compteur eklektik : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-05 | Page d'accueil | 2010-07 »

12/06/2010

Robin Hood

MV5BMTM5NzcwMzEwOF5BMl5BanBnXkFtZTcwNjg5MTgwMw@@__V1__SX95_SY140_.jpgA contre-courant des productions du passé, le mythique Ridley Scott n'a pas conté la célèbre légende de Robin des Bois mais a retracé le contexte historique dans lequel le personnage allait naître. Nous sommes en 1199. De retour de croisade, le roi anglais Richard coeur de lion et son armée assiègent le château de Chalus en France. A la suite de la mort de ce dernier, Robin Longstride (Russell Crowe, acteur fétiche de Scott) et ses compagnons désertent l'armée pour ramener la couronne de Richard à Londres où le frère de ce dernier, Jean sans Terre a pris le pouvoir. Cupide, faible et sans aucune vision politique, celui-ci poursuit la levée des impôts, asservissant la population et suscitant le mécontentment des barons du nord de l'Angleterre. La guerre civile est proche, profitant à la France qui entend envahir le territoire. Jean promet donc plus d'égalité à ses sujets qui en échange refoulent les Français, aidés en cela par les qualités de leader de Robin. Mais une fois la bataille terminée, il revient sur sa promesse et déclare "Robin Hood" hors-la-loi. C'est ainsi que débutera la légende.

Les derniers opus de Ridley Scott diffèrent. Entre chaque fresque épique du Moyen-Age (Kingdom of heaven, 2005 ; Robin Hood, 2010), s'intercalent des films plus analytiques et archi-bien documentés (American gangster, 2007 ; Body of Lies, 2008). Le résultat est presque identique. Si le réalisateur ne "crée" plus de films cultes (Thelma and Louise, Blade Runner), il demeure toutefois un fabuleux conteur d'histoires.

Robin Hood (Ridley Scott, USA, 2010, 140 mins).    Avec Russell Crowe, Cate Blanchett, Mark Strong, William Hurt, Oscar Isaac, Danny Huston, Max von Sydow, Kevin Durand, Eileen Atkins.

- Présenté - Festival de Cannes 2010

11/06/2010

Classement des centres de formation

175px-Stade-Rennais.pngPour la 5ème année consécutive, le Stade rennais est classé meilleur centre de formation français de football, devant l'AS Monaco et le Toulouse FC. Le champion de France 2010, Marseille, n'est que 22ème. Le club olympien a vu cette année son équipe de CFA2 reléguée en Division d'Honneur. Le PSG est 11ème de ce classement et Lyon occupe la 13ème place.

Cinq critères sont pris en compte pour établir ce classement : le nombre de contrats pros signés par les jeunes du club, le nombre de matches joués en équipe première par les joueurs formés au club, le nombre matches joués en sélection nationale par les joueurs formés au club, le nombre de diplômes scolaires obtenus par les joueurs formés au club et le statut des éducateurs.

Classement 2010 :

1.Stade rennais (4707 points).

2.AS Monaco (3480).

3.Toulouse FC (3238).

4.FC Sochaux (3002).

5.AJ Auxerre (2879,5).

 

Classement complet : http://bzh.football.fr/post/2010/06/09/Le-Stade-Rennais-F...

05/06/2010

The book of Eli

v00533zyuiz.jpgEncore un film post-apocalyptique à la sauce hollywoodienne. Après Will Smith dans I am legend (Francis Lawrence, 2007) ou Viggo Mortensen dans The Road (John Hillcoat, 2009), c'est au tour de Denzel Washington de jouer le rôle de cet humain livré à lui-même dans un monde ravagé par les guerres et que les pauvres humains n'ont su préserver de la destruction totale. Dans ce monde retourné à l'état de barbarie primaire (décors impeccables), Eli trace sa route vers l'ouest. Il ne s'arrête que pour dénicher de l'eau, denrée devenue rarissime, et lorsqu'il est obligé de se défendre contre les brigands qui sillonnent les routes. Excellente perspective jusqu'ici (on pense à un scénario à la Mad Max). Mais voilà qu'on découvre que Eli transporte sur lui un livre convoité par tout le monde, la Bible, qui plus est, le dernier exemplaire existant. Porter ce graal à destination sauvera l'humanité. Les écritures comme remède à tous les maux ? Voilà que le film s'est transformé en propagande catholique digne du pape Urbain II. Si vous pensez que la foi est pour les idiots, alors ne faites pas le déplacement.

The book of Eli (Albert Hughes, Allen Hughes, USA, 2009, 110 mins).   Avec Denzel Washington, Mila Kunis, Gary Oldman, Ray Stevenson, Jennifer Beals, Michael Gambon, Tom Waits, Malcolm McDowell.

03/06/2010

Kentucky

180px-Flag_of_Kentucky_svg.pngEtat situé à la limite entre le Midwest et le deep south. Superficie : 104.749 km² (37ème), population : 4 millions (25ème). Comme d'autres Etats du sud, le Kentucky fut un Etat esclavagiste mais l'esclavage y fut moins important que dans les autres Etats du fait notamment de la faiblesse de la culture du coton. Durant la guerre de sécession, l'Etat se déclara neutre. En 1792, il devient le 15ème Etat de l'Union. Le Kentucky est considéré comme le berceau du whisky américain, en particulier dans le comté de Bourbon. Des migrants écossais et irlandais s'installèrent dans l'Etat au début du XIXème siècle. Il existe aujourd'hui une route touristique appelée Bourbon Trail. Le drapeau fut conçu par Jesse Cox à Frankfort (la capitale de l'Etat) et adopté par l'Assemblée générale du Kentucky le 26 mars 1918. Le sceau de l'Etat au milieu représente deux hommes se serrant la main. A gauche, Daniel Boone (1734-1820), un explorateur qui guida les colons jusqu'au Kentucky où il mena des batailles contre les Indiens. A droite, Henry Clay (1777-1852), homme politique important et député du Kentucky de 1846 à 1851. La devise de l'Etat, "United we stand, divided we fall", entoure les hommes. Elle provient du chant patriotique, The liberty song, qui date de la Révolution américaine. Le sceau est entouré par les mots "Commonwealth of Kentucky" et par deux branches de Solidago, la fleur de l'Etat.

drapeau kentucky,etats-unis,kentucky,jesse cox,daniel boone

01/06/2010

Les pays les plus corrompus

map_screen.jpgL'ONG allemande Transparency International publie régulièrement un classement des Etats les plus corrompus. les résultats sont à prendre avec précaution. La corruption est uniquement retenue dans le secteur public. "L'ONG définit la corruption comme l'abus d'une fonction publique à des fins d'enrichissement personnel". Les marges d'erreur existent et par ailleurs, il est presque impossible de comparer des Etats entre eux car les structures sociales, économiques, politiques et institutionnelles diffèrent. L'indice de perception de la corruption classe des pays selon une échelle allant de 0 (la Somalie est dernière avec un indice de 1.1) à 10 (pays nordiques). Ce clsassement réalisé par cette ONG est généralement considéré comme pertinent même si ses résultats sont parfois controversés et subjectifs puisque la corruption n'est pas vraiment un phénomène quantifiable.

Le dernier classement, réalisé en 2009, montre la Somalie est toujours le bonnet d'âne de ce classement (180ème) avec un indice de 1.1. Viennent ensuite l'Afghanistan (179e), Myanmar (178e), le Soudan (177e) et l'Irak (176e). En sens inverse, le pays qui affiche l'Indice de corruption le plus "clean", est la Nouvelle-Zélande (indice = 9.4). Viennent ensuite le Danemark (2e), Singapour (3e), la Suède (4e) et la Suisse (5ème).

La France et les Etats-Unis sont respectivement 24ème et 19ème. Le Canada est 8ème (ex-aequo avec l'Islande et l'Australie). Par groupement régional, Barbade est 1er pour la zone Caraïbes (20e), le Qatar l'est de même pour la région Proche-Orient - Golfe persique (22e), en Amérique latine, c'est le Chili et l'Uruguay (25èmes ex-aequo), en Asie de l'est le Japon, (17ème, ex-aequo avec le Royaume-Uni). Le Botswana est le pays africain "le moins corrompu" (37ème).

Liste complète sur le site de Transparency International :

http://www.transparency.org/policy_research/surveys_indic...