldo,goran pandev,schick,patrick schick,pohjanpaloAprès la victoire de l'Italie (2ème sacre) contre l'Angleterre (première finale) en cette 16ème finale d'un Euro 2020 décalé d'un an, l'heure du bilan est arrivée. Stats, records, premières : l'essentiel à retenir.

 

- Le gardien italien Gianluigi Donnarumma, un des grands artisans de la victoire italienne (décisif notamment lors de deux séances de tirs aux buts) est élu meilleur joueur du tournoi.

- Le jeune milieu de terrain du FC Barcelone, Pedri (19 ans) remporte le trophée du meilleur jeune joueur.

- Auteur de 5 buts, Cristiano Ronaldo termine meilleur buteur. Le Tchèque Patrick Schick a réalisé la même performance mais ils sont été départagés par une passe décisive au crédit de Ronaldo.

- Ce même Ronaldo est désormais le meilleur buteur de la compétition, dépassant Michel Platini (9 buts inscrits à l'Euro 1984), avec 14 buts (2 en 2004, 1 en 2008, 3 en 2012, 3 en 2016 et 5 en 2020).

- Il est également le premier joueur à participer à 5 Euros (2004, 2008, 2012, 2016, 2020) mais également à inscrire au moins 1 but lors de 5 phases finales.

- L'Anglais Luke Shaw a inscrit lors de l'édition 2020 le but le plus rapide en finale, après 2 minutes.

- L'Italien Leonardo Bonucci, en 2020 également, est le plus vieux buteur en finale, à 34 ans et 71 jours, record de 1976 battu (30 ans).

- La finale de l'édition qui vient de se terminer est la seconde (après celle de 1976) à se terminer aux tirs aux buts.

- Face à la Turquie au premier tour, l'Italie a marqué pour la première fois trois buts (3-0) lors d'un match d'Euro.

- Pour sa première participation, la Finlande a remporté son premier match, face au Danemark (1-0, premier tour).

- Joel Pohjanpalo est le premier buteur finlandais dans une grande compétition (1-0 contre le Danemark).

- Pour sa première participation, la Macédoine du Nord a inscrit son premier but lors de son premier match (1-3 contre l'Autriche, premier tour).

- Son attaquant historique Goran Pandev est son premier buteur lors d'un Euro (et d'une grande compétition). A 37 ans et 322 jours, il est également devenu le 2ème plus vieux buteur de l'histoire de l'Euro, après l'autrichien Ivica Vastic (marquant lors de l'Euro 2008 à 38 ans et 257 jours).

- Le Polonais Kacper Kozlowski (Espagne-Pologne 1-1, premier tour) est devenu, à 17 ans et 246 jours, le plus jeune joueur de l'histoire de l'Euro à fouler le terrain. Il bat le record de l'anglais Jude Bellingham (17 ans et 349 jours), enregistré à ce même Euro (Angleterre-Croatie 1-1, premier tour).

- L'attaquant tchèque Patrick Schick a inscrit contre l'Ecosse au premier tour (2-0) le but le plus lointain à un Euro (50 mètres).

- Le Polonais Krychowiak a reçu le premier carton rouge (Pologne-Slovaquie 1-2) de cet Euro.

- En battant la Croatie (1-0) au premier tour, l'Angleterre brise une triste série, celle de ne s'être jamais imposé lors du premier match.

- A 22 ans et 8 jours, Kai Havertz devient le plus jeune joueur allemand à inscrire un but à l'Euro (Portugal-Allemagne 2-4 - premier tour).

- A 20 ans et 279 jours, le Gallois Ethan Ampadu est le plus jeune joueur expulsé à un Euro (Italie-Pays de Galles 1-0, premier tour).

- Le Danemark est la première équipe à passer le premier tour après avoir perdu ses deux premiers matchs.

- C'est également la première à inscrire 4 buts lors de deux rencontres consécutives (4-1 contre la Russie au premier tour ; 4-0 contre le Pays de Galles en 8èmes).

- L'Espagne a fait encore mieux. Elle devient la première équipe 5 buts lors de deux rencontres consécutives (5-0 contre la Slovaquie au premier tour ; 5-3 contre la Croatie en 8èmes).

- Joueur le plus jeune à avoir marqué pour la Croatie à l'Euro, à 22 ans et 273 jours, Luka Modric est devenu également (Croatie-Ecosse 3-1, premier tour), le plus vieux buteur des Vatreni, à 35 ans et 286 jours.

- Contre le Portugal (2-2, premier tour), la France est devenue la première équipe à encaisser 2 penalty dans un même match. Elle avait d'ailleurs failli le faire à l'Euro 2000, en quart contre l'Espagne (2-1). Mais après un penalty transformé par Mendietta, Raul avait manqué le sien à la dernière minute.

- Cet Euro bat le record absolu de buts contre son camp : 11. Du jamais vu également alors que les 15 précédentes éditions totalisaient ensemble 9... : 2 rencontres ont été marquées par deux csc (Portugal-Allemagne 2-4 ; Slovaquie-Espagne 0-5), et 3 gardiens ont marqué contre leur camp (le finlandais Hradecky, le slovaque Dubravka et le polonais Szczesny) alors qu'aucun ne l'avait fait durant les 15 éditions précédentes.

- Croatie - Espagne (3-5 ap) en 8èmes bat le record du nombre de buteurs pour une rencontre : 8 (dont un csc).

- En éliminant la France en 8èmes (3-3 ap - 5-4 tab), la Suisse accède aux quarts de finale d'une grande compétition pour la première fois depuis 1954.

- En battant l'Allemagne en 8èmes (2-0), l'Angleterre s'impose pour la première fois contre cet adversaire à Wembley (tous matchs confondus) depuis 1975.

21/06/2021

EURO 2020 - Groupe B

finlande,belgique,russie,danemark,euro 2020,euro 2021,euro 2020 groupe bLe Danemark miraculé, la France qualifiée...

 

En balottage défavorable, le Danemark a réalisé l'exploit et a cartonné la Russie (4-1). En parallème, la victoire de la Belgique contre la Finlande (2-0) lui a permis d'accrocher carrément la seconde place avec 3 points et d'accéder aux 8èmes. Ces résultats qualifient de même la France, qui n'a pas encore joué son 3ème match.

 

finlande,belgique,russie,danemark,euro 2020,euro 2021,euro 2020 groupe bDans ce Groupe B indécis jusqu'au bout pour la Russie (2ème, 3 pts), la Finlande (3ème, 3 pts) et le Danemark (4ème, 0 point), c'est le Danemark qui a réalisé un double exploit. Déjà défaite 2 fois dans un contexte difficile (le malaise cardiaque de Christian Eriksen lors du premier match), la Danish Dynamite n'en menait pas large. Il fallait battre la Russie sur un large score pour accrocher la 3ème place et espérer les 8èmes. C'est ce qu'elle a fait, dynamitant une équipe russe dont les carences défensives ont à nouveau été criantes (4-1). Mieux, en raison, de la victoire de la Belgique contre la Finlande (2-0), dénouement prévu mais qui a mis longtemps à se concrétiser (2 buts inscrits dans le dernier quart d'heure), le Danemark finit tout simplement 2ème grâce à une meilleure différence de buts que la Finlande et la Russie, avec seulement 3 points et se qualifie directement pour les 8èmes. Au passage, le Danemark devient la première équipe dans l'histoire de l'Euro à accéder au tour suivant après avoir perdu ses deux premiers matchs.

Christian Eriksen doit être fier de ses coéquipiers qui font durer un peu plus le suspense, au moins jusqu'au 26 juin, date à laquelle ils affonteront le Pays de Galles en 8èmes.

Toujours aussi impressionnante malgré le turn-over effectué par le sélectionneur Roberto Martinez, la Belgique fait donc carton plein, comme l'Italie et les Pays-Bas, en remportant solidement ses trois matchs. Les Diables rouges sont toujours favoris pour la victoire finale.

Les résultats inédits du Groupe B (3 équipes à 3 points, fait assez rare) ont eu une conséquence indirecte, les qualifications en 8èmes de la France - sans jouer - et de la Suisse (Groupe A), en attente depuis hier des résultats des autres goupes. En effet, possédant 4 points, la France et la Suisse font déjà mieux que deux équipes qui ont terminé 3èmes avec 3 points. Or, les 4 meilleurs troisièmes sur 6 se qualifient pour le tour suivant. La Suisse peut être soulagée et la France peut aborder son dernier match contre le Portugal avec moins de pression. Autre incidence, la Suède (Groupe E, 4 pts), la Tchéquie et l'Angleterre (Groupe D, 4 pts) sont également assurées de jouer les 8èmes puisque ces équipes termineront au pire 3èmes de leur groupe avec 4 points... Avec 3 points et une différence de buts de -2, la Finlande est très mal embarquée...

J N

 

Russie - Danemark 1-4

Buts : Dzyuba (70e, s.p) pour la Russie ; Damsgaard (38e), Y. Poulsen (59e), Christensen (79e), Maehle (82e).

Russie : Safonov - Dzhikiya, Diveev, Koudriachov (Karavaev, 67e) - Fernandes, Ozdoev (Zhemaletdinov, 61e), Zobnin, Kouzaïev (Mukhin, 67e) - Miranchuk (Sobolev, 61e), Golovin - Dzyuba (cap.).

Danemark : K. Schmeichel - A. Christensen, Kjaer (cap.), Vestergaard - Wass (Larsen, 60e), Höjbjerg, Delaney (M. Jensen, 85e), Maehle - Braithwaite (Cornelius, 85e), Poulsen (Dolberg, 60e), Damsgaard (Norgaard, 72e).

Finlande - Belgique 0-2

Buts : Hradecky (74e, csc), Lukaku (81e).

Finlande : Hradecky - Raitala, Toivio, Arajuuri, O'Shaughnessy, Uronen (Uronen, 70e) - Lod (Forss, 90e), Sparv (cap.) (Schüller, 59e), Kamara - Pohjanpalo (Kauko, 69e), Pukki (Jensen, 90e).

Belgique : Courtois - Boyata, Denayer, Vermaelen (cap.) - Trossard (Meunier, 75e), De Bruyne (Vanaken 90e), Witsel, Chadli - Doku (Batshuayi, 75e), Lukaku (Benteke, 84e), E. Hazard.

CLASSEMENT - Groupe B

1. Belgique 9 pts (+6)

2. Danemark 3 (+1)

3. Finlande 3 (-2)

4. Russie 3 (-5)

16/06/2021

EURO 2020 - Groupe B : Finlande - Russie 0-1

miranchuk,finlande,russie,euro 2020,euro 2021,finlande-russieLa Russie se relance

Balayée par la Belgique de Lukaku lors d'un premier match où elle fit pâle figure, la Russie s'est relancée à Saint-Pétersbourg face à la Finlande (1-0) qui n'avait besoin que d'un point pour s'ouvrir la route des 8èmes. Tout se jouera lors du dernier match.

Vainqueur surprise du Danemark (1-0), lors d'un premier match inhabituel et qui restera dans les annales pour une raison triste, la Finlande, petit poucet de la compétition, avait l'occasion de se qualifier pour les huitièmes dès son second match, en ne perdant pas contre une équipe russe qui avait affiché ses limites habituelles (il faut dire que sur les 26, 23 évoluent dans le championnat de Russie), subissant les coups de boutoir de la section ultra-offensive de la Belgique (3-0). L'enjeu était également de battre pour la première fois de son histoire un adversaire qu'elle avait uniquement battu lorsque celui-ci était encore l'Empire russe (2-1 aux Jeux Olympiques de 1912).

En 1922, naissait l'Union soviétique et en 16 affrontements, celle-ci n'a jamais mordu la poussière, s'imposant même à 8 reprises sur les 10 rencontres officielles (Jeux Olympiques, qualifications pour la Coupe du monde et pour l'Euro). La désintégration en 1991 de l'URSS n'a pas changé la donne. La Russie, héritière politique de celle-ci s'était imposée 4 fois en autant de rencontres officielles (qualifications pour l'Euro 1996 et pour la Coupe du monde 2010).

miranchuk,finlande,russie,euro 2020,euro 2021,finlande-russieMais voilà, l'histoire s'est en fait répétée. Poussée par son public à Saint-Pétersbourg et supérieure à son adversaire, la Russie s'est imposée (1-0) dans un match qu'elle a globalement dominé grâce à la fois à une supérioté technique, un pressing haut et un repli défensif impeccable privant les Finlandais de solutions. L'unique but de la rencontre était signé par Miranchuk, le milieu offensif de l'Atalanta Bergame. S'appuyant à l'entrée de la surface sur son capitaine Dzyuba, il pénétrait, fixait la défense adverse avant d'enrouler superbement le ballon dans la lucarne de Hradecky. Un joli but marqué à un moment crucial (45e+2). En seconde mi-temps, la Finlande tentait de revenir mais n'arrivait pas à se procurer d'occasion franche. C'est au contraire la Russie qui en contre était à deux doigts de doubler la mise mais comme contre le Danemark, Hradecky sauvait les meubles.

En attendant Belgique-Danemark qui se jouera demain, tout reste à jouer dans ce groupe B où la Russie a su se relancer. Côté finlandais, cette défaite confirme peut-être que la victoire contre le Danemark était un accident. Les deux équipes sont à 3 points mais les hommes de Tchertchessov joueront leur dernier match contre un Danemark qui semble fragilisé tandis que la Finlande aura fort à faire contre l'ogre belge, une mission quasi-impossible. J N

 

Finlande : Hradecky - Raitala (Soiri, 75e), Toivio (Jensen, 84e), Arajuuri (cap.), O'Shaughnessy, Uronen - Lod, Schüller (Kauko, 67e), Kamara - Pohjanpalo, Pukki (Lappalainen, 75e).

Russie : Safonov - Dzhikiya, Diveev, Barimov - Fernandes (Karavaev, 26e), Zobnin, Ozdoev (Zhemaletdinov, 61e), Kouzyaïev - Miranchuk (Mukhin, 85e), Golovin - Dzyuba (cap.) (Sobolev, 85e).

 

Classement Groupe B

1. Belgique 3 pts (1 match, +3)

2. Russie 3 (2 matchs, -2)

3. Finalnde 3 (2 matchs, 0)

4. Danemark 0 (1 match, -1)

24/04/2020

Indice de liberté de presse - 2020

norvège,finlande,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontièresnchine,turkménistan,chineLa pandémie actuelle du Coronavirus/Covid-19 est du pain béni pour de nombreux gouvernements. Dans certains cas, elle permet de masquer la crise économique aiguë traversée en ce moment (Liban) mais plus généralement, elle fournit un prétexte à de nombreux gouvernements pour restreindre encore plus les libertés individuelles, notamment la liberté de la presse.

norvège,finlande,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontièresnchine,turkménistan,chineC'est ce qu'affirme l'ONG Reporters sans Frontières qui a publié le 21 avril 2020 son classement annuel de la liberté de la presse. C'est le cas par exemple de la Chine (177e) et de l'Iran (173e) - les deux premiers foyers de l'épidémie - qui ont mis en place des dispositifs de censure massifs. En Irak (162e), la licence de l'agence de presse Reuters a été suspendue car cette dernière a remis en cause via une dépêche les chiffres officiels concernant le coronavirus. Au Turkménistan (179e), l'un des pays les plus autoritaires et fermés au monde et où il y a officiellement zéro cas de coronavirus, l'emploi du mot "coronavirus" est passible d'une peine de prison. Considéré comme l'Etat le plus autoritaire au monde (et où il n'y a également - officiellement - aucun cas de contamination), la Corée du Nord occupe la dernière place du classement.

norvège,finlande,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontièresnchine,turkménistan,chineSi l'Occident se classe généralement bien (8 Etats dans le TOP 10, 16 dans le TOP 20) et que les pays nordiques occupent encore une fois le TOP 4 (voir classement ci-dessous), il n'échappe pas pour autant à cette tendance mondiale de musellement des médias. En pleine dérive autoritaire depuis des années, la Hongrie (89e, -2 places) de Viktor Orban a fait passer une "loi coronavirus" sanctionnant jusqu'à 5 ans de prison ferme la "diffusion de fausses informations" concernant le virus.

norvège,finlande,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontièresnchine,turkménistan,chineD'après RSF, le classement 2020 démontre "que les dix prochaines années seront sans doute une décennie décisive pour la liberté de la presse en raison de crises qui affectent l'avenir du journalisme : crise géopolitique (agressivité des modèles autoritaires), technologique (absence de garanties démocratiques), démocratique (polarisation, politiques de répression), de confiance (suspicion, voire haine envers les médias d'information) et économique (appauvrissement du journalisme de qualité)".

norvège,finlande,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontièresnchine,turkménistan,chineProgressions et régressions

Pour la 4ème année consécutive, la Norvège - exemple de démocratie - demeure 1ère du classement. Mais la meilleure progression est à créditer à la Malaise (101e) et aux Maldives (179e), après une alternance politique (en Malaisie, le premier ministre Najib Razak a quitté le pouvoir en 2018) qui leur fait respectivement gagner 22 et 19 places. Le Soudan (où l'ancien dictateur Omar el-Bashir a été écarté l'an passé) gagne de même 16 places. Les pires reculs sont du côté des pays en développement : Haïti (83e) et les Iles Comores (75e) perdent respectivement 21 et 19 places.

vietnam,yémen,djibouti,syrie,laos,cuba,portugal,pays-bas,jamaïque,costa rica,nouvelle-zélande,koweït,suède,suisse,finlande,donald trump,trump,bolsonaro,bolivie,chili,equateur,rsf,soudan,singapour,maldives,norvège,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontières,chine,turkménistan,coronavirus,covid-19,indice de liberté de presse,indice de liberté de presse 2020,journalisme,irak,iran,liban,tunisie,tadjikistan,haïti,france,etats-unis,brésil,malaisie,iles comoresC'est la région Asie-Pacifique qui marque le recul le plus important (+1.7%). Généralement modèle de démocratie, l'Australie perd 5 places (26e) tandis que Singapour (158e) - Etat autoritaire - en perd 7. La région Moyen-Orient/Afrique du Nord demeure par ailleurs le coin le plus dangereux pour le journalisme, où l'Arabie Saoudite (170e, +2) et l'Egypte (166e, -3) sont - au niveau mondial - les pays où il y a le plus de journalistes emprisonnés.

norvège,finlande,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontièresnchine,turkménistan,chineSi l'Europe et l'Amérique sont généralement les bons élèves de ce classement, cela n'empêche pas des reculs notoires dans certains Etats. La première puissance mondiale - les USA - n'est "que" 45ème (+3) tandis que la première puissance d'Amérique du Sud - le Brésil - est 107ème (-2). Dans ces deux cas, les présidents (respectivement Trump et Bolsonaro) participent activement de cette état de la liberté de la presse, de par leur attitude anti-démocratique et anti-médias, incitant même publiquement à une haine contre les médias.

vietnam,yémen,djibouti,syrie,laos,cuba,portugal,pays-bas,jamaïque,costa rica,nouvelle-zélande,koweït,suède,suisse,finlande,donald trump,trump,bolsonaro,bolivie,chili,equateur,rsf,soudan,singapour,maldives,norvège,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontières,chine,turkménistan,coronavirus,covid-19,indice de liberté de presse,indice de liberté de presse 2020,journalisme,irak,iran,liban,tunisie,tadjikistan,haïti,france,etats-unis,brésil,malaisie,iles comoresMême l'Europe occidentale n'échappe pas à une certaine régression. La France, où les journalistes sont victimes d'agressions policières (crise des gilets jaunes) n'est "que" 34ème (-2). Le Royaume-Uni ne fait pas mieux (35e, -2) tandis que des démocraties authentiques comme la Belgique (12e, -3) et la Suisse (8e, -2) régressent également.

norvège,finlande,danemark,erythrée,corée du nord,reporters sans frontièresnchine,turkménistan,chineDans le monde arabe, c'est la Tunisie (une transition démocratique plutôt réussie lors du Printemps arabe) qui se classe le mieux (72e, 0) tandis que le Liban (107e, -1) est le pays arabe du Moyen-Orient qui fait le mieux (107e, -1), suivi du Koweït (109e, -1). Les 20 derniers pays du classement sont fort logiquement des pays du sud et autoritaires. Certains sont également instables sur le plan politique. Il convient de même de souligner la corrélation entre crise économique et répression (ou absence de confiance envers) des médias. En effet, tous les Etats marqués par une crise socio-économique durant la période 2019-2020 (Liban, Irak, Iran, Bolivie, Chili, Haïti, Equateur..etc) régressent. En tout état de cause, cette reculade de la liberté de la presse un peu partout semble devenir une normalité. Et c'est une très mauvaise nouvelle. J. N

TOP 20

1. Norvège

2. Finlande

3. Danemark

4. Suède

5. Pays-Bas

6. Jamaïque

7. Costa Rica

8. Suisse

9. Nouvelle-Zélande

10. Portugal

11. Allemagne

12. Belgique

13. Irlande

14. Estonie

15. Islande

16. Canada

17. Luxembourg

18. Autriche

19. Uruguay

20. Suriname

Les 20 Etats les moins bien classés

161. Tadjikistan

162. Irak

163. Somalie

164. Libye

165. Guinée Equatoriale

166. Egypte

167. Yémen

168. Azerbaïdjan

169. Bahreïn

170. Arabie Saoudite

171. Cuba

172. Laos

173. Iran

174. Syrie

175. Vietnam

176. Djibouti

177. Chine

178. Érythrée

179. Turkménistan

180. Corée du Nord

Classement complet

https://rsf.org/fr/donnees-classement

29/02/2020

Indice de perception de la corruption - 2019

corruption,indice de perception de la corruption,transparency international,indice de corruption,aleemagne,berlinL’ONG Transparency International a publié fin janvier 2020 son classement annuel sur la perception de la corruption des Etats. Créée en 1993 et basée à Berlin, cette ONG a pour vocation la lutte contre la corruption des gouvernements et institutions gouvernementales. Définissant la corruption comme « l’abus d’une fonction publique à des fins d’enrichissement personnel », Transparency International jouit d’un rayonnement mondial et possède des sections dans plus d’une centaine de pays.

Communiqué officiel

« Transparency International est l'organisation mondiale, issue de la société civile en pointe de la lutte contre la corruption. Elle rassemble les peuples à travers une puissante coalition mondiale dans le but de mettre fin à l'impact dévastateur de la corruption sur les hommes, les femmes et les enfants dans le monde entier. La mission de Transparency International est d'instiguer des changements jusqu'à ce que le monde soit libre de toute corruption. »

Mode de calcul

Comme il n’y a pas – par définition – de données publiques et exhaustives de la corruption, l’évaluation de la corruption se fonde d’une part sur des indicateurs provenant d’institutions internationales et d’autre part sur des sondages de personnalités provenant des milieux politiques, universitaires et des entreprises. Les Etats sont classés selon une échelle allant de 100 (très peu corrompu) à 0 (très corrompu).

Limites

Il est quasiment impossible de quantifier le phénomène de corruption, qui par ailleurs n’est pas que public. De même, il y a différents types de corruption (même à l’intérieur d’un même pays), qui par conséquent ne sont pas comparables. En outre, les cas de corruption qui concernent le monde des entreprises ne sont pas pris en compte. Enfin, Transparency International reçoit des financements d’entreprises faisant elles-mêmes l’objet de condamnations pour des faits de corruption.

corruption,indice de perception de la corruption,transparency international,indice de corruption,aleemagne,berlinTendances

Comme dans des classements similaires (Indice de démocratie, Indice de liberté de presse), on retrouve dans le TOP 10 les pays nordiques. Le Danemark est premier (7ème dans le classement des pays selon l'Indice de démocratie, où la Norvège est première. Le monde occidental s'en sort bien, avec des indices peu élevés (voir ci-dessous) mais des pays comme la France et les Etats-Unis ne sont "que" 23èmes (ex-aequo). La Chine est 80ème tandis que la Russie est 137ème, ex-aequo avec le Liban. C'est le Qatar qui se classe le mieux dans le monde arabe (30e).

corruption,indice de perception de la corruption,transparency international,indice de corruption,aleemagne,berlinDans le bas de ce classement de 179 Etats + Hong Kong (16e), l'Afrique occupe une place importante avec 21 Etats parmi les 37 derniers. On retrouve là des Etats effondrés (Yémen, Somalie, Afghanistan), instables (Soudan, Soudan du Sud, Venezuela, Irak), des régimes quasi-totalitaires (Corée du Nord, Turkménistan), des guerres civiles (Congo-Kinshasa, Libye), et bien entendu une ribambelle de PMA... Bref, là où la corruption est très élevée, il y a fort logiquement une pauvreté très élevée. J. N

Les 10 Etats les mieux classés

1. Danemark

1. Nouvelle-Zélande

3. Finlande

4. Suède

4. Suisse

4. Singapour

7. Norvège

8. Pays-Bas

9. Luxembourg

9. Allemagne

Les 10 Etats les moins bien classés

180. Somalie

179. Soudan du Sud

178. Syrie

177. Yémen

173. Soudan

173. Afghanistan

173. Venezuela

172. Corée du Nord

168. Libye

168. Guinée-Bissau