Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2016

Classement des systèmes éducatifs

classement des systèmes éducatifs,pisa,singapour,japon,estonie,taïwan,finlande,macaoLe classement par pays des meilleurs systèmes éducatifs, effectué par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et intitulé Programme PISA (Program for International Student Assessment), vient d'être publié ce mardi 6 décembre. Les deux objectifs principaux de l'ensemble des études menées sont de comparer les différents systèmes éducatifs (en évaluant les compétences acquises en fin d'école), et d'identifier les facteurs de succès. Pour ce dernier classement, c'est Singapour qui se classe premier, en détrônant la Chine. J. N

Le classement 2016 porte sur les études menées en 2015 (comme celui de 2013 portait sur 2012).

Classement des 20 meilleurs systèmes éducatifs (1)

1.Singapour

2.Japon

3.Estonie

4.Taïwan

5.Finlande

6.Macao (Chine)

7.Canada

8.Vietnam

9.Hong Kong (Chine)

10.Chine

11.Corée du Sud

12.Nouvelle-Zélande

12-ex.Slovénie

14.Australie

15.Royaume-Uni

16.Allemagne

17.Pays-Bas

18.Suisse

19.Irlande

20.Belgique

 

(1) Classement des 70 meilleurs sur le lien suivant : 

http://www.linternaute.com/actualite/education/1310839-pisa-le-classement-2016-devoile-la-france-retrogradee/  

 

10/05/2015

Classement selon la situation des mères - 2015

3297695551.jpgLa Norvège succède à la Finlande

L'ONG de défense des droits de l'enfant, Save the Children, a publié la semaine passée son classement annuel. Après la Finlande en 2014, c'est, sans surprise, un autre pays scandinave qui s'arroge le meilleur classement selon la situation des mères.

 

Par rapport au classement de 2014 (1), qui comprenait 178 pays, celui-ci en comporte 179 (2). C'est sans surprise que les pays scandinaves - modèles de genre - tiennent le haut du pavé (3). Le "groupe des 5" (Norvège, Suède, Danemark, Islande, Finlande) constitue même le Top 5. Cette année, Norvège (1e) et Finlande (2e) ont échangé de place.

Basée à Londres et oeuvrant dans environ 120 pays, Save the Children prend en compte dans son palmarès annuel des critères précis (santé, éducation, statut politique des femmes, etc.) et "s'est notamment appuyée sur le risque de décès maternel dans chaque pays en prenant en compte la proportion entre les grossesses et les décès, l'espacement des naissances ou encore les conditions dans lesquelles se trouvent les mères de famille après avoir donné la vie" (4).

Mis à part les Etats scandinaves le top 10 (voir ci-dessous) comprend quatre autres pays européens, ainsi que l'Australie qui fait donc figure d'exception dans ce "top 10 européen". Les Etats-Unis ne sont "que 33èmes", devancées niveau Amérique par le Canada (20e), et par un régime dur comme le Belarus (25e). L'Argentine se classe première au niveau des pays latino-américains (36e), devançant Cuba (40e) et le Costa Rica (45e).

Au sein du monde arabe, c'est l'Arabie Saoudite (38e) qui se classe en première position (fait qui peut paraître étonnant). Viennent ensuite les Emirats Arabes Unis (47e), Bahrain (49e), et la Libye (50e). Le Liban est 73ème.

Le bas du classement est logiquement composé de pays d'Afrique. Les dix derniers (voir ci-dessous) sont les mêmes que l'an passé, à l'exception de la Gambie qui prend cette année la place du Nigéria. Comme nous pouvons le constater, il s'agit souvent d'Etats en proie à une guerre civile ou un conflit larvé.  J. N 

 

TOP 10

1.Norvège

2.Finlande

3.Islande

4.Danemark

5.Suède

6.Pays-Bas

7.Espagne

8.Allemagne

9.Australie

10.Belgique

 

BOTTOM 10

179.Somalie

178.République Démocratique du Congo

177.Centrafrique

176.Mali

175.Niger

174.Gambie

173.Côte d'Ivoire

172.Tchad

171.Guinée-Bissau

170.Sierra Leone 

Classement complet : 

http://www.savethechildren.org/atf/cf/%7B9def2ebe-10ae-432c-9bd0-df91d2eba74a%7D/SOWM_2015.PDF

 

(1) http://eklektik.hautetfort.com/archive/2014/05/10/classement-selon-la-situation-des-meres-5366471.html

(2) Quatorze Etats - membres de l'ONU - manquent donc : Monaco (vraisemblablement inclus dans la France), Saint-Marin (idem, pour l'Italie), la Corée du Nord (données certainement inaccessibles), les Iles Marshall, Palaos, Andorre, Antigua et Barbuda, Dominique, les Seychelles, Saint-Christophe-et-Niévès, le Liechtenstein, le sultanat du Brunei, premier Etat d'Asie du Sud-Est à instaurer la charia (en 2013), ainsi que les micro-Etats de Nauru (21 km²) et Tuvalu (26 km²).

(3) La Finlande est première dans le classement relatif à la liberté de la presse (effectué par Reporters sans Frontières), et le Danemark est le mieux classé selon l'Indice de corruption, classement effectué par l'ONG allemande Transparency International.

(4) http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/05/05/la-norvege-meilleur-pays-au-monde-pour-etre-maman_4627386_3214.html

12/12/2014

Indice de liberté de presse - 2014

téléchargement (1).jpgPour la quatrième année consécutive, la Finlande - archétype d'un système démocratique abouti - est le pays respectant le plus la liberté de presse, d'après les critères retenus par Reporters sans Frontières. Son classement annuel comprend 180 Etats (179 l'an passé, 178 en 2012). Les Pays-Bas sont seconds et la Norvège troisième.

Les pays scandinaves (dans la définition large du terme 'Scandinavie') sont d'ailleurs tous présents dans le Top 10 qui est également inchangé par rapport à l'année passée, à la différence près que d'une part le Liechtenstein (6e) et le Danemark (7e) et que d'autre part l'Islande (8e) et la Nouvelle-Zélande (9e) échangent de place.

Liberté de presse et niveau de corruption sont tous deux des indicateurs de démocratie. Par conséquent, il est fort logique que parmi les 10 premiers, 7 Etats figurent aussi dans le TOP 10 du classement selon l'Indice de corruption, effectué par l'ONG allemande Transparency International (voir notre note à ce propos).

En bas de classement, l'Erythrée est dernière à son habitude, suivie de la Corée du Nord et du Turkménistan, 3 Etats que l'on peut qualifier sans ambiguïté de "prisons à ciel ouvert". Ce top 10 des bonnets d'âne par rapport à l'an passé, à la différence que le Laos (171e) prend la place de Cuba (170e).

La France et les Etats-Unis sont respectivement 40ème et 46ème, la Russie 148ème. Au sein du continent africain, la Namibie est première (22e), suivie du Ghana (27e). Il faut descendre jusqu'au 91ème rang pour retrouver un pays arabe, le Koweit. Vient ensuite le Liban (106e).

Au niveau progression/régression, le Panama (87e) et l'Equateur (95e) font un bon de 24 places, suivis de l'Abanie (85e) qui en gagne 16. A contrario, la République centrafricaine (109e) enregistre la pire chute (-44). Le conflit en cours n'y est certainement pas étranger. Guerre et absence de liberté sont d'ailleurs intimement liés. Le Guatemala (125e ; -30), le Mali (122e ; -23), et la Zambie (93e ; -21) suivent. Mais il faut surtout noter la forte régression des Etats-Unis, autoproclamés pays de la liberté (-14). Enfin, la Grèce (99e) marque la plus mauvaise régression en Europe (-15) tandis que la Serbie (54e) y accomplit la meilleure progression (+9).  J. N

 

Les 10 premiers

1.Finlande

2.Pays-Bas

3.Norvège

4.Luxembourg

5.Andorre

6.Liechtenstein (+1)

7.Danemark (-1)

8.Islande (+1)

9.Nouvelle-Zélande (-1)

10.Suède

Les 10 derniers

180.Erythrée (-1)

179.Corée du Nord (-1)

178.Turkménistan (-1)

177.Syrie (-1)

176.Somalie (-1)

175.Chine (-2)

174.Vietnam (-2)

173.Iran (+1)

172.Soudan (-2)

171.Laos (-3)

Classement complet

http://rsf.org/index2014/fr-index2014.php 

11/12/2014

Indice de corruption - 2014

téléchargement.jpgLa très respectée ONG allemande Transparency International a publié la semaine passée son classement annuel des pays selon l'indice de corruption. Basée à Berlin, cette organisation définit la corruption comme "l'abus d'une fonction publique à des fins d'enrichissement personnel".

Le classement 2014 comprend 175 Etats tandis que ceux de 2013 et 2012 en comportaient respectivement 177 (1) et 176 (2). Modèles de démocratie et d'Etat de droit, les pays scandinaves sont comme chaque année représentés dans le haut du classement, soit les Etats les moins corrompus. En effet, la classification est en ordre croissant et les pays sont classés selon une échelle allant de 100 (corruption extrêmement faible) à 0 (corruption extrême).

Ex-aequo avec la Finlande en 2012 et avec la Nouvelle-Zélande en 2013, le Danemark est cette fois-ci seul premier. Avec un indice de 92, il dépasse la Nouvelle-Zélande, deuxième (91). Viennent ensuite la Finlande (89), la Suède (87), et la Norvège (86). Autre pays nordique, l'Islande est 12ème (79).

Peu de changement également en bas de classement. En 2013, Somalie, Corée du Nord et Afghanistan étaient derniers ex-aequo. Cette fois-ci, les deux premiers cités sont toujours derniers (indice de 8), tandis que l'Afghanistan (172ème) "gagne une place" au profit du Soudan (173ème). Dernier pays indépendant, le Sud-Soudan est 171ème. Hormis la Corée du Nord, les deux autres Etats les plus "totalitaires", l'Erythrée et le Turkménistan, sont respectivement 166ème et 169ème.

Les Etats-Unis sont 17èmes tandis que la France est 26ème. Le pays des droits de l'homme partage cette place avec le Qatar, pays arabe le mieux représenté (viennent ensuite le Bahrain et la Jordanie, 55èmes ex-aequo). En Afrique, le Botswana est comme d'habitude le meilleur élève en la matière (31ème), suivi du Cap-Vert (42e) et des Seychelles (43e). J. N

Les 10 premiers

1.Danemark

2.Nouvelle-Zélande

3.Finlande

4.Suède

5.Norvège

 .Suisse

7.Singapour

8.Pays-Bas

9.Luxembourg

10.Canada

Les 10 derniers

175.Somalie

     .Corée du Nord

173.Soudan

172.Afghanistan

171.Sud-Soudan

170.Irak

169.Turkménistan

166.Ouzbékistan

     .Libye

     .Erythrée

Classement complet : 

http://www.transparency.org/cpi2014/results

 

(1) Voir le classement 2013 : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2013/12/03/indice-de-corruption-2013-5237095.html 

(2) 182 en 2011, 178 en 2010.

26/12/2013

Failed States Index - 2013

fund for peace,etat failli,etat effondré,quasi-etat,etat fragile,william zartman,robert jackson,somalie,soudan,sud-soudan,yémen,zimbabwe,république démocratique du congo,finlande,suisse,suède,norvège,islande,nouvelle-zélande,luxembourg,tchad,afghanistan,haïti,centrafriqueLe think tank américain Fund for Peace (1) publie chaque année depuis 2005 son classement des "Etats faillis" (Failed States). Flou et controversé, le concept définit généralement un Etat failli comme étant incapable aussi bien de maintenir un contrôle sur l'ensemble de son territoire (et d'avoir le monopole de la violence légitime, une idée chère à Max Weber), d'exercer une autorité légitime afin de prendre des décisions collectives, de procurer des services publics, et inapte à interagir avec la communauté internationale comme membre à part entière de cette dernière.

fund for peace,etat failli,etat effondré,quasi-etat,etat fragile,william zartman,robert jackson,somalie,soudan,sud-soudan,yémen,zimbabwe,république démocratique du congo,finlande,suisse,suède,norvège,islande,nouvelle-zélande,luxembourg,tchad,afghanistan,haïti,centrafriqueSouvent utilisée par les journalistes et commentateurs politiques pour décrire un Etat qui ne remplit pas les critères objectifs de souveraineté (2), cette notion fut critiquée par le linguiste et philosophe américain Noam Chomsky qui, dans son ouvrage Failed States : The Abuse of Power and the Assault on Democracy (2007), souligne l'ambigüité du concept, applicable selon lui aux Etats-Unis d'Amérique qui représenteraient une menace pour la sécurité internationale.

En théorie des Relations Internationales, cette notion fait suite à d'autres théories convergentes sur le dysfonctionnement de l'Etat. L'américain Robert Jackson parle en 1993 (3) de "quasi-Etat". Tout en détenant une personnalité juridique, cet Etat est privé de prérogatives essentielles (monopole de la violence, ressources économiques), et ne survit que grâce à la bienveillance de la communauté internationale. En 1995, un autre académicien américain, William Zartman, exposait sa théorie de l'"Etat effondré" (collapsed State) (4). Incapable de générer de la cohésion sociale, cet Etat est marqué par le patrimonialisme et la corruption. Les instances officielles sont dès lors concurrencées par des sources de pouvoir alternatives qui remettent en cause sa légitimité (Zartman appliqua ce concept à la Somalie, le Libéria, et l'ex-Yougoslavie). Quatre éléments montrent le caractère effondré de l'Etat : 

fund for peace,etat failli,etat effondré,quasi-etat,etat fragile,william zartman,robert jackson,somalie,soudan,sud-soudan,yémen,zimbabwe,république démocratique du congo,finlande,suisse,suède,norvège,islande,nouvelle-zélande,luxembourg,tchad,afghanistan,haïti,centrafrique- Il ne fonctionne plus comme centre de décision, perd sa légitimité, perd le droit de dicter les droits et les finalités collectives de la société.

- Il n'est plus le symbole de l'identité nationale. Il ne peut plus donner un nom à ces habitants et une signification à leurs actions sociales.

- L'organisation politique centrale n'exerce plus son autorité sur l'ensemble du territoire.

- L'Etat, en tant qu'acteur économique, ne dispose plus de capacités extractives  et redistributives.

En 2005, est apparue la notion d'"Etat fragile". Elle présente une différence ostensible avec les autres. "Son émergence provient spécifiquement de l'initiative d'organisations : elle n'est pas le fruit de recherches politologiques mais d'une production institutionnelles de normes" (5).

Ainsi, au-delà des nuances existantes, ces quelques notions, sensiblement proches finalement, ont pour dénominateur commun d'évaluer (ou de stigmatiser) l'ampleur de dysfonctionnement d'un Etat reconnu par l'ensemble de la communauté internationale.

fund for peace,etat failli,etat effondré,quasi-etat,etat fragile,william zartman,robert jackson,somalie,soudan,sud-soudan,yémen,zimbabwe,république démocratique du congo,finlande,suisse,suède,norvège,islande,nouvelle-zélande,luxembourg,tchad,afghanistan,haïti,centrafriquePortant sur 178 Etats, le classement de Fund for Peace qualifie d'Etat le plus failli en 2013 la Somalie (1e), suivie de la République Démocratique du Congo (ou Congo-Kinshasa) (2e) et du Soudan (3e). Les Etats les plus faillis de la planète sont fort logiquement des territoires pauvres ou marqués par des conflits militaires (présents ou passés). On retrouve chez les moins faillis les Etats scandinaves, toujours bien placés dans les classements "politiques" d'Etats. La Finlande est "première" (178e), suivie de la Suède (177e) et de la Norvège (176e). Jihad Naoufal


Les 10 Etats les plus faillis

1.Somalie

2.Congo-Kinshasa

3.Soudan

4.Sud-Soudan

5.Tchad

6.Yémen

7.Afghanistan

8.Haïti

9.Centrafrique

10.Zimbabwe

Les 10 Etats les moins faillis

178.Finlande

177.Suède

176.Norvège

175.Suisse

174.Danemark

173.Nouvelle-Zélande

172.Luxembourg

171.Islande

170.Irlande

169.Australie

Classement complet : 

http://ffp.statesindex.org/rankings-2013-sortable

 

(1) Fund for Peace fut fondé en 1957. Basé à Washington D.C, son objectif principal est de prévenir les conflits.

(2) Pour une reflexion sur la souveraineté de l'Etat, Cf. Bertrand Badie, "De la souveraineté à la capacité de l'Etat", in Marie-Claude Smouts, Les nouvelles relations internationales - Pratiques et théories, 1998.

(3) Robert H. Jackson, Quasi-States : sovereignty, international relations and the third world.

(4) William H. Zartman, Collapsed States : The Desintegration and Restoration of Legitimate Authority.

(5) Jean-Marc Chataigner, Hervé Magro, Etats et sociétés fragiles: entre conflits, reconstruction et développement, 2007.

15/12/2013

Indice de liberté de presse - 2013

images (2).jpgPar rapport au classement 2011-2012, il n'y a pas de changement aux niveaux des pays où la liberté de presse est le plus respectée, et des trois derniers. Comme l'an passé, ce classement comprend 179 Etats (un de plus par rapport au classement 2010).

images (1).jpgExemple de démocratie aboutie, la Finlande est classée première pour la troisième année consécutive. Cela coïncide également avec sa troisième place dans le classement effectué selon l'indice de corruption (établi par l'ONG allemande Transparency International) (1). Egalement 1ère l'an passé, la Norvège rétrograde très légèrement (3ème). Troisièmes l'an passé, les Pays-Bas remontent cette année à la seconde place. Par contre, l'Estonie, également première l'an passé, perd 8 places (11e). En quatrième et cinquième place, on retrouve respectivement le Luxembourg et Andorre.

Comme souvent, les pays nordiques - certainement les plus modernes de la planète - sont bien représentés puisque le Danemark est 6ème, l'Islande 9ème, et la Suède 10ème. Le Danemark est également 1er dans le classement décroissant de la corruption (cité plus haut).

images (3).jpgChristophe Deloire, secrétaire général de Reporters Sans Frontières [diffuseur de ce classement] affirme que ce classement "ne tient pas compte directement de la nature des régimes politiques. Néanmoins, il apparaît clairement que les démocraties protègent mieux la liberté de la production et de la diffusion des informations factuelles que les pays dans lesquels les autres droits humains sont méprisés" (2). C'est donc logiquement dans le bas du classement que l'on retrouve les régimes les plus durs. Les trois bonnets d'ânes conservent leur position de l'an passé : le Turkménistan (177e), la Corée du Nord (178e), et l'Erythrée (179e), ainsi que la Syrie (176e). L'Iran (174e) et la Chine (173e) "gagnent" une place alors que la Somalie, Etat le plus corrompu au monde, en perd onze (175e).

images.jpgProgression / Régression

Le Malawi enregistre le meilleur bond en avant en gagnant 71 places (75e). L'année passée, il s'agissait du Niger (+75). La Côte d'Ivoire post Gbagbo//Ouattara marque quand à elle une progression de 63 places (96e). Progrès également du côté de Myanmar, dus certainement à l'ouverture politique sans précédent. La Birmanie est 155ème (+18). Niveau régression, le Mali subit le contre-coup de la crise de 2012 et enregistre la pire chute (99e, - 74). La Tanzanie perd quant à elle 36 places (70e).

Par région, le Costa-Rica (18e) est premier en Amérique Latine, la Namibie l'est également pour l'Afrique, suivie du Cap-Vert (25e) et du Ghana (30e). Ces Etats se classent d'ailleurs mieux que la France (37e) et les Etats-Unis (32e). Le Koweït est le mieux représenté au Moyen-Orient, suivi du Liban (101e). J.N

 

Les 10 premiers

1.Finlande

2.Pays-Bas (+1)

3.Norvège (-2)

4.Luxembourg (+2)

5.Andorre

6.Danemark (+4)

7.Liechtenstein

8.Nouvelle-Zélande (+5)

9.Islande (-5)

10.Suède (+2)

Les 10 derniers

179.Erythrée

178.Corée du Nord

177.Turkménistan

176.Syrie

175.Somalie

174.Iran (+1)

173.Chine (+1)

172.Vietnam

171.Cuba (-4)

170.Soudan

 

(1) Voir notre note sur ce classement : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2013/12/03/indice-de-corruption-2013-5237095.html

(2) http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2013,1054.html

03/12/2013

Indice de corruption 2013

danemark,nouvelle-zélande,finlande,indice de corruption 2013,indice de corruptionL'ONG allemande Transparency International (1) vient de publier ce 3 décembre son classement annuel des Etats, selon l'indice de corruption. Cette organisation basée à Berlin définit la corruption comme "l'abus d'une fonction publique à des fins d'enrichissement personnel".

Alors que le classement 2010 (2) comportait 178 Etats, le classement 2011 182 (3), et celui de 2012 176 (4), le classement pour l'année 2013 en comporte 177. L'ONG souligne que que deux tiers de ces 177 pays obtiennent une note inférieure à 50, sur une échelle allant de 0 (corruption extrême) à 100 (corruption extrêmement faible). "L'indice de corruption 2013 démontre que tous les pays sont encore confrontés aux risques de corruption à tous les niveaux de l'administration, qu'il s'agisse de l'octroi de permis à l'échelle locale à l'application des lois et des règlements", déclare la présidente de l'ONG, Hugette Labelle (5).

Par rapport à 2012, il n'y a pas de changement en bas de tableau, les trois Etats les plus corrompus demeurent la Somalie, l'Afghanistan, et la Corée du Nord (ex-aequo). Le Soudan reste également au même rang (174e), alors que le Sud-Soudan, Etat né en 2011 et ne figurant pas au dernier classement, est 173ème. Au bord de l'implosion, la Libye regresse, en passant de la 160ème position à la 172ème. Myanmar par contre marque une légère progression, en passant du 172ème rang au 157ème.

Dans le haut du classement, le Danemark et la Nouvelle-Zélande sont toujours 1ers ex-aequo. Ils étaient accompagnés l'an passé par la Finlande, qui est actuellement 3ème. La Suède est toujours 4ème. Exemples de démocratie, les pays scandinaves sont une nouvelle fois bien représentés puisque la Norvège est 5ème et l'Islande 12ème.

Les Etats-Unis et la France ne sont respectivement "que" 19ème et 22ème. Au Moyen-Orient, les Emirats Arabes Unis sont le meilleur représentant (26e), et pour l'Afrique, il s'agit du Botswana (30e). J. N.

Les 10 Etats les plus corrompus

177.Somalie

     .Corée du Nord

     .Afghanistan

174.Soudan

173.Sud-Soudan

172.Libye

171.Irak

168.Syrie

     .Turkménistan

     .Ouzbékistan

Les 10 Etats les moins corrompus

1.Danemark

  .Nouvelle-Zélande

3.Finlande

  .Suède

5.Norvège

  .Singapour

7.Suisse

8.Pays-Bas

9.Autriche

  .Canada

Classement complet : 

http://www.transparency.org/cpi2013/results

 

 

(1) http://www.transparency.org/

(2) http://eklektik.hautetfort.com/archive/2010/10/27/les-etats-les-plus-corrompus.html

(3) http://eklektik.hautetfort.com/tag/les+etats+les+plus+corrompus

(4) http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/12/05/index-de-corruption-2012.html

(5) http://www.transparency.org/news/pressrelease/indice_de_perception_de_la_corruption_la_corruption_dans_le_monde_en_2013

20/07/2013

Classement des pays selon la place de la femme

global gender gap 2012,islande,finlande,suède,norvège,danemark,philippines,nicaragua,suisse,irlande,nouvelle-zélande,liban,france,etats-unis,yémen,iran,mali,pakistan,turquie,syrie,tchad,arabie saouditeDans un rapport publié le 23 octobre 2012, le Forum économique mondial dresse un classement des Etats selon la condition de la femme. Figurent en tête du classement la Scandinavie. Le Moyen-Orient et l'Afrique sont très mal classés.

La Scandinavie très bon élève

Le rapport Global Gender Gap 2012 établit un classement de 135 pays (sur 193 membres de l'ONU) et mesure l'écart homme/femme dans quatre domaines-clés (1)

1.La participation économique et les opportunités de travail (salaires, place des femmes dans le marché du travail...etc.).

2.Le niveau d'éducation et de scolarité (taux d'alphabétisation des femmes et niveau d'études)

3.La santé et la durée de vie (comparaison de l'espérance de vie hommes/femmes).

4.L'autonomisation politique (nombre de femmes occupant des fonctions politiques et nombre de femmes chefs d'Etat depuis cinquante ans).

Pour ces quatre critères, une note comprise entre 0 et 10 est attribuée, ensuite une moyenne est effectuée. C'est sans surprise que figurent en tête de classement les pays scandinaves dont l'évolution sociale n'est plus à prouver et sert de référence lorsqu'on compare à d'autres pays. Dans nos nombreux classements publiés dans cette catégorie, ces Etats sont d'ailleurs premiers au niveau de la liberté de presse (2), de l'indice de corruption (3), de l'indice de démocratie (4), et mis à part la Finlande, les autres autorisent le mariage gay (5).

L'Islande est première (0.864), suivie de la Finlande (2e/0.8451), la Norvège (3e/0.8403), et la Suède (0.81509). Ces quatre Etats présentent donc un score supérieur à 0.8. Le Danemark est 7ème (0.777). Se classent avant lui l'Irlande (5e/0.7839) et la Nouvelle-Zélande (6e/0.7805).

Viennent ensuite deux Etats non-européeens, le Philippines (8e) et le Nicaragua (9e), suivis de la Suisse (10e).

Pays autoproclamé le plus libre au monde, les Etats-Unis ne sont que 22ème, alors que la France, pays des droits de l'homme, se situe à une peu glorieuse 57ème place...

Conservatisme et place de la femme sont bien entendu intimement liés. Le bas du classement, clôturé par le Yémen (135e) est représenté par le Moyen-Orient (dans son acception grande) et l'Afrique : 

Jordanie (121)

Liban (122)

Népal (123)

Turquie (124)

Oman (125)

Egypte (126)

Iran (127)

Mali (128)

Maroc (129)

Côte d'Ivoire (130)

Arabie Saoudite (131)

Syrie (132)

Tchad (133)

Pakistan (134)

Yémen (135)

Classement complet : 

http://www3.weforum.org/docs/WEF_GenderGap_Report_2012.pdf


J.N


(1) Cf. "Les pays où il fait bon vivre quand on est une femme..."

http://www.jolpress.com/classement-pays-ou-il-fait-bon-vivre-femmes-pays-scandinaves-sante-travail-education-article-814442.html

(2) Cf. notre note sur ce classement : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/11/04/indice-de-liberte-de-presse-2011-2012.html

(3) Cf. notre note sur ce classement : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/12/05/index-de-corruption-2012.html

(4) Cf. notre note sur ce classement : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/02/03/democracy-index-2011.html

(5) Cf. notre note sur les pays autorisant le mariage gay : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2013/07/18/liste-des-pays-autorisant-le-mariage-gay-5124106.html

27/06/2013

Basel AML Index country risk ranking

a2f8ce602f.pngA travers son International Center for Asset Recovery (ICAR), le Basel Institute on Governance (http://www.baselgovernance.org), basé en Suisse, publie depuis avril 2012 un classement des pays selon les risques de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

Le centre de recherche effectue ses estimations en se basant sur les données de plusieurs institutions, notamment la Banque Mondiale, le Forum Economique Mondial, et le Groupe d'Action Financière (GAFI). Fort logiquement, on retrouve dans les dix premiers des Etats, sinon effondrés, du moins faillis (1), comme Haïti (7ème), l'Irak (5ème), ou le Mali (8ème). Un régime dur, l'Iran, fait également partie des dix premiers (2ème). Ce classement est donc à prendre avec des pincettes, vu le probable manque d'informations concernant l'Etat islamique. Pays destructuré et toujours en guerre, l'Afghanistan est premier. Et comme blanchiment d'argent et corruption vont également de pair, il est également l'Etat le plus mal classé selon l'index de corruption, effectué par le think tank allemand Transparency International (2).

Les Etats sont classés selon une échelle de 10 (plus fort risque) à 0 (plus faible risque). Le deuxième classement a été effectué récemment. Cette édition 2013 comporte 149 Etats. Ceux qui présentent le moins de risques sont la Norvège (149e/3.17), la Slovénie (148e/3.29), l'Estonie (147e/3.31), la Finlande (146e/3.74), la Suède (145e/3.75), et la Lituanie (144e/3.81). Pour plus de détails, Cf. http://www.baselgovernance.org/gov/aml/project-details/article/the-basel-institute-on-governance-publishes-the-2013-edition-of-the-basel-aml-index/?tx_ttnews%5BbackPid%5D=335&cHash=9a48ed7538


Classement des 10 premiers Etats les plus à risque (échelle de 10 à zéro)

1.Afghanistan 8.55

2.Iran 8.48

3.Cambodge 8.35

4.Tadjikistan 8.27

5.Irak 8.19

6.Guinée-Bissau 8.17

7.Haïti 8.09

8.Mali 7.95

9.Swaziland 7.90

10.Mozambique 7.90

 

(1) Voir notre note sur les Etats faillis dans la note suivante : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2011/09/25/failed-states-index.html

(2) Voir notre sur l'Indice de corruption dans la note suivante : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/12/05/index-de-corruption-2012.html

28/01/2013

Classement selon les armes à feu

graduate institute of international and development studies,armes à feu,small arms survey,classement armes à feu,Etats-unis,yémen,inde,russie,allemagne,chine,pakistan,mexique,brésil,yémen,thaïlande,suisse,finlande,chypre,irak,canada,arabie saoudite,uruguay,autricheLe Graduate Institute of International and Development Studies de Genève publie un classement de la possession d'armes à feu (par pays). Le projet en question s'intitule Small Arms Survey. Il sert comme principale source internationale d'information publique sur tous les aspects des petites armes à feu et de la violence armée. Le projet, composé d'experts internatonaux en sécurité, droit international public, sciences politiques et autres disciplines, sert de référence aussi bien aux gouvernement qu'aux milieux acédémiques. Preuve que le trafic d'armes dans le monde bat son plein, l'étude montre qu'à l'échelle mondiale, 74% des armes (650 millions) sont détenues par les populations civiles, pour 23% (200 millions) pour les forces militaires et "seulement" 3% (26 millions) pour les forces de sécurité.

Au niveau de la quantité d'armes présentes sur un territoire, les Etats-Unis sont évidemment premier, en chiffre absolu comme en nombre proportionnel (habitants/armes). L'étude remonte à septembre 2011.

Classement par quantité absolue d'armes "civiles"

1.Etats-Unis 270.000.000

2.Inde 46.000.000

3.Chine 40.000.000

4.Allemagne 25.000.000

5.Pakistan 18.000.000

6.Mexique 15.500.000

7.Brésil 14.840.000

8.Russie 12.750.000

9.Yémen 11.500.000

10.Thaïlande 10.000.000

Clasemment proportionnel

1.Etats-Unis 89 armes pour 100 habitants

2.Yémen 55/100

3.Suisse 46/100

4.Finlande 45/100

5.Chypre 36/100

6.Arabie Saoudite 35/100

7.Irak 34/100

8.Uruguay 32/100

9.Canada 31/100

10.Autriche 30/100

Pour plus d'informations se reporter à l'étude disponible sur le site du Projet : 

http://www.smallarmssurvey.org/home.html