Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2015

Avengers: Age of Ultron

avengers: age of ultron,avengers,vengeurs,joss whedon,chris evans,james spader,robert downey jr.,mark ruffalo,scarlett johansson,jeremy renner,don cheadle,chris hemsworth,samuel l. jackson,elizabeth olsen,paul bettany,anthony mackiePar rapport au premier volet de 2012 qui constituait un enjeu titanesque - soit réunir dans une seule fresque et à travers un scénario solide toute cette panoplie de super-héros à l’ego surdimensionné (1) - il était prévu qu'"Avengers 2" fasse légèrement moins bien que son prédécesseur.  Bis repetita donc et nouveau combat pour sauver la planète (thème récurrent dans l'univers Marvel). Dans l'acte I, il s'agissait de contrecarrer les projets de domination de la Terre de Loki, frère ennemi de Thor. Ici, il s'agit de stopper Ultron (voir photo ci-dessous), androïde doté de capacités de destruction incommensurables et désirant anéantir l'espèce humaine.

avengers: age of ultron,avengers,vengeurs,joss whedon,chris evans,james spader,robert downey jr.,mark ruffalo,scarlett johansson,jeremy renner,don cheadle,chris hemsworth,samuel l. jackson,elizabeth olsen,paul bettany,anthony mackieOn prend les mêmes...

... et on recommence. Iron Man, Thor, Captain America, Hawkeye, et Black Widow (les mêmes qu'en 2012) reprennent donc le boulot. On notera au passage que le personnage de Hawkeye (Jeremy Renner), largement sous-exploité lors du premier acte, fait cette fois-ci jeu égal avec ses coéquipiers. War Machine (Don Cheadle), vu dans la saga Iron Man, reste égal à lui-même tandis que Falcon (Anthony Mackie), qui se joint à Captain America dans Captain America: The Winter Soldier (2013), fait une apparition rapide mais qui annonce la future constitution des Nouveaux Vengeurs dont il n'a d'ailleurs jamais fait partie dans les comics (2). En effet, en partenariat au départ avec Captain America, "il a accepté de rejoindre les Vengeurs mais bien vite, il a eu l'impression que les plus puissants héros de la Terre ne l'avaient choisi que pour remplir leur quota de super-héros noirs, et il a démissionné" (3).

avengers: age of ultron,avengers,vengeurs,joss whedon,chris evans,james spader,robert downey jr.,mark ruffalo,scarlett johansson,jeremy renner,don cheadle,chris hemsworth,samuel l. jackson,elizabeth olsen,paul bettany,anthony mackie,ultron,scarlet witch,quicksilver,vision,marvel,marvel comics,marvel studiosBesoins scénaristiques oblige, cette donne a donc été modifiée, ce qui est normal par ailleurs, vu l’extraordinaire profusion d'aventures, dans les Marvel comics. Même constat pour Ultron. Créé involontairement par Tony Stark, celui qui fit son apparition en juillet 1968 (Avengers vol. 1, n° 54) fut conçu dans la bd par Henry Pym qui deviendra par la suite Ant-Man (photo ci-contre). Mais comme ce personnage - qui rejoindra également les Vengeurs - aura son propre long-métrage en juillet prochain (il sera campé par Paul Rudd), il était vraisemblablement impossible de l'incorporer dès maintenant dans la saga Avengers

avengers: age of ultron,avengers,vengeurs,joss whedon,chris evans,james spader,robert downey jr.,mark ruffalo,scarlett johansson,jeremy renner,don cheadle,chris hemsworth,samuel l. jackson,elizabeth olsen,paul bettany,anthony mackie,ultron,scarlet witch,quicksilver,vision,marvel,marvel comics,marvel studiosLes Vengeurs s'élargissent

Trois nouveaux caractères font leur première apparition, ou presque. Quicksilver (Vif-Argent) est déjà actif dans X-Men: Days of Future Past (2013), dans les années 60. Par la suite, lui et sa sœur jumelle Wanda Maximoff (aka Scarlet Witch ; La sorcière rouge) rejoindront la Confrérie des mauvais mutants, en lutte contre les X-Men et dirigée par Magneto, qui n'est autre que leur père (mais ils ne le savent pas). Se retirant de la Confrérie et rejoignant les "bons", ils intégreront à leur tour les Vengeurs. Voilà donc un exemple de personnages à cheval sur plusieurs organisations de super-héros. Le problème ici est que X-Men est produit par 20th Century Fox et Avengers par Marvel Studios. Deux acteurs ont donc incarné Quicksilver. Evan Peters (X-Men) et Aaron Taylor-Johnson. Ce dernier meurt dans le film mais pas dans la bd. Cela s'explique probablement par le fait que le personnage de Quicksilver continuera à être exploité dans la saga des X-Men. Quant à Scarlet Witch (Elizabeth Olsen), elle deviendra par la suite un élément incontournable des Vengeurs, pour le meilleur comme pour le pire... Esquissée dans le film, sa romance avec le cyborg Vision (Paul Bettany) débouchera sur un mariage.

Last but not least, dans le film, les pouvoirs des Maximoff sont obtenus par manipulation scientifique alors que dans les comics, ils sont génétiques. La raison est que c'est 20th Century Fox qui détient les droits de la "mutanité". Etrange... Tous les autres super-héros du film n'ont, en effet, pas de pouvoirs réels. Ceux du Faucon ont été supprimés.

avengers: age of ultron,avengers,vengeurs,joss whedon,chris evans,james spader,robert downey jr.,mark ruffalo,scarlett johansson,jeremy renner,don cheadle,chris hemsworth,samuel l. jackson,elizabeth olsen,paul bettany,anthony mackieMarvel : un filon pour les studios

Si le ton est légèrement plus grandiloquent que dans le premier acte et le style désormais récurrent, on retiendra quand même qu' Avengers: Age of Ultron est un sacré feu d'artifice. Divertissante et spectaculaire, la sage est toujours aussi efficace. Avec tous ces nouveaux personnages ainsi que les nouveaux vus dans X-Men: Days of Future Past, l'univers Marvel a encore de très beaux jours devant lui. Pour les fans, la fête se poursuit en 2015. Après l'excellente série Daredevil, sortie le 10 avril dernier (4), Ant-Man sortira en juin et Fantastic Four (reboot du précédent) en août. Deadpool entrera en scène dès février 2016. Captain Amrica: Civil War (mai 2016) nous en dira plus sur le futur des Vengeurs. Enfin, X-Men: Apocalypse sortira également en mai 2016. Avec plusieurs milliers de super-héros et super-vilains, Marvel a de quoi faire pour les siècles prochains.  J. N.

 

 Avengers: Age of Ultron (Joss Whedon, USA, 2015, 141 min)

Cast : Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Chris Evans, James Spader, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Don Cheadle, Samuel L. Jackson, Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen, Paul Bettany, Anthony Mackie.

 

(1) Voir notre très long article sur Avengers dans la note suivante : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/07/12/the-avengers.html 

(2) Fondés en novembre 2004 (The New Avengers n° 1), les New Avengers comprenaient au départ Captain America, Iron Man, The Sentry, Dr Strange et Spider-Woman. 

(3) Cf. L'Encyclopédie Marvel, Semic, Marvel, 2007, p. 98.

(4) Produite par Netflix (House of Cards, Orange is the New Black).

15/02/2013

Django Unchained

django.jpgOn prend les mêmes et on recommence. Dans Inglorious Basterds, avant-dernier opus de Quentin Tarantino, une bande de soldats US s'en allait casser du nazi. Ici, deux chasseurs de primes s'en vont dégommer du blanc raciste. Rebelote également pour l'excellent Christoph Waltz (Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle) qui tourne dans son deuxième Tarantino de suite. Même dégaine et même dialogues, à la différence que si dans Inglorious, il incarnait le méchant capo nazi, là il joue les justiciers sympathiques. Inspiré de Django (Sergio Corbucci, 1966) (1), dans lequel le principal protagoniste (Franco Nero, qui fait ici une apparence) se retrouve au milieu d'une guerre entre le Ku Klux Klan et un gang mexicain, le nouveau Tarantino, Golden Globe 2013 du meilleur scénario, a le mérite de rassembler tout ce qui est bien chez le réalisateur : scènes de fusillades musclées, dialogues à tomber par terre, excellente direction artistique (tout comme la bande-son), fable politique... Et pour ne rien gâcher, Tarantino réalise pour la première fois son genre de prédilection, le western spaghetti. Revers de la médaille, Django Unchained ressemble par trop à une copie conforme d'Inglorious Basterds et pêche également par sa durée trop longue (02h45) et un dénouement qui n'en finit pas. Toutefois, les inconditionnels de cet univers ne s'arrêteront pas sur ces détails et se contenteront de ce trip jubilatoire.  Jihad Naoufal


Django Unchained (Quentin Tarantino, USA, 2012, 165 min).   Avec Christoph Waltz, Jamie Foxx, Leonardo DiCaprio, Kerry Washington, Samuel L. Jackson, Walton Goggins, David Steen, James Remar, Dennis Christopher.

- 5 nominations - Oscars 2013 *

- Meilleur scénario - Golden Globes 2013

- Meilleur acteur dans un second rôle (Christoph Waltz) - Golden Globes 2013

- Meilleur scénario - BAFTA Awards 2013

- Meilleur acteur dans un second rôle (Christoph Waltz) - BAFTA Awards 2013

- 3 nominations - BAFTA Awards 2013

- 3 nominations - Golden Globes 2013

- Meilleur scénariste de l'année (Quentin Tarantino) - Hollywood Film Festival 2012

 

 (1) Tout comme Inglorious Basterds le fut d'Inglorious Bastards (1978).

* Cérémonie le 24 février 2013.

20/07/2012

The Avengers

the avengers,joss whedon,robert downey jr.,mark ruffalo,jeremy renner,chris hemsworth,scarlett johansson,tom hiddleston,stellan skarsgard,samuel l. jackson,gwyneth paltrow,clark gregg,hulk,captain america,thorL'enjeu était de taille : il s'agissait de réunir dans un même long-métrage et dans un scénario qui tient la route les principaux protagonistes de l'équipe des Vengeurs, créée en 1963 par Stan Lee et Jack Kirby. La couleur était déja annoncée dans les films récents portant sur un super-héros faisant partie des Vengeurs, alliés du SHIELD de Nick Fury. Il s'agissait d'un clin d'oeil après le générique de fin du film, montrant que le SHIELD entendait bien opérer l'unité au sein de ces super-héros grande gueule et pas nécessairement compatibles. On l'avait vu à la fin de Iron-Man (2008), de The Incredible Hulk (2008), de Captain America (2011) mais aussi du présent Avengers, annonçant un Avengers 2, où nos héros devront se frotter au super-vilain Tanos qui s'associera probablement au revanchard Loki.

the avengers,joss whedon,robert downey jr.,mark ruffalo,jeremy renner,chris hemsworth,scarlett johansson,tom hiddleston,stellan skarsgard,samuel l. jackson,gwyneth paltrow,clark gregg,hulk,captain america,thorVoici donc Iron-Man, Hulk, Thor, Black Widow (la veuve noire) et Hawkeye (Oeil de faucon) réunis pour affronter Loki et ses ambitions de conquête de la terre. Si les trois premiers cités ont déja bénéficié d'un film exclusif au personnage en question (1), les deux derniers intègrent directement l'univers Avengers. A noter au passage qu'Edward Norton, interprétant Hulk dans The Incredible Hulk (Louis Leterrier, 2008), n'a pas été reconduit dans son rôle - faute de désaccord avec les producteurs - et a été remplacé par un non moins bon Mark Ruffalo. Les médias parlent avec récurrence de "2012, année des super-héros" puisque nous verrons à l'écran cette année Ghost Rider 2, The Dark Knight rises (Batman) mais aussi un Spider-Man rebooté (The Amazing Spider-Man, Mark Webb). Mais il faut en fait parler de "décennie 2010, les années super-héros". En effet, sont prévus, ni plus ni moins, Iron Man 3 (3 mai 2013), The Wolverine (26 juillet 2013), Thor 2 (15 novembre 2013), Captain America 2 (4 avril 2014), The Amazing Spider-Man 2 (2 mai 2014), X-Men First Class 2 (18 juillet 2014), Les gardiens de la Galaxie (1 août 2014)... mais aussi des opus portant sur Ant Man (l'Homme-fourmi), Luke Cage, Iron Fist, Dr Strange...

the avengers,joss whedon,robert downey jr.,mark ruffalo,jeremy renner,chris hemsworth,scarlett johansson,tom hiddleston,stellan skarsgard,samuel l. jackson,gwyneth paltrow,clark gregg,hulk,captain america,thorCe foisonnement de super-héros (accompagnés évidemment de leurs antécédents, les super-vilains) fait évidemment rêver tous les invétérés de l'univers Marvel comics qui espèrent voir un maximum de personnages à l'écran (dans l'univers BD, ils sont 5000), ou encore mieux, en voir un max réunis en une seule saga, comme ce fut le cas dans les comics, et les douze épisodes des Guerres secrètes (voir l'image ci-contre) mettant en confrontation d'une part les "bons" (X-Men, les 4 fantastiques, les Vengeurs, et consorts), et d'autre part les "mauvais" (2), pour ce qui devait dicter le sort de l'humanité. Hélas, ce ne sera probablement pas le cas puisque les droits d'image des personnages de l'univers Marvel sont disséminés au sein de différents studios. Si Spider-Man appartient à Sony, Wolverine et les X-Men appartiennent à la Fox alors que les droits de la plupart des Vengeurs sont détenus par Marvel Studios. A moins d'un accord entre les studios, nous ne les verrons donc pas réunis à l'écran. Par contre, ce qui est plus que probable est que dans les prochains "épisodes" de Avengers, les autres personnages principaux de l'organisation devraient faire leur apparition (3), soit la Guêpe, Vision et la Sorcière rouge, puis toute une floppée de personnages secondaires tel que Wonder Man, Crystal, Le chevalier noir, Quasar... En tout cas, sur les vingt prochaines années, il y aura certainement de quoi faire quand on sait qu'apparaitront les Vengeurs de la côte-ouest (4), les Nouveaux Vengeurs (5), les Puissants Vengeurs (6), les Vengeurs Secrets (7)...etc. En tout état de cause, l'histoire des Vengeurs est fort complexe et il sera très intéressant de voir comment celle-ci sera déclinée au cinéma.

the avengers,joss whedon,robert downey jr.,mark ruffalo,jeremy renner,chris hemsworth,scarlett johansson,tom hiddleston,stellan skarsgard,samuel l. jackson,gwyneth paltrow,clark gregg,hulk,captain america,thor,black widow,marvel comics,la veuve noire,oeil de faucon,hawkeye,marvel,spider-man,x-men,edward norton,batmanPour revenir au film, le moins qu'on puisse dire est qu'il constitue la saga de super-héros la plus aboutie jusqu'ici. Aussi bien les 2 opus sur les 4 Fantastiques et les 3 sur les X-Men furent décevants et ce n'est pas un hasard si les premiers cités vont bientôt être rebootés et que les seconds ont déja bénéficié d'un prequel l'an passé (8), qui sera suivi d'un second en 2014. Si le scénario n'a rien de vraiment révolutionnaire, mettant aux prises les bons, chargés de protéger l'humanité, contre les mauvais, désireux de détruire celle-ci, il est toutefois difficile de reprocher aux scénaristes cette essence du film puisque le thème de la lutte entre le bien et le mal consitue la pierre angulaire de l'univers Marvel Comics. Que retenir donc ? Une mise en scène détonante et rythmée, une direction d'acteurs impeccable (là où justement on avait peur que les caractères secondaires soient sous-employés), un spectable visuel époustouflant, un savant dosage entre sérieux et humour, en gros un cinéma pop-corn qui nous prend pas pour des cons. Que demander de plus ? Reste juste à savoir si la suite sera du même calibre.   J. N

The Avengers (Joss Whedon, USA, 2012, 143 min).    Avec Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Chris Evans, Chris Hemsworth, Jeremy Renner, Scarlett Johansson, Tom Hiddleston, Stellan Skarsgard, Samuel L. Jackson, Gwyneth Paltrow, Clark Gregg.

 

(1) Deux pour Iron Man (Jon Favreau, 2008 et 2010), deux pour Hulk dont un premier qui ne fait pas partie de la continuité Marvel Studios (Hulk, 2003, Ang Lee), et un pour Thor (Kenneth Branagh, 2011).

(2) Dr Doom, l'Homme-absorbant, Dr Octopus, l'Enchanteresse, Kang, Klaw, Ultron, l'Homme molécule, le Lézard, Titania, Volcana, le Démolisseur, le Compresseur, Bulldozer, le Boulet.

(3) Peut-être pas l'homme fourmi puisqu'un film devrait lui être consacré.

(4) Dont les membres fondateurs seront Oeil de Faucon, Mockingbird, Iron Man, Tigra, et Wonder Man.

(5) Captain America, Iron Man, Spider-Man, Luke Cage, Jessica Drew, Wolverine, The Sentry, Ronin.

(6) Iron Man, La Guêpe, Miss Marvel, Arès, The Sentry, La Veuve noire, Wonder Man.

(7) Captain America, Luke Cage, Spider-Man, Spider-Woman, Wolverine, Dr Strange, Iron Fist, Ronin II.

(8) X-Men: First Class (Matthew Vaughn, 2011).

27/09/2011

Captain America

captain america,joe johnston,chris evans,hayley atwell,tommy lee jones,hugo weaving,stanley tucci,toby jones,samuel l. jackson,marvelLes adaptations cinématographiques des super-héros de Marvel s'enchaînent à un rythme effréné. Après Thor (Kenneth Branagh, 2011) et X-Men - First Class (Matthew Vaughn, 2011), Captain America : First Avenger est la troisième grosse prod de l'année, en attendant une pelletée de projets prévus pour les prochaines années (1). Retour dans le passé puisque les aventures de Cap'America débutent dans les années 40. Touché dans son orgueil par les bombardements japonais de Pearl Harbour, l'armée US recrute à tour de bras. Trop frêle, Steve Rodgers est recalé. Il décide néanmoins de participer à un programme expérimental qui le transforme en super-soldat. Aidé de ses compagnons, il devra combattre le "maléfique" Red Skrull (dont la tronche est très fidèle à la représentation b.d) et sa terrible organisation Hydra. Long mais sans aucun moment d'ennui, efficace et sobre, l'opus de Joe Johnston est d'abord un film d'action à l'ancienne et c'est tout naturel puisque Cap America fut également créé dans les années 40 (c'est un des premiers héros créés par l'univers Marvel). C'est également un film de deuxième guerre mondiale, un Inglorious Basterds version Marvel, dans la mesure où une bande de bodybuildés patriotes décident d'aller casser du nazi. C'est aussi un film d'aventure à la Indiana Jones. Tout ce mélange en fait un blockbuster intelligent et bien ficelé, ce qui n'a pas été le cas de nombreux films de super-héros, véritables ratages (2). Si la trame comporte une grosse dose de manichéisme à la sauce hollywoodienne, il ne faut pas oublier que cet éternel thème de la lutte entre le bien et le mal est la pierre angulaire de l'univers Marvel. Difficile donc de reprocher aux adaptations ciné d'être fidèles à la b.d. Dans cette dernière, Cap' se retrouve congelé et ne se réveille que dans les années 60. Dans le film, il sortira de sa léthargie en 2011. Ce changement scénaristique s'explique par le besoin d'effectuer la jonction avec les autres super-héros qui constitueront l'équipe des Avengers (3). Et ce n'est pas un hasard si comme dans Iron Man (2008) et Hulk (l'opus de 2008), le S.H.I.E.L.D fait son apparition lors de la dernière séquence. L'organisation anti-terroriste et de contre-espionnage entretiendra des liens étroits avec les Avengers (4) dont feront partie Captain America, Hulk, Iron Man (5) mais également Thor dont une suite au premier volet est prévue pour juillet 2013. Une chose est certaine, nous sommes très loins d'en avoir terminé avec Marvel au cinéma.

Captain America (Joe Johnston, USA, 2011, 123 min).   Avec Chris Evans, Hayley Atwell, Tommy Lee Jones, Hugo Weaving, Sebastian Stan, Dominic Cooper, Stanley Tucci, Toby Jones, Samuel L. Jackson.

 

(1) Luke Cage (2012), Nova (2013), Deadpool (2014), Moon knight (2014), Iron Fist (2014), Dr Strange (2015)...

(2) Pour ne citer que ceux-là : Daredevil (2003), Hulk (2003), The Punisher (2004), Les 4 fantastiques (2005), Ghost Rider (2007), Thor (2011)...

(3) La sortie du film Avengers est prévue pour le 4 mai 2012.

(4) Mais aussi avec les 4 fantastiques dont un film-reboot est prévu pour 2013.

(5) Ant Man (ou l'Homme-fourmi), également membre des Avengers, est prévu pour 2012.

05/01/2009

The spirit

19031694.jpgPour apprécier The Spirit, il faut déja avoir aimé Sin City, premier film de Frank Miller, réalisé en 2005. Il adapte cette fois-ci non pas une bande-dessinée de lui-même mais celle de Will Eisner. Bienvenue donc à Central City, lieu du vice et du crime où The Spirit, héros masqué, en costume-cravate, tente du mieux qu'il le peut de faire régner ordre et justice et stopper notamment Octopus (Samuel L. Jackson), un dangereux criminel. Sa route croisera celle de créatures aussi séduisantes qu'effrayantes (Eva Mendes entre autres). Décors brumeux, ambiance de comics noirs, justiciers qui peinent à sévir. Il faut voir dans le second opus de Miller un bis repetita de Sin City. Inutile donc de se déplacer pour ceux qui n'auront pas apprécié la structure de ce dernier. Si l'intrigue est plutôt conventionnelle et sans grande consistance, c'est que l'univers de Frank Miller est avant tout visuel. D'où un talent graphique indéniable, porté avec maestra.

The spirit (Frank Miller, USA, 2008, 102).    Avec Gabriel Macht, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson, Eva Mendes, Sarah Paulson. 

 

28/03/2008

1408

210206520.jpg1408 est l'adaptation de la nouvelle du même nom, écrite par Stephen King et parue en 2003 dans le recueil Everything's eventual. Mike Enslin (John Cusack) est un auteur reconnu de romans d'épouvante. Mais une chose lui manque, il n'a jamais vécu un véritable phénomène paranormal. Lorsqu'il tombe sur une carte postale de l'hôtel Dolphin à New-York, il se croit chanceux. En effet, il s'avère que la chambre 1408 soit maudite, plus d'une cinquantaine de personnes y ont connu une mort aussi violente que sordide. Enslin décide donc d'y passer la nuit malgré les vives recommandations du maître d'hôtel (Samuel L. Jackson). Une fois dans la 1408, il se rendra compte que peut-être tient-il le roman du siècle, à condition bien entendu de sortir vivant de la nuit cauchemardesque qui l'attend. Les films de maisons hantées sont légion. Ici, il s'agit uniquement d'une chambre, ce qui rend l'exercice cinématographique encore plus délicat. D'autant plus que les très nombreuses oeuvres de Stephen King adaptées au grand écran n'ont pas toutes été des réussites artistiques (loin de là). Comment donc occuper le téléspectateur pendant 1 heure et demi avec un acteur enfermé dans une pièce ? En effectuant un traitement light du suspense et des effets visuels et en s'appuyant bien entendu sur les ruptures de ton. Et puis il fallait un acteur excellent et polyvalent comme John Cusack pour faire tenir la mise en scène. De par sa gestuelle et sa psychologie (une lente descente aux enfers psychologique), il personnifie par excellence le personnage-type des bouquins de Stephen King. C'est l'essentiel à retenir. Car le film n'est pas innovant en soi et l'épilogue est un peu bâclé. Le tout demeure toutefois efficace.

1408 (Mikael Hafström, USA, 2007, 105 mins).    Avec John Cusack, Samuel L. Jackson, Mary McCormack.

- 1 nomiantion (Meilleur film d'horreur) - Empire Awards, UK 2008.