Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2013

House of Cards

kristen connolly,sakina jaffrey,michael gill,netflix,house of cards,david fincher,kevin spacey,robin wright,kate mara,corey stoll,michael kellyLa série dont on a beaucoup parlé cette année (légèrement moins que Game of thrones et Breaking Bad tout de même) nous vient de David Fincher. Adaptée de la série britannique qui porte le même nom (1990), elle-même adaptation du roman au titre éponyme de Michael Dobbs, et diffusée gratuitement sur le site internet Netflix, House of cards (1) est centrée autour de Frank Underwood (Kevin Spacey), membre démocrate du Congrès et whip (2) à la Chambre des représentants (3).

Pour avoir aidé Garrett Walker à accéder à l'investiture suprême, Underwood devait être nommé Secrétaire d'Etat, comme promis. Mais finalement cette promesse n'est pas tenue, Underwood étant trop précieux dans ses fonctions actuelles. Furieux de cette "trahison", il décide de se venger de ceux qui l'ont trahis. Pour cela, il va mettre en place un échiquier, centré autour de deux pions principaux, le député de Pensylvanie, Peter Russo (Corey Stoll), et une jeune journaliste ambitieuse, Zoe Barnes (Kate Mara) ; et va s'évertuer ainsi à faire tomber les cartes l'une après l'autre...

House of Cards s'inscrit donc dans cette catégorie de séries US politiques. Il faut souligner dans cette optique que si le pouvoir exécutif a longtemps tenu le haut de l'affiche (comme par exemple l'excellente The West Wing de NBC), les autres formes de pouvoir ont pris le dessus depuis une dizaine d'années. Si The Wire (2002-2008), Boss (Starz, 2011-2012), et The Killing (AMC, 2011 -   ), traitaient du pouvoir au niveau municipal (4), la première série d'un Fincher poursuivant son oeuvre désenchantée sur la société contemporaine (5), décortique les jeux de pouvoir au niveau du pouvoir législatif. Entre manipulation, compromis et compromissions, abus de pouvoir, et coups bas, cette réflexion politique n'est pas très loin d'égaler les modèles du genre, entre autres The Wire et Rome (tous deux produits par HBO). On attend la suite.  J. N

House of Cards

(Netflix, 2013 - saison 1, 13 épisodes)

Avec Kevin Spacey, Robin Wright, Michael Kelly, Kate Mara, Kristen Conolly, Sakina Jeffrey, Corey Stoll, Michael Gill, Sandrine Holt.

 

(1) Première série en ligne à obtenir des nominations aux Emmy Awardx (dont la cérémonie sera tenue le 22 septembre prochain à Los Angeles).

(2) Le whip est un membre du parti, élu au Parlement, et chargé de donner des consignes aux membres du Parti.

(3) Le Congrès américain est composé du Sénat et de la Chambre des représentants.

(4) En l’occurrence et respectivement, les villes de Baltimore, Chicago, et Seattle.

(5) Seven (1995), The Game (1997), Fight Club (1999), Zodiac (2007), Millenium (2011)...etc.

09/06/2013

The Sopranos...

MV5BMTIxMjc4NTA2Nl5BMl5BanBnXkFtZTYwNTU2MzU5._V1_SX214_.jpg...primé à nouveau

La série culte (1999-2007), créée par David Chase (1) et produite par HBO vient d'être nommée par le Writers Guild of America meilleure série TV écrite de tous les temps. Sur une liste réduite à 101 séries, elle est donc première, devant Seinfeld, classée seconde. Des séries toujours en cours, Mad Men du studio AMC est la seule classée dans le Top 10, classée 7ème. Toujours en cours, les tout aussi excellentes Breaking Bad (AMC) et Game of Thrones (HBO) sont respectivement dans le Top 20 et 40ème (2). Se déroulant dans le New Jersey et centrée autour du mafieux local Tony Soprano (James Gandolfini) et de son entourage, la série brille par sa densité narrative et la multiplication des thèmes (sociaux, psychologiques, politiques..etc) qu'elle aborde. En plus de la récompense mentionnée plus haut, elle a raflé plus de 80 récompenses (dont 4 Golden Globes) et plus de 200 nominations (3).

Pour notre part, nous l'avons classé 8ème dans notre classement des 20 meilleures séries (difficile à établir), où les séries américaines, fort logiquement, tiennent haut le pavé (4). Y figure en numéro 1 la cultissime The Wire - produite par HBO, créée par David Simon (5) et considérée par nombreux critiques comme la meilleure série de tous les temps (6) - suivie de Breaking Bad et Game of Thrones. La première citée se termine cet été avec la suite de la 5ème et dernière saison, la seconde rempilant en 2014 pour une quatrième saison. J. N

THE SOPRANOS

(HBO, 1999-2007, 6 saisons, 86 épisodes)

Avec James Gandolfini, Lorraine Braco, Edie Falco, Michael Imperioli, Dominic Chianese, Tony Sirico, Steven Van Zandt.

 

(1) Voir sa fiche sur le lien suivant : 

http://www.imdb.com/name/nm0153740/?ref_=tt_ov_wr

(2) Cf. http://www.hurriyetdailynews.com/sopranos-chosen-the-best-written-series.aspx?pageID=238&nid=48190&NewsCatID=381

(3) Cf. http://www.imdb.com/title/tt0141842/awards?ref_=tt_awd

(4) Voir notre classement dans le lien suivant : 

http://www.imdb.com/list/_OpD2TM82aI/

(5) Créateur également des séries Generation Kill (2008) et Treme (2010 -   ), toutes deux produites par HBO.

(6) Cf. http://www.salon.com/2007/09/15/best_show/

11/04/2013

The Following

the following,fox,kevin bacon,james purefoy,edgar allan poe,nathalie zea,maggie graceProfesseur charismatique de littérature, Joe Caroll (James Purefoy) est arrêté en 2004 pour l'assassinat de quatorze de ses étudiantes par Ryan Hardy (James Bacon), agent du FBI. Neuf plus tard, il s'évade de prison et entend parachever son oeuvre. En effet, admirateur invétéré de l'écrivain américian Edgar Allan Poe (1809-1849), considéré comme l'inventeur du roman policier, il entend comme ce dernier "prouver sa théorie" en faisant en sorte que tous les éléments concourent à la réalisation d'un effet unique. Pour ça, il doit donc ramener Hardy (avec qui il a des comptes à régler) sur le terrain et ce dernier, n'a de toute façon pas le choix puisque le FBI ne peut se passer de sa collaboration, étant celui qui connaît le mieux Caroll. S'instaure donc un chassé-croisé entre un homme alcoolique, torturé mais extrêmement compétent (c'est souvent le cas) et un psychopathe fasciné par la mort. Habitué sur grand écran aux seconds rôles ou à ceux du "méchant", Kevin Bacon est à l'affiche dans sa deuxième série télévisée, après Taking Chance (2009) pour laquelle il obtint le Golden Globe du meilleur acteur (2010). Excellent ici, il n'est pas sans rappeler Idris Elba dans un rôle similaire (la série policière britannique Luther). Quant à James Purefoy, hallucinant de bout en bout, on l'avait déjà vu dans une dégaine identique lorsqu'il jouait le personnage du tribun romain Marc Antoine dans la série made in HBO Rome (2005-2007). Noire, extrêmement violente par le message qu'elle véhicule (une secte de "gens normaux" a pour hobby essentiel de faire souffrir et donner la mort), cette série bien ficelée pour le moment (l'épisode 13 sera diffusé le 15 avril prochain) est exactement un croisement entre le film ultra-glauque Seven (David Fincher, 1996) et la série 24 heures chrono. Il y a d'ailleurs beaucoup de Jack Bauer en Ryan Hardy qui devra vraisemblablement se sacrifier pour tout le monde sans que cela change quoi que ce soit à sa vie déglinguée. Si le scénario est somme toute invraisemblable, le tout se regarde toutefois avec intérêt grâce à un excellent jeu d'acteurs et un suspense trépidant. Le 4 mars 2013, la série a été prolongée pour une deuxième saison.  Jihad Naoufal.

The Following

(FOX, 2013 - Saison 1, 15 épisodes)

Avec Kevin Bacon, James Purefoy, Natalie Zea, Shawn Ashmore, Annie Parisse, Valorie Curry, Nico Tortorella.

06/04/2013

Californication

californication,tom kapinos,hank moody,david duchovnyA quand la fin ?


Certes, les épisodes ne font que 30 minutes et il n'y en que 12 par saison mais en cette saison 6 (le 12ème épisode sera diffusé ce dimanche 7 avril), force nous est de constater que l'ennui s'est définitivement installé. Les aventures de Hank Moody (personnage inspiré de ceux de l'univers de l'écrivain Charles Bukowsky), entre  mode de vie ultra-dissolu, manque d'inspiration (il est romancier), tentatives aussi bien de récupérer Karen son épouse que d'être un exemple pour sa fille Beca, n'en finissent pas de tourner au mélodrame exacerbé. Le problème est que cette succession rébarbative de déboires ne fait plus rire et devient franchement lassante. La série créée par Tom Kapinos et dont le principal acquis est la relance de la carrière de Davis Duchovny (inexistant depuis X-Files) avait pourtant bien démarré, avec trois premières saisons détonantes. La suite fut nettement moins drôle - malgré le contenu trash - avec des saisons 4 et 5 peu stimulantes. Malgré tout, une 6ème saison est bel et bien là et en dépit d'une apparition de Marylin Manson, rien d'accrocheur à noter. S'accrocher, nous avons essayé mais n'avons pu continuer au-delà de l'épisode 6. Il y a des séries qui ne savent pas s'arrêter (audience toujours élevée ?) et Californication en fait partie. Le pire est qu'une saison 7 est à venir...  Jihad Naoufal

Californication

(Showtime, 2007 -    , 6 saisons, 72 épisodes)

Avec David Duchovny, Natascha McElhone, Madeleine Martin, Evan Handler, Pamela Adlon.

17/02/2013

Séries AMC - reprises

MV5BMTc5ODQ0NDA0NV5BMl5BanBnXkFtZTcwNjkzNTM5OA@@._V1_SY317_CR0,0,214,317_.jpgC'est reparti pour The Walkind Dead qui a repris le 10 février dernier. L'adaptation du comic créé par Robert Kirkman (scénariste) et Tony Moore (dessinateur) avait été stoppée à mi-chemin (8 épisodes) le 2 décembre 2012. Le survival de nos protagonistes - dont l'ampleur tragique atteint son paroxysme, va donc se poursuivre durant 8 nouveaux épisodes, jusqu'au 31 mars. 8 épisodes, ce sera également au menu de la suite de Breaking Bad, également stoppé à mi-chemin et à 8 épisodes (le 2 septembre dernier). Par contre, il faudra patienter jusqu'au 14 juillet prochain (...) pour se voir conter la suite des aventures de Walter White et Jesse Pinkman. A noter que cette 5ème saison devrait vraisemblablement être la dernière alors que The Waking Dead pourrait rempiler pour une 4ème (le comic est toujours en cours). Pour ce qui est de rempiler, la saison 6 de Mad Men débutera le 7 avril prochain. Enfin, toujours chez AMC, la saison 3 de The Killing devrait débuter en mai prochain.

27/01/2013

Fringe : The End

fringe,j. j abrams,joshua jackson,anna torv,lance reddick,john noble,jasika nicole,blair brown,lostC'est terminé pour Fringe. La série de la fameuse division Fringe enquêtant sur des phénomènes étranges vient de se terminer (le 18 janvier dernier). Sorte de prolongement de la célèbre série des années 90 X-Files mais également foisonnement brillant d'innombrables thématiques (Twilight Zone, Forbidden Planet, The Outer Limits, etc) recyclées par J. J Abrams (sa marque de fabrique), créateur de la série, Fringe s'arrête donc après 5 saisons, la durée moyenne d'une série made in US. On notera que comme pour Lost (autre invention d'Abrams), la dernière saison a constitué une rupture avec la trame précédente. Mais si dans la 6ème et dernière saison de Lost, les pendules avaient été remises à l'heure (ou plutôt à zéro), traumatisant plus d'un inconditionnel de celle-ci, dans Fringe, il a été question de projection de nos héros (Peter, Olivia et Walter) dans un futur alternatif et dystopique. Déja, la saison 3 annonçait une série qui allait se renouveller en permanence, avec l'apparition d'un monde parallèle où évoluent les alter-égos de nos protagonistes. Ainsi, là où Lost s'est lamentablement embourbé, Fringe a su se réinventer. Et si les saisons des deux séries se sont rétrécies au fur et à mesure (1), Fringe a su se maintenir à 5 saisons et 100 épisodes pour 6 saisons et 121 épisodes chez Lost. L'inventif J. J Abrams a appris de son erreur. Jihad Naoufal

FRINGE

(FOX, 2008-2013 - 5 saisons - 100 épisodes)

Avec Anna Torv, Joshua Jackson, John Noble, Jasika Nicole, Blair Brown, Lance Reddick. 

 

(1) La 5ème saison de Fringe comporte 13 épisodes alors que les précédentes en comportent au minumum 20.

14/01/2013

Golden Globes 2013

golden globes,golden globes 2013,lincoln,argo,ben affleck,daniel day-lewis,jessica chastain,zero dark thirty,quentin tarantino,katheryn bigelow,homeland,les misérables,jennifer lawrenceArgo et Les Misérables consacrés

Grand vainqueur de la 70ème cérémonie des Golden Globes, Argo repart avec les prix du meilleur film et du meilleur réalisateur, et confirme au passage l'entrée de Ben Affleck dans la cour des grands réalisateurs. Nominé dans 5 catégories, Argo repart donc avec 2 trophées alors que Lincoln (Steven Spielberg) ne part qu'avec 1 Golden Globe (Daniel Day-Lewis - meilleur acteur) pour 7 nominations. En tête des trophées, Les Misérables en rafle 3, suivi donc d'Argo (2) et de Django Unchained (2), le dernier film de Quentin Tarantino. Côté actrices, Jessica Chastain, très en vue dernièrement (elle apparaît dans pas moins de 10 films ces 2 dernières années), remporte le Golden Globe de la meilleure actrice pour son rôle dans Zero Dark Thirty (Katheryn Bigelow). Enfin, le chef-d'oeuvre de Michael Haneke, Amour (Palme d'or 2013) est consacré meilleur film étranger.

golden globes,golden globes 2013,lincoln,argo,ben affleck,daniel day-lewis,jessica chastain,zero dark thirty,quentin tarantino,katheryn bigelow,homeland,les misérables,jennifer lawrenceHomeland remet ça

Côté séries, Homeland (Showtime) remporte pour la 2ème année consécutive le titre de meilleure série, là où d'autres (Breaking Bad, Boardwalk Empire) le méritaient autant. Rebelote également pour Claire Danes, meilleure actrice pour la seconde fois de suite pour la même série. Côté acteurs, déception pour Bryan Cranston, nominé pour la 3ème fois consécutive pour son rôle dans la série détonante Breaking Bad et qui rate vraisemblablement sa dernière occasion de remporter le prix, la série étant dans sa 5ème et dernière saison. Enfin, les dernières trouvailles de HBO, Game Change et Girls repartent respectivement avec 3 et 2 prix.  J. N


Palmarès de la 70ème cérémonie des Golden Globe, tenue le dimanche 13 janvier

Meilleur film dramatique : Argo (Ben Affleck).

Meilleur réalisateur : Ben Affleck (Argo).

Meilleure actrice dans un film dramatique : Jessica Chastain (Zero Dark Thirty).

Meilleur acteur dans un film dramatique : Daniel Day-Lewis (Lincoln).

Meilleur film comique ou musical : Les Misérables (Tom Hooper).

Meilleure actrice - comédie/musical : Jennifer Lawrence (Happiness Therapy).

Meilleur acteur - comédie/musical : Hugh Jackman (Les Misérables).

Meilleure actrice dans un second rôle : Anne Hathaway (Les Misérables).

Meilleur acteur dans un second rôle : Christoph Waltz (Django Unchained).

Meilleur scénario : Django Unchained (Quentin Tarantino).

Meilleur film etranger : Amour (Michael Haneke).

Meilleure musique : Mychael Danna (Life of Pi).

Meilleure chanson : "Skyfall" (Adele / Skyfall).

Meilleure film d'animation : Brave (Pixar).

Meilleure mini-série ou meilleur mini-film : Game Change (HBO).

Meilleure série télévisée dramatique : Homeland (Showtime).

Meilleure série musicale : Girls (HBO).

Meilleure actrice dans une sérié télévisée dramatique : Claire Danes (Homeland)

Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique : Damien Lewis (Homeland).

Meilleure actrice dans une mini-série : Julianne Moore (Game Change).

Meilleur acteur dans une mini-série : Kevin Costner (Hatfield & McCoys).

Meilleur acteur dans un second rôle (série, mini-série ou TV) : Edd Harris (Game Change).

Meilleure actrice dans un second rôle (série, mini-série ou TV) : Maggie Smith (Downtown Abbey).

09/01/2013

Alcatraz

alcatraz,j. j. abrams,sarah jonesLe 21 mars 1963, la célèbre prison d'Alcatraz ferme officiellement ses portes et tous les prisonniers sont transférés ailleurs. Mais la vérité est tout autre, nous dit le narrateur (l'acteur australien Sam Neil) lors du générique... De nos jours, toujours à San Fransisco, les prisonniers de l'ex-pénitencier refont surface. L'agent du FBI Rebecca Madsen (Sarah Jones) et l'auteur de bandes dessinées et spécialiste d'Alcatraz Diego Soto (George Garcia) sont chargés par une agence secrète dirigée par Emerson Hauser (Sam Neil) de retrouver les 302 prisonniers (+ les gardiens) qui auraient traversé le temps sans avoir vieilli... Encore une trouvaille du boulimique de Science-fiction, J. J Abrams qui décidément ne se lasse pas de cette thématique, qu'il s'agisse de mondes parallèles (Lost, 2004-2010 ; Fringe, 2008-2013), de monde post-apocalyptique (Revolution, 2012-   ), ou de matrice surveillant tout les citoyens US (Person of Interest, 2011-   )... Certes, il n'est pas le créateur de cette série (1) mais il est tout de même le producteur exécutif (il est le créateur de Lost et Fringe), sa fonction de prédilection. Qu'en est-il donc de la série ? Le scénario, couplé à un thème (la prison d'Alcatraz) qui fascine aux Etats-Unis, s'avérait être une excellente perspective. Pourtant, nous avons très vite été déçus et plongés dans l'ennui par une intrigue prévisible et répétitive, à l'instar de très nombreuses séries qui opèrent le même modus operandi (2), soit à chaque épisode, un ex-taulard qui refait surface et qui est appréhendé en fin d'épisode par la vrai-fausse équipe de choc, composée de George Garcia (Lost), une des rares satisfactions au niveau des acteurs, et Sarah Jones, au visage trop jeune et gentillet pour jouer un brillant agent du FBI et qu'on préférait dans des rôles de nunuche (Big Love, Vegas). D'ailleurs en raison d'un taux d'audience qui n'a cesser de chuter dès l'épisode 3, la série a été stoppée après 1 saison.  Jihad Naoufal

Alcatraz (FOX, 2012, 13 épisodes)

Avec Sarah Jones, George Garcia, Sam Neil, Jonny Coyne.

 

(1) Celle-ci est créée par Elizabeth Sarnoff, Steven Lilien, et Bryan Wynbrandt.

(2) Soit au début de chaque épisode : un meurtre (The Mentalist, Bones, Vegas), un procès (The Good Wife), un patient à traiter (Grey's Anatomy, Nip/Tuck), une infiltration policière (Dark Blue), un individu à sauver/appréhender (Person of Interest)...etc. 

06/01/2013

Freedom

freedom,sunrise,katsuhiro otomo,animation japonaiseAlors que la civilisation s'est éteinte sur Terre, les derniers humains se sont réfugiés sur la Lune et y ont bâti une ville géante appellée "Eden". Takeru, Kazuma et les autres partagent leur vie entre courses endiablées de motos (un clin d'oeil au manga culte Akira, créé par Katsuhiro Otomo, également à l'origine de cette série) et travaux d'intérêts généraux. En effet, dans ce monde, faussement utopique, les loisirs ne sont pas nombreux et la matrice surveille tout le monde. Takeru découvre un jour une photo qui semble provenir de la Terre. Y aurait-il donc encore une vie sur celle-ci ? Aidé de ses amis, il est résolu à le découvrir, malgré des autorités politiques d'Eden peu enclines à briser le tabou. Cette mini-série de 7 épisodes (OVA), au character design soigné (toujours Otomo), est une belle ôde à la tolérance, et malgré sa prévisibilité, se regarde avec plaisir.  J. N.

Freedom

(6 épisodes de 22 min et 1 épisode de 45 min)

Année : 2006

Studio : Sunrise

Auteur original : Katsuhiro Otomo

Réalisateur : Shûhei Morita

Character Design : Katsuhiro Otomo

Direction de l'animation : Atsushi Irie, Hiroyuki Horiuchi, Kôichi Arai, Takao Maki

30/12/2012

Dexter : saison 7

dexter,dexter season 6L'heure du changement

Au moment où la saison 7 de Dexter vient de s'achever (le 16 décembre 2012), nous n'avons pu nous empêcher de remarquer un changement ostensible - que nous attendions depuis longtemps - au niveau de la personnalité de "Dex". Nous noterons également au passage et à notre plus grand plaisir que la série produite par le studio Showtime (1) est parvenue à maintenir un niveau très solide malgré l'allongement des saisons (une 8ème et dernière est prévue en 2013), là où nombreuses séries se sont embourbées au fur et à mesure de l'avancement de l'intrigue (comme Lost par exemple).

L'article suivant dévoile les moments-clés de la série

arthur mitchell,travis marshall,julia stiles,dexter,dexter season 7,dexter morgan,debrah morgan,laguerta,trinity,john lithgow,yvonne strahovski,hannah mckay,keith carradine,colin hanks,bay harbor butcher,doakes,juliaAvant d'aborder le personnage, un petit rappel historique sur les saisons précédentes s'impose. Saison 1 : alors qu'il trucide régulièrement des tueurs (le fait constant de la série, comme si la ville de Miami était soudainement devenue le receptacle de tous les psychopates...), Dexter traque un tueur qui se plait à le "taquiner" et pour cause, il n'est autre que son frère et possède donc le même modus operandi. Saison 2 : la police de Miami (où notre protagoniste travaille comme expert scientifique), découvre l'existence du "Bay Harbor Butcher", qui n'est autre que... Dexter qui plus est doit faire face au redoutable sergent Doakes qui lui colle aux fesses. Saison 3 : pour la première fois, il est pris la main dans la sac par le procureur général qui devient son associé, soit une première entrave à sa manière traditionnelle d'opérer. Saison 4 : Dexter a l'occasion d'éliminer le tueur "Trinity" (John Lithgow) et rate l'occasion pour deux raisons essentielles : Trinity découvre son identité et l'agent spécial du FBI, Frank Lundy (Keith Carradine) le suspecte toujours d'être le Bay Harbor Butcher. La séquence finale de cette saison sera dramatique. Saison 5 : Dexter fait face à un groupe organisé de tueurs en série et prend pour associée, Lumen, victime survivante de la bande de raclures et soucieuse de se venger. Soit une deuxième fois où il prend à ses côtés une associée, à qui il apprend le métier de tueur. Lors de la séquence finale, il est à deux doigts de se faire pincer par sa soeur, qui n'est autre que sergent dans la même police de Miami. Saison 6 : aux trousses de Travis Marshall (Colin Hanks), un tueur fou de dieu, Dexter réussit dans sa mission mais ce qui devait inéluctablement arriver arriva et sa soeur (désormais lieutenant) lui tombe dessus lors de la séquence finale.

arthur mitchell,travis marshall,julia stiles,dexter,dexter season 7,dexter morgan,debrah morgan,laguerta,trinity,john lithgow,yvonne strahovski,hannah mckay,keith carradine,colin hanks,bay harbor butcher,doakes,juliaMais revenons donc au personnage. Si le changement drastique s'est fait lors de cette saison 7, il n'est toutefois pas apparu ex-nihilo. Déja lors de la saison 4 et le chassé-croisé avec Trinity aka Arthur Mitchell, Dexter s'était une première fois complètement planté en retardant l'échéance. Il aurait pu sans coup férir (avant de louper sa première occasion) se débarasser du tueur mais fasciné par le fait que celui-ci possède une famille (comme lui), il devient curieux (comme tout être humain normalement constitué) et s'intéresse de près au personnage. Cette erreur "humaine" lui coûtera sa femme. En début de saison 5, il se retrouve pour la première fois confronté au deuil d'un proche et doit faire un effort surhumain pour exprimer de la tristesse envers le décès de Rita. Il arriva même en retard à son enterrement. Par la suite, il prend pour acolyte - après moult hésitation - Lumen (Julia Stiles), victime rescapée des sévisses de ses tortionnaires, soit un deuxième accroc à sa manière de fonctionner. Il tombe même amoureux d'elle - une première - mais ne peut la garder car n'étant pas née dans le sang, comme lui, une fois sa vengeance assouvie, elle se doit de reprendre le cours normal de sa vie. S'il n'y a rien de particulier à noter au niveau de la psychologie de Dex lors de la saison 6 - hormis qu'il entend donner une vie normale à son fils, l'inscrivant dans une école catholique - il faut toutefois noter qu'il se fait attraper par sa soeur la main dans le sac (ultime séquence) et que désormais les choses ne seront plus jamais comme elles le furent jadis.

arthur mitchell,travis marshall,julia stiles,dexter,dexter season 7,dexter morgan,debrah morgan,laguerta,trinity,john lithgow,yvonne strahovski,hannah mckay,keith carradine,colin hanks,bay harbor butcher,doakes,juliaLe changement fondamental intervient donc dans cette saison 7 mais il ne s'agit pas des nombreuses négligences de Dexter, devenant de plus en plus faillible, car cela était déja le cas dans les saisons précédentes. Poursuivant régulièrement son hobby sanglant, il n'y a rien de plus normal que l'étau se resserre autour de lui. N'est-il pas un être "humain" après tout ? Qu'il se mette à tuer, non pas des tueurs, mais tout simplement pour sauver sa peau est également dans la logique des choses. Par contre, qu'il épargne la tueuse Hannak McKay (Yvonne Strahovski) car il est irrésistiblement attiré par celle-ci - alors qu'il n'avait pas hésité dans la saison 2 à éliminer une autre "méchante" (2) avec qui il avait une connexion - est du jamais vu et bafoue complètement son code du tueur froid. Soit l'exception à la règle. Hannak McKay, spécialiste de l'empoisonnement, parviendra même à le persuader que son "dark passenger" (autrement dit sa part d'ombre), ce deuxième "moi" qui le rend accroc au meurtre, n'existe pas et n'est que le fruit de son imagination.

dexter,dexter season 6Bon gré mal gré, Dexter sera systématiquement couvert par sa soeur même si celle-ci perd les pédales lorsqu'elle apprend sa relation avec Hannah. En contrepartie, lorsque celui-ci découvre que la blonde fatale représente un danger pour sa soeur, il l'envoie en prison, ne pouvant toujours pas se résigner à la liquider. Erreur fatale car que va-t-il se passer maintenant que celle-ci, évadée de prison, rôde à nouveau autour d'eux ? Premier point d'interrogation. Le capitaine Laguerta out (cela devait arriver puisque celle-ci s'intéressait de (trop) près à Dexter), se pose également le problème de la succession au sein de la police de Miami. Debrah Morgan va-t-elle monter en grade et se compliquer encore plus la vie ? Ou bien le sergent Batista (3), vieux baroudeur, va être rappelé de sa fraîche retraite ? Autant de questionnements qui annoncent une dernière saison compliquée et peut-être un final explosif.

Dunia Achcar et Jihad Naoufal


(1) Qui produit également les séries Califonication, The Tudors, et The Borgias.

(2) Lila Tournay, interpétée par l'actrice anglaise Jaime Murray.

(3) Interprété par David Zayas, vu dans un rôle de premier plan dans la série OZ (HBO).